À GAZA, LA BOURGEOISIE SE PLANQUE ET LE PROLÉTARIAT PLANCHE, ENCORE UNE LUTTE DE LIBÉRATION NATIONALE BOURGEOISE

Par Robert Bibeau. Éditeur  http://www.les7duquebec.com

 

Que se passe-t-il en Palestine occupée ?

Depuis plusieurs semaines (vendredi le 30 mars 2018) le gouvernement israélien et l’armée israélienne ont assassiné plus d’une centaine de Palestiniens, de nombreux enfants notamment, et ils en ont blessé des milliers d’autres (plus de 11 000). Désarmés, ces Palestiniens ont été tués ou blessés pour le crime de manifester contre leur incarcération dans le plus grand bagne à ciel ouvert des temps modernes où un million cinq cent mille être humains s’entassent, prisonniers depuis soixante-dix années.

 

Au-delà du dégoût et de la colère que provoque ces meurtres commis de sang-froid, sous l’œil des caméras (nonobstant leur myopie sélective) la question que soulève ces crimes contre l’humanité c’est : « Pourquoi ce carnage largement médiatisé ? »

 

Se peut-il que les palestiniens manifestant pensent que ces soldats totalement aliénés – endoctrinés – s’abstiendront de les tués ? Se pourrait-il que les Palestiniens innoecents espèrent que les dirigeants israéliens reculeront devant ces crimes de guerre avérés ?  Je ne le crois pas. Les prolétaires palestiniens connaissent leurs geôliers « nazifiés » depuis soixante-dix ans maintenant, et il est évident qu’aucun de ces militants n’attend de pitié des assassins de Tsahal.

 

Il nous faut donc admettre que les martyrs palestiniens connaissent les risques qu’ils encourent face à ces tueurs programmés. Car autant le mystère est grand sur ce qui pousse ces militants bien intentionnés – mais manipulés – à s’immoler de la sorte, autant le mystère plane sur les motifs et les objectifs des autorités israéliennes qui ne peuvent ignorer le dommage que leur occasionne de telles spectacles d’assassinats publics télévisés et répétés. Qui après avoir vu ces crimes de guerre osera encore prétendre au droit à l’existence de cet État fantoche, de cet État voyou, de cet État illégale et illégitime, construit sur une Terre expropriée et ensanglantée.

 

Le peuple « juif » n’existe pas mais l’État colonial israélien existe

 

Il est évident que les dirigeants israéliens savent qu’ils forcent leurs comparses des capitales de la « communauté international » bidon à se démasquer et à s’exposer en compagnie de ces tueurs en série ce qui les embarrasse évidemment, c’est pourtant l’effet escompté. À travers cette allégeance occidentale aux tortionnaires sionistes, le suzerain américain souhaite signifier aux prolétaires américains, israéliens, palestiniens, français, canadiens, et à ceux du monde entier, le sort qu’il réserve aux résistants et aux damnés de la Terre révoltés. Après George W Bush, après Barack Obama, voici Donald Trump qui proclame « Vous êtes avec nous ou vous êtes contre nous ». Voilà la signification profonde de cette tuerie contre le peuple Palestinien, massacre qu’exécute le protectorat israélien, ce soi-disant État d’un « peuple » qui n’existe pas et n’a jamais existé.

 

En effet, comme l’écrit Shlomo Sand un peuple – une nation – de quelques milliers d’individus n’a pu subsister dans l’errance, expatrier- éparpiller à travers le monde pendant deux milliers d’années, convertissant et intégrant des étrangers (goys) ayant pour seule composante identitaire un livre « révélé » (la Thorah) différemment interprété. (1)

 

La vraie nature du protectorat israélien

 

Il faut bien le comprendre, Israël est un protectorat créé par les impérialistes britanniques au siècle dernier, à une époque où pour contrôler et s’approprier une richesse naturelle (pétrole), son transport et ses marchés, une puissance impériale devait disposer d’une armée à proximité de la ressource, une armée capable d’intervenir rapidement pour frapper les bourgeoisies nationales récalcitrantes en cas de nécessité. C’est d’ailleurs ce que fit l’État fantoche israélien en 1956, aux ordres du Royaume-Uni et de la France, empires convoitant le Canal de Suez porte d’entrée des pétroliers ravitaillant le marché européen. Il en fut ainsi par la suite quand la nouvelle puissance hégémonique américaine eut pris le relais des vieilles puissances européennes déchues (Guerre de 1967, de 1973, bombardements de la Tunisie, de la Jordanie, de la Libye, de l’Irak, de la Syrie, invasions et occupation du Liban, et du Golan, etc.). Aujourd’hui, sous l’impérialisme moderne dont l’économie est mondialisée et financiarisée, l’entretien d’un contingent militaire en terre étrangère n’est plus nécessaire. Il faut en convenir Israël est une base militaire obsolète qu’il leur faudra tôt ou tard désaffectée. (2)

 

L’internationale « juive » ne fait plus recette, bienvenue au « false flag » sioniste

 

Nul ne doit se laisser berner par les jérémiades proto-sionistes à propos de la lubie de la judéité du « Peuple élu » et autres fadaises au sujet des prophéties de Theodor Herzl un suprémaciste sponsorisé, et de l’assentiment prémédité de Lord Arthur Balfour (1917), et autres foucades folkloriques complotistes à propos des sectes « juives internationales » qui domineraient le monde avec leurs 16 millions d’adhérant (sur 7 milliards d’individus vivants soit 0,05%), comprenant quelques dizaines de prétendants « juifs » sur les 2500 milliardaires recensés (0,05% du total) , ou encore, à propos de l’État de tous les « Juifs » (dont la majorité des citoyens est athée) sur une Terre « promise » (sic) par Yahweh à cette populace d’exilée multiethnique rassemblée là par les pénuries de logements et d’emplois. Ne pas oublier non plus l’inévitable forfanterie de l’« AIPAC », un club sélect dont les milliardaires opportunistes américains se servent comme paravent pour dissimuler leurs méfaits et en accusé commodément les sanguinaires « juifs » expatriés. Vous cherchez un modèle de « False Flag », en voilà un.

 

Une époque tire à sa fin, l’alliance Atlantique s’effrite

 

Soupçonnent-ils ces capitalistes israéliens, ce que vous et moi nous savons déjà : que premièrement, leur mentor déclinant s’écarte progressivement de ses alliés et concurrents européens; que deuxièmement, une fois leur tuteur défaussé il ne restera plus personne pour les protégés; que troisièmement, le temps joue contre eux ! Imaginez dans trente ans combien de dizaines de millions d’arabes enragés –débarrassés de leurs dirigeants prostrés – encercleront cette base militaire néocoloniale  abandonnée par les porte-avions US partis faire la guerre de l’autre côté de la Terre, en mers de Chine, de Corée ou du Japon.

 

Te Deum en Palestine sacrifiée

 

Il n’y a qu’une explication possible à la tactique sanguinaire et suicidaire de l’État voyou israélien. Maintenant qu’il a reçu la dernière concession de son maître poltron à son ambassade relocalisée, le diable sioniste étale sa hargne désespérée avant de jouer son va-tout, ce bain de sang signifiant qu’il vendra chèrement chaque parcelle de terre spoliée, ce dont le Hamas et l’OLP ont pris acte à n’en pas douter à travers ces milliers de sacrifiés. Il est tout de même triste qu’une nouvelle fois (vingtième répétition depuis la Nakba de 1948) des milliers de Palestiniens aient ainsi payer de leur vie ou de leur santé les tractations pour le partage des terres entre deux bourgeoisies nationalistes chauvines (3). Un jour, le bantoustan palestinien tant souhaité par Arafat et par Haniyeh ouvrira ses portes, veuillez en remercier ces milliers d’immolés. La véritable libération du prolétariat palestinien viendra plus tard, n’en doutez pas. (4)

 


NOTE

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/comment-le-peuple-juif-fut-invente/
  2. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/wall-street-se-retire-de-laccord-sur-le-nucleaire-iranien/
  3. Selon Ismaïl Haniyeh, « les sangs versés à Gaza ont fait capoter la décision de Trump concernant le « deal du siècle». « Donald Trump avait l’intention d’annoncer le « deal du siècle » et le « démantèlement de la Palestine » le jour même du transfert de l’ambassade US à Qods, mais les sangs versés à Gaza l’ont empêché d’exécuter sa décision », a dit le chef du Hamas.  http://www.presstv.com/Detail/2018/04/06/557610/Isral-Palestine-Gaza-Cisjordanie-retour

Robert Bibeau (2017) Question nationale et révolution prolétarienne sous l’impérialisme moderne.  L’Harmattan. Paris. 150 pages. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/question-nationale-et-revolution-proletarienne-sous-limperialisme-moderne-ouvrage-de-robert-bibeau/

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

14 pensées sur “À GAZA, LA BOURGEOISIE SE PLANQUE ET LE PROLÉTARIAT PLANCHE, ENCORE UNE LUTTE DE LIBÉRATION NATIONALE BOURGEOISE

  • Ping :Le Messie est arrivé – les 7 du quebec

  • Ping :L’ALLIANCE ATLANTIQUE S’EFFRITE – les 7 du quebec

  • avatar
    24 mai 2018 à 12 12 55 05555
    Permalink

    Salut,

    Il est bien cet article. Je pense cependant que les Palestiniens qui se sont sacrifiés n’étaient pas spécialement manipulés. Ils sont désespérés. C’est tout. Alors, ça comme mort ou une autre…

    Amicalement,
    do
    http://mai68.org/spip2

    Répondre
    • avatar
      24 mai 2018 à 13 01 40 05405
      Permalink

      @ DO

      Évidemment qu’ils sont désespérés ces palestiniens (on le serait à bien moins) et c’est parce qu’ils sont désespérés qu’ils sont encore plus aisés à manipuler par la bourgeoisie palestinienne qui a beau jeu de présenter leur geolier comme de vilains « juifs » orthodoxes réactionnaires et hystériques = ce qu’ils sont assurément = MAIS NOUS DEVONS CONSERVER à L’ESPRIT QUE ce ne sont que des geöliers – des gardes chiourmes eux-mêmes manipulés par le grand capital.

      Relire l’article la section historique avec Hertzel et Balfour et la nécessité de controler une ressource naturelle par un contingent militaire fiable = CE QUI N’EST PLUS NÉCESSAIRE DE NOS JOURS avec les fusées comme l’a montré la Russie dans le conflit en Syrie.

      D’ou la base militaire israélienne menacée d’obsolescence ce qui rend le capital israélien très hargneux et tout autant désespéré

      Merci pour ton post
      Robert Bibeau

      Répondre
      • avatar
        24 mai 2018 à 15 03 03 05035
        Permalink

        Et…

        S’ils n’étaient pas manipulés par la bourgeoisie Palestinienne, ils feraient quoi, à ton avis, les Palestiniens ?

        Répondre
        • avatar
          24 mai 2018 à 16 04 18 05185
          Permalink

          @ DO

          Excellente question LA QUESTION QUE TOUT RÉVOLUTIONNAIRE SINCÈRE DOIT SE POSER AVANT DE S’ENGAGER DANS L’ACTION RÉVOLUTIONNAIRE

          1) à NE pas faire : aller se pavaner et surtout ne pas encourager ses enfants et sa femme à aller se pavaner à la cloture ou les tueurs israéliens les attendent pour en tuer des milliers
          2) Montrer à ses camarades que cette tactique est un suicide collectif qui ne peut servir à rien sinon des morts du côté palestinien désarmer
          3) Ne jamais placer d’explosif ou des bombes ou lancer des roquettes en Israël = inutile – inefficace et parfait pour que l’ennemi sioniste justifie sa répression dont lui l’ouvrier est le premier touché contrairement à Mahmoud abbas qui passe les cheks points en Mercedes sans attendre
          4) Faire grève dans la shop dès que la majorité des ouvriers le demande et faire des grèves dures – étanches (la il pourrait perdre la vie mais pour une noble cause pour sa classe sociale)
          5) Que la shop appartienne a un bourgeois palestinien ou isra.lien ou étranger c’est du pareil au même = grève
          6) Si par bonheur des ouvriers israéliens (ON UTILISE JAMAIS CE VOCABLE DE JUIF OU SIONISTE) TRAVAILLENT DANS LA MÊME shop = aucune action ne se fait sans coordination entre tous les ouvriers quelque que soit leur langue ou leur origine ethnique = on est des travailleurs d’abord et avant tout
          7) on manifeste sans danger autant que faire se peut sous des slogans prolétariens donc rassemblant tous les ouvriers sans surtout de distinction de nationalité car on a tous la même nationalité universelle on est des prolétaires et on sait que ce ne sont pas les ISRAÉLIENS OU LES PALESTINIENS QUI NOUS OPPRIMENT MAIS la classe capitaliste mondialisée (dans laquelle les trous du culs palestiniens tentent de se créer une place avec le sang des martyrs palestiniens
          8) On hait les capitalistes israéliens – leur laquais politiciens et leurs maîtres étatsuniens et leur petits chiens couchants palestiniens plus que tout au monde.

          9) ON a foi que cet exemple fera boule de neige et qu’un jour existera l’INTERNATIONALE DES DAMNÉS DE LA TERRE POUR RENVERSER TOUS CES CAPITALISTES QUELQUE SOIENT LEURS NATIONALITÉS

          mERCI DO

          Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

          Répondre
          • avatar
            24 mai 2018 à 20 08 47 05475
            Permalink

            Trouver dans GAZA des Israéliens qui y travaillent, je sais pas comment tu fais, à part des Israéliens assassins de palestiniens, j’en vois pas d’autres.

            Et puis, tu peux m’expliquer en quoi une grève des Palestiniens contre la bourgeoisie palestinienne peut arranger la situation des Palestiniens vis-à-vis de l’impérialisme américano-sioniste, c’est-à-dire vis-à-vis d’Israël ?

            Pourtant que je sache la misère subie par les Palestiniens vient infiniment plus des Israéliens que de la bourgeoisie palestinienne !

  • avatar
    24 mai 2018 à 13 01 45 05455
    Permalink

    Jamais la paix n’aura été menacé en ce siècle qu’à partir de cette année. L’OTAN et l’Isarël (je ne vois pas de quel droit ce petit pays qui empoisonne le reste de la Planète se passerait d’un article comme l’Iralnde, l’Islande ou l’Italie et jouirait d’un statut là aussi « différent ») sentent bien qu’ils perdent pied. D’où leur intérêt de provoquer de toute urgence un nouveau conflit à très grande échelle… car les « messianiques »… c’est comme les cons de Michel Audiard… ça ne prend jamais de vacances.

    MH2

    Répondre
    • avatar
      24 mai 2018 à 13 01 52 05525
      Permalink

      @ MH2

      Je ne suis pas certain que le problème en soit un de con qui aurait besoin de guerre et de crises à répétition

      C’est là une vue idéaliste du monde et des modes de production sociaux.

      La crise amène les puissances mondiales à se démener pour en sortir et parmi ces efforts il y a de s’accaparer des ressources et des marchés des concurrents

      L’ISRAEL a pour tâche de maintenir la mainmise de ses patrons de Washington sur cette partie du monde AVAIT SERAIT MIEUX DIT – car je révèle dans mon article que le monde change – y compris le monde économique – financier et donc militaire et aujourd’hui une bombe ucléaire sans radioactivité peut exploser à Wall Street qui ne fera sauter personne mais les mettra tous en faillite (D’où il se peut qu’il se fasse sauter eux-mêmes ce qu’on appellera du terrorisme par procuration.

      Merci pour votre post chère madame

      Répondre
      • avatar
        25 mai 2018 à 6 06 58 05585
        Permalink

        Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse de classe

        Répondre
  • avatar
    24 mai 2018 à 16 04 46 05465
    Permalink

    C’est en substance, ce qu’avait dit Ramzy Baroud, dans son article du 22/02/18 : Le président palestinien Mahmoud Abbas, du parti Fatah, a réellement déclaré qu’il n’avait aucun intérêt à retourner à Safad, la ville palestinienne d’où sa famille avait été expulsée en 1948 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/04/11/le-besoin-dune-autre-histoire-populaire-palestinienne-par-ramzy-baroud/

    Mais plus encore, Ilan Pappé, dans son interview de décembre 2017 ; Dont voici la conclusion, qui comme souvent fait sens :

    IP : Je pense qu’il va y avoir de la désobéissance civile non seulement à Jérusalem mais dans toute la Palestine, et cela inclut les Palestiniens qui vivent en Israël. La société elle-même n’acceptera pas éternellement cette situation. Je ne sais pas quelle forme la désobéissance prendra. On ne sait ce qui peut arriver quand les autorités n’ont pas de stratégie claire et que les individus décident de mener leur propre guerre de libération.

    Ce qui a été vraiment impressionnant à Jérusalem, c’est que personne ne croyait qu’une résistance populaire réussirait à forcer les Israéliens à annuler les mesures de sécurité qu’ils avaient mises en place à Haram al-Sharif. Je pense que cela peut être un modèle pour la future résistance. Une résistance populaire ponctuelle, pas partout à la fois mais partout où il faut.

    La résistance populaire ne cesse jamais en Palestine, même si les médias n’en parlent pas. Les habitants manifestent contre le mur de l’apartheid, ils manifestent contre l’expropriation des terres, ils font des grèves de la faim parce qu’ils sont prisonniers politiques. Le petit peuple se bat obstinément. Les élites palestiniennes, elles, attendent de voir venir.
    En analyse dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/14/pour-que-theorie-pratique-soient-complementaires-pour-former-un-tout/

    JBL

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2018 à 8 08 47 05475
    Permalink

    @ DO

    1) Évidemment que tu as raison DO Y-a-pas un seul israélien qui travaille à Gaza = j’ai simplement pensé que tu comprendrais que je parlais de l’ensemble du prolétariat palestinien ce qui comprend même des palestiniens en Israel et d’autres en Cisjordanie se rendant travailler en Israel etc. C’est le concept de lutte de classe de tous les prolétaires que je présentais j’espérais que tu comprendrais

    2) Ta seconde remarque est essentielle vraiment elle tire au cœur de la question. C’est en effet la théorie sur laquelle repose TOUTE LES LUTTES DE LIBÉRATION NATIONALES BOURGEOISES – JE DIS BIEN TOUTES – Y COMPRIS CELLES DIRIGÉES PAR DES – DITS – COMMUNISTES. Le prolétariat devrait donner sa vie pour libérer sa patrie car sa bourgeoisie nationale est moins cruelle – dommageable – exploiteuse – oppressive – que le grand capital international (Israélien – américain etc dans le cas des palestiniens qui nous préoccupe ici)

    NON – la question de principe ici n’est pas le degré de souffrance enduré – subit – occasionné. La question est – si le prolétariat endosse la lutte de soi-disant libération nationale par exemple vietnamienne ou palestinienne il accomplit quoi au juste ??? Il s’aliène volontairement – sciemment – à sa bourgeoisie – il sacrifie sa vie (3 millions au Vietnam parait-il – des centaines de milliers en Palestine plus des dizaines de milliers de prisonniers etc.) pour donner un pouvoir de négociation à sa bourgeoisie nationale afin qu’elle se positionne comme garde chiourme – comme intermédiaire national dans l’exploitation internationale du prolétariat palestinien (dans le cas qui nous préoccupe)

    3) AINSI, tu as certainement remarqué que la go-gauche mondiale toute la go-gauche y compris les ML pleurniche du fait que la classe ouvrière ne fait plus aucune confiance à la go-gauche partout dans le monde. La classe ouvrière vomit la go-gauche et moi je me dissocie de la go-gauche en entier.

    4) La go-gauche déclare alors que la classe ouvrière a un très bas niveau de conscience de classe quelle est crétine – aliénée – aristocrate embourgeoisée et autre calomnie contre ma classe.

    5) Je vais te révéler un secret Ma classe est à l’avant-garde de l’avant-garde et elle a une conscience de classe d’un bon niveau et ma classe a bien perçu que ces millions de travailleurs ou de paysans (en Afrique et en Asie – Inde) avaient partout donner leur vie pour se retrouver après la « LIBÉRATION NATIONALE » sous la botte de leur bourgeoisie nationale rouge – verte – orange ou à la rose socialiste qui est devenue aussi cruelle que les colonisateurs précédents

    6) Je reconnais cependant que cette étape de soi-disant « LIBÉRATION NATIONALE DE LA BOURGEOISIE NATIONALE DE CHAQUE PAYS » était historiquement nécessaire pour que tous ces pays vivent leur révolution industrielle (exemple Éthiopie en ce moment) mais ce n’est pas la tâche des révolutionnaires prolétariens de diriger et de se discréditer dans ces guerres pour les bourgeois. QU’ils la fasse et la gagne leur guerre NOUS ON S’OCCUPERA D’EUX APRÈS LEUR VICTOIRE DE ROITELET.

    ROBERT BIBEAU http://www.les7duquebec.com

    Répondre
  • Ping :Résistance au colonialisme: Massacre en Palestine occupée et lutte des classes (7 du Québec) | Resistance71 Blog

  • Ping :Résistance au colonialisme: Massacre en Palestine occupée et lutte des classes (7 du Québec) | Boycott

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *