Lettre ouverte à Jean Charest.

 

Bonne Année 2011… M. Charest!!!

Raymond Viger Dossier Politique, Communautaire

jean-charest-bonne-annee-politique-assistes-sociauxPendant que le docteur Julien cherche de l’argent pour les enfants de sa pédiatrie sociale.

Pendant que l’organisme de réinsertion pour les jeunes Productions Jeun’Est a réussi de peine et de misère à avoir une extension de financement jusqu’en novembre 2011 et que personne ne sait encore comment son avenir se jouera.

Malgré que le Café-Graffiti ne soit pas subventionné et qu’il accumule des déficits, année après année, il y a encore pire pour 2011.

Fin de programmes pour assistés sociaux

L’aide sociale offre des programmes d’insertion pour les bénéficiaires : les programmes Devenir et Interagir. Ces programmes permettent aux assistés sociaux de participer à un programme pour les aider à reprendre, à leur rythme, le chemin d’un retour au travail. Les bénéficiaires de l’aide sociale reçoivent ainsi un léger supplément sur leur chèque. Un programme qui se termine en 2011.

Il sera remplacé par un programme, passant de la solidarité sociale à Emploi-Québec. Un programme pour soutenir ceux qui peuvent envisager à court terme un retour au travail. Mais pour ceux qui bénéficient de l’aide sociale et qui sont un peu plus loin du marché du travail, ça se termine en 2011. On les oublie, on les abandonne, on ferme leur projet. Compression budgéraire oblige. Dommages colatéraux dans une guerre à un budget sans déficit.

Autres coupures

Il y a aussi les coupures envisagées pour les familles monoparentales et celles des babyboomers. D’autres personnes qui se souviendront longtemps de l’année 2011.

Une année 2011 qui s’annonce austère pour les assistés sociaux ainsi que ceux qui se retrouvent dans l’environnement du seuil de pauvreté. Une année toute aussi difficile pour les organismes communautaires qui essayent de les aider.

Couper dans les traditions

Jusqu’en 2010, il y avait une vieille tradition à l’Assemblée nationale. De votre siège de premier ministre, souhaiter de joyeuses fêtes aux citoyens du Québec. Mais pas cette année. Fini les traditions, fini les programmes pour les assistés sociaux, fini l’aide aux organismes communautaires.

Malgré tout, Jean Charest, Bonne Année 2011. Je pense à vous à tous les jours. Je suis convaincu que je ne serais pas le seul à le faire en 2011. Surtout dans Hochelaga-Maisonneuve.

Illustration Renart L’Éveillé.

.

2 pensées sur “Lettre ouverte à Jean Charest.

  • avatar
    2 janvier 2011 à 23 11 37 01371
    Permalink

    Cher gouvernement
    le peuple en a plein le c… de vos maguouille et de votre corruption ,plus grand monde croie aux politicien comme vous et votre gouvernement ,nos personne agées crevent comme des moin que rien dan des hopitaux vide de médecin ,nos jeune sorte des écoles avec rien devant heux ,nos infirmiere son a bout…nos médecin fiche leur quand aux état,pit eux ce paye des augmentation de salaire pour les députés ,plus éceurant que ca ,sa peux pas
    oublié jamaient que ces pas le gouvernement qui controlle ,ces ceux qui controlle la dette qui gouverne les puissante banques qui on été ranfloué par l argent du peuple quand ca allait mal et maitenant que les banque font de l argent il veullent égorgé le peuple et vous croyé que le peuple vas ce lessé faire encore …le ménage du printemp senviend ….

    Répondre
  • avatar
    5 janvier 2011 à 12 12 56 01561
    Permalink

    Tout « ÇÀ » ressemble au fonctionnement des dictateurs manipulateurs et menteurs d’abord, puis la violence fait son entrée comme celà c’est passée à Toronto au G20.
    Ceux qui ont des avoirs dans les institutions banquaires, retirez-les et faites des achats pour seulement le « strict » nécessaire.
    Ceci est de beaucoup mieux que d’aller se faire tabasser dans des foules de contestataires remplies de « casseurs » fournis et payés par le gouvernement donc par vos taxes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *