Léa Clermont-Dion jeune journaliste photographe

Léa Clermont-Dion, exposition de photos

Léa Clermont-Dion a photographié des habitants du Burkina Faso, plus précisément de Banfora, une ville où les femmes ont plus de pouvoir que n’importe où ailleurs en raison de l’association de femmes Munyu qui y joue un rôle socio-culturel important.

Raymond Viger Dossiers Hypersexualisation et anorexieTout le monde en parleLéa Clermont-Dion

Le 4 février prochain, une exposition de la journaliste et photographe Léa Clermont-Dion. Pour ceux qui ne pourrait pas y être, l’exposition originale de Léa Clermont-Dion sera aussi en ligne.

Dans le cadre de la semaine de développement international qui se tiendra du 6 au 12 février prochain, l’exposition photo de Léa Clermont-Dion «Banfora en 30 visages» pose un regard personnel et sensible sur le peuple du Burkina Faso.

Léa Clermont-Dion a réalisé une série de portraits, un échantillonnage quasi-ethnologique d’une communauté fortement influencée par une organisation matriarcale. L’étude des cultures, l’intérêt pour les structures économiques et sociales des ethnies est au cœur de cette démarche documentaire de Léa Clermont-Dion.

Mais qui est Léa Clermont-Dion?

Léa Clermont-Dion à Tout le monde en parle

Initiatrice de la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiéelea-clermont-dion-feministe-hypersexualisation-des-jeunes la jeune journaliste de 18 ans, Léa Clermont-Dion a été l’invité de Guy A. Lepage à l’émission Tout le monde en parle.

Léa Clermont-Dion fait parler d’elle et de la cause sociale qu’elle soutient, la prévention de l’anorexie. À 14 ans, Léa Clermont-Dion a déjà organisé des conférences sur l’hypersexualisation des jeunes à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Une féministe engagée et précoce.

Textes sur l’anorexie, Léa Clermont-Dion et la Charte québécoise pour une image corporelle diversifiée.

Autres articles sur anorexie

4 pensées sur “Léa Clermont-Dion jeune journaliste photographe

  • avatar
    29 janvier 2011 à 0 12 29 01291
    Permalink

    La lutte à l’hypersexualisation n’est qu’une violente lutte anti-sexuelle des fémi-fascistes (à distinguer des féministes) pour écoeurer les belles femmes!!! Je m’étonne qu’une belle jeune femme (je me demande si c’est considérer comme une insulte misogyne) comme Léa Clermont-Dion ait embarqué dans ce piège à cons que tendent les fémi-fascistes de la FFQ aux jeunes filles, afin de les culpabiliser!!!

    Une bulle au cerveau??? Si elle savait combien cette Charte cause plus de mal que de bien!!!

    Le problème est qu’une bonne majorité des fémi-fascistes sont consternées, quand elles voient une belle femme sexée!!! Les fémi-fascistes ressemblant, en majorité, à des vieilles poches de patates, je crois qu’elles veulent réglementer l’apparence des femmes, seulement par jalousie!!!

    Nous sommes les seuls, en Amérique du Nord, à avoir obéit à la plus folle de leurs doléances: la mise en place d’une Charte de l’image corporelle!!! À cause de ça, les belles femmes sexées sont, automatiquement, étiquettées comme étant des victimes d’une malfaisante industrie de la mode ou, pire encore, de la violence des hommes à leur endroit!!!

    On ne peut pas juste les laisser vivre leur vie en paix, hein???

    Entre toi et moi, David, les fémi-fascistes de la FFQ ont tout à envier aux belles femmes décomplexées et assumées qui forment la relève et qui ne s’identifient plus, et avec raison, au discours fémi-fasciste!!!

    Ça m’étonne que la FFQ ait laissé passer cette Une du Journal de Québec où l’on peut voir une photo plus que sexée de Joannie Rochette: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/02/joannie-veux-tu-etre-ma-valentine.html

    Mais, où était la Conradi, au fait, hein???

    Quand je vois que le discours anti-sexuel de la FFQ est repris par un extrémiste catholique pro-vie, je me pose, sérieusement, des questions sur la pertinence de la FFQ, pour défendre les droits des femmes, en 2011: http://lesamisdelaverite.blogspot.com/2010/11/marie-mai-larchange-de-la-mort.html

    Je suis plus féministe que ce timbré-là qui tripe sur les femmes des années 1920!!!

    Répondre
  • avatar
    29 janvier 2011 à 0 12 32 01321
    Permalink

    Oups, j’ai copié-collé trop vite un commentaire que j’avais envoyé, récemment, sur le blogue de David Gendron, sur le même sujet, sans prendre le temps de faire les modifications qui étaient nécessaires!!!

    Désolé, mais n’empêche que le message y est!!!

    Enfin, bref, heureusement que la FFQ n’est pas au pouvoir, car cette chanson de Pamela Lajoie serait, sûrement, interdite, tout comme l’est «Money For Nothing» de Dire Straits: http://www.youtube.com/watch?v=mb2yEjdTLSg

    La chanson de Pamela Lajoie pourrait quasiment être la chanson-thème de ce contre-mouvement féministe dont je parlais, dans ce billet-ci: http://lequebecdedemain.blogspot.com/2010/10/un-feministe-en-colere.html

    Je rajouterais que le problème qu’il y a, avec la démoniaque hypersexualisation, c’est que nous ne sommes pas assez hyper-sexualisés!!!

    L’hypersexualisation n’est que la suite logique de la Révolution sexuelle des années 1960 et 1970 qui avait été enclenchée par les féministes (attention, là, pas les fémi-fascistes, mais bien les féministes!!!), afin de libéraliser les moeurs sociétales et de donner, aux femmes, le plein contrôle de leur corps et de l’utiliser comme bon leur semble!!!

    On ne meurt pas de l’hypersexualisation!!! Bien au contraire, on en vit!!!

    Je rajoute que l’heure est venue d’aller au bout de la Révolution sexuelle!!!

    Répondre
  • avatar
    29 janvier 2011 à 2 02 26 01261
    Permalink

    M. Proulx.
    1- Léa Clermont-Dion est une femme socialement engagée. Rien à voir avec le féminisme extrémiste.

    2- Elle s’est battue pour une charte dénonçant l’anorexie. Si vous me dites que vous trouvez « sexy » les femmes anorexiques…

    3- Oui, on peut mourrir d’anorexie.

    4- D’une part, vous êtes surpris qu’une belle femme comme Léa Clermont-Dion endosse la charte et d’autres part, vous dites que ces femmes sont jalouses de la beauté des autres. Ce n’est pas une contradiction qui démontre que vous passez à côté du message?

    5- Si au lieu de faire du copier-coller de vos commentaires vous preniez le temps de lire de quoi on parle, vous auriez peut-être des commentaires plus pertinents.

    Répondre
  • Ping : C’est de la faute au patriarcat | Le Réveil du Lion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *