Les agences de communication vandalisent le Grand théâtre de Québec

.

.

Spectacle breakdance, 23 mars 2012

Un graffiti hors de prix?

Canoë nous apprend qu’un budget de 8 000$ a été investi pour faire ce graffiti!!! Pour ce prix-là, il y a beaucoup de red tape à payer aux agences de communication!

Raymond Viger Dossier Culture, Porte-folio, Murales, Graffiti, Publicité

graffiti-liberte-grand-theatre-quebecJe ne pouvais pas laisser passer cette information sans réagir. Première réaction: shit! 8 000$ pour un mot écrit en lettre carré sur un mur. Je comprends que le Grand Théâtre de Québec voulait choquer et déranger. Mais 8 000$ pour ça, je trouve ça cher en tabarouette!!!

murales biodome montreal muraliste graffitiLes artistes muralistes du Café-Graffiti sont des professionnels qui réalisent des murals à en couper le souffle. Peu importe le prix, j’aurais été gêné de leur proposer un tel contrat pour le peu d’habileté que cela demandait. Mais bon… qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour 8 000 piastres!!!

Peu importe le prix proposé, le Café-Graffiti aurait refusé ce contrat. Il y a un gros problème d’éthique ici. Les municipalités cherchent à mettre en prison les tagueurs qui font des graffiti illégaux. Quelle est la différence entre ce graffiti légal et un autre illégal? Comment les jeunes peuvent faire la différence entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas? Quand les municipalités réagissent aux tags illégaux en disant que c’est affreux et que cela fait peur aux citoyens, vont-ils réagir à cette publicité de mauvais goût?

Et que dire du commentaire de la direction du Grand théâtre de Québec, Martin Genest:

L’art, ce n’est pas obligé d’être beau, ce qui est important, c’est justement le message que ça envoie.

C’est bien « cute » comme position, mais quand un jeune tagger essaye de dire que ce qu’il fait est de l’art… On le sacre en prison sans autre sommation. Deux poids, deux mesures.

murale biodome de montréal muraliste graffitiJe regarde la qualité du travail de nos artistes, il va falloir que je triple les prix que nous facturons.

Je me permets de vous laisser quelques photos de murales de nos artistes et de leur talents. Je vous laisse aussi un lien vers leur porte-folio.

Pour rejoindre un artiste muraliste du Café-Graffiti: (514) 259-6900, www.cafegraffiti.net, cafegraffiti@cafegraffiti.net

Je voulais tellement vous montrer à quoi ressemblait un graffiti de 8 000$ que je n’ai pu m’empêcher d’emprunter la photo de l’Agence QMI et de leur photographe René Baillargeon dont je fais le lien vers leur billet.

Autres textes sur Publicité

2 pensées sur “Les agences de communication vandalisent le Grand théâtre de Québec

  • avatar
    19 novembre 2011 à 8 08 11 111111
    Permalink

    « Je comprends que le Grand Théâtre de Québec voulait choquer et déranger. Mais 8 000$ pour ça… »

    Personnellement, ce n’est pas le $8,000 qui me fait réagir; il n’est déboursé qu’une seule fois.

    Normalement, le gouvernement provincial, on aurait loué « l’oeuvre d’art » à $2,000 par jours pour plusieurs mois. Est-ce une conséquence de la Commission Charbonneau qui vient?

    Ce qui m’étonne beaucoup est le mot choisit pour être affiché sur le Grand Théâtre.

    Ce choix indique une réalité qui doit nécessairement être conscientisé par notre société de moutons dociles et surtout par ceux qui fréquentes ce Grand Théâtre.

    Et si cela réussit, ce sera un investissement de $8,000 beaucoup plus important que les 50 milliards du Plan Nord.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    20 novembre 2011 à 4 04 07 110711
    Permalink

    Nous sommes entre l’art et le marketing ici.

    Une publicité dans un journal peut facilement coûter plus cher que 8000$. Et sans parler des frais pour la création de cette publicité.
    Un « coup médiatique » permet d’éviter ces frais si les journaux en parle comme une actualité. C’est sur principe que les sportifs sont sponsorise par des grandes marques et en contre partie ils porte des sigles sur leur maillot.

    Benetton et son photographe ont bien compris l’intérêt de susciter un peu de polémique avec la publicité médiatique Gratuite que ça génère. Parfois il la retire quand on voit un pape embrasser un homme sur la bouche. (photo montage) 😆

    Et sinon oui L’art n’est pas obligé d’être beau, Le beau est de toute façon subjectif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *