Imprudence des journalistes de TVA

Une fillette écrasée par un autobus de la STM

Station de métro Honoré Beaugrand. Sous les yeux horrifiés de parents, une fillette de 5 ans est écrasée par un autobus de la STM. Les journalistes de TVA sautent dans l’autobus.

Raymond Viger Dossier Médias et journalisme

Je débuterais par souhaiter mes plus sincères condoléances à la famille de cette jeune enfant. Perdre un enfant est très souffrant.

Aux nouvelles de TVA, on nous présente la nouvelle. Puisque c’est la télévision, il faut, nous présenter des images. Quoi de mieux que d’avoir un journaliste qui monte dans un autre autobus et qui passe en entrevue un nouveau chauffeur pendant qu’il conduit son véhicule.

La concentration du conducteur d’autobus

C’est curieux, mais la dernière fois que j’ai pris un autobus, il y avait une affiche qui mentionnait quelque chose qui ressemblait à ceci:

Merci de ne pas me parler. Toute mon attention est requise pour la conduite du véhicule.

Et là, on se retrouve avec un chauffeur d’autobus qui a une caméra sur le côté, un micro devant lui et un journaliste qui lui pose des questions! Tout ça, pendant que ce chauffeur conduit son autobus dans les rues de Montréal. De plus, le chauffeur répond au journaliste qu’il est un nouveau conducteur. Seulement 8 mois d’expérience.

Journaliste ou cellulaire au volant

Si le cellulaire au volant est criminel, un journaliste qui vous passe en entrevue ça ne l’est pas? Est-ce possible que ce conducteur soit nerveux parce qu’il passe aux nouvelles?

Si les conducteurs qui ont le cellulaire à la main ont le droit à une contravention, est-ce qu’un journaliste qui demande une telle entrevue n’aurait pas, lui aussi, le droit à une contravention.

Et si, par un instant d’inattention le conducteur avait fait un accident? Et si, une autre fillette de 5 ans aurait été écrasé par ce chauffeur qui passe une entrevue en conduisant son autobus? Comment le Journal de Montréal aurait titré sa une le lendemain matin? Quel part de responsabilité le journaliste de TVA aurait assumé?

Une obsession de l’image qui peut avoir de lourdes conséquences pour la sécurité du citoyen.

Autres textes sur Médias et journalisme

4 pensées sur “Imprudence des journalistes de TVA

  • avatar
    11 décembre 2011 à 17 05 23 122312
    Permalink

    @Raymond Viger

    Situation dérangeante et choquante!

    Bon questionnement quant à l’attribution de la part de responsabilité en cas d’un accident.

    L’obsession de l’image a mené dans ce cas-ci au manque de bon sens.

    Carolle Anne Dessureault

    Répondre
  • avatar
    16 décembre 2011 à 5 05 15 121512
    Permalink

    TVA…., de la crotte, des couches pleines! Je boycottais déjà, je vais juste…, continuer!

    Solidairement,

    Sylvain

    Répondre
  • avatar
    9 janvier 2012 à 7 07 04 01041
    Permalink

    TVA est un média à sensationnalisme tout comme le Journal de Montréal.

    Répondre
  • avatar
    9 février 2012 à 4 04 01 02012
    Permalink

    L’antisarokozysme il est le beeivnnu… on a jamais fait pire que cela vous plaise ou non ! Mis à part quelques Trolls qui lui donnent encore raison … quelques patrons pleins de ronds , de retraités bien gras et d’artisans-commerçants pleins aux as mais jamais contents de leur sorts….le reste , tout le reste de la population n’a que Haine contre ce gouvernement de Hooligans !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *