Je suis Charlie… et ce qu’il me faudrait c’est un moratoire sur la guerre au Moyen-Orient

overly-manly-man-je-suis-charlie-doccident-je-suis-en-train-de-bombarder-des-civils-au-moyen-orient

YSENGRIMUS    Et voici que je suis Charlie l’Occidental. Je suis éclairé, confortable, bien-pensant, mais malléable, myope et peu enclin à bien comprendre ce qui arrive, tout subitement, à mes médias d’informations sous propagande de guerre. Je suis encore costaud et riche et je ne contrôle pas vraiment les envolées de mes finances. C’est pour cela qu’une portion exagérée de mes biscotos pécuniaires servent à faire la guerre, par pur bellicisme affairiste. Mais je néglige cela. Je me fais politiciennement distraire et me laisse entraîner dans des querelles de caricatures. Comprenons-nous bien: je suis POUR les caricatures de Mahomet. Ceci dit si des gens faisaient des capotages au flingue sur les rues en criant «Vive Karl Marx!», je me sentirais fortement agressé dans mes positions philosophiques et je nierais fermement avoir quoi ce soit à faire avec tout cela… Or on prend nos compatriotes musulmans ordinaires en otages de guerres de théâtres qui sont aussi extérieures à eux qu’à vous et moi, Charlie. Ma responsabilité d’occidental sur ces questions existe bel et bien mais elle est fort différente de la vindicte arbitraire qu’on fait subir à mes compatriotes musulmans sous le coup de la colère entretenue. Il faudrait pourtant essayer de garder la tête bien froide, si on pouvait. Bon, répliquons à la tuerie de Charlie Hebdo par des caricatures si on veut mais comprenons adéquatement l’impact de ce que nous faisons… et ne faisons pas. Un retrait d’Irak et de Syrie (où nous tuons des enfants depuis des décennies) en ferait bien plus pour cette cause que d’agresser, avec des petits dessins railleurs, nos compatriotes musulmans ordinaires qui n’y sont pour strictement rien et qui ont leurs raisons d’en souffrir. Bien occidentalement, on me dit parfois: “les catholiques et autres chrétiens ont tout autant souffert d’attaques contre leur religion au fil des années.” Alors quoi, c’est le talion chez Charlie? Non. Quand moi, occidental, je me moque des cathos que j’ai eu sur le dos toute mon enfance, je sais ce que je fais. La critique que j’en fais est interne, documentée, subversive. Quand j’agresse les musulmans, sans savoir ce que je glandouille, sur la base de connaissances sommaires, propagandistes, truquées, américanisées, je fais de l’ethnocentrisme. La ressemblance de surface des deux comportements ne doit pas occulter ce qui les distingue radicalement, dans le fond. Paix en Irak. Paix en Syrie. Normal. Je suis Charlie l’Occidental.

Et Charlie l’Occidental, ça le met en colère qu’on tue des caricaturistes, qui, eux, ne sont pas des soldoques ou des bellicistes. Il bouille, il voit rouge. Contemple-la bien attentivement, ta petite colère courroucée, frimée, vengeresse, mon Charlie, mon occidental, mon bien-pensant du premier monde. Le terroriste ET le pouvoir occidental (si tant est qu’ils soient à distinguer), acolytes en ceci comme tous belligérants guerriers CONTRE leurs sociétés civiles respectives, te veulent juste là, Charlie, sautillant dans l’obscurité opaque et obscurantiste de cette petite colère là. Bien cerné, au milieu de la mire concentrique de l’agit-prop du fascisme ordinaire et du bellicisme d’affaire. Très peu de ce genre d’union sacrée pour moi… On me ment, on me sert de la propagande de guerre. Bon, si on la résume à ce point-ci, cette escarmouche de commando sur Paris. Ce sera pour constater qu’on se contente, sans rire, de ceci. Les terroristes soigneusement abattus sont les «vrais» parce qu’ils ont laissé traîner leur carte d’identité dans une bagnole volée (ah bon – un autre passeport du onze septembre!) et/ou ont été reconnus par un témoin à Charlie Hebdo (un témoin qui peut voir à travers les cagoules, bon!). Sitôt eux morts, au top-chrono, un site américain a dit que ça venait du Yémen (pas de l’État Islamique du Levant, hein, ça les ferait paraître bien trop forts — dans la propagande de guerre, l’ennemi n’est jamais fort). Les pantins morts l’ont d’ailleurs déclaré eux même en une entrevue radio limpide digne des années Mesrine. Ils sont entre-temps passés en Picardie (aperçus là-bas par un employé de station service, bien ostensibles avec encore cagoules et lances-roquettes etc, bon), puis retour de Picardie à la banlieue de Paris avec (quoi?) les hélico du GIGN au dessus de la tête, mais sans se faire cueillir sur la route… Suggestion, toute modeste suggestion: plusieurs pantins meurtriers se sont soulevés en différents points (meurtre de la policière de Montrouge, etc) juste après l’attaque de Charlie Hebdo pour couvrir la disparition discrète du vrai commando. On le saura jamais. Tous ceux qui pouvaient parler sont bien opinément morts pour soi-disant protéger des otages qui sont morts aussi (les quatre du commerce cachère) où n’étaient pas vraiment des otages (le planqué de l’imprimerie du baroud final). Où vont nos taxes?

Après ce genre de choc meurtrier et le nuage malodorant d’intox confirmationniste qui le cerne bien serré désormais, il y en a qui vont encore aller raconter que les terroristes sont des haineux abstraits sans buts précis qui se battent pour des raisons idéologiques (ou religieuses). C’est là un argument confusionniste, jouant d’amalgames sommaires et servant la guerre en en faisant un prétexte civilisateur. Vieux truc colonial. Oh Charlie, va dire aux gents du Levant qui tiennent les gros sites pétrolier d’Irak (leur pays, au fait) qu’ils se battent pour de l’idéologie. Ils vont se payer ta poire. On dira ensuite, pour se dédouaner, qu’ils oppriment leurs femmes (ce qu’ils font certainement d’autre part, quoique…). Sauf que le coup argumentatif des femmes musulmanes opprimées ne change rien au fait qu’on bombarde (nous, oui nous, toi et moi, l’homme Charlie) leurs femmes avec des F18 canadiens et des Rafales français… Aussi, pour tout dire, les femmes afghanes, justement, on a mis trente milliards de dollars CAN (sans compter le fric ricain que y a plus de chiffres pour le dénombrer) soit disant pour les libérer, les femmes afghanes, et rien ne s’est passé. Faut croire que nos bons soldoques et leurs commanditaires d’affaire préfèrent dépenser la grosse argent de tes taxes entre gars, hein, Charlie… Et, finalement, la mauvaise foi ethnocentriste ne connaissant pas de frontières, on continue d’éructer que c’est l’immigration qui est la cause du terrorisme. Non, non, non. C’est elle, juste elle, l’erreur ethnocentriste fatale. Nous sommes en guerre ici et l’agresseur, c’est nous. Résistance n’est pas terrorisme. Ils se défendent comme dans: la guerre c’est la guerre. C’est pas juste engraisser l’industrie de l’armement et canarder des pays lointains, la guerre… C’est fesser et se faire fesser… Plus de guerre plus de terrorisme. Sauf que va dire ça à nos financeurs de soldoques. Pourquoi tuer des caricaturistes plutôt que du soldoque? Guerre psychologique, mon ami. Ces gens se font tuer des centaines de milliers d’enfants par des coalitions occidentales. Les détails genre civil occidental/militaire occidental sont inexistants pour eux. Ils sont entrés depuis un bon moment en guerre totale et ce, à cause de nulles autres que nous. C’est la guerre, Charlie. Pas une partie de hockey où il faudrait respecter des règles de coups de sifflets et de couleurs de chandails. Et celui qui a le moins de ressources dans une guerre (eux) frappe pour avoir un impact psychologique amplifié. Je te le redis. J’insiste. Faire passer les terroristes pour des nihilistes ou des absurdistes, c’est de la propagande d’intox. Ces gens sont des guerriers méthodiques. Et ils viennent de capter l’attention des millions de petits Charlies en Occident, qui financent tout ça de leurs taxes sans y voir bien clair…

Moi, Charlie d’Occident, moi, moi, je fais la guerre dans ces pays pour leurs voler leur ressources. Je pille et je tue, massivement et c’est CELA qui victimise donc favorise les extrémismes combattants. Ces derniers sont de toute pièce ma créature et tout le monde les subit, même les civils de ces pays. Quand j’en sortirai, ces civils prospèreront et ce sera la paix, toute simple. Comme au Vietnam. On va voir cela de notre vivant. Tu sauras me le dire, Charlie. Il faut quitter ces guerres de théâtres ruineuses en vies et en ressources. La façon de se débarrasser de leurs guerres de commandos c’est de les débarrasser de nos guerres et bombardements d’agressions dont on parle peu ici mais qui tuent leurs enfants, par milliers, dans leurs villes et leurs campagnes. C’est Charlie l’Occidental écœuré qui vous le dit. Il faut parfois savoir perdre la guerre du Vietnam. Car c’est en la perdant qu’on la gagne, en prenant enfin conscience du comédon de notre aliénation post-coloniale criminelle qui croupissait en elle.

Tu veux la fin immédiate du terrorisme, Charlie? MORATOIRE IMMÉDIAT, ILLIMITÉ ET SANS CONDITION SUR TOUTES ACTIVITÉS GUERRIÈRES OCCIDENTALES DANS LE GRAND MOYEN-ORIENT. Tu vas voir que ça sera pas long que les autres, après ça, vont allouer leurs ressources à autre chose qu’au terrorisme (pour t’effrayer et te résister). Un jour viendra. Comme ce matin là, en 1975, à Saigon… Et en attendant n’oublions pas non plus les autres causes…

Congo-silence

avatar

Ysengrimus

Voir ici:

http://ysengrimus.wordpress.com/about/

16 pensées sur “Je suis Charlie… et ce qu’il me faudrait c’est un moratoire sur la guerre au Moyen-Orient

    • avatar
      17 janvier 2015 à 12 12 43 01431
      Permalink

      Le poids de l’innocence.

      plutot-vrai

      Je ne seconde pas tout ce que ce texte contient mais indubitablement, il fait réfléchir…

      Répondre
      • avatar
        17 janvier 2015 à 15 03 03 01031
        Permalink

        Je n’en attendait pas moins…

        Répondre
  • avatar
    16 janvier 2015 à 13 01 51 01511
    Permalink

    Je suis horrifié par ce texte qui revendique une complicité avec les attentats contre Paris et Charlie. Et je souhaite et j’espère que l’auteur sera puni un jour prochain. Comme tous ceux qui ont fait son lit à Hitler l’ont été en leur temps… Pis encore, il y a un lien qui mène vers une théorie du complot autour de ces attentats et qui ose accuser les victimes de l’avoir commis indirectement, tout comme certains aujourd’hui osent accuser les Juifs d’avoir causé la Shoah. Ceci est l’abjection suprême et un journal qui ose publier ça est un ennemi du Peuple Français et du monde entier.

    Répondre
    • avatar
      16 janvier 2015 à 14 02 18 01181
      Permalink

      mensonge-a-une-voix

      Tissu inepte de faussetés mensongères. Lis mon texte avant de le commenter, Drieux.

      « Aimer » la France, c’est promouvoir la ratonnade meurtrière généralisée? Je te reconnais bien là, blanc-cassis, livide, ne cherchant même plus à jouer à l’intello songé à la manque. Pitoyable. Je comprend bien que tu renies le journalisme citoyen. Tu en incarnes la toxique déliquescence.

      Répondre
      • avatar
        16 janvier 2015 à 16 04 30 01301
        Permalink

        Je vous seconde, Paul, sans hésitation. Ceux qui veulent réduire la libération du droit à s’exprimer librement et légitimer le terrorisme d’État seront confondus!

        Répondre
    • avatar
      16 janvier 2015 à 16 04 21 01211
      Permalink

      Hé! Hé! un mouton atlanto-poire-facho qui est contre la libéralisation du droit à s’exprimer. Demiantiel ce West. Honte à toi West, tu devrais porter la burqa intégrale et ne touche pas à mon pote Abdoul. On ne peut te couper la tête West puisque tu en a pas. Retourne dans ta niche toutou West.

      Répondre
        • avatar
          16 janvier 2015 à 16 04 55 01551
          Permalink

          J’aime bien résoudre les équations du second degré.

          Répondre
  • avatar
    16 janvier 2015 à 17 05 36 01361
    Permalink

    Moi aussi je demande un moratoire sur la guerre au Moyen-Orient et je ne suis pas Charlie pourtant (:-)) La preuve – Je ne crois pas que j’obtiendrai la fin du terrorisme d’État contre les peuples du Moyen-Orient surtout pas de la part des bozos qui ont paradé en tête de défilé dimanche sur les Champs Élysée.

    Répondre
    • avatar
      16 janvier 2015 à 18 06 07 01071
      Permalink

      Nous sommes tous un peu Charlie l’Occidental, Robert. Même quand on combat lesdits bozos qui ont paradé en tête de défilé dimanche sur les Champs Élysée, on se chauffe au mazout, donc on vole (et tue) les victimes moyen-orientales de Charlie..

      Solidairement…

      Répondre
  • avatar
    17 janvier 2015 à 1 01 40 01401
    Permalink

    On ne répond pas à des gens comme vous.

    Le lecteur ne peut pas ne pas se rendre compte, qu’il y a une majorité d’articles à teneur jihadiste dans ce journal. Si vous viviez en 39, vous tenteriez d’expliquer les crimes d’Hitler par l’humiliation du Traité de Versailles, et c’est exactement ce que Hitler disait lui-même. CQFD !

    Répondre
    • avatar
      17 janvier 2015 à 14 02 52 01521
      Permalink

      Ceux qui financent le Jihadisme qui n’est qu’une parmi les stratégies du terrorisme d’État sont les petit-enfants de ceux qui ont financer les nationaux-socialistes d’Hitler. Y rien de nouveau sous le soleil comme dirait mon pote Abdoul Alhazred.

      Répondre
      • avatar
        17 janvier 2015 à 15 03 09 01091
        Permalink

        « rien de nouveau sous le soleil », c’est la citation de l’Ecclésiaste dans l’Ancien Testament. Quand à « Abdoul Alhazred », c’est un personnage inventé de toutes pièces par H.P. Lovecraft. Bravo pour votre culture !

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *