Le troisième chimpanzé

pic040-300x188

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

 

Après une halte, je reprends ma chronique au sein des 7 du Québec avec grand plaisir. Je débute avec une série sur l’évolution de l’homme, celui qu’on appelle maintenant le troisième chimpanzé puisqu’il partage 98 % de son ADN avec le chimpanzé !

Cette série d’articles s’inspire du livre de Jared Diamond, Le troisième chimpanzé paru en 2000 aux Éditions Gallimard pour l’édition en langue française.

J’ai choisi ce thème afin de mieux comprendre les agissements de l’être humain qui semblent partagés entre une nature créatrice et des impulsions destructrices. Notre histoire est meublée de violence, de contradictions, de soif de pouvoir, et aussi, de sublime et de grandeur.

L’espèce humaine est une espèce animale – les trois sortes de chimpanzés
L’homme est doté des mêmes organes, molécules et gènes que les animaux. Par notre morphologie EXTÉRIEURE, nous ressemblons au chimpanzé. Des études de génétique moléculaire ont démontré que l’homme partage 98 % de son ADN avec le chimpanzé.

images

L’auteur a donné à l’homme le nom de TROISIÈME CHIMPANZÉ ; voici les trois chimpanzés.

  • le chimpanzé pygmée du Zaïre
  • le chimpanzé commun réparti dans le reste de l’Afrique
  • l’homme, le 3e chimpanzé

La distance génétique globale entre l’homme et le chimpanzé est plus étroite-petite que…
En fait, la distance génétique entre l’homme et le chimpanzé est plus petite-étroite que celle séparant des espèces d’oiseaux viréon à œil rouge et le viréon à œil blanc (proche du gobe-mouche) !

Nos caractéristiques particulières sont apparues très récemment et ne résultent que d’un petit nombre de changements. On suppose qu’elles étaient déjà présentes chez les animaux sous une forme précurseur.

Voici certains traits reliés à l’être humain :

  • nous nourrissons nous enfants au-delà de l’âge de sevrage au lieu de les laisser trouver leur nourriture par eux-mêmes
  • la plupart des hommes et des femmes adultes forment des couples
  • tous les pères ou presque et mères s’occupent de leurs enfants
  • de nombreuses personnes vivent suffisamment longtemps pour voir leurs petits-enfants
  • les femmes connaissent la ménopause

**Ces traits nous paraissent normaux cessent de l’être au regard des caractéristiques observables chez les animaux les plus proches apparentés

  • ces traits n’ayant pas trouvé de traces dans les archives fossiles, nous ne savons pas à quel moment ils se sont réalisés

Les caractéristiques culturelles qui nous distinguent des animaux

-le langage, l’art, technique et agriculture

-comportements négatifs, consommation de drogues

LES TENDANCES HUMAINES :

  • à tuer par XÉNOPHOBIE
  • les membres des autres groupes humains (ce trait possède des précurseurs animaux distincts, il s’exprime par ses combats entre individus et groupes en compétition qui peuvent aboutir à des meurtres
  • NOTE – notre capacité à tuer a été augmentée par nos compétences en technologie
  • L’ISOLEMENT connu par les groupes humains au cours de l’histoire évolutive de l’homme
  • liste des massacres enregistrés dans les annales mondiales
  • notre tendance à détruire l’environnement – ce comportement possède aussi des précurseurs chez les animaux

Ainsi, la fable que l’humain avant la révolution industrielle vivait en paix ne tient pas la route. Dans la situation actuelle, ce qui est nouveau, c’est le degré d’intensité de destruction.

    1. En quoi consiste le 2 % de distinction entre l’homme et le chimpanzé ?
      1. CHANGEMENTS qui ont affecté le cycle vital humain qui ont été fondamentaux pour le développement
      • du langage
      • de l’art

Aucun autre animal de grande dimension n’est distribué sur tous les continents ou perpétué dans tous les types de milieu – depuis les déserts de l’Arctique jusqu’aux forêts tropicales. Aucun gros animal sauvage ne nous concurrence par le nombre.

Il y a 40 000 ans, les néandertaliens avaient un cerveau plus grand que celui des hommes modernes, et malgré ce fait, ils ne firent preuve d’aucun esprit inventif en matière d’outillage ni d’art. Et même pendant les dizaines de milliers d’années qui s’écoulèrent après que certaines autres populations humaines eurent atteint une morphologie moderne au niveau du squelette, les outils demeurèrent aussi banals que ceux des néandertaliens.

En quoi consiste le 2 % de différence entre nos gènes et ceux des chimpanzés ? Le langage et l’art

    1. ce pourcentage inférieur eut pour fonction – non pas de déterminer la forme de nos os, mais de sous-tendre nos caractéristiques DISTINCTIVES : créativité, disposition à l’art et l’aptitude à la fabrication d’outils complexes
    2. en Europe, ces traits en question ont commencé à se manifester soudainement alors que les hommes de Cro-Magnon remplaçaient les néandertaliens
    3. C’EST DE CE MOMENT QUE L’ON PEUT DATER L’ÉMERGENCE DE L’HOMME – nous avons alors cessé de n’être qu’une espèce de grand mammifère parmi d’autres

Suite dans le prochain article.

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

4 pensées sur “Le troisième chimpanzé

  • avatar
    10 octobre 2019 à 15 03 22 102210
    Permalink

    La théorie de l’évolution / Darwinisme bien qu’elle ne fait au final que tenter de relier des observations purement scientifiques sur les êtres vivants et les découvertes qu’on continue de faire à date en biologie, est pourtant presque entrain de voler en éclats à notre époque, non pas à cause des nouvelles théories qui s’y opposent par la religion, comme celle du  »Dessein intelligent ou Intelligent Design », prônant la complexité intelligente de l’homme, des animaux et des êtres vivants… , mais bel et bien par la science la plus avancée, celle de la génétique et la microbiologie surtout ! et selon ces dernières, l’homme tout comme les autres espèces, n’étant rien d’autre que des sacs de bactéries et de virus, on découvre jour après jour que les virus en particulier sont responsables de la selection des espèces, et même leur physionomie, leur humeur, leur comportement, et on parle désormais du ventre comme deuxième cerveau, et que certains microbiologistes qui s’y intéressent n’hésitent plus à qualifier le ventre humain comme étant le premier cerveau de l’homme, et qu’avec les bactéries et les transformations que ceux là induisent dans l’ADN, l’homme serait la résultante d’une lutte de bactéries et virus intelligents entre eux, qu’il ne serait le descendant qu’une quelconque évolution lente et étalée sur le temps comme le stipule et le defend le darwinisme ou les biologistes en règle générale, paléontologues et autres disciplines ….
    et j’avoue que après le visionnement du célèbre documentaire de la Télévision Arte franco-allemande sur la question, il est difficile de ne pas accrocher à cette toute nouvelle vision !

    le problème majeure avec le Darwinisme, en plus des accusateurs de Darwin d’être un escroc qui aurait piqué les travaux de ses collègues naturalistes et qu’il n’aurait voyagé et collecté ses infos en tout et pour tout dans toute sa vie de scientifique que cinq ans lorsqu’il était encore un très jeune fils à papa bourré de fric sur le fameux bateau  »Beagle » , bref, le problème plus sérieux et aujourd’hui établi et questionné par les scientifiques eux-même du Darwinisme est que les successeurs de Darwin, ont en surtout fait un dogme surtout eux aussi ! et que la critique politique, philosophique et sociale de ce dernier loin de la religion est aussi de mise …! d’autant que Darwin n’a jamais fait echo de son athéisme, plutôt de son agnosticisme à la fin de sa vie, et n’a jamais pu compléter ni prouver scientifiquement sa théorie bien qu’elle tienne la route et constitue encore aujourd’hui le fondement de la biologie moderne !

    Aujourd’hui les détracteurs de Darwin les plus sérieux scientifiquement parlant, et qui n’en font pas bruit, le font en silence sans jamais s’attaquer à lui ou sa théorie frontalement ou publiquement, ne contestent pas toutes ces trouvailles des paléontologues et autres archéologues sur l’homme, mais ils contestent les mécanismes parfois contradictoires ou non étayés ou prouvés scientifiquement qui permettent de dire par exemple que l’homme descend du singe, comme cette histoire d’ADN partagée avec le chimpanzé qui pour certains microbiologistes ne peut pas à elle seule fonder une  »évolution » ou une transformation et variante, mais pourrait aussi dire que nous avons fini par ressembler au singe et non pas commencé par l’être, sous l’effet de l’environnement, des virus, des microbes et bactéries ! et que singe et homme sont deux espèces radicalement différentes qui auraient pu converger vers cette ressemblance par un mécanisme d’évolution et bactériologique et non pas le contraire…car le fait nouveau qu’ils ont prouvé scientifiquement, est que les virus et les bactéries nous transforment, et créent à chaque jour de nouvelles formes de vies inconnues hier, comme ils peuvent créer de nouvelles fonctions, de nouveau organes presque par le biais de la création de bactéries et virus qui forment la majeure partie de nos tissus et organisme ! Bref, une espèce de théorie de l’évolution mais à l’envers cette fois-ci et qu’on ne soupçonnait même pas il y a 30 ou 40 ans ! Je vous laisse le lien vers un article du journal de droite français Le Point qui aborde l’un de ces aspects : https://www.lepoint.fr/chroniques/et-si-darwin-s-etait-trompe-12-12-2011-1406407_2.php

    Bref, je ne suis pas non plus trop enclin à croire tout ce qu’on prend pour acquis aujourd’hui dans ce domaine, bien que j’ai la même foi inébranlable en la science, et je trouve surtout qu’on est loin d’avoir résolu ou prouvé quoique ce soit, ou ne serait-ce que réussi à répertorier plus de 10% des espèces, des bactéries, des plantes, des fonds marins etc…et encore moins résolu les énigmes du déterminisme biologique humain versus animal… pourquoi on bouffe la vache, on se nourrit de son lait, on a cette ascendance sur elle et non pas le contraire, ou pourquoi on récolte le miel des abeilles et qu’on en produirait pas nous même, et toutes ces fonctions et associations qui donnent à l’homme un pouvoir biologiquement déterminants sur son environnement et ses ressources et pas le contraire ! etc…

    En résumé, la science perd de sa crédibilité lorsque certains veulent en faire un dogme, religieux ou athée ou politique ou social ou philosophique comme certains font…. la science devrait pourtant continuer à défendre son indépendance et relativiser ses trouvailles, sans s’empêcher de poser des postulats et théories scientifiques…et ouvrir la porte à leur vérification… et l’homme pourrait bien être le fruit d’une rencontre physico-chimique entre minéraux, matière organique, bactéries et virus comme il pourrait être le descendant d’un animal, ou d’un être aussi accompli que vous et moi, ceci n’invalide en rien la distance et le respect qu’on peut avoir pour toutes les philosophies humaines depuis le début, y compris la philosophie religieuse…et y compris la philosophie athée…bref… même si on est pas fixé pour autant, ceci ne devrait pas nous empêcher de nous respecter les uns les autres car c’est pas toujours le cas…ou nous ruer aveuglément sur des voies scientifiques qui nous paraissent plausibles et ignorer le reste…ou mépriser d’autres comme font certains…c’est en tous cas mon sentiment ! d’autant que la théorie religieuse du dessein intelligent n’est pas dénuée de sens ou de perspicacité non plus, au regard des philosophes autant que des scientifiques aujourd’hui…même les athées ! d’autant plus que certaines civilisations en inde notamment apportent d’autres lectures sur les origines de l’homme qui soient différentes de celles qu’on a repoussé dans les religions monothéistes …bref

    Pas plus tard que cet été, mon dentiste m’annonçait qu’à travers l’études des radio panoramiques de ma bouche, la morphologie de la cavité buccale, des dents, leur usure et leur inclinaison ils sont capables maintenant de vous dire exactement votre personnalité ! et si vous êtes un homme de type masculin ou féminin ! et que le type masculin se ronge les dents et un genre particulier de problèmes buccaux alors que le type féminin qui se la joue macho par projection et mécanisme de défense à tel genre de problèmes buccaux…! et que pour les deux ils ont inventé un appareil qui vous devez porter afin d’apprendre à respirer par le nez au lieu de la bouche, et que ceci contribue largement et primordialement à la santé de la bouche, des dents, à la régulation des bactéries, la régénération de l’os ou mandibule de la mâchoire et influe positivement sur le mode de vie en entier !!!! il paraît que respirer par le nez nous éviterait donc la majorité de nos problèmes de dents et notre santé et moral en général ! rien que ça ! et lorsque vous lisez ou voyez le documentaire sur le pouvoir de l’intestin et ses bactéries sur le comportement et sur la santé et cette piste que les microbiologistes sont entrain de découvrir et révolutionner la médecine, vous vous dites qu’on en est encore qu’au début de nos découvertes en fait !

    Répondre
  • avatar
    10 octobre 2019 à 22 10 13 101310
    Permalink

    Les premiers hommes qui resplendissaient de la pureté morale de l’Enfant, de sa naïveté, de sa droiture, de son exquise sensibilité, ne sont pas plus les fils des singes qu’ils ne sont le vieil Adam des théologiens fait de toutes pièces par un Dieu inconnu.
    Si la tradition telle qu’on nous la présente est inadmissible, c’est parce que les Écritures dans lesquelles elle est déposée ont été altérées, leur signification primitive n’y peut plus être aperçue.
    Si ces récits nous étaient parvenus dans leur forme initiale, nous y retrouverions des idées vraies, une science grandiose. Ce qui le prouve, c’est qu’à travers les interpolations et les altérations, nous apercevons encore les lueurs de la grande et simple vérité.
    Aussi, en considérant l’état actuel de notre société, et le niveau de dégénérescence et de déchéance atteint par la masse des hommes s’abandonnant tous aux impulsions de leur nature, on est forcé d’affirmer une loi toute contraire à celle de la théorie Darwinienne : celui qui s’abandonne aux impulsions de sa nature, c’est-à-dire qui agit selon la sélection naturelle, celui-là ne vient pas du singe, il y va.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/06/nos-veritables-origines-nos-racines.html
    Cordialement.

    Répondre
  • avatar
    11 octobre 2019 à 10 10 02 100210
    Permalink

    Carolle bonjour
    Nous trouverons tous un meilleur goût à la VIE.
    Penses à venir prendre ton « mot de passe » pour que nous puissions débattre pleinement sur la valeur de tels articles qui ont une valeur indéniables, merci avec tous nos remerciements.
    Il y a des articles publiés de l’autre côté de l’Atlantique donc si tu as le temps pense à venir répondre et capturer ton « mot de passe » je l’ai signalé aussi à Robert et à d’autres.
    Ton article de cette qualité fait un « Tabac » chez nous, alors j’ose croire que tu vas bien ou bien mieux.
    Le Panda est en fin de vie et il m’a chargé de prendre en mains son bébé, ce n’est pas du tout évident de remplacer un tel « Individu » alors excuses moi, mais je fais ce que je peux avec les moyens qui sont les miens.
    Cordialement

    Répondre
  • avatar
    11 octobre 2019 à 17 05 24 102410
    Permalink

    @ Anwen

    Le problème des humains à notre époque, ce n’est même plus des dogmes comme la religion, mais l’ignorance et les dogmes modernes qui peuvent aussi bien découler de la religion que de l’athéisme !

    Aujourd’hui justement sur le sujet de la théorie de l’évolution, les gens ne lisent même pas ce qui s’écrit et ce qui est révélé par la science elle-même sur la question ! les gens sont tellement dogmatiques que lorsqu’ils lisent un titre ou un article ou une annonce qui questionne leur dogmes et croyances religieuses ou athées, ils cessent de lire tout de suite, condamnent à l’avance le contenu et cette trouvaille comme étant impropre pour eux et préfèrent se réfugier dans  »les convictions du troupeau » même si ce sont des scientifiques tout aussi athées qui puissent faire ces découvertes ou annonces !

    il faut dire aussi que parce que l’occident fonctionne sur un mode ethnocentrique, majoritairement sur un héritage judéo-chrétien, tout comme l’orient fonctionne sur un mode de répulsion occidentale, la majorité des gens aujourd’hui croient à des dogmes plus qu’à des vérités établies, on ignore, on méprise à l’avance et on fonctionne avec des préjugés ainsi même sur l’histoire, sur la science, sur la philosophie, sur l’économie et la société etc…. ainsi vous trouverez même des médecins qui ne croient pas du tout à des médecines alternatives, des scientifiques qui tentent de prouver des chimères reliées aux dogmes, des chercheurs subventionnés par des universités qui dilapident les fonds dans des recherches dont l’utilité est douteuse dans toutes les disciplines et donc même la science est soumise aujourd’hui à rude épreuve car se perd dans des croyances et autres  »convictions » qui ne soient pas valides ou concrètes pour autant…et souvent le font pour leurs petits intérêts étroits !

    Darwin n’a jamais utilisé le mot évolution mais selection naturelle, c’est plutôt Lamarck qui l’a fait des décennies après lui, et même si toute cette théorie dans son essence ne constitue encore qu’un postulat scientifique presque quelconque mais assez cohérent pour orienter la recherche en biologie depuis, sans jamais prouver quoi que ce soit, ni que Darwin ou Lamarck eux mêmes n’iraient aussi loin que d’affirmer avec certitude ce que des idéologues dogmatiques nous rabâchent depuis des décennies, cela fait un bout maintenant que les médias aussi bien que des paléontologues s’acharnent sans en avoir la preuve que les quelques squelettes retrouvés ici et là seraient la preuve que nos ancêtres seraient ceci ou cela, alors que maintenant la science affirme avec preuves à l’appui que nous ne posséderions qu’un pourcentage infime de ces vieilles ADN…et que l’hypothèse la plus crédible scientifiquement parlant soit qu’on est surtout un mélange de toutes ces origines et ADN pour une petite part uniquement, et d’origine inconnue pour la plus grande part encore maintenant !

    Un peu comme les astrophysiciens ont prouvé que l’univers est en expansion permanente récemment, et que cet univers n’a jamais été statique comme on a cru, les microbiologistes sont entrain de prouver que chaque jour, depuis le début, de nouvelles formes de vies éclosent, des bactéries et virus font de même, et que rien n’a été statique ou figé depuis le départ comme le stipulaient et croyaient les scientifiques il y a encore 30 ou 40 ans ! cette découverte remet sur la table le débat de la création versus l’évolution, car on parle bien de nouvelles formes de vies qui se créent et ne possèdent aucun antécédent connu dans le génome chez les microbiologistes, on parle de genes orphelins, de genes nouveaux, de fonctions nouvelles, et même de comportements nouveaux…et on parle même d’intelligence des microbes et bactéries chez certains ! Mais comme pour le réchauffement climatique aujourd’hui, les avis sont radicaux et tout le monde croit posséder la science infuse à ce sujet, les pour comme les contre, et cela devient non pas un débat exclusivement scientifique comme il aurait dû être mais devient une guerre idéologique, presque dogmatique…une guerre de tranchées aussi sur fond idéologique ou les scientifiques concernés n’ont que peu de droit à la parole !

    et lorsque je vois parfois certains documentaires dépassés qu’on passe sur la télé Canadienne, avec toutes ces perceptions bon enfant, tellement vieillottes et surtout ces moyens très limités que les gouvernements successifs allouent aux chercheurs, ou que les médias allouent au genre documentaire, et préfèrent allouer des sommes considérables à des émissions idiotes que personne ne regarde, je me dis qu’il y a forcément une volonté de garder le peuple dans l’ignorance, le suivisme et la stagnation ! à comparer avec la recherche qui se fait dans un petit pays comme la France, ou les documentaires d’une qualité extraordinaire qu’on produit en France depuis au moins 30 ans et qu,on diffuse gratuitement dans les pays francophones comme le Maghreb via les chaines satellitaires, on se rend compte combien l’Amérique du nord est mesquine et totalement obsédée par les dogmes et les idéologies ! un peu comme ces chaînes américaines comme Historia qui font des documentaires stupides et d’endoctrinement encore maintenant, pour falsifier l’histoire et la présenter sous l’angle ethnocentrique et judéo-chrétien que Rome soit la mère de toutes les civilisations, et que les états-unis sont les descendants directs de ces Romains conquérants…etc, bref, ils vendent au peuple des mythes ridicules, n’hésitant pas à mentir et falsifier l’histoire juste pour valider la vision de  »l’empire américain » ! le résultat est on ne peut plus désolant, les américains sont devenu le peuple le plus ignare sur terre à cause de la propagande et des dogmes qu’on utilise pour les bombarder tous les jours… au point que même au niveau de la littérature, du cinéma etc, on ne jure que par du Stephen King, ses zombies et à chaque fois qu’un américain exploite un sujet comme la science fiction, les américains stagnent sur le même thème pendant 30 ans, et ne tolèrent que très peu tout ce qui est non américain ou anglo-saxon dans leur culture ! il faut vraiment s’accrocher en littérature ou les films indépendants si vous voulez trouver des trucs intéressants et intelligents !

    on est pas sorti de l’auberge… quoi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *