PALESTINE-ISRAËL, LE PAYS DE LA DERNIÈRE CHANCE!

Bibeau.robert@videotron.ca     Éditeur  http://www.les7duquebec.com

 

Palestine – Israël un conflit qui s’éternise et qui épuise les peuples du Proche-Orient.

 

Vu de ce côté de l’Atlantique la lutte de libération nationale palestinienne comme l’appel la gauche atlantiste; le conflit israélo-palestinien comme l’appel les plumitifs à la solde des riches, semble inextricable, à la fois ancien et contemporain. La division est manifeste au sein même des forces palestiniennes, les organisations sont multiples et chacune dépendante d’un protecteur arabe ou d’un autre. Ces richissimes sponsors arabes fricotent avec Israël (l’ennemi abhorré, l’État de tous les juifs (sic)) qui bombarde et massacre les familles palestiniennes emmurées dans Gaza, où résident les sympathisants du Hamas allié des pays arabes qui forniquent avec les occupants.

 

De l’autre côté du Mur, les forces sionistes d’occupation sont elles aussi déchirées en de multiples factions plus ou moins « modérées » (comment peut-on occuper modérément?) plus ou moins réactionnaires, et qui demandent l’expulsion ou l’extermination de tous les Palestiniens vivant en Palestine. Chacune de ces factions et organisations sionistes racistes, des plus « modérés » aux plus vilipendées, a ses sponsors internationaux ayant leurs intérêts dans le business israélo-palestinien. Car même en présence des bombardements, du blocus de Gaza, des assassinats punitifs extrajudiciaires, des milliers de prisonniers palestiniens, la vie économique se poursuit sur cette terre martyrisée. Enfin, pour compliquer encore davantage la situation, la plupart des grandes puissances impérialistes mondiales manipulent leur pion dans ce conflit, et l’une de ces puissances, fortement compromise en faveur de l’une des parties, qu’elle soutient, de toute sa puissance, se présente comme l’arbitre – l’entremetteur neutre (sic) – qui rétablira la paix dans ce fouillis d’intérêts contradictoires.

 

La polémologie du conflit.

 

Récemment je lisais un article cherchant à faire le bilan de plus de 70 ans de cette guerre larvée, de cette occupation avérée. L’auteur, un expert, parcourait l’histoire palestinienne de gauche à droite, sur la ligne du temps, à l’envers du Coran, cherchant à présenter la polémologie de ce conflit presque centenaire. Sa séquence allait de l’erreur de l’OLP d’avoir abandonné la lutte armée; la dérive stratégique du Hamas lors de la guerre de Syrie; la capitulation d’Oslo et du pseudo processus de paix; la tactique fumiste de créer un État unifié; la nécessaire refondation de l’OLP; et enfin, un éclair de lumière dans tout ce fatras de sophismes, un analyste réaliste qui sentence gravement : « le stratagème américain et israélien (des pseudo négociations de paix toujours remises ou souvent reprises) visait en fait, par effet d’usure, à entraîner les Arabes à souscrire à un traité de paix à rabais (un partage de la terre palestinienne) à des conditions avantageuses pour l’État hébreu » qui l’eut crue ? (1)

 

Et voilà l’énigme palestinienne résolue en moins de deux, en une phrase lapidaire, c’est une simple bataille inter-bourgeoisie, entre deux ensembles de cliques nationalistes, qui ne trouvent pas sa solution parce que l’un des camps bourgeois possède toutes les cartes que lui distribue le camp impérialiste occidental dominant, alors que l’autre camp nationaliste chauvin palestinien (ayant perdu son mentor soviétique) ne possède que la poitrine et l’immense courage de tout un peuple désespéré, déraciné, martyrisé, et qui n’en finit plus d’angoisser, d’agoniser, galvaniser par les fausses promesses intenables de ces petits prophètes de malheur qui ne pensent qu’à leur beurre, Arafat le premier, Abbas le second, le Hamas étant le troisième troufion.

 

La vision juste et équilibrée de cette lutte d’enlisement nationaliste tragique.

 

Quand on replace ce conflit dans ses justes perspectives on comprend pourquoi ces tergiversations à propos de la paix, du « terrorisme », de la résistance, de la religion, de la « juiverie » nationaliste ethnique, de la race, de la propriété de la terre (société agraire vis-à-vis société industrielle), des bombardements et autres crimes de guerre, du terrorisme d’État israélien, des « négociations » avortées et reportées, tout ceci n’était que fumisterie pour dissimuler les malversations où chacun des clans bourgeois s’attend à ce que l’autre clan s’épuise au prix de crimes innommables, épouvantables, dont le prolétariat de chaque côté est la victime bancale que l’on immole sur l’autel du « droit de deux peuples à mourir pour le droit de leur bourgeois à disposer d’eux ».

 

Cesser chers militants de chercher à détricoter ce bourbier emberlificoter, le problème est simple, d’un côté une bourgeoisie palestinienne qui contrairement à toutes les autres dans le monde n’a pas obtenu son État national sur lequel assoir son hégémonie sur une coterie de petits bourgeois stipendiés, grassement payés par une multitude d’ONG à même les salaires des travailleurs urbains, des ouvriers d’ateliers, des manœuvres agricoles et des prolétaires des « sweats shops » mal payés, surexploités, au nom de la nation à préserver. De l’autre, une bourgeoisie israélienne transplantée sur cette terre éventrée, qui n’est pas la sienne, comme avant-poste du capital impérial, et qui a pris sa mission à cœur jusqu’à penser que cet avant-poste perdu au milieu d’un océan Arabe serait indépendant, autonome, jusqu’au jour où leur meilleur ami, Donald la toupie, leur a dit, et ils l’ont compris : « la récréation est finie, je vous ai donné les dernières concessions au-delà de ce qui vous a été promis il est temps d’en finir avec ce conflit du bout du monde, au delà de la Méditerranée délaissée, qui ne sera plus d’importance avant une décennie, la Mer de Chine, ou passe le tiers des marchandises du monde m’attend, j’ai dit ! » (2)

 

Conseil à l’AIPAC et aux sionistes récalcitrants.

 

Si j’avais un conseil à donner à l’AIPAC et à Netanyahu et à tous les sionistes « jusqu’au-boutistes », attrapez rapidement la bouée qui vous est lancée et réglé une fois pour toutes cette chicane inter-bourgeoisie, accorder deux bantoustans à la bourgeoisie palestinienne où, reconnaissante, elle collaborera docilement en massacrant elle-même les résistants récalcitrants. Cessez cette surenchère qui n’est plus de notre Ère. Les années soixante sont lointaines et ne reviendront plus, et tout autour de vos frontières de chimères, flairant le vent, de nouvelles forces s’élèvent, que votre magistère du Pentagone ne saurait taire.

 

Même conseil pour la bourgeoisie palestinienne que je sais impatiente de signer sa reddition afin d’obtenir au plus vite la gestion de son État croupion national fétiche sur le dos de son peuple épuisé, faites l’unité et signez au plus vite ce traité.  Votre protecteur commun se prépare à déguerpir comme le souligne un collègue : « Le Moyen-Orient est le lieu d’un énorme investissement américain depuis des années, et ici (j’écris ceci en arrivant à Tel-Aviv et à Jérusalem en provenance de Moscou), le sentiment qu’un retrait US est imminent est particulièrement vif. Bien des années auparavant, l’Empire britannique s’était contracté et retiré de nombre de ses colonies et possessions : c’est au tour des US maintenant » (3). Songez à Saigon, un certain soir d’avril 1975, au milieu de l’enfer et des hélicoptères.

 

Le Hezbollah et l’Iran ne veulent pas de deux États, ils n’en feront qu’un seul et il sera arabe. C’est écrit dans l’air du temps.  Déjà, Hassan Nasrallah, visionnaire parmi ses pairs, a donné l’heure juste. Au nom de la faction bourgeoise qu’il représente, il a invité le soi-disant « peuple juif », une invention manipulée, à quitter la Palestine et à rentrer chez lui en Occident. Saladin avait fait de même vis-à-vis des Croisés il y a nombre d’années. Nous avions décrit tout ceci au temps où le sionisme fasciste et raciste était triomphant, et pourtant on nous avait conspué (4). Ce temps est dépassé. Les regards du monde se déplacent vers l’Orient, où d’immenses conflagrations se préparent. Ce sera autre chose que quelques millions d’Israéliens maltraitant quelques millions de Palestiniens, mais bien un milliard et demi de Chinois, un milliard et demi d’Indiens se confrontant à un milliard d’Américains et d’Européens, la plupart destinés aux tranchées, aux casemates, aux péniches de débarquement, aux blindées, aux avions furtifs, aux drones, aux armes chimiques et bactériologiques, aux radiations thermonucléaires et aux abris de survis que les riches ont préparés afin d’en conserver quelques milliers pour la reconstruction impérialiste après le cataclysme.

 

La guerre qui tourne mal c’est bien plus grave.

 

Mais je vous parie que comme d’habitude le « complot » planifié par les conspirationnistes ne se déroulera pas comme prévu… il ne se déroule jamais comme prévu (5). Le prolétariat ne se mobilisera pas pour leur nième guerre mondiale et il leur fera la guerre à ceux qui veulent la guerre thermonucléaire, car les choses changent aux « pays » de la dernière chance. La guerre qui nous sera imposée entrainera la révolution prolétaire et nous allons les défaire les conspirateurs.

 

Gloire à la classe ouvrière, l’avenir de l’homme.

 

 

 

 

 

 

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétaire depuis 40 années.

7 pensées sur “PALESTINE-ISRAËL, LE PAYS DE LA DERNIÈRE CHANCE!

  • Ping : Un « top analyste  qui « espère  la guerre… | «tribune marxiste-léniniste

  • avatar
    31 octobre 2017 à 13 01 36 103610
    Permalink

    Cher Robert,

    C’est dommage mais dans ce long texte tu ne dis rien ou presque. C’est une série d’affirmations lancées à qui veut bien te lire et qui n’apporte rien de neuf à cette guerre. Ta lecture marxiste-léniniste de conflit de classe est lassante. Si tous les conflits que tu analyses se résument à une lutte de classes, et en fait toutes les relations de manière générale, pourquoi n’as-tu pas une solution simple à offrir à ton analyse de tous ces problèmes ? Oui tu as une solution, toujours la même : ‘la guerre entraînera une révolution prolétaire je l’espère.’

    Mais aucune foutue guerre n’a entraîné ta damnée révolution, véritable fantasme qui semble te garder bien bandé depuis des décennies. Ça n’arrivera jamais. Même la révolution bolchévique était une farce qui n’avait rien à voir avec ton idéal de révolution prolétaire. La révolution française aussi. Des siècles plus tard la France n’a jamais été aussi hiérarchisée et le monde aussi inégal.
    J’irais plus loin : tu as une responsabilité face à tes lecteurs. Tu n’as pas l’endroit de t’approprier une pseudo expertise sur un sujet aussi complexe que l’occupation sioniste et la résumer en cinq paragraphes avec ta clé marxiste. C’est simpliste.

    La réalité est mille fois plus complexe. Arafat ne peut pas être mis au même plan que Abbas. Encore une sur-simplification. Les sionistes n’ont rien à voir avec des bourgeois. Ce sont des ideologues violents, assassins, sans morale ni éthique, avec une détermination sans limite qui leur a permis de s’allier avec les Nazis à l’époque et de permettre les crimes les plus odieux depuis 70 ans. Golda Meir n’est pas une bourgeoise. Ni Netanyahu. Ce sont avant tout des psychopathes. De même que tous les sionistes qui les suivent.

    J’aime bien tes textes habituellement. Ici, je ne vois pas où tu veux en venir. C’est décousu et simpliste.
    Peace
    Alain

    Répondre
    • avatar
      31 octobre 2017 à 13 01 40 104010
      Permalink

      @ Alain

      1) Désolé de te contredire mais c’est probablement la première fois de ta vie que tu lis une analyse du conflit palestino-israélien qui renvoi dos à dos et la bourgeoisie impérialiste israélienne et la bourgeoisie palestinienne et qui rejette à la fois le nationalisme raciste israélien (dit du peuple juif dont je nie l’existence ) et le nationalisme chauvin palestinien arabe-islamique. Un texte qui prophétise que Israel sera démantelé en tant qu’État raciste et fusionné au reste de la Palestine historique comme État arabe et ou j’identifie à l’avance la nouvelle puissance dominante au Proche-Orient = l’IRAN .
      2) Enfin, je prédis que tout ceci ne sera qu’un répis et que tout restera à faire pour les prolétaires de cette terre de misère.
      3) Je te supplie de me montrer un texte qui présente cette série de thèses – hypothèses – antithèses 1000 $ si tu me présentes un tel texte publié avant celui-ci
      4) JE NE SUIS PAS MARXISTE-LÉNINISTE CA FAIT DÉJÀ DEUX ANNÉES QUE JE L’AI ÉCRIT ICI MÊME ET SUR NOTRE WEBMAGAZINE
      5) Tu as totalement RAISON = TOTALEMENT = La révolution française n’a pas donné la RÉVOLUTION PROLÉTAIRE = les prolétaires = ouvriers = n’existaient pas = Ce fut une révolution bourgeoise manipulant les paysans comme chair à canon pour construire la société bourgeoise en voie d’industrialisation IDENTIQUE pour la révolution d’octobre 1917 – la révolution chinoise, la guerre du Vietnam – la révolution cubaine et nommez les toutes = toutes.
      6) L’impérialisme devait d’abord étendre son manteau de misère et de prolétaires avant que l’on voit poindre la première RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE
      7) Pire – j’écris tout ceci alors que je sais que l’expansion impérialiste n’est pas terminée Il reste plus de un milliard de paysans chinois – indiens et africains à transformer en ouvrier surexploité – producteur de plus-value – urbanisé avant que les conditions soient réunies.
      8) Dans mes textes je prends de l’avance camarade car je suis impatient d’en découdre avec ceux responsables de tous nos malheurs
      9) OUI les sionistes sont des nazi je l’ai écrit ce sont des bourgeois fascistes – la lie de la Terre je suis d’accord avec toi – et ce sont des instruments du grand capital.

      robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    31 octobre 2017 à 17 05 55 105510
    Permalink

    Je viens d’entendre votre interview sur PRESS TV concernant:
     » La déclaration de Balfour : un scandale

    Le 2 novembre 1917, le ministre britannique des Affaires étrangères Arthur James Balfour adressait à lord Lionel Walter Rothschild une lettre dans laquelle il manifestait le soutien de la Grande-Bretagne aux projets sionistes d’établissement d’un « foyer national pour le peuple juif » en Palestine. Cette « déclaration Balfour » est reconnue comme l’un des actes fondateurs de l’État d’Israël, dont la création sera officialisée au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Le socialiste Robert Bibeau, éditeur du webmagazine Les 7 du Québec, vient de publier un article sur ce sujet et partage son point de vue avec Presstv. (L’avis des experts ne reflète pas nécessairement le point de vue de la rédaction) »
    http://217.218.67.231/DetailFr/2017/10/31/540543/La-dclaration-de-Balfour-un-scandale
    Hadassah BORREMAN

    Mr. BIBEAU, je trouve en général vos interviews intéressantes, mais dans cette interview-là, je trouve que vous avez déraillé quand vous dites « …les puissances occidentales…attribuer une partie du territoire à une population qu’ils ont qualifiée de Juif. Un Peuple Juif, ça n’existe pas, une Nation Juive ça n’existe pas… » !!!
    Mr. BIBEAU, vous avez dû trouver cette hérésie chez l’« ex-Juif », le renégat S. Sand.
    La Nation Juive devient effectivement un contre-sens quand elle n’est pas reliée à la Torah.
    Hadassah BORREMAN
    YECHOUROUN – JUDAISME CONTRE SIONISME
    BELGIUM

    Répondre
    • avatar
      1 novembre 2017 à 12 12 56 115611
      Permalink

      @ HADASSAH

      Remettons les choses en place

      1) Ce que l’on doit retenir de toute cette affaire juiverie-sioniste VERSUS Palestinien-arabe-musulman c’est que toute cette affaire N’EST PAS UN CONFLIT ETHNIQUE, RELIGIEUX, LINGUISTIQUE, CULTUREL, COMMUNAUTAIRE. Toutes ces caractéristiques différenciées existaient parmi ces populations du Proche-Orient sous empire Ottoman. Même qu’elles sont infiniment plus variées que ce que l’on nous raconte ici en Occident.

      2) depuis des millénaires cette terre est un espace de passage et ce fut le berceau des civilisations urbaines – agricoles.

      3) Tout se gâte le jour où les puissances impérialistes (Britannique justement et déclaration Balfour de mes deux) tentent d’instrumentaliser l’une des cultures de la région – la culture juive – et d’en faire son instruments nationalistes réactionnaires pour foutre le chaos et la guerre dans cette région après avoir tenté d’envahir et d’occupé la zone à l’Époque des Croisées ces criminels de guerre chrétiens.

      4) Balfour ne fut qu’un ballon sonde pour voir si l’impérialisme Britannique avait bien identifié une secte religieuse pour servir de chair à canon pour se maintenir dans la région.

      5) Nous connaissons la suite – les aristocraties puis les bourgeoisies arabes ont neutralisés l’avatar chrétien-croisé et ils s’apprètent à neutraliser l’avatar juif-sioniste. Je ne dis rien d’autre dans cette entrevue et dans cet article

      6) Je me réjouis en effet que la neutralisation de la chair à canon soi-disant ‘juive » (Vous rappelez que la plupart des migrants russes pour ne donner qu’un exemple ne sont aucunement juif – et se déclarent ainsi pour obtenir un logement gratuit) permettra de mettre fin aux sévices que subit la population palestinienne sous blocus et occupation. Nonobstant la bourgeoisie palestinienne collaboratrice c’est un avantage pour le prolétariat palestinien et israélien

      7) Une chose que j’ai oublié d’écrire dans mon article = Les gens nés sur place devrait avoir le droit de vivre sur place, y compris les ouvriers israéliens vivant en Palestine occupée.

      On ne répare pas une injustice historique (impérialiste) en créant une nouvelle injustice sociale.

      Merci pour votre intervention

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
      • avatar
        1 novembre 2017 à 17 05 12 111211
        Permalink

        Mr. BIBEAU,

        Merci pour votre réponse dans laquelle vous développez des points où je suis d’accord. Nous avons juste une manière différente de nous exprimer, je veux dire le choix des mots.

        Nonobstant, je veux revenir sur le terme Nation Juive/Peuple Juif dont vous niez l’existence. Je comprends bien qu’en tant que Marxiste, vous ayez une autre vision des choses (les classes), mais vous ne pouvez pas nier la Révélation (Don de la Thora) qui a fait des Juifs un peuple, une nation dont j’en fais partie.

        On peut jouer sur la définition de Nation. Normalement, une nation suppose langue, nationalité et terre, ce que le Peuple Juif a aussi, à l’exception provisoire de la Terre puisque celui-ci se trouve toujours encore en Exil et Dispersion depuis la Destruction du Deuxième Temple. Cet Exil est de nature métaphysique.

        Le conflit sionisto-palestinien est un problème politique américain, la question est : qui domine la Palestine depuis 2076 ans d’Exil du Peuple Juif ? Mais du fait que le sionisme est une idéologie conçue dans les ténèbres en Europe de l’Est par le maudit T. Herzl, et du fait que les sionistes se font passer pour des Juifs, il y a aussi pour nous une lutte spirituelle, car avec leur propagande, ils sèment la confusion et peuvent mieux tromper les nations.

        La Palestine n’est pas une terre comme les autre, c’est la Terre Sainte, elle fonctionne sur des principes spirituels, elle ne fonctionne pas avec la politique seulement surtout si celle-ci contredit la Thora. Les politiciens doivent comprendre cela, s’ils veulent s’occuper du Proche- et Moyen-Orient. Ceux qui y sont entrés en effraction en Palestine pour la dominer, ce sont les sionistes, des renégats qui n’ont rien à faire avec le Judaïsme et la Thora, à part que de s’en servir pour falsifier et « justifier » leurs actes criminels contre la population palestinienne, Juifs antisionistes y compris, …mais cela ne durera pas, nous avons les promesses Divines que les méchants seront anéantis et de tout ce qui leur « appartenait », il n’en restera rien. C’est juste dommage pour les habitants qui souffrent de ces sionazis.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *