J’ai trouvé l’âme soeur

 

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

La semaine dernière, je présentais un article sur les ravages de la peine de cœur sur l’estime de soi et les malaises physiques.

Je vous offre au cours des prochaines semaines des articles tirés du livre J’ai trouvé l’âme sœur de l’auteur Yvan Gingras qui démystifie passablement les illusions idylliques et trompeuses que nous entretenons inconsciemment sur l’amour et qui nous plongent dans des situations décevantes.

L’amour à deux est un merveilleux voyage en autant que chacun reste assis sur son propre siège et garde toute son authenticité. L’âme sœur, c’est d’abord la rencontre avec soi-même, qui attirera la personne qui nous convient en fonction de notre résonance à l’amour.

Laissons la parole à l’auteur.

*********************

PRÉFACE DE L’AUTEUR

Le but de toute vie est l’évolution, la croissance. L’être humain pour y parvenir doit apprendre à partager et à recevoir l’amour. Étant donné qu’on ne peut donner ce qu’on n’a pas, chacun doit apprendre à s’aimer d’abord, et le moyen d’y parvenir est de réaliser notre vraie nature, une Âme reliée à un corps psychique-éthérique en plus d’un corps physique. Il est essentiel de connaître l’interrelation de ces trois aspects chez soi pour en arriver à un fonctionnement harmonieux.

Un premier objectif de ce livre est d’aider les gens à reconnaître leur véritable nature et, en particulier, les modes de pensée en eux qui influencent toutes les actions qu’ils entreprennent dans le quotidien. Il y a en effet deux modes de pensée qui existent en chaque être humain, homme comme femme, soit le mode de pensée créatif–réalisateur et le mode de pensée analytique-collaborateur. C’est par l’équilibre de ces deux modes de pensée chez soi que l’on attire des individus qui savent aimer de manière authentique.

Un second objectif, relié au précédent, est de démontrer l’importance de la relation de couple, car elle contribue à la réalisation personnelle autant qu’à celle du couple lui-même. Il faut en arriver à dépasser l’aspect psychique – ego et émotionnel trop souvent dominant chez les conjoints, causant en grande partie les difficultés qui peuvent mener à la séparation du couple. Le niveau d’équilibre des deux modes de pensée, chez chaque conjoint, sera la pierre angulaire pour y parvenir et ainsi éviter de créer des conséquences destructrices dans leur relation.

Ce qui différencie cette présentation, c’est qu’il est hors de question d’attribuer un mode de pensée plus que l’autre à l’homme ou à la femme, car ces deux aspects se retrouvent autant chez l’un comme chez l’autre. Les deux modes de pensée possèdent des qualités indispensables pour l’équilibre personnel et en conséquence celui du couple. On abordera des expériences relatives à la vie de couple comme la communication, le divorce, l’avortement, le vrai sens de l’acte sexuel, bref une explication transparente de la raison d’être des hommes et des femmes et les fondements de leur interaction continuelle. Est-ce possible de détecter si l’amour du couple est authentique et sain ? Si oui, comment s’y prendre ? Tous les comportements en regard des différents aspects de la vie quotidienne du couple découlent en grande partie de l’évolution des modes de pensée créatif-réalisateur et analytique-collaborateur chez une personne.

1-   LES DIFFÉRENTS CONCEPTS DE LA RELATION DE COUPLE

L’âme sœur est le concept véhiculé par divers groupes de penseurs ou philosophes énonçant que deux Âmes se recherchent et se rencontrent durant leur incarnation sur terre afin de pouvoir réaliser une relation amoureuse idéale.

Ce livre apporte un son de cloche différent à propos de ce concept idéalisé d’âme sœur qui ne tient pas compte ni du bagage accumulé des vies antérieures des gens ni de l’état de conscience des Âmes incarnées sur terre. Il est bien reconnu parmi les philosophes et les chercheurs religieux depuis Socrate, Platon, Jung, Descartes, Spinoza, Teilhard de Chardin et autres, que chacun d’entre nous est une Âme – corps spirituel – expérimentant dans un corps physique et non pas un être physique ayant des expériences spirituelles. Les Âmes – gens – peuvent être conscientes ou non de leur véritable nature. D’une part, les Âmes inconscientes s’en tiendront à subir une vie déjà prédéterminée depuis leur destin où s’ajoutent les dettes karmiques en provenance de vies passées. D’autre part, les Âmes plus évoluées en conscience auront l’occasion de vivre les expériences qu’elles désirent en se servant à bon escient de leur libre-arbitre et leur créativité pour améliorer et faciliter la façon de parvenir à leur destin ultime.

Il est donc essentiel d’aborder la notion de couple en fonction de l’état de conscience des Âmes. Il en ressort cinq façons différentes de distinguer la relation de couple : le partenaire de vie, le couple fusionnel, l’âme sœur, les flammes jumelles et le couple spirituel.

Tableau 1 – Différentes relations de couple selon l’état de conscience

 

Type de relation État de conscience de l’individu
Couple fusionnel Centré sur les sens physiques
Partenaire de vie Centré sur la conscience de masse
Âme sœur Centré sur son potentiel
Flammes jumelles Centré sur des valeurs morales
Couple spirituel Centré sur sa vraie nature

Le désir de former un couple repose, entre autres, sur la nature polarisée de l’homme et de la femme qui possèdent chacun deux modes de pensée dont l’un est de nature créatif et l’autre de nature analytique. Il y a un sentiment instinctif qui les incite à rechercher constamment à équilibrer ces deux modes de pensée différents mais aussi complémentaires. Par manque d’expérience et de conscience, les gens ont tendance à rechercher l’équilibre intérieur souhaité à travers une personne extérieure à eux-mêmes. Et c’est cette présence d’une autre personne auprès de soi, qui laisse croire à la création d’un certain équilibre en pensant combler des manques personnels tels que combler des déficiences, stabiliser les émotions, vivifier l’intellect, modifier le parcours de vie et d’autres encore. On a l’impression que l’autre, le conjoint, assurera notre bonheur, en compensant pour ce qu’on n’a pas développé intérieurement chez soi. Et c’est ce besoin latent qui peut susciter et nourrir le rêve de chaque jeune fille de rencontrer un jour son prince charmant, tout comme le désir d’un garçon de trouver la princesse de ses rêves.

Cette recherche de compensation depuis l’extérieur est en fait un manque de perspective de l’Âme chez les individus. Une personne équilibrée, vivant depuis la perspective de l’Âme, se comporte comme une personnalité plutôt entière que fragmentée. Elle manifeste des qualités qui sont reliées aux deux modes de pensée, créatif et analytique, communément appelés le yang et le yin. Ces deux modes de pensée seront développés dans les chapitres suivants. En attendant, il faut retenir que ces deux modes de pensée sont bien présents en chacun de soi, donc autant chez moi que mon partenaire, et c’est la maîtrise de ces deux modes que, homme comme femme, je dois rechercher en tant qu’Âme. Cette notion fondamentale étant établie, abordons succinctement les différents concepts de couple véhiculés dans la société.

Concept du couple fusionnel

Le premier genre est celui du couple fusionnel. Selon certaines philosophies orientales et occidentales, à leur naissance, les Âmes ont été créées androgynes[1] et elles se diviseraient plus tard en deux sexes différents et séparés. Cette théorie ne tient pas la route, car l’Âme est « pensée » ; elle n’a aucun sexe même si elle s’exprime à travers un corps d’apparence masculine ou féminine.

Dans un couple fusionnel, les expressions ma moitié ou ma douce moitié sont souvent utilisées pour désigner le partenaire. Cette expression imagée est dévalorisante pour chacun, puisqu’elle abaisse les partenaires au niveau de « moitié d’humain », ce qui laisse sous-entendre que les partenaires sont incapables de se suffire à eux-mêmes. Or, en tant qu’Âme, chaque individu est totalement autonome. Moitié, dans ce cas, signifie un individu souvent contraire à leur propre polarité dominante. Nous pouvons parler d’une vie de couple « dominant-dominé ». Il s’agit d’une relation limitative, même si dans le quotidien les conjoints vivent dans un climat de bonne entente, où heurts et conflits ne sont pas monnaie courante, ce qui engendre un certain sentiment de bonheur.

Concept du couple partenaire de vie

Le second type de couple est celui de partenaire de vie. Dans ce genre de relation, l’amour n’est pas toujours ce qu’il y a de plus démonstratif. Pour que le couple reste uni, il doit y avoir confiance mutuelle, respect et une amitié solide. Cette relation, plus souvent qu’autrement, est basée sur des attirances extérieures et non sur un amour profond s’approchant de l’Amour universel. Les individus, inconscients de leur aspect divin, n’interprètent pas les événements et les circonstances de vie commune comme des occasions de grandir spirituellement. Ils se contentent d’une simple relation avec un partenaire de vie. Cette relation étant considérée, en général, comme un symbole de réussite sociale et même, dans certains cas, essentielle à la survie et la sécurité, s’il y a séparation, cela provoque souvent des réactions émotives négatives.

Concept du couple âme sœur

Les âmes sœurs sont différentes des partenaires de vie ou des couples fusionnés par le fait que l’Âme est plus consciente de sa nature divine et de ses capacités ; elle veut vivre des expériences terrestres avec des individus également évolués. C’est un savoir intuitif ou un ressenti qui permet de reconnaître et distinguer les qualités recherchées chez l’autre.

Cette relation n’est pas nécessairement celle d’un couple traditionnel. La caractéristique principale de cette union est le fait que les deux Âmes s’orientent vers un projet créatif commun qui peut se manifester sous plusieurs formes comme l’écriture, le chant, la danse ou autres activités. Ces différents genres de projet peuvent les conduire à accentuer le développement de leur conscience. Ces Âmes se rappellent mutuellement leur amour de vivre, leur dynamisme et l’espoir qui les anime.

Concept du couple flammes jumelles

Considérons maintenant ce qu’on appelle les flammes jumelles. Pour ce genre de relation, l’amour proviendrait d’une expérience d’union lors d’une vie passée, où elles se sont réellement aimées. Il y a impression d’avoir connue l’autre depuis toujours. Leur relation est basée sur une confiance mutuelle, permettant à l’autre d’exercer sa liberté. Ce qui exige un sens de responsabilité et d’honnêteté.

Comment peut-on trouver la flamme jumelle ? Lorsqu’une rencontre de ce genre se produit, il y aurait un sentiment d’authenticité que l’on ressent chez l’autre. Ce qui permet aux deux conjoints de se tourner mutuellement vers l’autre en donnant le meilleur d’eux-mêmes. Cette personne jumelle n’est certainement pas parfaite, mais elle représente la personne qui comble ce qui manque en soi. Toutefois, en réalité, personne d’autre que soi-même ne peut combler ce manque.

Concept du couple spirituel

Abordons finalement le concept du couple spirituel. En consultant le tableau 1 de la page six (6), il en ressort que les individus, conscients de leur véritable nature, ont développé une compréhension de l’interaction de leurs corps physique, psychique et spirituel. Le déséquilibre pouvant parfois se manifester dans leur quotidien à cause de leur nature polarisée, ne sera que temporaire. Ils ont appris à se servir de leurs deux modes de pensé créatif-réalisateur et analytique-collaborateur, ce qui leur permet de rétablir leur équilibre rapidement. Chaque conjoint fait « un » intérieurement.

Ayant une attitude objective à l’égard de la spiritualité, ils s’appliquent à distinguer ce qui est bien et incorrect des informations véhiculées par les religions et les mouvements spirituels ou encore genre nouvel-âge. Ils s’appliquent à vivre en harmonie avec les principes universels. Depuis l’inspiration intérieure et leur compréhension, ils informent les gens sur les différents aspects de la vie. Par leur attitude, ils peuvent influencer positivement les gens qui les observent. Ils sont des modèles à suivre.

Qu’en est –il de mon couple ?

Ayant fait le tour des différents types de couple, voici dix questions qui peuvent guider et situer où on en est dans la relation de couple. On peut peux également se référer au tableau 1, à la page 6.

– Qu’est-ce que je recherche, autre que le niveau émotionnel, chez un partenaire ?

– Ai-je vécu une étrange sensation de déjà-vu comme des images d’une époque passée ou d’un contexte différent avec mon partenaire ?

– Ai-je la sensation étrange de comprendre mon partenaire sans que je lui parle ?

– Est-ce que j’accepte facilement ce qui me semble des imperfections chez mon partenaire ?

– Lors des moments difficiles ou intenses, est-ce que j’en arrive à trouver une solution au conflit en percevant ce que chacun peut y gagner au-delà du drame ?

– Dans mes conversations avec les autres, est-ce que j’utilise le « je » ou le « nous » quand je parle de ma relation avec mon partenaire ?

– Est-ce que mon partenaire et moi arrivons à communiquer à tous les niveaux, soit physique, psychique et spirituel, ou est-ce que les conversations tournent autour des mêmes sujets ?

– Est-ce que je me sens en sécurité ou inquiet dans ma relation avec mon partenaire ?

– Suis-je capable de vivre sans lui, est-ce que je me sens autonome ?

– Est-ce que je regarde mon partenaire dans les yeux lorsque je communique avec  lui ?

 Vers un processus d’évolution

Le but de ce chapitre était de démystifier le concept de « l’âme sœur » tant répandu dans le paysage amoureux de notre société. Lorsque l’on consulte les sites Internet de rencontres, on pourrait croire que les personnes peuvent éventuellement réaliser l’espoir insatiable de ce grand amour idéalisé. Cette croyance, répandue à outrance, entretient l’idée utopique de l’âme sœur comme étant le seul et vrai grand amour. Néanmoins, il est possible de satisfaire la quête d’amour désiré à travers un partenaire amoureux responsable, qui peut contribuer à mon développement spirituel, psychique et physique.

Les chapitres suivants aborderont une perception réaliste et élargie du couple, pouvant aider à effectuer un meilleurs choix du conjoint désiré, tout en contribuant à la réalisation de soi comme il a été mentionné pour le couple spirituel.

Finalement, mes démarches pour rencontrer l’âme sœur me conduisent vers la recherche et la compréhension de moi-même. La solution est toujours à l’intérieur de moi, jamais ailleurs.

 

 

[1] Androgyne : un ou une androgyne est un être humain dont l’apparence ne permet pas de savoir à quel sexe ou genre il appartient.

 

Sources : J’ai trouvé l’âm soeur, Yvan Gingras

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *