Les téléphones intelligents vont-ils simplifier les procédures judiciaires ?

Capture-decran-2015-04-10-a-11

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

La scène du meurtre d’un homme noir par un policier blanc filmée par l’usager d’un téléphone intelligent le 4 avril dernier était si concrète qu’elle a permis de trancher rapidement entre le vrai et le faux.

On peut vraiment se demander ce qui se serait passé sans cette preuve évidente. En fait, la très complexe machine judiciaire aurait commencé à mettre en branle ses innombrables tentacules de spécialistes et d’analystes. Un véritable montage de décor de théâtre et d’incessantes répétitions avant le spectacle du procès. Surtout, l’ascendant de la parole d’un policier sur un prétendu coupable aurait fait couler beaucoup d’encre et d’argent avant d’en arriver à une version plausible.

Mais voilà la vidéo prise par Feidin Santana – qui avait d’abord gardé l’anonymat, on le comprend – démontre des faits indéniables.

Le policier – hélas pour lui – ne savait pas qu’il était filmé en exerçant son devoir. Aussi, a-t-il donné sa version des faits qui ne concorde pas du tout avec celle de la vidéo. C’est un tout autre scénario qu’il a dévoilé et qui n’a pas sa place ici.

Que s’est-il donc passé le 4 avril à North Charleston, en Caroline du Sud ? Un simple contrôle policier arrêtant un conducteur avec un feu cassé. Une dash-cam a filmé en effet le policier Walter Slager demandant au conducteur Scott ses papiers. Une fois seul dans son auto, Walter Scott qui a déjà été arrêté à quelques reprises dans le passé pour des faits mineurs, est sorti de sa voiture et s’est enfui. Selon sa famille il devait craindre qu’on l’arrête pour payer la pension de ses enfants.

La suite des événements provient de la vidéo prise par M. Santana. On y voit le policier courir après l’homme noir qui s’était réfugié dans un petit parc. C’est là que le drame éclate. Le fugitif tente de s’échapper en courant mais le policier tire sur lui huit fois dont cinq balles l’ont atteint un peu partout; trois fois dans le dos, une fois dans le haut des fesses, et une fois à l’oreille. Selon l’avocat de la famille de la victime, le médecin légiste lui aurait confirmé qu’une des balles aurait atteint son cœur.

Le policier Michael Slager âgé de 33 ans a invoqué la légitime défense sous prétexte que Walter Scott lui aurait volé son Taser, ce que la vidéo nie. Jamais, le policier n’a été en danger. D’ailleurs, dans le rapport de police probablement hâtivement rédigé, il est indiqué que les policiers (renfort arrivé après l’appel de Slager) avaient tenté de ranimer la victime alors que la vidéo montre au contraire que les agents n’ont rien fait. Ils se sont contentés de le laisser face contre terre, les mains menottées, et le dos ensanglanté.

Le policier Slager a été mis en accusation pour assassinat le 7 avril et renvoyé par la police le 8 avril. Il a été inculpé pour meurtre.

Voilà une affaire qui s’est vite réglée.

Ne serait-ce pas une tendance vers une justice simplifiée, reposant sur des faits visuels réels qui éviteraient une multiplication de vérifications et de contre-vérifications puisque la preuve serait faite sans qu’il y ait besoin de recourir à des psychiatres ou avocats ou jurés..

Une diminution de procès et de procédures serait certes une bonne chose pour les citoyens qui seraient moins taxés et reprendraient peut-être confiance en la justice. Malheureusement, les avocats auraient peut-être moins de pain sur la planche, mais finalement, si c’est pour le bien de l’ensemble, ils devraient s’en réjouir car n’ont-ils pas choisi une carrière pour servir l’humanité ?

J’imagine la Commission Charbonneau en possession d’une vidéo pour chacun des membres qui y a comparu. Une prolongation de mandat n’aurait pas été nécessaire.

La technologie a ses bons côtés.

 

 

 

 

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/04/08/meurtre-dun-homme-noir-par-un-policier-blanc-aux-etats-unis-et-sil-ny-avait-pas-eu-de-video/

 

 

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d’argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l’épanouissement de la personne par la pratique de l’attention vigilante : la pleine conscience.

3 pensées sur “Les téléphones intelligents vont-ils simplifier les procédures judiciaires ?

  • avatar
    16 avril 2015 à 7 07 39 04394
    Permalink

    @ Carolle

    J’ai peur que tu t’illusionnes Carolle.

    Nous pourrions t’indiquer des tas d’exemples ou la vidéo d’un acte terroriste policier – A Ferguson (USA) par exemple ne change rien et les policiers est honoré et félicité par la bourgeoisie pour le crime qu’il a commis.

    Dans l’exemple que tu donnes – les procédures ne sont pas terminées – le flic a été sécurisé dans un pénitencier dans l’aile des délateurs afin de lui sauver la vie mais attends encore quelques années avant de pavoiser. Les capitalistes sont très fiers de leur garde chiourme et vont le récompensé – il suffit d’être patient.

    La vraie question est de savoir pourquoi les bourgeois diffuse cette vidéo a plus soif – partout dans le monde comme pour fournir un exemple des extrémités qu’elle est disposée a franchir – Il n’y a plus de ligne rouge semble-t-il dire et nous vous tuerons ou et quand nous voudrons … Nos gardes chiourmes et nos flics et nos militaires disent-ils plutot vous tueront quand ils le voudront.

    La patente cellulaire n’est que l’instrument de leur terrorisme anti ouvrier.

    Répondre
  • avatar
    16 avril 2015 à 9 09 16 04164
    Permalink

    @Robert Bibeau

    Je respecte ton point de vue, Robert, mais je ne partage pas toutes tes idées sur ce point.

    Le fait est là et on ne peut le nier. Dans ce cas-ci, la vidéo filmée par un inconnu a produit son effet tant elle a affecté la communauté. Je ne vois pas des machinations partout. En tout cas, on n’ira pas jusqu’à dire que ce fut un événement fabriqué.

    Le sort du policier m’importe peu au fond. Il a perdu son travail; il a été condamné. Qu’il soit enfermé pour quelques années seulement, je n’en serais pas étonnée. Et pourquoi pas ? Nous avons ici des criminels qui poignardent à mort leurs enfants et qui circulent dans la rue parce qu’ils sont jugés inaptes à la responsabilité de leurs actes.

    Je crois qu’il y aura de plus en plus d’incidents qui seront filmés sur le vif par des citoyens – et ça aura un CERTAIN impact.

    Disons qu’ici la « patente cellulaire » comme tu l’appelles a été l’instrument d’une liberté d’expression.

    Merci de ton commentaire.

    Répondre
  • avatar
    17 avril 2015 à 2 02 11 04114
    Permalink

    Je reve un peu là Carolle Anne …. Cautionner cette justice parce que cette dernière prends en compte la vidéo d’un flic qui assassine un black , c’est cautionner ces journalistes qui une fois par an chez nous se gargarisent du fait d’avoir pu trouver du boulot à 250 chomeurs ( sur 5millions …) , c’est cautionner ces journalistes qui au travers d’émissions nauséabondes et a grands renfort d’avocats arrive à résoudre en deux temps trois mouvements des affaires que le justiciable lambda aurait perdu , c’est cautionner ces gens qui nous disent que dans une société merdique yaka se serrer les coudes , c’est cautionner ces gens qui nous disent que la concurence fait baisser les prix à la caisse et j’en passe et des meilleures …
    Sans parler du fait que de nos jours je peux vous faire avaler n’importe quoi avec une vidéo ….. je vous conseillerai donc humblement de repenser votre point de vue ou sinon chaque érable , chaque sapin , chaque saumon de votre beau pays se verra coiffer d’une caméra et vos derniers ours n’auront alors plus d’intimité …..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *