Les 5 principes d’un produit équitable

Carle Bernier-Genest,  Dossier Protection du consommateur.

Pour être étiqueté produit équitable, il faut que le produit respecte 5 principes: le juste prix, le commerce direct, un engagement à long terme et l’accès au crédit, un développement communautaire et écologique ainsi qu’une gestion démocratique et transparente.

Pour s’assurer du respect de ces 5 principes, un système de certification est mis en place afin de vérifier que toute la chaîne d’approvisionnement correspond aux critères du commerce équitable.

Certification des producteurs

En premier lieu, le contrôle s’effectue auprès des paysans qui cultivent la matière première ou conçoivent le produit. La certification est effectuée par Fairtrade Labelling Organizations International (FLO) dont les agents se rendent directement dans les champs. Idéalement, les producteurs devraient recevoir la visite des agents de FLO une fois par année. Présentement, la norme tourne autour d’une fois aux deux ans, sans compter les visites surprises. Les coopératives n’ont pas le choix d’ouvrir leurs livres si elles veulent conserver leur certification équitable.

FLO, un organisme indépendant qui établit les normes et les procédures du commerce équitable, ne vend aucun produit. Il joue le rôle de chien de garde.

Certification des acheteurs

Une fois le produit acheté par un commerçant d’un pays industrialisé, le contrôle se poursuit. FLO laisse à d’autres organismes le soin de s’assurer du respect des règles du commerce équitable. TransFair Canada est l’organisme au pays chargé de contrôler les entreprises. TransFair regarde les achats, les activités de transformation et les ventes de produits équitables des entreprises canadiennes. L’organisme certifie qu’il n’y a pas de différence entre ce que FLO a vérifié et ce que le consommateur achète.

Une certification contournable?

Le commerce équitable ne peut souffrir d’un scandale sans que sa crédibilité ne soit entachée. Pour le bien du système, FLO ne peut se permettre d’être laxiste. Également, d’autres organismes internationaux vont vérifier sur le terrain par eux-mêmes. Par exemple, Équiterre fait de la contrevérification. Oxfam-Québec, qui achète du café équitable pour le revendre ici, fait également de la vérification de son côté. Personne ne peut se permettre un scandale.

Un système qui favorise toute la communauté

L’effet du commerce équitable ne touche pas que le producteur mais toute sa communauté. Tous les producteurs,  y compris ceux qui ne font pas partie du système, en profitent grâce aux informations des producteurs du commerce équitable. L’analphabète, dupé par les intermédiaires, a maintenant des informations sur le prix de son produit sur le marché, le coût du transport et bien d’autres renseignements. Il détient un certain pouvoir, grâce au producteur du commerce équitable, pour mieux négocier. On se rend compte que, là où le commerce équitable est présent, les producteurs locaux ont vu leurs prix augmenter. Raison de plus pour acheter équitable!

Produits du commerce équitable: café, thé, riz, bananes, cacao, sucre, miel, jus de fruits, ballons de sport

À venir: fruits, vins, huiles, beurre de karité

Café équitable: 3% des ventes de café au Québec, 2% au Canada

Production par environ 800 000 travailleurs dans les pays du Sud

Les ventes de produits certifiés équitables augmentent de 10 à 20% par année depuis 1997.

Répertoire des points de vente de produits équitables.

Carrefour Tiers-Monde.

Autres textes Protection du consommateur.

RESSOURCES

Office de la protection du consommateur du Québec.

Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs.

Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

3 pensées sur “Les 5 principes d’un produit équitable

  • avatar
    2 mai 2010 à 10 10 26 05265
    Permalink

    Ceci est une recherche de produit.
    D’après un article que j’ai lu dans Châtelaine dans une chronique d’AlterAfrica.

    Le produit est les SOUAK OU SIWAK MISOUAK OU ARAK au Moyen-Orient.

    Ce produit est, selon l’article, curatif pour les gencives et esthétique car il blanchit les dents.

    Connaissez-vous une boutique au Québec ou au Canada qui vend ce produit?

    Les boutiques françaises ne vendent pas hors de la France, malheureusement.

    Merci de votre réponse.

  • avatar
    9 juin 2010 à 12 12 24 06246
    Permalink

    Bonjour,
    vous pouvez trouver l’information utile dans n’importe quel mosqué puisque le souak est un produit utilisé par le prohète Mohamed (saaw) et nous a incité a l’utiliser
    vous le trouverez donc chez les musulmans pratiquants,
    bonne chance

  • avatar
    8 avril 2011 à 15 03 50 04504
    Permalink

    pénis 🙂

  • avatar
    16 novembre 2011 à 8 08 44 114411
    Permalink

    yo va te faire foutre esti dfiols de pute

  • avatar
    16 novembre 2011 à 8 08 54 115411
    Permalink

    tu traite po notre religieux ou tu la denigre pas esti de juif

  • avatar
    16 novembre 2011 à 8 08 55 115511
    Permalink

    chek ta religion de merde asti dcatholique

  • avatar
    4 avril 2012 à 11 11 17 04174
    Permalink

    bonjour

  • avatar
    4 avril 2012 à 11 11 21 04214
    Permalink

    allo

  • avatar
    4 avril 2012 à 14 02 20 04204
    Permalink

    Monsieur Raymond viger , avec  »INTERNET  » , 6 mois plus tard c’est déjjjjjjjjjjjjjja passé date. === C’est quoi là , que c’est ça ? Comprends pas , c’est vrai que je ne suis que Québécois , mais ces produits est-ce cacher , halal ou tout simplement de la frime , comme ici au Québec ?

    Avez-vous regardé les commentaires ?…………..
    Jean-Marie De Serre.

Commentaires fermés.