70 ans plus tard, les plages de Normandie en fête !

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Le Jour J évoque l’alliance. Le mot « Les Alliés » faisait vibrer le cœur en 1944, engendrait l’espoir, le courage, la force, la cohésion. Et aujourd’hui, a-t-il encore cette résonance ? Il faut espérer que cette fête qui prend des allures de méga-fête inspirera le goût de la paix et de la solidarité.

Le célèbre Jour J, un débarquement prévu pour le 4 juin 1944 en Normandie, a dû être reporté au 6 juin en  raison de conditions météorologiques adverses, décision prise par le chef allié Eisenhower.

À l’aube du 6 juin, commence le débarquement. Plus de 200 000 combattants, de diverses nationalités – 83 115 Britanniques et Canadiens; 73 000 Américains, mais aussi des Français, Polonais, Belges, Tchécoslovaques, Néerlandais, Norvégiens – se déploient sur les plages de Normandie. À la fin de juillet, on compte un million et demi d’hommes débarqués sur les lieux. L’opération militaire baptisée Neptune est le nom de code donné au débarquement, et précède la bataille de Normandie. C’est la phase d’assaut de l’opération Overlord du chef des Alliés, Dwight D. Eisenhower visant la libération de l’Europe de l’ouest du joug nazi.

Cette opération est unique et imposante par la sophistication de divers moyens mis en œuvre. C’est une vaste armada composée de milliers de bateaux de guerre types variés (croiseurs, cuirassés), de navires de soutien, de cargos, d’engins de débarquement, de péniches, de véhicules, de parachutistes. Elle reste encore la plus grande opération logistique de débarquement jamais connue.

De toutes les plages où débarquèrent les Alliés, Omaha Beach est celle qui connut le plus de pertes. On l’a depuis surnommée Bloody Omaha. Les Canadiens combattirent surtout sur Juno Beach.

La bataille de Normandie durera plusieurs mois, jusqu’à la fin de l’été. Sous une chaleur étouffante, les combattants connaissent l’horreur, la souffrance, la faim, les blessures, les terrains marécageux, le désespoir.

Le bilan de la bataille de Normandie est tragique. Au total, toutes catégories confondues, Alliés, Allemands et civils, près de 140 000 morts. Pour les Alliés : 37 000 tués et 172 000 blessés. Côté allemand, les pertes sont encore plus lourdes. Ces chiffres sont approximatifs, car ils varient selon les sources. Quoi qu’il en soit, ce fut une des périodes les plus sanglantes de la guerre pour la population de la Normandie.

70 ans plus tard

Plus d’un millier de vétérans de la deuxième guerre mondiale sont attendus en Normandie pour fêter le 70e anniversaire du Jour J. Ils n’ont plus vingt ans, mais leur mémoire reste vivante. Ils ne peuvent oublier.

D’ailleurs, qui peut comprendre les séquelles que laisse une guerre dans le corps, le cœur et l’esprit s’il ne l’a pas vécue ! La plupart d’entre nous ne savons pas.

Reste le silence. Une minute de silence sincère pour les vétérans, ce serait bien.

Là-bas, en Normandie, la fête ne sera pas silencieuse.

Un déploiement digne du débarquement de 1944 en quelque sorte.

Dix-neuf chefs d’État et de gouvernement, dont Barack Obama, la Reine Elizabeth II d’Angleterre, Vladimir Poutine, Petro Porochenko, François Hollande. Des personnalités de marque, des princes, princesses, artistes, ex-présidents d’État, politiciens, gens célèbres.

Des gradins ont été montés sur des sites. On attend 9 000 invités prestigieux. Les villages sont fleuris, habillés de neuf pour recevoir tout ce monde. Au moins, c’est l’économie qui en profitera. Un juste retour des choses.

Des cérémonies officielles auront lieu à tous les endroits stratégiques du débarquement.

Est-ce que les chefs d’État sauront s’émouvoir sincèrement de ce moment dramatique et inoubliable où la chair à canon a servi de passage à d’autres pour une continuité ? Est-ce qu’ils débarqueront de leurs positions catégoriques pour s’élever au-dessus de leurs points de vue ? Est-ce qu’ils verront le monde différemment après, même juste un peu ?

Sans doute, ils seront émus. J’espère seulement que ce ne sera pas une émotion superficielle créée par l’excitation d’une foule, le panache, les tapis rouges, le faste et les beaux discours.

Est-ce que cet événement va changer quelque chose en Ukraine ? Est-ce que …

J’espère.

Mais, le vétéran, lui, qu’espère-t-il ?

Je l’imagine se recueillir dans le silence de sa solitude.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Normandie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Neptune_(Alliés)

http://www.memorial-montormel.org/un_bilan_de_la_bataille_de_normandie_1_139.html

http://basse-normandie.france3.fr/2014/05/10/le-debarquement-en-10-questions-quel-est-le-bilan-humain-de-la-bataille-de-normandie-465127.html

 

 

 

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

15 pensées sur “70 ans plus tard, les plages de Normandie en fête !

  • avatar
    5 juin 2014 à 14 02 07 06076
    Permalink

    Aurais-tu oublié que les russes ont fait la majeure partie du travail qui était de vaincre les nazis. La narrative historique exceptionnalisme-suprématisme anglo-américain sur le mythe du débarquement de Normandie est franchement faussaire. Ce débarquement n’a pas été le point tournant de la guerre mais une course des alliés pour ne pas perdre la face devant les russes. Tout comme était la cause de l’emploie de la bombe atomique contre le Japon, une narrative faussaire, c’était en réalité pour faire pression sur les russes lors de négociations ultérieures.

    Répondre
    • avatar
      6 juin 2014 à 15 03 03 06036
      Permalink

      Je seconde Zébulon et invite les visiteurs à lire le propos de l’historienne (dans le vrai sens du terme) Annie Lacroix-Riz sur mondialisation.ca et repris sur mon propre site. Le débarquement de Normandie n’avait qu’un seul but : éviter que les « Rouges » n’emportent toute la mise car l’Allemagne avait perdue contre l’URSS dès 1941 (voir une autre vrai historien, Jacques Pauwels, et son livre « Le mythe de la bonne guerre », éditions Aden).

      Le film «The Longest Day» a créé une terrible crise sociale en U.R.S.S. quand il a été vu au début des années 60. Des vétérans russes ont pleuré de rage et d’indignation face au peu de considérations pour leur effort de guerre de la part des Zuniens. Certains ont hurlé que c’était un outrage à tous ces camarades qui sont morts pour tuer le nazisme. La crise a pris des proportions telles que le gouvernement soviétique a été obligé d’entreprendre le tournage de 5 films (la série « Libération », disponibles sur la chaîne de Mosfilm sur Youtube) pour raconter leur version de la chose. Ces long-métrages ont eu un succès considérable (ils avaient coûté très cher et ont obligé les merdes khrouchévistes à réhabiliter quelque peu le « père Joseph ») mais la population russe n’a jamais oublié l’affront du « Longest Day » et aujourd’hui, dans l’entourage de Poutine, on s’en souvient encore…

      Michel Collon : 6 juin 44, ce qu’on ne vous dira pas
      http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/2014/06/6-juin-44-ce-quon-ne-vous-dira-pas.html

      Annie Lacroix-Riz :
      Le débarquement du 6 juin 1944 du mythe d’aujourd’hui à la vérité historique
      http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/2014/06/le-debarquement-du-6-juin-1944-du-mythe.html

      Deuxième guerre mondiale. L’Union Soviétique, belligérant décisif :
      http://jerusalemdesterresfroides.blogspot.ca/2014/03/deuxieme-guerre-mondiale-lunion_19.html

      Répondre
      • avatar
        13 juin 2014 à 20 08 20 06206
        Permalink

        @Charles Tremblay

        Je suis touchée par votre propos.

        Les guerres sont vraiment malsaines, tant de malveillance pour gagner du territoire. Je maintiens tout de même que les soldats qui ont combattu en Normandie méritent notre respect. Je ne crois pas qu’ils étaient au courant des manigances internes. Ce ne sont pas les généraux que je salue, mais les hommes pris au piège pour faire la guerre.

        Je vous remercie pour vos informations qui jettent beaucoup d’ombre sur la grandiose splendeur des stratèges !

        Carolle Anne Dessureault

        Répondre
  • avatar
    5 juin 2014 à 22 10 19 06196
    Permalink

    @Zebulon

    C’est vrai que les Russes ont payé le prix durant cette guerre. Leurs pertes sont énormes.

    Ceci n’enlève rien à l’importance du débarquement en Normandie. Je voulais souligner cet événement beaucoup plus pour les individus-soldats qui y ont combattu que pour des rapports de force entre nations.

    Merci de votre commentaire.

    CAD

    Répondre
  • avatar
    6 juin 2014 à 3 03 08 06086
    Permalink

    Carolle,
    Merci beaucoup pour cet article.
    J’ai fais le même ou presque sur Les Voix du Panda
    Peu sont ceux qui trouvent comme vous le faite les mots les plus juste, mais ce n’est pas uniquement la Normandie qui est en fête, c’est une leçon au monde.
    http://www.panda-france.net/?p=22867
    Encore une fois merci à tous ceux qui sont tombés pour un semblant de LIBERTES.
    Très Amicalement,
    Le Panda
    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    13 juin 2014 à 12 12 40 06406
    Permalink

    Carolle Anne,

    Pour quelle raison mon commentaire a été censuré? Pourtant il n’y avait pas d’attaque personnelle?

    Cordialement,

    Nicolas

    Répondre
    • avatar
      13 juin 2014 à 20 08 21 06216
      Permalink

      @Nicolas

      Je n’ai pas censuré de commentaires de votre part. N’oubliez pas que depuis samedi dernier nous n’avons pu nous brancher sur le site en raison de difficultés techniques provenant de l’hébergeur.

      Auriez-vous l’amabilité de me retourner ce commentaire ? Je vous en remercie à l’avance.

      Carolle Anne Dessureault

      Répondre
      • avatar
        13 juin 2014 à 23 11 15 06156
        Permalink

        Carolle Anne,

        C’était hier soir, le site fonctionnait, mais c’est la 1ère que mon message ne se rend pas, je ne pensais donc pas à un problème possible, je m’en excuse.

        Mon comment était que le jour prévu était bien le 6 juin et non le 4 comme certains veulent le faire croire, car il y a une symbolique derrière cette date pour les décideurs alliés. L’assaut a eu lieu le 6e jour du 6e mois à 6 heures du matin. 6 6 6. De plus 1+9+4+4=18 qui est 6+6+6. Il n’y a pas de hasard. Ces gens savaient cela. Les satanistes aiment les symboliques. Et je ne dis pas cela parce que je suis chrétien, car je suis anti-chrétien. Mais il y a des raisons pour que ces gens s’identifient à ce symbole numérologique.

        Juste les dignitaires de cet événement en disent long sur la valeur d’une telle version de l’histoire. Des menteurs et des corrompus pour la plupart : Obama : Hollande, des politiciens, etc.

        Patrick,

        Je ne comprends pas pourquoi remercier des gens qui ont servi une fausse liberté?

        Cordialement,

        Nicolas

        Répondre
        • avatar
          14 juin 2014 à 10 10 20 06206
          Permalink

          Merci, Nicolas, pour la précision sur les chiffres 6 reliés au Débarquement.

          Les tractations en coulisses m’apparaissent comme un labyrinthe dans lequel on peut facilement s’égarer.

          Les généraux d’armée et grand personnages devraient eux aussi participer aux combats, une action qui leur ferait vite voir les choses autrement.

          Bonne journée,

          Répondre
        • avatar
          14 juin 2014 à 12 12 10 06106
          Permalink

          Vous savez, avec des petits jeux numérologiques, on arrive aisément à faire dire n’importe quoi aux dates. Surtout avec ce « 666 » qui n’est rien d’autre qu’un code pour signifier le boulier des commerçants romains à l’époque de Jésus (I + V + X + L + C + D = 666). Le 666 correspond également au carré magique de Jupiter et les inquisiteurs soi-disant « anti-sataniques » en ont profité pour diaboliser l’ensemble de l’ésotérisme, de l’alchimie aux guerisseuses paysannes, de l’astrologie jusqu’à la rhabdomancie.

          La fixation typiquement soralienne sur les « satanistes » et leur « magie noire » ne peut être dissocié du christianisme et de l’islam. D’abord, « Satan » est personnage de ces deux mythologies, c’est un fait historique impossible à contester. Ensuite, l’obsession « illuminati satanique » (en anglais « The Satanic Panic ») provient des évangéliques intégristes états-uniens, alliés depuis toujours de la CIA et autres services secrets zuniens. Or, les évangéliques zuniens SONT des chrétiens et maintenant on voit ces discours « illuminati satanistes » se répandre dans leurs équivalents catholiques et musulmans. Satan n’est rien d’autre qu’un outil fort utile pour manipuler les adhérents de ces sectes et Soral l’a bien compris, c’est pourquoi il l’a repris pour sa propre bande de gogos.

          Le 6 juin 1944 n’a pas été choisi dans une idée de « magie noire » comme peut le penser M.Nicolas Beaudin mais simplement parce que la météo très capricieuse du English Channel le permettait ce matin-là. Aucune raison d’y voir Satan, sauf si on se prend pour Dieu.

          Les « satanistes » sont obsédés de symboliques. Les zozotériques complotistes soraliens le sont bien davantage. Même qu’ils prennent en considération la variable « magie » dans leur discours politiques (vous ne pouvez adhérer au soralisme sans croire à la « sorcellerie des élites », au « projet kabbaliste » et autres « Talmud-grimoire-maléfique »). Mais le problème, c’est qu’ils n’y connaissent rien à la magie et racontent n’importe quoi. Un électricien connaît l’électricité, il sait jusqu’où ça peut aller et ce qui n’est pas possible avec elle. Avec la magie, c’est la même chose mais les soraliens eux entendent être considérés comme étant les plus grands spécialistes de la question exactement comme un gars qui se prétendrait être le plus éminent électricien mais qui ne sait rien de l’électricité. D’où les obsessions pour le « 11 », le « 33 », le « 666 » et les histoires de « satanistes obsédés par les symboliques ». Cette irruption d’irrationalité religieuse par le biais de « satanistes omniprésents » est l’un des effets les plus néfaste et délétère du soralisme et du complotisme zozotérique en général.

          Répondre
          • avatar
            14 juin 2014 à 22 10 18 06186
            Permalink

            Charles Tremblay et Paul laurendeau qui ne veulent pas voir les évidences mathématiques et qui croient au hasard.

            Le 666 au niveau spirituel veut dire autre chose que ce que vous pensez. C’est le trait de l’énergie spirituel du haut qui se matérialise en bas. Et la triple répétition est dans le but d’indiquer une forte énergie, c’est le fait d’y mettre l’accent. Ce symbole donne donc du pouvoir d’un point de vue matériel. Satan n’est qu’un symbole de l’excès d’importance accordé au monde matériel et qui mène à l’égoïsme, au mal, car la matière (l’argent) est plus importante que l’esprit (l’amour, l’harmonie).

            Je ne comprends pas votre obsession avec Alain Soral, de toujours tout ramener à lui, alors que je ne l’invoque pas et que je pense différemment de lui sur plusieurs point, dont le christianisme. Vous tentez de me discréditer à travers quelqu’un d’autre, c’est vraiment bizarre.

            Je n’ai aucunement une fixation sur les satanistes, ce n’est qu’une façon de désigner ceux qui sont au service du mal dans un but égoïste et matérialiste. Prenez un autre mot si ça vous fait si peur. Disons les esprits maléfiques qui mènent le monde, ça vous va, vous avez moins peur maintenant?

            Ce sont pourtant ces esprits maléfiques qui s’identifient au satanisme et à leur symbolique, ce que je constate. Ce sont donc eux qui font référence au christianisme par opposition. En fait ils s’identifient au mal qu’ils commettent, ce qui n’est pas mon cas car je suis du côté de l’amour, même si je suis anti-chrétien philosophiquement. Il est facile de comprendre que les alliés étaient le véritable axe du mal.

            Vous pensez que les services secrets américain ne sont pas du côté des esprits maléfiques qui mènent le monde?? vous devriez continuer vos recherches, ce point me semble pourtant facile à comprendre.

            Si je vois du satanisme c’est que je me prends pour Dieu, Wow les gars, vous êtes vraiment les Dieux de la psychologie pour savoir que je me prends pour Dieu à cause que je pense que le mal mène le monde. Votre problème c’est que vous attaquez sans savoir ce que l’autre pense vraiment, sans connaître son interprétation exacte de certains concepts. Votre discours recherche la confrontation plutôt que la vérité et ce qui nous unit.

            Votre façon de discuter est désagréable et remplie de condescendance avec des expression comme « zozotérique ». Dénigrer les autres plutôt que de corriger les erreurs ne démontrent pas de la sagesse, bien au contraire, même si c’est votre façon de vous vanter d’avoir raison. Je ne vois pas d’arguments en faveur d’une thèse dans votre discours, mais seulement une opposition à une autre thèse. Cela ne démontre rien et ne prouve rien. Pour être cohérent il faut démontrer positivement le contraire de ce qu’on critique négativement. Rabaissez les autres ne vous grandira pas. La plus haute forme de connaissance est l’amour, ce que vous n’avez assurément pas compris. D’ailleurs Soral est du côté de l’amour, même s’il fait parfois des erreurs de jugement, si vous le compreniez vraiment vous auriez pu voir que ses intentions sont bonnes, ce qui est facile à comprendre, ou à sentir si vous aviez de l’intuition.

            Cordialement,

            Nicolas

  • avatar
    14 juin 2014 à 10 10 48 06486
    Permalink

    Ça fait longtemps que je me pose cette question;
    Quel peut bien être la MOTIVATION des militaires d’aujourd’hui pour aller combattre en Irak, Afghanistan, Ukraine etc etc
    Quand ce n’est pas de combattre contre leur propre peuple????????????

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *