LA MILITARISATION DE L’ESPACE EN PRÉVISION DE LA PROCHAINE GUERRE

Bouclez vos ceintures Van Allen

This article is available in five languages on this webmagazine:
21.08.2019-English-Italian-Spanish-Portuguese

 

Le 20 juillet 2019 a marqué le cinquantième anniversaire de l’alunissage des astronautes américains. En juillet 1969, Neil Armstrong et Buzz Aldrin, deux astronautes de la NASA, auraient séjourné sur la lune pendant quelques jours, fait des galipettes devant les caméras, puis seraient revenus sur terre à bord d’un coucou spatial bancal appelé « Module lunaire », disposant de fort peu puissance et de bien peu d’énergie !?…

 

Ce voyage extraterrestre fut si technologiquement avancé que jamais aucune autre agence spatiale ne put ègaler cet exploit fantasmagorique. Pire, les bobines vidéo, enregistrées au cours de ce premier voyage lunaire habité, furent effacées nous privant de l’opportunité de revisiter l’évènement unique et incroyable où les astronautes américains auraient vaincu les mortelles radiations Van Allen, ce qu’ils ne savent plus faire aujourd’hui, malgré les immenses progrès scientifiques des 50 dernières années!

 

Heureusement, l’agence spatiale russe, qui ne savait pas alunir en 1969, et ne sait toujours pas alunir en 2019, assure le cheminement régulier des astronautes américains vers la station spatiale internationale, à mi-chemin entre les deux planètes. La filière spatiale américaine est le seul et unique programme de régression scientifique et technologique, ayant englouti des centaines de milliards de dollars sur 50 ans, et visant à apprendre à désapprendre !

 

Les ingénieurs de la NASA eux-mêmes nous disent que cet alunissage était impossible, pour la simple et bonne raison que les astronautes auraient dû voyager à travers les létales ceintures de radiations de Van Allen (Van Allen Radiation Belts) qui commencent à partir de 1600 km au-dessus de la Terre et qui vont jusqu’à 42 000 km. Même au-delà de ces ceintures de radiations, les astronautes continueraient à être bombardés par toutes sortes de radiations mortelles. Le 24 juin 2005, la NASA fit cette déclaration étonnante:

 

« La vision de la NASA pour l’exploration spatiale appelle à un retour sur la lune comme préparation à de plus longs voyages vers mars et au-delà. Mais il y a un rabat-joie potentiel: les radiations. L’espace au-delà de l’orbite basse terrestre, est noyé dans une intense radiation en provenance du soleil et de sources profondes galactiques les supernovas. […] la façon la plus commune de gérer les radiations est de simplement les bloquer physiquement, tout comme la très épaisse paroi de béton armé le fait autour d’un réacteur nucléaire. Mais fabriquer des vaisseaux spatiaux en béton armé n’est pas une option (…) Les radiations dans l’espace sont bien plus dangereuses que les radiations rencontrées sur terre. Même si la Station Internationale se situe juste dans le champ magnétique protecteur de la planète, les astronautes y reçoivent plus de 10 fois les radiations que celles qu’ils recevraient naturellement sur terre. Hors du champ magnétique terrestre, c’est le domaine des Rayons cosmiques galactiques (RCG) (cité de McGowan, chapitre 3). (1)

 

À la conquête de l’espace militaire

 

Pourquoi les médias à la solde du grand capital international commémorent-ils ce « false news » lunaire, 50 ans après sa diffusion, au risque d’être contredit?  C’est que la NASA a été fondée par le président Eisenhower en 1958 et sa création fut un pas de géant pour le complexe militaro-industriel américain. Il ne fait aucun doute que le programme de la NASA de soi-disant « programme aérospatial civil » était en fait « une couverture élaborée pour la recherche, le développement et le déploiement d’armements et de systèmes de satellites d’espionnage depuis l’espace ». (2)

 

Depuis lors, chaque puissance militaire nucléaire a développé son propre programme de militarisation spatial qui sera le « terrain » de la prochaine guerre mondiale. Il n’est pas une guerre locale ou régionale, pas même celle menée par Israël pour l’extermination des Palestiniens, ou celle menée par l’Occident via DAESH contre les peuples syrien, yéménite, libyen et soudanais qui se soit orchestrés depuis l’espace par les réseaux de satellites-espions.

 

Tandis que le désarmement nucléaire demeure un leurre, augmente la possibilité de prolifération spatiale d’armes létales et la course aux armements se joue de plus en plus sur le plan qualitatif. Comme le confirme l’annonce faite, à la veille du défilé du 14 juillet, par le président français : la France créera en septembre un nouveau commandement national de la Force militaire spatiale, avec un premier financement de 3,6 milliards d’euros : «La nouvelle doctrine spatiale et militaire qui m’a été proposée par la ministre et que j’ai approuvée, permettra d’assurer notre défense de l’espace et par l’espace», a déclaré le président Macron. Les États-Unis et la Russie ne sont pas en reste et le 18 aout dernier : « Le ministre de la Défense Mark Esper annonçait que les États-Unis allaient désormais accélérer le développement de nouveaux missiles sol-air, en réponse au missile russe 9M729 qui selon les Occidentaux viole le traité INF, ce que Moscou dément (…) ». (3)

 

Ainsi s’intensifie la militarisation de l’Espace, aire d’importance stratégique croissante étant donné que les principaux systèmes d’armes, à commencer par les missiles nucléaires, dépendent des systèmes de guidage satellitaires. Le Comité sénatorial pour les services armés, en attribuant à l’Aéronautique le commandement de la nouvelle Force, a défini l’Espace comme « aire de conduite de la guerre ».  (4)

 

Avec son nouveau commandement spatial, la France se place dans le sillage des États-Unis, mais pas sous sa coupe. Le président Trump a signé en février une directive qui institue la US Space Force, force spécifique pour les opérations militaires dans l’espace, dirigée notamment contre la Russie et la Chine qui ont elles-mêmes leurs programmes de militarisation de l’espace, tout comme l’Inde, comptant 300 millions d’affamés, et qui vient de provoquer son voisin le Pakistan pour la maitrise du Cachemire.

 

Voilà pourquoi, les médias à la solde ont reçu l’ordre de relancer la polémique à propos de la balade lunaire de trois touristes astronautiques. Il importe peu que ces larbins aient mis le pied sur la lune, ce qui importe, c’est que la populace mondiale consentent aux sacrifices budgétaires qu’impliquent la couteuse et dangereuse militarisation de l’espace en ces temps d’austérité sociale planétaire.

 


 

NOTES

 

 

  1. Source : https://resistance71.wordpress.com/2019/07/20/20-juillet-1969-20-juillet-2019-50-ans-pour-passer-de-heros-a-zero/
  2. Source : https://resistance71.wordpress.com/2019/07/20/20-juillet-1969-20-juillet-2019-50-ans-pour-passer-de-heros-a-zero/
  3. Test d’un nouveau missile : https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/le-traité-inf-est-bien-mort-washington-teste-un-nouveau-missile/ar-AAG1QM9?ocid=spartanntp
  4. Source : http://www.palestine-solidarite.org/analyses.manlio_dinucci.160719.htm

 

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

16 pensées sur “LA MILITARISATION DE L’ESPACE EN PRÉVISION DE LA PROCHAINE GUERRE

  • avatar
    20 août 2019 à 11 11 50 08508
    Permalink

    @ Robert Bibeau

    Ils vous diront comme d’habitude ce ne sont là que des prétextes et des arguments non fondés pour discréditer la marche de l’homme américain sur la lune ! que les radiations des ceintures Van Allen ne représentent que très peu de risque au vu de leur  »faible radioactivité » et au passage éclair des navettes Apollo qui ne dure que quelques secondes en les traversant…etc et que toute cette campagne toxique de désinformation en provenance de Russie est la preuve de l’échec de l’ex URSS à atteindre la lune et y alunie comme ils ont fait ! Pire, en plus du coup de poing reçu par le journaliste qui interviewait l’astronaute de Apollo 11 Buzz Aldrin et le provoquait en lui disant qu’il aurait jamais vu la lune, aujourd’hui sur internet, des producteurs de cinéma et des cameraman américains s’en mêlent pour dire qu,il n’y a pas de mise en scene de l’alunissage, certaines firmes technologiques font la publicité de leur produits en tenant des conférences sur la  »véracité » de l’alunissage qu’ils auraient scruté avec leur appareils, et pour couronner le tout, les images de supposées prises de vues par satellites récents du site d’alunissage et ses débris sur la lune sont légion et prétendent que même les chinois disposent de ces photos satellites !

    Par contre, un reportage par la télé russe RT en entretien avec un ingénieur et directeur spacial russe de l’époque aujourd’hui à la retraite, se contente de bien peu d’arguments pour confirmer le Hoax et la supercherie : ils te montrent l’état des astronautes russes après un simple tour dans l’espace avec la technologie de l’époque, ils leur fallait des jours et des semaines pour se rétablir et on les voit totalement incapables de parler, bouger et se mettre debout juste après leur retour en capsule sur terre, et en contraste on montre des images  »montages » des astronautes américains qui après retour sur terre, étaient déjà en forme et donnaient des conferences de presse, ce qui est impossible en théorie, en plus de montrer comment les russes ont repêché en mer une capsule Apollo américaine qui n’aurait même pas pu pénétrer l’espace justement par manque de puissance et est retombée en mer, puis l’ont remise aux américains dans un deal secret lors de la guerre froide pendant que les américains chez eux faisaient un tapage pour prétendre à la réussite de la mission !

    et récemment, c’est le controversé Elon Musk le patron de Tesla motors qui a mis sur pied son propre programme spacial avec sa fusée  »SpaceX falcon » tente de réunir des scientifiques, des politiciens et l’opinion publique pour convaincre le gouvernement américain de bombarder avec des missiles nucléaires les deux poles nord et sud de la planète Mars pour  »réguler le climat de Mars et la rendre habitable d’ici quelques années » !

    Bref, comme vous dites, ils finiront de toute façon un jour ou l’autre par se  »garocher » des fusées nucléaires sur la gueule et nous exterminer tous ! peu importe que cela se fasse à partir de l’espace ou de la terre, ce qui est certain, c’est qu’ils ne nous manqueront pas ! Russes, Chinois, Américains, Français, Anglais ou Indiens ou autres, toutes les nations qui disposent de la technologie nucléaire militaire n’attendent plus que le signal de début des hostilités pour bazarder autant qu’ils peuvent leurs engins sur l’ennemi, et l’ennemi en réalité c’est nous, le commun des citoyens lambda qui survivent à leur narcissisme et leur psychopathie sans limites !

    Répondre
  • Ping :FRANCE-IRAK ACTUALITÉ : La militarisation de l’espace en prévision de la prochaine guerre – chaos

  • avatar
    22 août 2019 à 10 10 48 08488
    Permalink

    Le BETAMAX n’a été disponible qu’à partir de 1975.
    Quand au VHS, il est apparu en 1976.

    Voici un article qui commence avec une erreur majeure qui discrédite toute la suite.

    J’aimerais bien que le journalisme soit factuel.
    J’apprécierai que tous les faits soient cités, en journalisme.
    Bref, à quand un journalisme qui peut servir de source de référence plutôt que d’endoctrinement?

    Répondre
  • avatar
    22 août 2019 à 14 02 50 08508
    Permalink

    @ Monsieur Legault

    Soyez assuré que tout le monde à droit au respect de son opinion, y compris la votre qui suggère que vous croyez à l’alunissage d’Apollo sur la lune, et celle de ceux qui n’y croient pas ! Lorsque Monsieur Bibeau parle de  »bobines d’enregistrement », il veut parler en fait d’enregistrements tout court sur les supports disponibles à la NASA lors des missions Appolo, (chose qui est largement admise par la NASA) , il ne cite ni Betamax, ni VHS… mais passons ce point …. je vous dirais que ma propre opinion sur le sujet n’est pas le fait d’un quelconque endoctrinement par quiconque, j’y ai cru tout jeune, puis j’ai refusé d’y croire plus tard, ensuite j’y ai cru encore pendant longtemps à l’alunissage, jusqu’à tout récemment, ou j’ai  »décidé » que je n’allais plus y croire et que c’est mon droit pour des raisons objectives d’ailleurs car j’ai tout à fait perdu confiance dans la machine médiatique et gouvernementale américaine sur le sujet comme sur d’autres ayant attrait à la politique et la propagande ! et figurez-vous que même les journalistes les plus connu de l’occident peuvent avoir des opinions contradictoires la-dessus, le sujet fait débat aujourd’hui au cœur de l’Amérique même, Artistes, sportifs, personnalités publiques, commencent à exprimer leur doutes, reserves, méfiance, scepticisme autour de la question, au point que c’est devenu la question fétiche du night show d’un animateur dont je ne retiens plus le nom. Vous comprendrez alors que ce débat autour de la véracité de la question en est un qui ne soit pas que scientifique, mais politique, idéologique, éthique et tout à fait fondé et justifié ! sans compter que bon nombre de scientifiques respectables aux états-unis, ne se prononcent jamais sur la question afin d’échapper au MacCarthysme toujours en vigueur chez nos voisins ! difficile à croire hein …. pour une démocratie  »libérale » qui se présente comme le pays le plus démocratique au monde ! en réalité on s’auto-censure et on ose pas dire son opinion sur bien des sujets dont celui-la.. bien plus que vous pouvez l’imaginer mon cher monsieur !

    Quant au journalisme, laissez-moi vous dire que ça fait belle lurette qu’il a perdu toute indépendance, et ce, partout sur la planète !

    Enfin, en tant que lecteur fidèle des7duQuébec, Je vous invite amicalement à venir lire plus souvent en complément de vos errements sur la toile ou les sites d’infos  »établis » et main stream ! ici, les articles sont certes orientés, variés, teintés, parfois obtus, et peuvent se contredire justement, car il n’y a pas de règles ou contraintes à la liberté d’expression en matière idéologique, rien ne vous oblige d’y adhérer, sachez simplement que le stimuli intellectuel que vous y trouverez est libérateur, bienfaiteur, et bien plus intéressant pour la cervelle que  »l’endoctrinement » libéral dominant, insipide, ennuyeux qui nous assomme.

    Il n »y a aucun mal à stimuler, exercer, challenger et vivifier son intellect…c’est ce qui fait le génie du  »journalisme » à contre courant qui est pratiqué ici ! c’est ma foi une expérience bien plus enrichissante que ce que vous pouvez en penser lors de vos premiers passages… lisez donc d’autres articles, et dites nous ce que vous en pensez, en tant que lecteurs, on ne demande que cela.

    Amicalement tout de même!

    Répondre
  • avatar
    22 août 2019 à 15 03 03 08038
    Permalink

    Pourquoi ne s’en prendre qu’aux seuls américains alors qu’on sait très bien que lorsqu’on possède des armes c’est pour s’en servir que ce soit pour chasser des bêtes ou pour chasser des humains.

    Répondre
    • avatar
      23 août 2019 à 11 11 17 08178
      Permalink

      @ Serge

      En effet, il faut dénoncer et combattre toutes les puissances impérialistes – à commencer par le grand capital canadien pour nous ici au Canada – contre la Chine, la Russie, NOTE que je n’écris pas LES RUSSES OU LES CHINOIS NI LES AMÉRICAINS – mais Les États-Unis = l’État du capital des USA

      Robert Bibeau

      Répondre
  • Ping :LA MILITARISATION DE L’ESPACE EN PRÉVISION DE LA PROCHAINE GUERRE – les 7 du quebec | Boycott

  • avatar
    23 août 2019 à 15 03 08 08088
    Permalink

    Juste une précision à l’endroit de Monsieur Legault et toute personne qui s’y intéresse, les enregistrements perdus de la NASA sur les missions Appolo étaient faits sur les  »cartes perforées » qui étaient la technologie informatique de l’époque, abandonnée et devenue désuète depuis ! Aujourd’hui la NASA prétend aussi que suite à l’impossibilité de reproduire, restaurer et exploiter ces données, que c’est toute la documentation et journaux de bords des missions Apollo qui se trouvent perdu à jamais ! Mais la NASA bien entendu trouve le moyen d’esquiver les questions centrales encore aujourd’hui, qu’elles soient d’ordre scientifique qui documentent avec précision les données scientifiques et mathématiques et physiques des missions Apollo, ou d’ordre politique surtout….et justement, pour comprendre et poser les bonnes questions, c’est la politique qu’il faut questionner et non les scientifiques.

    En 1967, des astronautes Américains vont mourir dans des conditions atroces, qui auraient dû arrêter net le programme Apollo, s’en suit le décès inexpliqué et mystérieux du défunt directeur de programme au sein d’Apollo accident de la circulation nous dira t-on, Thomas Baron, celui qui présenta le fameux  »rapport Baron »au congrès Américain lui demandant l’arrêt du programme et insistant dessus, un rapport de 500 pages initialement dont il ne subsiste aujourd’hui qu’une cinquantaine de pages ! En 1968, au lieu de renforcer le programme en effectifs et ingénieurs, le père du programme spacial Américain l’allemand et ex Nazi Wherner Van brown, concepteur de Apollo Saturn 5, est mis sur la touche pour ne pas dire écarté sans explications ! de même pour le patron James Webb pour des raisons obscures! et pour couronner le tout, la NASA à la même période licencie des centaines d’ingénieurs cruciaux pour le programme ! car en même temps, la Russie via son programme Zond 5 et son lanceur spacial éprouvé Soyouz 7k-L1 ont déjà réussi leur voyage orbital autour de la lune, en Avril et Novembre de la même année, les américains s’affolent, si les Russes atteignent la lune avant nous, cela signifie la défaite du prestige Américain, voir l’échec du capitalisme face au communisme russe ! et tout d’un coup, les fusées américaines, Saturn 5 enchaînent les missions  »réussies » sans leur concepteur initial à la tête du programme ! en Mai 69, juste avant le supposé alunissage habité, une tentative d’alunissage habité nous dira t-on est ratée et arrête à 15 km au dessus de la surface de la lune suite à  »des erreurs surmontables », et en Juillet, deux mois après, comme par magie, l’alunissage d’Armstrong et de Aldrin est miraculeusement réussi avec toute la mise en scène de balade sur la lune…etc…et la victoire historique du capitalisme sur le communisme ! Les américains pourtant arrêtent le programme Apollo deux ans plus tard avec deux fusées neuves et inutilisées qu’ils envoient aux musées ! pour l’échanger avec le nouveau programme  »plus avancé » challenger dont l’objectif n’est plus d’explorer la lune tout à coup ! il  »réussit » à mettre des astronautes en orbite et effectuer des sorties, et se termine avec le drame de 1986 et la mort de 7 astronautes ! le programme est mis en veilleuse et remplacé et finalement en 2003, un autre drame survient celui du Discovery ! depuis, toutes les missions spaciales sont effectuées en Soyouz russe !

    Tout comme la guerre du Vietnam, la guerre des insurgés communistes en Thailande, la guerre civile de la république Dominicaine, la guerre de Bolivie menant à l’exécution du Ché, la guerre du Cambodge, l’intervention au Liban, les bombardements Libyens, l’invasion de Panama et la guerre du golf, le 11 Septembre ou l’épisode des présumés armes de destruction massives de l’Irak, le programme Apollo à largement eu droit à sa part d’intox de la part de l’administration Américaine !

    Lorsqu’on sait que J.F Kennedy embourbé au Vietnam et faisant face à la critique de ses plus proches collaborateurs comme son secrétaire à la défense McNamara concernant les dépenses folles du programme Apollo, il annonce à Kruchev son désir en 1963 déjà de vouloir se joindre à la Russie pour poser les pieds ensemble sur la lune, on se dit que l’aventure Apollo qui se poursuivra en solo par les américains était déjà sujette à controverse et qu’elle soit mal partie ! Mais de là à annoncer la marche sur la lune 6 ans plus tard à peine, et que tout d’un coup tout doit s’arrêter en plein  »triomphe » scientifique d’Apollo, et que le tout finisse au musée de l’espace (fascinant certes, je l’ai déjà visité), sans justification aucune sur l’arrêt de l’exploration lunaire dont on ignore encore tout…. ma foi, il y a plusieurs choses qui ne tournent pas rond dans l’histoire ! ou alors, c’est qu’on a bien pu marcher sur la lune en rêve….lors d’une sieste après un repas copieux et bien arrosé ! :))))

    Répondre
  • Ping :LA MILITARISATION DE L’ESPACE EN PRÉVISION DE LA PROCHAINE GUERRE.. – Les moutons enragés

  • avatar
    26 août 2019 à 11 11 16 08168
    Permalink

    Puis-je offrir aux lecteurs qui le voudront, la version PDF de l’article de R71 que j’ai appelé : Un petit PDF pour l’homme, un bond de géant pour l’Humanité, en billet de présentation ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/07/20-juillet-1969-20-juillet-2019-50-ans-pour-passer-de-heros-a-zero-par-kb-pour-vt-traduction-r71.pdf

    Cela m’a amenée à revoir, après cette lecture et à l’aune de tout ce que j’ai appris ces dernières années, Shining, Room 237 et 2001, l’Odyssée de l’espace que j’avais vu, jeune et auquel j’avais rien compris, tout comme Shining d’ailleurs. Mais qui confirme l’hypothèse Kubrick comme valide.

    JBL1960

    Répondre
  • Ping :Les Sommets se suivent et se répètent – les 7 du quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *