Pourquoi un journaliste ne fait pas un bon blogueur?

 

Comment être un bon blogueur?

Dans les médias conventionnels, un journaliste écrit son texte. Un pupitreur ou une équipe de titrage va se charger de la titraille: titre, sur-titre, sous-titre, inter-titre… Quand le journaliste fait la transition et devient blogueur, est-il conscient qu’il devient aussi pupitreur?

Raymond Viger   Dossiers Référencement, Internet 

Les écoles de journalisme donnent les bases d’une bonne écriture journalistique. Quand le journaliste arrive sur le marché du travail, ils exécutent différentes affectations et une équipe l’entoure pour bien faire paraître son texte dans le média. On dit même que certains journalistes n’auraient pas la notoriété qu’ils ont s’ils n’avaient pas une équipe de travail pour l’aider à bien présenter ses textes!

La présentation du texte avec tout ce que cela comporte est tout aussi important que le texte en lui-même: photo, bas de vignette, titraille, encadré…

Le journaliste et le blogue

Quand le journaliste se fait affecter à l’écriture d’un blogue, le média envoie trop souvent le journaliste au front sans aucun soutien. Le journaliste devient son propre pupitreur et doit tout faire seul.

Dans un média écrit, le pupitre est important pour la beauté de la présentation et pour garder l’intérêt du lecteur à lire le texte jusqu’à la fin. Pour un blogue, le pupitre est une question de survie. Parce qu’un blogue ne s’habille pas de la même façon qu’un texte conventionnel. Et si le billet est mal présenté, c’est le moteur de recherche qui va le bouder ayant comme résultat que seul le trafic régulier du média aura accès au texte.

Le blogue est un lieu de relation avec son lectorat. Un dialogue avec son auditoire. Le média qui affecte un journaliste à un blogue doit être conscient qu’il doit aussi l’affecter au développement de cette relation. Quand on publie un texte dans un média écrit, le travail est terminé. Dans un blogue, c’est souvent au moment de la publication que le travail débute.

Le blogue: outil de développement, de croissance et de revenu

Le blogue est-il seulement un « entertainement » pour le trafic déjà acquis ou a-t-il la responsabilité d’en développer un nouveau? Personnellement, je considère que le blogue est un outil de développement, de croissance et de revenu. Mais pour cela il faut connaître et maîtriser les bases de l’écriture web et d’en comprendre les mécanismes de base.

Personnellement, j’ai un blogue qui ne cesse de prendre de l’expansion. Même quand je n’écris pas! Parce qu’un blogue bien écrit se développe par lui-même et ne cesse de grandir. Si les médias réalisaient cela, ils comprendraient qu’un blogue bien écrit est un actif qui prend de la valeur. Les billets d’un blogue peuvent avoir une durée de vie plus longue que les textes des médias traditionnels.

Si vous pensez que l’Internet est du fast food éphémère, désolé, l’Internet devient des archives disponibles à la planète entière et ce, à travers le temps. Quand un texte papier se retrouve dans le bac de recyclage, le blogue tant qu’ à lui, continue de voyager dans la blogosphère et de traverser les frontières.

Dates des prochaines formations sur Comment écrire un blogue. Mercredi soir le 14 septembre et samedi le 24 septembre. Pour informations Raymond Viger (514) 256-4467 raymondviger@hotmail.com

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$.

2 pensées sur “Pourquoi un journaliste ne fait pas un bon blogueur?

  • avatar
    10 septembre 2011 à 18 06 55 09559
    Permalink

    Il faut aussi mettre à jour les commentaires régulièrement.

    Répondre
  • avatar
    11 septembre 2011 à 8 08 32 09329
    Permalink

    Bonjour Lizzie.

    Vous avez parfaitement raison que la gestion des commentaires est très importante pour la fidélisation des internautes. J’ai vu un média qui avait reçu une plainte dans un commentaire. 9 mois après, personne ne lui avait répondu. Ça ne fait pas une belle promotion pour le service après-vente de ce média.

    Raymond Viger

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *