La Chine éveillée

Napoléon, puis Peyrefitte… on nous l’avait bien dit qu’elle nous ferait trembler… Si vous avez moins de 50 ans, je vais vous annoncer une mélancolique nouvelle.   Cette idée d’être les meilleurs en tout, parce qu’on est blanc, judéo-chrétien, gréco-latin, Occidental, quoi, n’a plus beaucoup d’avenir.  Vous croyez qu’on aura toujours les meilleurs sièges au spectacle du monde, parce qu’on est créatif, aventureux, rationnel, qu’on a inventé la liberté et la démocratie, la science et la technologie, l’altruisme et la charité ?  Vous allez être déçus.  Le résultat le plus permanent de la crise actuelle, c’est que, lorsqu’elle sera terminée, l’Occident ne sera plus dans le fauteuil, mais sur le strapontin.

La Chine prend le volant. Tragique ? N’exagérons rien.  Sur le plan cosmique, sub specie aeternitatis, une vaguelette imperceptible. Sans importance pour Gaïa et un détail pour ce qui, on l’espère, sera la longue histoire de l’humanité.  Mais peut-être éprouverez-vous une vague nostalgie, dans vos vieux jours, à penser que vous aurez été les derniers dans le siège du conducteur.  Un rétablissement psychologique à faire, aussi, pour la génération de vos enfants qui ne seront plus la Race des Seigneurs.

On écrira certainement des livres sur la longue décadence de notre civilisation, mais bornons nous ici au dernier chapitre. La double déconstruction, depuis deux générations, d’une part  de nos valeurs et, d’autre part, de notre structure  de production.

Pour nos valeurs, on a accepté qu’elles soient cyniquement remplacées par un égoïsme pur, menant à la perte de confiance en tout et en tous qui est la conséquence logique de la projection sur les autres de cet égoïsme que l’on ressent en soi. Fatal pour une société, puisque celle-ci repose économiquement sur la division du travail, politiquement sur la délégation réciproque de tâches et de l’autorité pour les accomplir et que le concept même de bonheur, qui sert de justification à tout effort commun, repose sur l’hypothèse que l’on est plus heureux lorsque l’on n’est pas seul…

Pour la production, la recherche d’un optimisation du profit sur un horizon n’excédant pas celui d’une vie humaine a conduit l’Occident à exporter sa capacité même de production industrielle, lâchant la proie pour l’ombre et n‘en gardant que le contrôle des variables financières. Contrôle précaire qui ne vaut que si est respecté un consensus que seule la force militaire peut imposer à ceux qui n’en profitent pas.

Sans autre valeur que son cynique égoïsme, l’Occident, qui a bradé les outils de creation de la richesse réelle, se retrouve avec des symboles monétaires qui ne valent plus rien et une force militaire qui peut encore détruire, mais dont il a été amplement prouvé, au Vietnmam et en Irak, que ses effectifs n’auraient ni la motivation ni la vertu, au sens romain du terme, de gagner une véritable guerre.  L’Occident est devenu ce « tigre en papier » dont parlait Mao.

La Chine va sortir grande gagnante de cette crise.  Elle a tous les atouts.  D’abord, elle a celui évident d’une capacité de production en plein essor, ostensiblement tournée vers l’exportation, mais dont la fusion du politique et de l’économique a permis l’éclosion en Chine d’un nouveau “capitalisme d’État” qui pourrait réorienter rapidement cette capacité vers la consommation domestique.

La réorienter sans les arguties auxquelles une tentative de ce genre donnerait lieu, dans une démocratie occidentale mandataire d’un capitalisme privé.  Si la Chine était contrainte de cesser d’exporter — ou choisissait simplement de le faire — elle ne ferait que des heureux dans sa population, dont elle pourrait mieux satisfaire la demande de consommation depuis longtemps réprimée. La Chine produit.

Que des heureux ? À quelques exceptions près… dont on pourrait attendre la plus grande discrétion. Cette discrétion est le deuxième grand atout de la Chine. La Chine est une dictature que sa population Han considère majoritairement bienveillante et éclairée et que ses minorités tibétaine, ouigour et autres n’ont pas la masse critique de contester. La Chine est gouvernée.

Elle n’est pas, comme l’Occident, tombée dans le piège tendu par le Capitalisme d’une pseudo démocratie totalement soluble dans une omniprésente corruption et donc complètement manipulée par le pouvoir financier. On a compris en Chine que, dans une économie monétaire, l’État n’est pas vassal de l’argent. Celui qui a le pouvoir politique CRÉE la monnaie et y ajoute à sa convenance le pouvoir économique.

Dans une Chine quasi-autarcique, le pouvoir d’opposition d’un pouvoir économique distinct de celui de l’État n’est pas une véritable menace. Ce qui manque à l’autarchie chinoise, d’ailleurs, elle peut, avec ces milliers de milliards de dollars US qu’elle a accumulés, l’acheter sans problème de tous ceux qui croient encore que cet argent vaut quelque chose… Et ce ne sera pas les USA qui les détromperont.

Avec une gouvernance bien en selle, une structure de production réelle solide et même un ligne de défense dans le virtuel monétaire, la Chine poursuit un plan impeccable, comblant rapidement les quelques retards technologiques qui lui restent. Dans dix ans ce sera fait et même ses transferts de connaissances avec l’Occident se feront d’égal a égal…  D’égal à égal … en théorie.

En pratique, sa force d’attraction industrielle permettra à la Chine de faire venir à elle tous les experts qui lui manqueraient, même dans les filières du tertiaire où elle ne se serait pas hissée au premier rang. L’équilibre des forces basculera alors de plus en plus vite vers la Chine… .

Les dirigeants chinois semblent modestes. Ils parlent de construire une société de « prospérité moyenne », en rattrapant dans 20 ans le PIB par habitant du Portugal, un parent pauvre de l’UE. Mais le modeste PIB par habitant du Portugal, pour 1,3 milliards de Chinois, c’est plus que le PIB combiné des USA et de Europe incluant la Russie !

Quand son économie aura complété sa transformation vers la demande domestique et que son PIB aura ainsi augmenté, la Chine ne voudra plus  – en fait,  ne POURRA plus – vendre à l’Occident les biens industriels que nous accoutumons chaque jour davantage d’acheter d’elle. Si nous n’avons pas alors reconstitué chez-nous une structure industrielle complète, pour remplacer celle que nous avons démantelée, notre niveau de vie s’effondrera… et la population mécontente tirera ses conclusions.

La population, aigrie, comparera les vessies qu’auront apportées une démocratie bidon et un capitalisme exploiteur, avec les lanternes magiques de l’enrichissement accéléré et de la paix sociale « à la chinoise », sous l’égide d’une oligarchie en possession tranquille de la richesse et trouvant sa seule satisfaction dans la dominance.

Il n’est pas sûr que les Occidentaux ne renonceront pas à des bribes de liberté pour avoir la paix, la sécurité et la prospérité. S’ils font ce choix, l’ultime export de la Chine à l’Occident aura été être son mode de gouvernance… Une tyrannie efficace et qu’on souhaite bienveillante qui, d’ailleurs, a été le modèle par défaut de l’Histoire avant que ne viennent les Lumières.

À la victoire économique de la Chine s’ajoutera alors sa victoire idéologique, quand l’expérience démocratique, qui a été le rêve de l’Occident depuis deux siècles, ne sera pas violemment détruite, mais doucement effacée…  J’aimerais une autre fin au scénario.

Pierre JC Allard

28 pensées sur “La Chine éveillée

  • avatar
    28 décembre 2009 à 0 12 47 124712
    Permalink

    Salut Pierre,
    Je suis plutôt d’accord avec ton analyse mais je voudrais préciser certaines choses avec le début de ton article.

    L’histoire de la chine est très riche même si sa puissance économique a décru (endormie) au 19e et 20e siècle et que nos cours d’histoire sont incomplets ou biaisés en faveur de l’occident. Bon nombre d’inventions viennent de la Chine comme la poudre (feux d’artifices) ou les pâtes.

    Maintenant l’état chinois a aussi ses problèmes comme la corruption.

    Sinon la Grece antique et Rome ont connu des forme de démocratie avant les lumières.

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 2 02 43 124312
    Permalink

    @ Pierre JC Allard

    Comme d’habitude, vous aurez su venir faire fleurir en moi une motivation nouvelle

    Et tout comme vous, j’aimerais également une autre fin a ce scénario. Pour des raisons que je ne peux vous expliquer ici, j’aimerais vous faire part personnellement d’un autre scénario

    Malheureusement, la loi du nombre nous indique avec insistance que nous devons agir vite et discretement pour commencer, je me dois donc de vous proposer la meme chose qu’a M.Marginean, c’est a dire de communiquer avec moi de facon plus privée, par courriel : real_makake@hotmail.com

    Tout comme je l’ai mentionné a Francois, n’ayez crainte de rien et contactez-moi, vous comprendrez mes techniques plus tard…

    Merci d’être la pour nous

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 3 03 50 125012
    Permalink

    @ Real Makake:

    Laissez-moi vous expliquer ce qui est le pivot de mes interventions. Il y a bien des années, quand j’ai commencé à énoncer des idées de changement, on m’a vite proposé de me joindre à des groupes, puis, plus tard, souvent d’en former un.

    J’ai toujours répondu que TOUTE ORGANISATION contre le Système serait vaincue, car l’organisation du Système, par la corruption et la simple force, aurait toujours l’avantage contre toute autre organisation.

    Le système ne peut être abattu que par une myriade de gestes individuels spontanés, reliés uniquement par un objectif commun qui DOIT être explicite, mais dont les artisans n’ont pas a se réclamer.

    Quelques-uns doivent exprimer ces objectifs, mais il est contreproductif de réunir et donc d’identifier ceux qui peuvent et doivent agir SEULS et en SILENCE. Je ne dis jamais rien que je ne pourrais pas publier… car tout ce que je dis pourra l’être.

    Je suis depuis longtemps identifié comme contestataire, dont on connaît les limites; ce qui m’a valu ma longévité. Ne vous compromettez pas avec moi plus que nécessaire. Si vous croyez pouvoir être utile, soyez-le, mais ne compromettez personne.

    Voyez aussi attentivement le texte en lien

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/161-un-temps-pour-lanarchie/

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 10 10 50 125012
    Permalink

    Pierre,

    Si je peux me dire d’accord avec votre énoncé des symptômes, je ne suis pas certain d’être d’accord avec votre diagnostic des causes sous-jacentes. Je vous livrerais un scénario différent.

    Une des choses plutôt étonnantes au sujet de la Chine est son traitement de la province de Hong Kong. Étonnant parce que cette province continue, une décennie après que le Royaume-Uni ait cédé cette colonie à la Chine, d’être la société la plus libérale du monde selon les dernières compilations de l’institut Fraser et du Heritage Foundation. Pourquoi selon vous?

    Parce que depuis la chute du mur de Berlin, les chinois (et les asiatiques en général, si on en juge par l’émergence d’économies comme celle de Singapour ou de l’Inde) ont compris ce que nous les occidentaux avons oublié et ce qui a fait des démocraties occidentales de telles puissances économiques en premier lieu: Le libéralisme fonctionne.

    Alors que nous oublions nos convictions primaires qui ont produit notre richesse en laissant nos économies contrôlées par des gouvernements de plus en plus autoritaires et à la solde d’intérêts spéciaux. Nous avons échangé le laissez-faire pour le corporatisme fasciste. Pendant que la Chine libéralise de plus en plus son économie, nous faisons tout le contraire.

    Alors que nous nous dirigeons inexorablement vers des états de plus en plus autoritaires, la Chine devra suivre l’évolution contraire et concéder de plus en plus de pouvoir à son peuple, car le libéralisme qui a conquis les monarchies mène inexorablement vers la liberté du peuple. Au fur et à mesure que la Chine tournera sa production vers la consommation domestique, l’esprit de Tien-Amen reviendra à la surface et le peuple chinois clamera pour la liberté qui est son dû.

    Un peuple qui est prêt à échanger ses libertés essentielles pour un peu de sécurité ne mérite ni un ni l’autre et finira par perdre les deux.
    – Benjamin Franklin

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 13 01 21 122112
    Permalink

    Philippe David:

    Théorie contre théorie:

    Pour la Chine: oui c’est beau de penser que la liberté apportera la démocratie (c’est ce que nos « experts » (ha!) disent sans arrêt)… mais ça c’est en tenant compte qu’il n’y aura pas de guerre entre la Chine et le restant du monde. La Chine est capable de d’envahir TOUTE la planète avec son armée (100 millions d’hommes et plus!), et sa technologie va bientôt dépasser celle des E.U. (si ce n’est pas déjà le cas). La Chine est appelé -selon moi- à devenir le siège de la gouvernance mondiale (et tout ça planifié de longue haleine par NOS élites occidentales).

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 13 01 24 122412
    Permalink

    Théorie contre théorie:

    Pour la Chine: oui c’est beau de penser que la liberté économique apportera la démocratie (c’est ce que nos « experts » (ha!) disent sans arrêt)… mais ça c’est en tenant compte qu’il n’y aura pas de guerre entre la Chine et le restant du monde. La Chine est capable d’envahir TOUTE la planète avec son armée (100 millions d’hommes et plus!), et sa technologie va bientôt dépasser celle des E.U.(si ce n’est pas déjà le cas). La Chine est appelée -selon moi- à devenir le siège de la gouvernance mondiale (et tout ça planifié de longue haleine par NOS élites occidentales).

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 15 03 54 125412
    Permalink

    @ Pierre JC Allard

    Je comprend et respecte votre réponse,
    cependant, je me dois d’insister.

    Contrairement a ce que vous semblez croire, je ne me résoudrai jamais d’accepter et de consentir au fait que le Système soit invincible, de par sa force de corruption et le nombre de leurs agents.
    Le pouvoir des peuples unis et informés est grandement supérieur au capacités et limites de ce système, justement car il a des failles, et ce sont les véritables vérités inconnues du peuple.

    L’information circulant sur vos blogues n’est pas assez lue. J’ai trouvé un moyen des les diffuser a grande échelle et dans toute les langues : un projet collectif d’information et de journalisme civil. Internet représente la voie de notre salut, nous nous devons de l’occuper de notre savoir, et inviter les autres a travailler avec nous a informer les autres.

    Le temps presse, je suis jeune et plein d’énergie
    et vous un sage dont le temps a apris a l’être.
    Vous avez acquis une longivité grace a vos limites,
    malheureusement, je ne crois pas pour ma part vivre autant que vous,
    surtout si je m’en tiens a l’inaction civile. Car j’ai véritablement un force qui monte en moi et qui me porte a agir, que vous le vouliez ou non.
    J’espère qu’un jour viendra que nous nous rencontrerons.

    Avec tout le respect que je vous dois.
    Veuillez accepter mon invitation, car j’ai besoin de votre sagesse dans mon projet. Je ne vous demande pas d’implication directe, seulement votre point de vue intelligent sur mes intentions et les moyens d’y arriver.

    Dans tous les cas,
    merci a l’avance du temps que vous m’accordez

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 19 07 53 125312
    Permalink

    @ Philippe et Sebas:

    Je vous suggère trois concepts, qui ne forment pas un tout sémantique mais sont complémentaires dans la réalité:

    1 ) La société parfaite – que permet maintenant l’abondance – est une construction libertaire sur un socle « automatisé » qui assure les besoins essentiels qui font consensus.

    2) Dans une société complexe d’interdépendance, la gouvernance tend NECESSAIREMENT vers le consensuel. La démocratie est une approximation du consensuel, mais dans son état actuel est une pure manipulation planifiée pour optimiser la zizanie. Une vraie démocratie est à construire.

    3) La fusion État-Capital qui est réalisée en Chine semble bien l’objectif du pouvoir actuel aux USA et ailleurs en Occident. En ruinant tous les riches – sauf les plus riches, autrement cooptés – la crise actuelle ( fomentée) qui a enlevé toute valeur à la monnaie, met fin au capitalisme que nous avons connu et le remplace par un corporatisme où ce n’est plus l’argent qui confère le pouvoir, mais le pouvoir qui créé l’argent. Cette gouvernance « à la chinoise » peut être malveillante ou paternaliste… comme toute dictature. La déguiser en démocratie est un jeu d’enfants.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 20 08 01 120112
    Permalink

    @ Real Makake:

    Si vous me faites parvenir un plan par courriel – pjca@iname.com – je vous donnerai gratuitement une opinion professionnelle sur sa faisabilité et en garderai la confidentialité.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    28 décembre 2009 à 20 08 49 124912
    Permalink

    @ Pierre JC Allard

    D’accord avec vous sur ces derniers points.

    Une démocratie sans règle de droit devient vite une tyrannie de la majorité. Un gang rape, c’est la démocratie en action. C’est pourquoi les fondateurs des États-Unis avaient en tête de former une république plutôt qu’une démocratie.

    La seule arme que nous ayons, c’est l’information pour ouvrir des yeux. Le 20e siècle a vu quelques-uns des pires crimes contre l’humanité de l’histoire. Il ont tous été commis au nom de l’étatisme.

    Répondre
  • avatar
    29 décembre 2009 à 0 12 20 122012
    Permalink

    Bonjour Pierre,
    Ça doit faire 5,6 ou 7 fois que je lis votre texte. Et je vais le relire encore…
    En fait, il m’apparaît comme un des mieux réussis. Un sapré bel « arrêt-image » sur l’actuel.
    Il y a longtemps que je regarde aller la Chine et les asiatiques. Ils sont en train de nous avaler par …discrétion.
    Il ne m’apparaît pas important de disséquer la manière de faire – quoique bien intéressant – mais ce qui me frappe c’est l’efficacité.
    Qui a remarqué qu’une entreprise chinoise a mis la main sur un une toute petite Cie québécoise – Les produits Adrien Gagnon. C’est tout petit… 35$ millions.
    Les piranhas peuvent dévorer quelqu’un en peu de temps… Nombreux et patients, bien dentelés…
    BOMBARDIER
    J’habite à 30 klm de l’usine de La Pocatière. Wagons.
    L’usine employait quelque 800 à 1000 employés il y a 20 ans. Elle n’en compte plus qu’environ 200, si je ne m’abuse. Vous comprendrez que pour la région – Bas-du-Fleuve – ce joyau de l’industrie qui se croit solide comme le roc de Gibraltar ( vieille pub des années 70) – commence à s’inquiéter.
    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/les-regions/200912/15/01-931427-la-chine-veut-le-metro-de-montreal-surprise-et-prudence-a-la-pocatiere.php

    « Le directeur général de Développement économique La Pocatière, M. François Gendron, abonde dans le même sens et qualifie même l’initiative d’un peu rigolote. «Je ne peux me prononcer à savoir si la plainte est recevable ou pas, mais tout cela est un peu rigolo. On parle de faire des voitures sur roues de métal, alors que tout le monde sait que Montréal a l’intention de poursuivre sur un support pneumatique. Il faudrait changer et refaire au grand complet le tracé du métro sur rail. Je ne sais trop quoi penser, mais je crois que tout cela n’est qu’un pétard mouillé», lance M. Gendron.

    «Cette technologie existe ailleurs dans le monde et fonctionne bien, mais ce n’est pas celle utilisée à Montréal. Même si les trains sont un peu moins coûteux, s’il faut refaire le système au grand complet, on est pas plus avancé. Il ne faut jamais prendre ça à la légère, mais je ne crois pas que cette compagnie [Zhuzhou Electric Locomotive] soit un compétiteur très sérieux pour l’instant.»

    Le maire de La Pocatière émet en plus de sérieux doutes sur la possibilité que la suggestion chinoise puisse être retenue, considérant aussi l’urgence d’agir. «Si Montréal décidait de changer tout son système du métro, cela prendrait des années et des années. Mais le remplacement des voitures est urgent et c’est une autre des raisons qui me portent à croire que ce projet des Chinois n’ira pas loin».

    Toutefois, pour François Gendron, il faudra apprendre à travailler avec d’autres compétiteurs, comme les Chinois et les Coréens, qui «ont fait une entrée agressive dans le marché».
    _________
    Étant donné que nous avons un nouvel élu au fédéral, qui semble savoir se faire élire, mais ne sait pas grand chose du « marché international », sa réponse a été: « La Chine aurait dû se réveiller avant ».
    Ce n’est pas elle qui dort, c’est nous. Faites le tracé de toutes les petites morsures de la Chine ( ou de d’autres pays asiatiques), le « flottant » que nous sommes se roule dans une fausse graisse. Sans se rendre compte qu’il est bouffé lentement.
    Ce n’est pas la Chine qui dort, c’est cette petite victoire qui n’en est pas une. La Chine reprendra ses dessins et nous fournira un produit… que l’on veut.
    _______________
    J’ai lu également attentivement les commentaires.
    Je comprends bien l’analyse de Philippe. Mais nous débattons et analysons une manière de faire. Le détail n’a pas tant d’importance. Je signifie par là, la leur… Car c’est la nôtre qui est à corriger.
    ___________
    Fusion État-Capital.
    À tout le moins nous pourrions avoir des mécanismes qui puissent faire en sorte que nous gardions NOS avoirs.
    Pourquoi ne pas créer une loi de marché qui intégrerait dans chaque compagnie un part de l’État – donc de nous- qui ferait en sorte que nous pourrions, peuple, être propriétaire et décideur en partie?
    Je rêve?
    Je ne connais rien à l’Économie…
    Mais je vois bien que des actionnaires sont prêts à vendre aux plus offrants. Et c’est ainsi qu’on est défeuillés peu à peu pour se retrouver, comme peuple, plus nus qu’Adam et Ève.
    Au fond, nous sommes toujours convaincus que nous sommes une Race de Seigneurs.
    Hitler disait que le 3ième Reich allait durer 1000 ans.
    L’usine de La Pocatière était certaine d’avoir le monopole du Wagon, de sa manière de faire. Et les ouvriers eux aussi étaient sûrs que l’usine allait faire vivre des générations, ici.
    C’est fini.
    Au jour le jour.
    Vous n’avez pas idée du nombre de jeunes travailleurs dans le coin qui attendent les contrats de Bombardier. À tel point qu’ils prennent des emplois dits « mineurs » en attente de l’Eldorado régional.
    Et tant qu’on aura élu des représentants aussi légers, ignares, qui croiront que la croissance passe par l’asphalte, on est cuits.
    Elle passe par un changement radical de structures. Car, au fond, au tréfonds, nous passons notre temps à critiquer les politiciens, les médecins, les infirmières, les enseignants…
    Cible ratée.
    C’est le système qui fait que nos gens sont blasés, étouffés, et autant critiqués. Et dits inefficaces…
    ____
    P.S.: Avec votre permission, Pierre, j’aimerais mettre sur mon site votre billet.

    Répondre
  • avatar
    29 décembre 2009 à 3 03 43 124312
    Permalink

    tu me semble avoir peur de perde qqch c’est quoi au juste que tu veux pas perde?repond moi sur mon maill si tu trouve la lettre qui manque.

    Répondre
  • avatar
    29 décembre 2009 à 9 09 53 125312
    Permalink

    Sauf si ses délires de bureaucrates pseudo-communistes continuent
    Sauf si le peuple, comme en Iran, commence réellement à se rebeller.

    De France, nous attendons une quelconque réaction du parti de notre parodie de président, Nicolas Sarkozy.
    Comment expliquer en effet que l’UMP (droite conservatrice tendance néoconne) ait pu signer des contrats directement avec le PC Chinois (et non la Chine), ce même parti qui fait exécuter un ressortissant malade mental britannique?
    http://www.cpolitic.com/cblog/2009/10/28/quand-lump-sassocie-au-pc-chinois-pour-le-meilleur-et-pour-areva/

    Répondre
  • avatar
    29 décembre 2009 à 13 01 16 121612
    Permalink

    Tout ça est juste un grand jeu où ceux qui font du cash ont simplement shifté la place pour en faire… ici trop de lois, trop d’obligations gagnées par des combats syndicaux, là bas, paye de misére, rien , tout pour eux …la Chine avec sa « soft dictature » devient le modéle, nos élus bavent devant le power que les dirigeants chinois possédent, une manif, hop on les tabasse et on muséle la presse, un emmerdeur, hop on l’execute ou on l’envoie au goulag, merde, qu’est qu’ils aimeraient ça ici, pourquoi ils arment leurs polices avec autant de gadgets ces derniers temps vous pensez ????
    c’est franchement pas tellement plus compliqué que ça … en quoi le fait de n’être plus les « seigneurs » pourrait il nous faire peur ??? les 3/4 de la populace ici et aux Us sont déjà sur-exploités, sous syndicalisés, policés, sous alimentés et hébétés devant leur tv en rentrant d’une job de marde … on est déjà dans une ére où nous sommes des serfs sans le savoir alors que nos intellectuels agitent un drapeau de libertés depuis longtemps enterrées…

    Répondre
  • avatar
    29 décembre 2009 à 15 03 21 122112
    Permalink

    Bonjour à tous et meilleurs voeux pour le temps des Fêtes et la nouvelle année.

    Pour ce qui est de la Chine, sans l’aide des dirigeants des pays occidentaux, dont le Canada, ce pays ne serait certainement pas là ou il est présentement.

    Il faut se méfier de ceux qui, tout près de nous, travaillent avec les puissances étrangères pour nous dominer chez nous.

    Regardez la statue placée ce matin en plein centre de la ville de Richmond en Colombie-Britannique, quelques semaines avant le début des J.O.

    À votre avis, c’est quoi le message qu’on veut passer à la population?

    http://www.vancouversun.com/life/Giant+statue+Lenin+talk+Richmond/2384389/story.html

    Répondre
  • avatar
    29 décembre 2009 à 17 05 43 124312
    Permalink

    Quelqu’un peut m’expliquer comment la Chine, avec un PIB annuel de 3 200 $ par habitant, peut dominer économiquement le Canada, avec un PIB annuel de 45 000 $ par habitant?

    Si cela n’est pas la preuve incontestable que les gouvernements (fédéral, provinciaux et municipaux) du Canada s’accaparent la prospérité et la richesse des Canadiens pour développer les économies de pays par ailleurs sous développés, je ne sais pas quoi vous dire de plus.

    http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_GDP_(nominal)_per_capita

    Répondre
  • avatar
    30 décembre 2009 à 1 01 09 120912
    Permalink

    J´aime beaucoup les chats et en général les animaux. J´ ai eu un ou deux chats femelles sans discontiniuité chez moi les derniers 25 ans.
    Le jour de noël mon chat (une femelle) mourait. J´ai déposé son corps dans un sac de plastique à une centaine de mètres de chez moi, le long d´une vieille voie ferrée non utilisée, au pied d´un petit arbre. Je n´ai pas de bêche ni de terrain à moi et je n´ai donc pu l´enterrer. J´ignore d´ailleurs tout sur ce qu´il faut faire dans ces cas. J´ai donné 2 coups de pied pas forts à cette chatte parce qu´elle a commencé a pisser partout dans les 2 lits des 2 chambres, sur le canapé-lit, pendant plusieurs jours y compris alors qu´elle dormait dans le lit avec moi. J´étais obligé de fermer les portes des chambres et de la salle, et ce n´était pas un problème physiologique, et cela nelui était jamais arrivé.
    On avait trouvé cette chatte avec mon ex-compagne et un jour quelqu´un l´avait remplacé par une autre presque identique, mais je ne m´en aperçut pas alors. Une voisine de l´étage en dessous vint me dire que je lui donne cette chatte, il y quelques années de cela déjà. Mais je ne compris pas ce qu´elle voulait dire et je refusai de donner un animal que j´aimais. Mon frère, que je n´ai pas choisi, me dit un jour que cela pourrait finir mal un jour entre nous, que je lui ferai du mal; j´avais oublié ceci que je remémore maintenant. Le chat se comportait étrangement en traînant ses pattes comme si elles fussent cassées, mais elle m´avait fait déjà le coup quelques mois avant ,me faisant croire , que tombant du lit, elle ne pouvait plus marcher avec les pattes de derrière, alors qu´ elle n´était même pas blessée; et je m´étais alors vraiment inquiété, mais elle n´avait rien de rien à ce moment là.
    La veille de Noël, je l´invitai au canapé avec moi, j´habite seul, pendant le repas. Lorsque je me levai pour aller aux toilettes, au retour le canapé était pissé . C´est là que je me fâchai. Le lendemain quand je me rèvêillai, tard, elle vint jusqu´au bord de mon lit, mais je ne la laissai pas grimper par peur qu´elle recommence.Puis elle commença à miauler favec insistance et je la pris pour la laisser tomber sur le carrelage des toilettes, je vis qu´elle faisait un drôle de geste, m´en allai déjeuner à la cuisine.
    Au retour elle gisait morte.
    Que mon frère ne m´accuse pas de cette mort autoinfligée. Je croyais que c´était vraiment un chat. Et je n´ai rien choisi ni décidé ni fait, la date non plus.
    Je n´ai pas non plus rien fait du tout à une dame du Costa Rica dont on m´accusait, je crois, de l´avoir fait tomber malade à distance et dont on m´avait dit qu´elle avait été Marie. Je n´ai pas de tels pouvoirs et je ne fais pas du mal aux autres ,quels qu´ils soient, quoique je ne fréquente pas l´église .
    Je n´ai aucun autre endroit où publier ceci.

    Répondre
  • avatar
    30 décembre 2009 à 10 10 09 120912
    Permalink

    Aimé Laliberté

    Le « pib » est une invention de « QUI » et « OÙ » prend-on les chiffres pour faire les « calculs » , comment les recueille-t-on, par « QUI » ????????????????????????
    Le Canada a une grande partie de sa dette qui appartient aux Chinois à un point que la Chine pourrait mettre le Canada en faillite.
    Je pense que le « pib » est de la « bouillie » pour les chats inventé pour nous mettre du « smog » devant les yeux du peuple !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  • avatar
    30 décembre 2009 à 17 05 53 125312
    Permalink

    Fern…

    Je veux bien croire que le PIB est une mesure comme une autre, mais on vient bien qu’il y a quelque chose qui cloche.

    Individuellement, nous produisons beaucoup plus et vivons beaucoup mieux que le Chinois moyen, mais l’État est full endetté, et nous aussi.

    En plus, on voit que même si on gère bien ses affaires sur le plan personnel, on doit quand même composer avec les dettes créées par les divers paliers de gouvernement, avec le résultat qu’on paye parfois jusqu’à 75-80% de son revenu en impôts et taxes.

    Donc le PIB ne veut rien dire, car même si on fait 45 000 $ par an, après les impôts et les taxes, c’est beaucoup moins, probablement même pas 20 000 $ annuellement.

    Répondre
  • avatar
    30 décembre 2009 à 21 09 33 123312
    Permalink

    Fern…

    Excusez le lapsus…j’aurais du écrire  »on voit bien » plutôt qu »on vient bien ».

    Répondre
  • avatar
    1 janvier 2010 à 10 10 00 01001
    Permalink

    Aimé Laliberté

    POURQUOI l’état s’endette?
    POURQUOI ne pas dépenser l’argent quand il est dans les coffres ?
    Après tout est-ce que la population a autorisée l’état à faire des dettes ?
    Si moi je m’endette, c’est mon argent qui entre en ligne de compte; mais l’état c’est l’argent du peuple soit des autres, NON ????????????????????????????

    Répondre
  • avatar
    1 janvier 2010 à 11 11 13 01131
    Permalink

    Fern…

    Tu n’as pas besoin de me convaincre.

    Mais, j’ai discuté à diverses reprises de la relation entre l’état et les citoyens, et ça revient toujours à cela au bout du compte.

    Les hommes (êtres vivants en chair et en os) ont oublié qui ils sont véritablement et croient être les  »personnes » décrites dans les statuts ( »lois ») adoptés par la fiction juridique qu’est l’État.

    La majorité des gens ignore que le système est une illusion, et ils sont incapables de distinguer entre la fiction (l’état) et la réalité (eux).

    Ils se sentent liés par les décisions du gouvernement, même s’ils ne sont pas d’accord, mais ils se sentent impuissants car, ultimement, dans la fiction qu’est le  »Système », l’État a toujours tous les pouvoirs et le citoyen n’a aucun droit, uniquement des privilèges.

    Ainsi est fait le système. Les  »personnes » sont des cerfs, des esclaves fiscaux, des ressources humaines.

    La seule façon de s’en sortir, c’est de revenir aux sources et de comprendre qu’au tout début, il n’y avait qu’un homme, créé par Dieu, à son image et souverain sur Terre.

    Les personnes, les gouvernements, c’est venu après, parce que les hommes ont CONSENTI a être dirigé par d’autres.

    C’est pourquoi toutes les  »lois », toutes les  »obligations légales » sont en fait des CONTRATS auxquels les gens ont consenti (implicittement) en s’identifiant en tant que  »personne » (leur nom en majuscules) sur divers rapports (certificat de naissance, N.A.S., passeport, déclararion de revenu et autres) founis à leur maître (agence gouvernementale).

    L’état n’a aucune autorité INNÉE sur les hommes. L’autorité est acquise grâce au CONSENTEMENT des hommes. Tout est là!

    Les choses sont comme elles sont parce que les gens y consentent. Mais le consentement est individuel et il est possible de retirer son consentement et de redevenir un homme…mais il faut d’abord comprendre ce qu’est une  »personne » (un rôle dans une pièce de théatre).

    Tant qu’on ne comprends pas ça, on est condamné à être un acteur dans une pièce qu’on n’a pas écrite et sur laquelle on n’a aucun contrôle.

    Voilà, bonne année Fern et tous les autres.

    Répondre
  • avatar
    1 janvier 2010 à 22 10 31 01311
    Permalink

    @ pierrejcallard

    Je réponds à votre message du 28 décembre 2009 à 19:53

    Vous dites:
    1 ) « La société parfaite – que permet maintenant l’abondance – est une construction libertaire sur un socle “automatisé” qui assure les besoins essentiels qui font consensus. »

    Il me faudrait plus de détails pour répondre. Pour « construction libertaire »… ça c’est clair…
    Par contre, je ne sais ce qu’implique -pour vous- ce bout: « socle automatisé qui assure les besoins essentiels qui font consensus. »

    ***
    Vous dites:

    2) « Dans une société complexe d’interdépendance, la gouvernance tend NECESSAIREMENT vers le consensuel. La démocratie est une approximation du consensuel, mais dans son état actuel est une pure manipulation planifiée pour optimiser la zizanie. Une vraie démocratie est à construire. »

    Une démocratie directe locale pour limiter la quantité de lois et interventions d’un gouvernement centralisateur, contrôlant et liberticide, au strict minimum? Si oui, je suis d’accord.

    ***

    Vous dites:

    3) « La fusion État-Capital qui est réalisée en Chine semble bien l’objectif du pouvoir actuel aux USA et ailleurs en Occident. En ruinant tous les riches – sauf les plus riches, autrement cooptés – la crise actuelle ( fomentée) qui a enlevé toute valeur à la monnaie, met fin au capitalisme que nous avons connu et le remplace par un corporatisme où ce n’est plus l’argent qui confère le pouvoir, mais le pouvoir qui créé l’argent. Cette gouvernance “à la chinoise” peut être malveillante ou paternaliste… comme toute dictature. La déguiser en démocratie est un jeu d’enfants. »

    Pas mal d’accord… mais nous pourrions en discuter pendant des pages et des pages. Un point est important pour moi: L’élimination de la fausse monnaie de tout système qui se veut démocratique…

    Répondre
  • avatar
    2 janvier 2010 à 9 09 58 01581
    Permalink

    Aimé Laliberté

    J’ai copier-coller mon billet de »Entrée côté cour »

    Parfaitement d’accord avec vous.
    Moi je pense qu’au contraire les politiciens sont à blâmer parce que ce sont eux qui doivent nettoyer le système et remettre dans le droit chemin l’administration publique.
    Ils doivent faire des lois pour par exemple empêcher l’évasion fiscale et répartir la richesse au pays ou dans la province.
    Depuis les années 60, aucun parti politique n’a travaillé pour la population excepter faire des lois “perforées” comme l’assurance maladie ou un controle strict aurait dû être établi pour empêcher les abus autant du côté des patients étrangés que des administrations médicales.
    Le système anglais qui fait que les partis politiques reçoivent des argents des compagnies et de personnages quelconques, devrait “disparaître”.
    Le Québec, par exemple, possède une station de TV, TÉLÉ QUÉBEC qui pourrait servir aux partis politiques, gratuitement et d’une façon égale, pour expliquer à la population leur programme respectif durant une campagne électorale ou en d’autres circonstances.
    Pas de pancarte ou de message publicitaire dans les stations payantes.
    Tout devrait être mis en place pour que justice et égalité soient “appliquées” pour toutes et tous………..

    Répondre
  • avatar
    2 janvier 2010 à 12 12 43 01431
    Permalink

    La Chine sera terrible comme les USA ont été terribles car ces empires de gauche ou de droite sont sans âme des bas de gamme matérialistes et prêts à tous les crimes contre l’humanité pour s’enrichir en volant lesmatières premières de 90% des pays du monde .
    Seule solution contre ces deux systèmes bandits : chaque état doit obliger les entreprises d’extracteurs de matières premières à transformer sur place jusqu’à la troisième transformation .
    Actuellement l’empire des anglos et des teutons s’appauvrit par ses guerres sans fin contre l’humanité entière et durant ce temps les chinois s’emparent de plus en plus chaque jour du commerce mondial en remplaçant comme première puissance l’état sans nom de la CIA

    Répondre
  • avatar
    2 janvier 2010 à 13 01 06 01061
    Permalink

    Fern,

    En parlant des élus ou du gouvernement,
    tu écris :

     »Ils doivent faire des lois pour par exemple empêcher l’évasion fiscale et répartir la richesse au pays ou dans la province. »

    Je ne suis pas d’accord avec toi.

    Je pense que vous devriez essayer d’imaginer ce que serait votre vie SANS le gouvernement, sans les fonctionnaires, sans aucune loi.

    Je ne crois pas à la redistribution de la richesse, lequel est un concept socialiste, voire communiste, car pour donner à quelqu’un, il faut prendre de quelqu’un d’autre.

    Que chacun commence à penser comment il/elle peut devenir autonome et cesser de compter sur le gouvernement pour arranger les choses.

    Le gouvernement n’ arrange jamais rien. Il gouverne et il ment, et ça ne changera pas tant que les gens croiront à l’illusion du  »bien commun » et autres concepts tordus similaires qui visent à détruire vos libertés individuelles et le fondement de votre  »société ».

    Répondre
  • avatar
    2 janvier 2010 à 18 06 55 01551
    Permalink

    @ Fern:

    Vous dites:

    « Ils doivent faire des lois pour par exemple empêcher l’évasion fiscale et répartir la richesse au pays ou dans la province »

    S’il y a des paradis fiscaux, il y aussi des enfers fiscaux.
    😉

    Sans fausse monnaie et sans réglementations gouvernementales liberticides (qui créent toujours plus d’injustices qu’elles n’en résout), la ‘redistribution de la richesse’ devient inutile.

    *

    Vous dites:

    « Moi je pense qu’au contraire les politiciens sont à blâmer parce que ce sont eux qui doivent nettoyer le système et remettre dans le droit chemin l’administration publique. »

    Et pourquoi ne pas remettre en question tout ce qui est collectif et IMPOSÉ…?

    Me semble que le problème est là… et presque toute la corruption serait enraillée à sa source, si nous avions un état qui s’occupait uniquement de protéger nos droits individuels sacrés.

    Les impôts = du vol légalisé… et oh coincidence, ils sont apparus en même temps que la création de la banque centrale et de sa fausse monnaie…

    Sans fausse monnaie, presque plus d’inégalités économiques… et c’est mathématiquement facilement démontrable.

    C’est à vous de décider: voulez-vous voir la réalité telle qu’elle est, ou continuer de la voir telle qu’elle vous est -faussement- enseignée ?

    🙂

    Répondre
  • avatar
    3 janvier 2010 à 10 10 16 01161
    Permalink

    Ce lien est très intéressant quoi que uthopique par
    moment.
    Ce ne sont pas nos partis politiques traditionnels qui appliqueront ce manifeste !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    http://manuscritdepot.com/a.jean-paul-tellier.1.htm

    Il faut revenir aux méthodes budgétaires de nos ancêtres qui dépensaient l’argent lorsqu’ils là possédaient.
    Nous ne pouvons pas nous en sortir autrement.
    Est-ce ENCORE possible de le FAIRE ?????????????
    En appliquant le manifeste de M.Tellier, graduellement, c’est POSSIBLE; MAIS, MAIS, MAIS.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *