Google et la publicité

Bloquer les publicités

Adblock plus: la fin des sites gratuits?

Il y a peu, nous parlions du fantastique logiciel Adblock plus qui bloque les publicités pour une navigation sereine. Si ses bienfaits ne sont pas remis en cause, ses conséquences peuvent être importantes pour le web.

Delphine Caubet dossiers InternetMédias et publicité

ABP bloquer publicité site gratuitAdblock Plus est le logiciel par excellence pour bloquer les publicités intempestives sur Internet. Fini les voitures qui roulent au milieu de l’écran et les sons qui sortent de nulle part. C’est le calme!

Extrême?

Mais cette «fin de la publicité», autant elle est pratique pour les utilisateurs, autant elle est problématique pour l’industrie du web: nombre de sites sont gratuits et ils ont besoin de revenus pour vivre.

L’exemple de la presse écrite est le plus explicite: le papier ne vend plus et les journaux se tournent vers le web. Mais voila, sur la toile, les Internautes ont l’habitude d’avoir accès aux informations librement et gratuitement. Pour survivre, la seule solution est de trouver d’autres modes de financement. Et la publicité est un contournable.

Réponse

Certains sites qui vivent ouvertement de revenus publicitaires bloquent purement et simplement leur contenu aux utilisateurs du logiciel, avec un message leur demandant de le désactiver.Google Android plateforme guerre bloquer publicité

Quant à Google, il a banni en 2013 Adblock Plus de ses plateformes de téléchargement Android. La société allemande ne s’est pas laissé faire, et elle est revenue à la charge avec une version améliorée, téléchargeable via une adresse ou un QR Code. À noter que cette «guerre» ne concerne que les appareils Android, et il n’y a pas problème avec l’utilisation d’Adblock Plus sur l’ordinateur.

Si vous êtes sur Android et tentez de télécharger l’application via Google Play Store, prenez garde: d’autres applications bloquant la publicité ont pris le nom d’Adblock, sans être la célébre société allemande. Et au vu des commentaires disponibles, leur efficacité laisse à redire.

Adaptation

Pour les concepteurs de sites, comme Sébastien aux Éditions TNT, Adblock Plus donne davantage de tracas. Il note que le logiciel ralenti le téléchargement des pages, et qu’il déstabilise les animations sur les sites. «Il y a encore des petits bugs, explique-t-il, mais ils l’ont amélioré.»

Après avoir pris contact avec la société Adblock Plus, ils estiment que 6 à 7% des internautes canadiens utilisent leur logiciel. Ils comptent pas moins de 300 millions de téléchargement depuis leur création, pour actuellement 60 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Lien pour télécharger Adblock Plus sur Android.

Autres textes sur Média et publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *