La grève étudiante et le virage technologique

.

Les étudiants ont-ils manqué leur manifestation Internet?

Barrer des rues, briser des fenêtres, affronter la police… Des méthodes dépassées pour manifester. Il faut faire mal là où ça fait mal!

Raymond Viger Dossiers Éducation, Politique, Internet

manifestation etudiante greve etudiant revolution politique educationJ’ai regardé plusieurs vidéos des manifestations étudiantes dans  leur lutte contre la hausse des frais de scolarité. Même si je soutiens les demandes des étudiants et que je suis en faveur d’une gratuité scolaire, je demeure perplexe envers les méthodes de revendication utilisées par les étudiants.

Les manifestations et les grèves ont du sens dans la mesure où la personne en face de nous perd quelque chose dans cette manifestation. Quand les étudiants bloquent des rues ou se laissent infiltrer par des casseurs de vitres, est-ce que le premier ministre Jean Charest ou encore la ministre de l’Éducation Lyne Beauchesne perdent quelque chose. Non. Seul les étudiants mettent en péril leur session scolaire et se mettent l’opinion publique à dos.

Prochaine manifestation à l’ère de l’Internet

cyber manifestation etudiant greve jean charest lyne beauchesneSi j’avais été un étudiant faisant parti du comité de manifestation, qu’est-ce que j’aurais proposé pour souligner mon désaccord face à ce gouvernement qui fait la sourde oreille?

J’aurais organiser une cyber-manifestation. J’aurais fait un site Internet qui dénonce les actions du gouvernement. J’aurais équipé ce site Internet d’une armada de blogues, de compte Twitter, de pages Facebook… qui pointeraient tous vers ce site Internet.

Kidnapper Jean Charest

Imaginez l’impact sur le référencement naturel d’un tel site Internet. Avec 150 000 petits amis qui viennent le visiter à quelques reprises par jour et qui f0nt des liens vers ce site, celui-ci aurait eu la force d’accaparer des premières positions dans les moteurs de recherches pour à peu près n’importe quel mot.

Des mots tels que Jean Charest, Plan Nord, gouvernement libéral, parti libéral… Toute une série de mots qui deviendraient pris en otage par ce site et ces blogues affiliés. Une façon simple et facile de court-circuité les communications du gouvernement et d’en prendre le contrôle. Imaginez que vous cherchez des informations sur le Plan Nord du gouvernement Charest et que vous tombez sur la page Internet des manifestants de La Classe!

Mobiliser les travailleurs d’Aveos, de Rio Tinto Alcan…

manifestation étudiante internet grève jean charest lyne beauchesne la classeLe pouvoir de ce site aurait pu aussi permettre une affiliation avec les autres enjeux sociaux en cours. Exemple en prenant en otage des mots tels que Aveos, Air Canada et autres. Cela aurait pu être une belle occasion de kidnapper Stephen Harper!

Les étudiants auraient pu nous démontrer que les manifestations ne sont plus une guerre de muscle, mais une guerre plus raffinée dans laquelle, le perdant est notre opposant. Une guerre de mots où le citoyen aurait pu s’amuser à lire les différentes farces et caricatures contre le gouvernement Charest. L’opinion public aurait pu soutenir ce genre de manifestation où ce n’est pas le citoyen qui devient la victime.

Le financement d’une guerre Internet

Imaginez que ce site rajoute de la publicité et des annonces Google. Une belle source de financement. Peut-être que les étudiants auraient pu s’en servir pour créer un fond d’aide et de soutien pour les étudiants.

Un peu comme l’avait fait les journalistes de Rue Frontenac contre Pierre-Karl Péladeau mais avec la force de frappe de 150 000 fidèles. Une mobilisation qui aurait pu regrouper, non seulement les autres causes, mais aussi trouver des alliés à travers la blogosphère.

En espérant que la cyber manifestation fera partie des tactiques de nos prochaines guerres sociales.

L’utilisation de Tweeter pendant les manifestations des étudiants

TVA annonce qu’il y aurait eu 170 000 tweet depuis le 14 avril dernier. Même si on nous le présente comme étant énorme, en rapport avec ce que je viens de présenter, ce n’est qu’une goutte d’eau dans la blogosphère. On parle de plus de 200 000 étudiants qui manifeste contre la hausse des frais de scolarité. 170 000 tweet en un mois ce n’est même pas un tweet par étudiant dans le mois!

D’une part, avec un minimum d’un tweet par jour par étudiant, ça aurait dû tourner autour de 6 millions de tweet!

D’autre part, chaque tweet aurait dû faire un lien vers des blogues ou des sites que l’on veut voir prendre la première position dans les moteurs de recherches. Pas juste du bruit pour du bruit sur Tweeter! Les médias sociaux pour être efficace nécessitent une stratégie, une vision.

Il est vrai que les manifestants ont pris un espace sur Internet. Mais l’ont-ils pris adéquatement? Pas sûr!

Autres textes sur Politique

24 pensées sur “La grève étudiante et le virage technologique

  • avatar
    19 mai 2012 à 0 12 08 05085
    Permalink

    Perturber la société civile avec l’efficacité militante requise se fait encore crucialement dans la rue. La cyber-jeunesse nous le prouve. Ayons la modestie d’observer et de faire le bon bilan avant de juger trop vite…

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 6 06 10 05105
    Permalink

    Pourquoi pas les deux méthodes de front

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 7 07 20 05205
    Permalink

    Martine Desjardins l’a dit: « Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini! »

    Ce que j’ai remarqué c’est que les étudiants, pendant 14 semaines, ont tenté de négocier de façon honnête avec le gouvernement. Il n’ont pas usé de subterfuges. Ils ont pu constater le manque d’honneur et l’esprit ignoble de leur adversaire.

    Ces 14 semaines n’ont été que l’appel du pied. La réponse fut : lâcheté. Le fer vient tout juste de s’engager après l’entrée en vigueur de la loi 78. Je vous l’ai répété plusieurs fois, le gouvernement doit s’y mettre à quatre pour atteindre un QI de 32. Ils se sont mis à cinq ce qui ne peut donner plus que 40. Nettement insuffisant devant les trois portes-paroles des étudiants; imaginez devant 340,000 étudiants?

    Le 67% des gens qui appui la décision gouvernementale est constitué de ceux qui ne veulent pas de problèmes; ce qui donne 33% qui se fichent pas mal d’avoir ou de ne pas avoir de problèmes. Ces 33% sont le noyau du 76% de ceux qui en ont assez de ces minables qui nous dirigent.

    Ce foutu gouvernement a non seulement refusé de reconnaître les étudiants, il a envoyé promené les « carré blanc » qui sont les parents de ces étudiants. Résultat: il est évident que le cinquième joueur a un QI inférieur à leur moyenne et le 40 de QI n’est même pas atteint.

    On a comprit également, pourquoi Line Beauchamps a démissionné; la loi était prête et elle avait reçu l’ordre de fermer les discussion pour permettre d’installer la loi. Elle a plutôt présenté un moratoire qui fut refusé évidemment. Elle n’a pas accepté de coiffer le chapeau responsable de cette loi et a démissionné non seulement de son poste, mais de la politique.

    Elle fut remplacée par ce qui me semble être la soeur de la momie égyptienne Toutankhamon.

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 10 10 41 05415
    Permalink

    @ Raymond Viger
    Je suis tout à fait d’accord, Cette résistance devenue lutte sociale subit les contraintes de ne pas avoir été préméditée. Certaines erreurs ont été faites considérant, comme vous le mentionnez, l’accès à des médias d’information heureusement accessibles qui n’a pas été exploité efficacement. Qu’on pense seulement aux revendications des étudiants qui ont été diluées, adaptées, transformées, faussées par un pouvoir médiatique que l’on qualifiera d’inconséquent, privant très souvent l’opinion publique des informations justes et non discriminatoires qui auraient pu changer le conflit sous de nombreux aspects et de façon bénéfique. (Accusera-t-on certains de malveillance?) J’espère que leur rôle biaisé sera mis en lumière puisque tout un peuple subit maintenant la répression liée à l’un des prérequis invoqués pour l’adoption de cette loi d’urgence: l’opinion publique, même si dans les faits nous savons tous qu’on a livré une opinion conçue pour en faciliter la mise en vigueur et qu’eux seuls, sans la tenue d’un référendum, étaient en mesure de quantifier l’opinion. Souhaitons que certains se sentent honteux de n’avoir pas joué un rôle plus rigoureusement responsable.

    Comme les autres médias auraient pu être sollicités de façon plus efficace, qu’ils sont eux aussi majoritairement accessibles, cette façon de mener une lutte concertée en y ayant recours devrait au plus vite être envisagée. Le monde de l’illusion est trop facilement manipulé et s’enrhume facilement. Un usage planifié de ces médias aura pour effet de garder un pont avec la population qui s’extirpe de sa léthargie et sort maintenant de plus en plus dans la rue et dans les autres médias pour faire front commun. Surtout qu’il faut considérer que les médias habituels, après le choc de la nouvelle loi, auront tôt fait de reprendre le jeu de l’opinion et qu’à ce chapitre bien des actions seront entreprises pour noyer le poisson, d’autant plus facilement que les gens devront dorénavant marcher sur des oeufs pour obtenir une certaine visibilité..

    De même, comme vous le dites, ce site pourrait bénéficier de publicités qui engendreraient pour les étudiants des revenus opportuns considérant que le gouvernement non satisfait de les affamer dans le dossier de l’éducation s’est donné le droit de les priver de nourriture.

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 13 01 49 05495
    Permalink

    Voilà qu’on vient de me dire qu’il semble que le fait de suggérer ou d’émettre une opinion contreviendrait à la loi… dont je n’ai pas consulté le texte final encore. Elle impliquerait que l’opinion d’une seule personne qui même si elle ne détient aucun pouvoir puisse être suffisante pour diriger les décisions que d’autres ont le libre-arbitre de prendre ou non? Elle impliquerait que toute opinion serait présumée avoir des intentions criminelles? La loi ne serait peut-être pas assez claire.

    Et les médias seront libres de ne dire que du bien de cette loi?

    Sinon j’aime bien la bordure verte de part et d’autre de la page de ce site, ainsi que le choix du nom et dans 11 jours nous serons en juin. Merveilleux n’est-ce pas… à pleurer de joie.

    Afin de ne pas se laisser influencer par des opinions, voici quelques options d’opinions choisies au hasard dans différents magazines ou journaux sur différents sujets (en projetant une goutte de ketchup sur des articles au moyen d’un coton-tige et en notant ce qui était inscrit à cet endroit précis on peut se faire une opinion). D’ailleurs le choix du ketchup est optionnel, la moutarde ou l’huile à moteur pouvant réaliser le même objectif:

    1. Totalement contre
    2. L’Agence Reuters livre l’information
    3. Pour
    4. Garantie généreuse de 30 jours
    5, Sic
    6. Le danger croît avec l’usage
    7. Les ravages des MTS publicité du Gouvernement du Québec
    http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/itss/index.php?id=141,273,0,0,1,0
    8. Votre santé mentale est importante
    9. La liberté d’expression se meurt
    mais…
    10.Elvis Presley serait toujours vivant

    Déjà avec ça on peut se débrouiller un peu pour meubler une conversation.

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 14 02 02 05025
    Permalink

    « Les étudiants ont tenté de négocier de façon honnête avec le gouvernement »???Eh ben, nous ne vivons surement pas sur la même planète. Est-ce que quelqu’un peut sérieusement prétendre que la question d’accès aux études universitaires n’a pas été règlé avec les propositions du gouvernement, que les étudiants ont fait des concessions ou encore que les étudiants malgré la hausse ne vont pas demeurer les plus choyés en Amérique du Nord. Personnellement, être étudiant en 2012, je me préoccuperais bien davantage de trouver un emploi de qualité à la fin de mes cours, ce qui est très loin d’être assuré dans le contexte économique mondial. Personnellement, je me préoccupe davantage des impacts du budget Bachand sur les personnes les plus vulnérables de notre société: le fonds Santé, la hausse de la TVQ et le dégel du bloc patrimonial d’électricité. Je sais: il suffit de faire comme madame Marois et mettre des lunettes roses.

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 15 03 18 05185
    Permalink

    Il faut surtout se défendre…

    Sous TOR, les militants doivent apprendre à se servir du logicile d’automatisation Actionaz
    http://www.framasoft.net/article5139.html

    Dans https://www.ceic.gouv.qc.ca/politique-de-confidentialite.html
    Pour son formulaire de dénonciation de la corruption, la Commission Charbonneau recommande le logiciel d’anonymisation TOR.

    Voyez aussi:

    http://www.anonymat.org/vostraces/index.php

    https://www.torproject.org/about/torusers.html.en#activists

    http://advocacy.globalvoicesonline.org/projects/guide/

    —-

    Un bon logiciel sécurisé de courriel à utiliser seulement sous TOR et sans jamais l’utiliser pour envoyer un message à sa mère…:
    https://fastmail.fm/

    Sous TOR:
    1. On cré un compte bidon sur yahoo.com
    2. On cré le compte fastmail en donnant l’adresse yahoo pour le lien d’activation.
    3. Dans le compte yahoo on active le compte fastmail
    4. On détruit le compte yahoo.
    5. On utilise le compte fastmail en ne donnant jamais aucun détail pour être identifié si la NSA lit nos courriels.

    Que quequ’un pourrait-il demander à QuebecLeaks si cette recette a de l’allure.. contact@quebecleaks.org

    Luc Lefebvre, http://leglobe.ca/blog/author/luclefebvre/ pourrait-il en parler sur youtube dans l’émission suivante ?:
    https://www.youtube.com/user/emissionLaNation

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 15 03 31 05315
    Permalink

    Madame ELyan , contourner cette Loi c’est facile et cela fait 10 ans que je le fais , pis cela les fait chier : On pose une question écrite , et on exige la réponse  »ÉCRITE ».  »ILS » vont devoir être  »TRANSPARENT » , les SALOPPES.

    La  » TRANSPARENCE  » des Élus devras être la règle tôt ou tard. Ce serait préferable qu’ils n’attendent pas le tard.

    Dites-le aux Français qui appuyent le mouvement militaire des U.S. à l’endroit de la Syrie. Dégueulasse , les États-Unis………….
    Jean-Marie De Serre.

    P.S. les U.S. , [etes-vous comme Jean Charest à la solde de ? === Ceci est un exemple entre-autre pour les jeunes. Si je dis fouillez , on va m’accuser , mais si je dis : est-ce que vous pourriez fouiller pour voir si mes dires sont exact ? J<ai /t/ voir si les vaches ed mon fr'ere /tait bien dans l<enclos.

    Encore les fautes ……..

    J.M.D.S.

    Répondre
  • avatar
    19 mai 2012 à 23 11 02 05025
    Permalink

    @ gillac

    Probablement pas.

    Les étudiants font la grève pour discuter de la hausse des frais de scolarité.
    Le gouvernement a toujours refusé. Il a proposé des améliorations des prêts, ensuite des bourses, mais n’a jamais accepté de discuter de la hausse des frais.

    Si quelqu’un fait une grève pour avoir moins d’heures de travail, le patronat ne peut pas refuser d’en discuter en proposant une hausse de salaire. Les propositions se font à la table de négociation et non devant les caméras des médias.

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 0 12 40 05405
    Permalink

    Bravo Raymond ! Je crois cette approche absolument GÉNIALE et je ne pense pas qu’il soit trop tard pour la mettre en pratique. La Loi 78, face à ce raz-de marée, ressemblerait à la dérisoire petite carte que brandit l’homme du régime qui vient de brutaliser la jeune fille, dans le film Vendetta, quand il se rend compote que la foule n’a plus peur et marche sur lui….

    Pierre JC Allard

    Répondre
    • avatar
      20 mai 2012 à 1 01 56 05565
      Permalink

      Bonjour Maître Pierre.

      Il n’est jamais trop tard et avec la nouvelle loi matraque que le gouvernement Charest vient de sortir, elle devient une belle alternative aux difficultés de manifester d’une façon conventionelle.

      Raymond

      Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 1 01 20 05205
    Permalink

    Bravo Raymond ! Je crois cette approche absolument GÉNIALE et je ne pense pas qu’il soit trop tard pour la mettre en pratique. La Loi 78, face à ce raz-de marée, ressemblerait à la dérisoire petite carte que brandit l’homme du régime qui vient de brutaliser la jeune fille, dans le film Vendetta, quand il se rend compote que la foule n’a plus peur et marche sur lui….
    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 2 02 09 05095
    Permalink

    Bonjour Maître Pierre.

    Il n’est jamais trop tard et avec la nouvelle loi matraque que le gouvernement Charest vient de sortir, elle devient une belle alternative aux difficultés de manifester d’une façon conventionelle.

    Raymond

    Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 4 04 03 05035
    Permalink

    @ J.M. de Serre

    Vous avez bien raison. Je pratique la même façon contraignante pour ceux à qui elle s’adresse d’aborder toute question légitime, les obligeant à user de leurs pouvoirs d’une manière plus réfléchie et les faisant renoncer malgré eux à la sacro-sainte façon facile d’envoyer le citoyen se balader dans les fleurs.

    Le 17 mai, jour de l’annonce du projet de loi visant à apposer une fermeture éclair sur les lèvres, à extirper du cerveau toute forme de pensée critique et à restreindre au minimum l’expression de cette pensée critique, était le jour où une pétition légitime déposée à l’Assemblée nationale contre la hausse des frais de scolarité devait être présentée, le 16 mai étant la date limite pour la signer. On aura invalidé le processus de pétition du même coup.
    https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-2597/index.html

    Considérant que le nombre de signataires ne représente qu’une faible proportion, il est évident que certaines avenues n’ont pas été considérées pour permettre à cette pétition d’être plus largement diffusée.

    Un représentant de l’ONU, Olivier De Schutter, a terminé sa mission au Canada le 16 mai dernier, par un hasard incroyable du calendrier.. (Mission bien sûr décriée par les autorités). Il a déjà adressé des critiques sévères à l’endroit du Canada concernant l’accès à la nourriture déficient pour près de 2 millions de citoyens et suggère que soit mise en place une stratégie de gestion du droit à l’alimentation. Il soumettra un rapport à l’ONU. Par un autre hasard, l’annonce du dépôt du projet de Loi 78 est survenue tout juste après son départ. S’il avait eu vent de droits compromis au Québec, il aurait risqué de constater qu’en matière de droits, celui à l’alimentation n’est pas le seul qui soit estropié.

    Ce gouvernement a décidément le sens du timing.

    Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 7 07 07 05075
    Permalink

    « La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité. » Albert Camus

    De quelle minorité est-il question dans ce début de révolte? Les ultra-riches qui gouvernent?

    Bonjour Raymond, bonjour Pierre

    les étudiants utilisent déjà les servives internets de façon assez forte et efficace.
    Seulement, internet le web et ses blogs ne rejoignent qu’un petite portion de la population; celle qui s’intéresse de façon exhaustive à l’information. Elle est désespérément minime. La cyber manifestation n’est efficace que si elle sort du virtuel et prend la rue.

    Cette loi sort totalement du cadre du conflit étudiant et s’attaque maintenant au fondement de la liberté d’expression, celui de manifester son désaccord. Cette loi nous interdit-elle de prendre action pour sauver notre démocratie? Elle se veut protéger la liberté des uns tout en incitant les autres à la révolte. Quel gachis!

    Le billet caustique de Gaetan Pelletier est cynique de réalisme tout de même. Par contre ce n’est pas le cynisme qui sauvera la démocratie, c’est uniquement la désobéissance civile contre toute atteinte à cette première.

    Les régimes vivants font surgir, aux moments critiques, les personnes capables de les sauver. Le nôtre agonise-t-il?

    Denis G.

    p.s je suis de retour, merci Pierre du rappel.

    Répondre
    • avatar
      20 mai 2012 à 8 08 39 05395
      Permalink

      Bonjour Denis,
      « Le billet caustique de Gaetan Pelletier est cynique de réalisme tout de même. Par contre ce n’est pas le cynisme qui sauvera la démocratie, c’est uniquement la désobéissance civile contre toute atteinte à cette première. »
      Je sais bien que le cynisme ne changera rien, comme les caricatures du 19e siècle n’ont rien changé. Et c’est la raison pour laquelle j’ai de moins en moins le goût de me livrer à ce style d’articles.
      Un peu de désillusion à la Foglia qui semble en avoir ras-le-bol des opinions sur des opinions.
      Depuis le début de ce « conflit » que je persiste à dire que parader en rang d’oignon ne donnera rien. Et c’est sur cette « obéissance civile » qu’était sans doute basée la « stratégie » de M. Charest.
      J’ai dit avoir beaucoup de respect pour lui.. C’était encore une blague cynique, un calque d’un dirigeant d’une centrale syndicale, mal à l’aise à côté d’un Gabriel Nadeau-Dubois de la CLASSE qui parlait de désobéissance civile.
      « Quand les lois sont injustes… J’ai oublié la phrase précise…
      Peu importe.
      J’ai reçu de France un lien sur les tactiques, conseils et infos sur les répressions.
      http://rebellyon.info/Quelques-conseils-et-infos-pour.html
      Quant à la cyber manifestation, ici évoquée, il semble qu’elle ne fut pas suffisamment utilisée.
      Bref, on s’en est tenu aux manières classiques, en vertu des modes de fonctionnement du gouvernement et des centrales.
      Tout ça pour dire qu’il faudra peaufiner les actions, les multiplier. La souplesse des forces étudiante pourrait être réellement efficace en face des méthodes lentes et inefficaces des parlements.
      _____
      « Le Québec est chanceux » disait quelqu’un. Ailleurs, c’est pire. Eh! oui! Mais est-ce que la France et autres pays ayant engagé des modes de répressions « cassantes » sont des modèles?
      Non.
      Il faudra diminuer, diluer ce pouvoir oppressif et le dissoudre. Bref, le ramener à une réelle démocratie.
      Nous n’en sommes qu’à une prise de conscience.
      Reste que dans l’ensemble, tous les écrits, depuis des années, ont largement « instruit » la masse.
      Les déserts sont formés de grain de sable… Il n’est pas important de se penser un rocher et de regarder de haut ce qui se passe.
      C’est pourquoi, parfois, je participe encore à ce que je nommerais l’écriture lente d’une pancarte qui finira par attirer l’attention.
      Bonne journée Denis!

      Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 8 08 33 05335
    Permalink

    Bonjour Denis

    Bon retour dans le ring 🙂 . Vrai que le Web ne touche encore surtout la masse que pour la divertir, puisque, au contraire de la TV, il exige une interaction. Mais en travaillant sur la minorité qui pense et qui elle ei est bien accro, je pense qu’on peut avoir un effet de levier puissant. On verra vite, car de nouveaux schèmes se développent sous nos yeux. Il faut voir comment le téléphone cellulaire a modifié le contrôle tactique des troupes (manifestants) sur le terrain.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    20 mai 2012 à 11 11 32 05325
    Permalink

    @ GP

    Pour le meilleur ou pour le pire, le temps des manifestations est révolu. Elles sont intégrées dans le système. comme les syndicats sont intégrés dans le capitalisme. Nous faisons face à un danger autrement plus grave.

    Nous avons une société complexe comme un montre et nous sommes donc interdépendants… mais ne pas en déduire que la solidarité forcée devient un carcan. La solidarité, aujourd’hui est manipulée et le vrai pouvoir est en dehors du cadre.

    Le danger dans le pouvoir terrifiant que cette interdépendance et la science moderne donnent à chaque individu. 4 individus ont arreté le metro. Un seul eut suffit… et, s’ il eut agi seul, on ne l’aurait jamais retrouvé !

    Le VRAI danger, actuellement, c’est la réaction irrationnelle, imprévisible, imparable d’un détraqué que tout ce brouhaha énerve et qui décide de casser la baraque.

    Pas passer un message, pas faire triompher une idée, pas marquer des points pour une élection… juste réagir a son insignifiance et a la condition humaine comme Erostrate qui a brulé le Temple de Diane pour se rendre intéressant… mais en plus grave.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/06/26/quand-lindividu-se-fache-2/

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2012 à 1 01 53 05535
    Permalink

    Cette génération découvre qu’il n’y a pas seulement Facebook ou Twitter pour ce faire entendre alors qu’a l’inverse vous en ventez les mérites….Décidément, le fossé des générations ne cesse pas de s »agrandir.

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2012 à 19 07 13 05135
    Permalink

    @ Legendre.

    Mon intervention n’est pas basé sur Facebook et Twitter qui trop souvent ne font que du bruit pour du bruit. Mais plutôt une stratégie de référencement qui permet de  »kidnapper » des mots, des expressions et de les prendre en otage pour passer notre message.

    Raymond

    Répondre
  • avatar
    27 mai 2012 à 18 06 17 05175
    Permalink

    Étant professionnel en informatique je reconnais la validité de votre concept. Un référencement naturel serais vraiment la meilleure option, et effectivement permettrais le « kidnnapage » de Jean Charest et compagnie..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *