10 principes de libéralisme classique

Notre ami Pierre Schneider a eu récemment quelques problèmes de santé. En congé aujourd’hui. j’ai pensé vous offrir aujourd’hui cet article de Philippe David publié il y a quelques jours sur le site du Minarchiste québécois. Je le reproduis ici, sans avoir le temps d’ en obtenir l’autorisation de son auteur. Je le retirerai donc s’il m’avise qu’il y voit un inconvénient.
Je le fais parce que je pense qu’il est indispensable que nous prenions connaissance de TOUTES les options pour l’avenir et que chacune soit présentée et discutée avec respect.
Pierre JC Allard

*****

Le libéralisme classique est la philosophie qui est au cœur même du libertarianisme. Ce fût l’inspiration derrière l’époque des lumières, la révolution américaine, la révolution industrielle et le capitalisme. L’auteur de la vidéo s’efforce ici d’énumérer dix principes de base de cette philisophie qui a largement façonné le monde tel que nous le connaissons et qui est encore celle qui garantit le plus les libertés individuelles.

–  La vie d’un individu est une valeur morale universelle et absolue. La vie, liberté et propriété d’un individu non-agressif ne saurait être sacrifiée à aucun but.

-. Chaque individu est propriétaire de son propre corps, son esprit et de son labeur, incluant les objets physiques qui sont le fruit légitime de ce labeur.

-. Tout individu a le droit de poursuivre des activités nécessaires à l’amélioration de sa vie – incluant ses aspects matériels, intellectuels et émotionnels – en utilisant son propre corps et sa propriété, ainsi que la propriété d’autres personnes consentantes.

-. Les droits d’un individu à la vie, la liberté et la propriété sont inhérents à la nature de cet individus. Ils ne sont octroyés par d’autres êtres humains et ne peuvent être enlevés par aucune entité.

-. L’initiation de la force physique ou la menace de l’usage de celle-ci ou la fraude contre tout individu n’est jamais permise – Peu importe le caractère ou la position de l’instigateur. Cependant, une force proportionnelle peut être utilisée pour se défendre de ou en réponse à un agression.

-. Le seul rôle fondamental d’un gouvernement est de protéger les droits individuels en prenant des actions spécifiquement déléguées à ce gouvernement par ses citoyens. Le gouvernement n’est pas l’égal de la société et n’a pas le droit de sacrifier des individus non-agressifs pour avancer le bien-être des autres.

-. Chaque individu a le droit absolu de penser ou exprimer toute idée qu’il veut. La pensée ou la parole ne seront jamais l’équivalent de la force ou de la violence et ne devraient jamais être restreintes ou être sujettes à des pénalités coercitives. Spécifiquement la contrainte et la censure sur la base de religion ou d’idées politiques sont inacceptables en toute circonstance.

-. Le commerce, la technologie et la science sont des forces libéralisantes désirables qui sont capables de soulager les maux historiques, d’améliorer la qualité de vie humaine et l’élever moralement l’être humain. La liberté complète d’échange, d’innovation et de pensée doivent être préservés et soutenus pour tous les êtres humains.

-. Les accidents de naissance, de géographie ou de généalogie ne définissent pas un individu et ne devraien jamais générer de restrictions imposées par autrui sur les droits ou les opportunités de cet individu. Chaque individu doit être jugé strictement selon ses qualités personnelles, incluant ses accomplissements, son caractère et ses connaissances.

-. Il n’existe aucune limite « naturelle » ou désirable au potentiel humain de faire le bien, et il n’existe aucun problème substantiel qui ne puisse être résolu par la connaissance humaine présente ou future, l’effort et la technologie. Il tient d’un impératif moral à tous les humains d’étendre leur maitrise de l’univers indéfiniment et de telle façon à assurer la survie et l’épanouissement de tous les individus non-agressifs
.

Maintenant, un petit exercice: Regardez autour de vous et notez tous les faits, règles, lois, etc. dans notre société actuelle qui contreviennent à ces principes et dites-moi s’ils sont vraiment justifiés.

( Le Minarchiste  Québécois )

5 pensées sur “10 principes de libéralisme classique

  • avatar
    20 novembre 2009 à 14 02 04 110411
    Permalink

    J’aurais évidemment aimé être consulté, mais je ne vois pas d’inconvénient à ce que mon billet soit reproduit ici.

    Je considère les idées plus importantes que mon égo. 🙂

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2009 à 15 03 47 114711
    Permalink

    Excellent article Phillippe. Êtes-vous également familier avec les écrits de Cicero. Je suis présentement à écouter ceci:

    http://www.amazon.com/gp/product/0880801530/ref=dp_proddesc_1?ie=UTF8&n=283155

    On y apprend que l’origine des principes de la loi naturelle sont de Cicero. Les pères fondateurs des États-Unis d’Amérique étaient tous intimement familiers avec ses écrits. Pas un hasard que le système a des « sénateurs » et un « congrès ».

    Bon travail, et bien apprécié.

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2009 à 16 04 07 110711
    Permalink

    @ MissiveduTexas

    Je suis famillier avec l’historique de Cicéron, avocat, orateur et Consul romain. Je n’ai pas lus tous ses écrits, mais je ne serait pas surpris que ces principes émanent de lui.

    Lorsque Benjamin Franklin est sorti du congrès qui a mené à la rédaction de la constitution américaine, une femme lui a demandé « Que nous avez-vous donné M. Franklin? » Il a répliqué: « Une république madame, si nous pouvons la garder. »

    Il y a une différence entre une république et une démocratie. La démocratie est régie par la volonté de la majorité, la république est régie par la règle de droit. Les pères fondateurs croyaient en la dernière et méprisaient la première.

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2009 à 22 10 40 114011
    Permalink

    @ Philippe David: Merci pour votre compréhension. Je me suis retrouvé ce matin avec un auteur qui ne pouvait publier et je me suis souvenu que vous étiez venu ici, il y a quelques semaines.

    Vous aviez différé d’opinion avec la majorité des intervenants avec assez d’élégance pour que tout le monde ait été heureux de vous entendre. C’est assez rare pour qu’il vaille de le souligner.

    J’ai pensé qu’en vous passant ici le micro sans déformer votre propos, je posais la condition première pour des échanges qui pourraient être plus assidus.

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    21 novembre 2009 à 10 10 55 115511
    Permalink

    @ Pierre JC Allard

    Merci de m’avoir offert cette tribune. Je suis conscient que quelques unes des causes que je défend peuvent susciter la controverse, mais il me fait toujours plaisir d’en discuter, surtout avec ceux qui sont en désaccord. N’hésitez pas à me contacter n’importe quand.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *