LA PROCÉDURE « D’IMPEACHMENT » SE PRÉPARE AUX ÉTATS-UNIS (Pourront-ils armer le fusil?)

Par Robert Bibeau.  Le 12.09.2018. Sur  Http://www.les7duquebec.com

 

THE ARTICLE IN ENGLISH + PORTUGUESE + ITALIANO + ESPAGNOLE:  12.09.2018-IMPEACHMENT

La gauche Démocrate sonne la charge

 

À la face du monde hébétée la guerre des clans entre la faction trumpiste-républicaine et la coterie obamaiste-démocrate s’est intensifiée la semaine dernière dans la capitale américaine. En France les médias mainstream se sont indignés, et ont sonné le glas avisant le grand capital européen que : «Donald Trump est aux affaires malgré les ‘affaires’ qui l’accable». (1)

 

Aux USA, les médias à la solde ont célébré le retour de Barack Obama, le criminel de guerre nobélisé sorti de sa «réserve» ex-présidentielle pour préparer l’opinion publique au coup d’État constitutionnel que prépare sa clique. (2) Bob Woodward, l’homme de main de la gauche petite-bourgeoise, annonce sa rentrée parlementaire par un brulot intitulé « Fear », un bouquin rempli de ragots et d’anecdotes à propos de la vie troublée de Donald Trump le «possédé». (3) Chaque pèquenot et chaque bobo étatsunien est invité à se prononcer sur le comportement du trouble-fête de la Maison-Blanche. Je rappellerai simplement à la go-gauche occidentale qu’il y a 45 millions d’Américains qui vivent sous le seuil de pauvreté, pour ceux qui chercheraient un motif pour s’indigner.

 

Michael Moore, le bobo réformiste préféré du New York Times et du Washington Post, participe à la chasse aux anecdotes au service de la fesse gauche du capital. (4) Moore, le lumpen cinéaste narcissique, nous ressert au dessert la vieille tarte à la crème de la menace «fasciste» que la gauche servait déjà dans les années trente et qu’elle verse désormais à chaque service. Les «idiots utiles – antifas» ne trouvent-ils pas étrange d’obtenir autant d’audience des médias de gouvernance ? Bizarrement, le «remake» contemporain du spectacle hitlérien nous est offert à tous les refrains, comme si ces «Illuminatis» n’étaient pas les marionnettistes des pantins-politiciens.

 

Il y a quelque chose de pourri au royaume des États-Unis

 

Pourquoi cette soudaine agitation médiatique hystérique dans la capitale de l’empire hégémonique ? C’est que le 6 novembre prochain aura lieu la «grande messe électorale démocratique». (5) Un nouvel épisode de la mascarade électorale étasunienne permanente, et les tartuferies en cours préparent le cirque électoral à venir. Ainsi, les petits-bourgeois sont conviés à s’intéresser aux quolibets de l’énergumène et à donner leur futile avis à propos des bouffonneries anecdotiques du forcené, comme si le sort de l’humanité en dépendait. De fait, le petit-bourg contribuera ainsi à la campagne électorale Démocrate, ce qui aura pour effet de pousser les ouvriers vers la clique opposée. C’est de cette façon que le camp trumpiste a ravi le titre à la belliciste Hylari Clinton en 2016.

 

Comme pour chaque représentation, ce spectacle électoral récurrent ne présente qu’un enjeu, à savoir, si le clan aux commandes de l’exécutif conservera la maitrise du pouvoir politique (Chambre des représentants, Sénat et gouverneurs). Cette année le risque est grand que le pouvoir politique étatsunien soit scindé permettant ainsi à la clique Démocrate de négocier des compromis à l’avantage du grand capital (elle a été privée de l’auge depuis deux ans). Mieux, si les médias manipulent suffisamment l’électorat, elle pourra enclencher une procédure «d’impeachment» (6) visant à paralyser l’exécutif, et stopper «Trump le terrible» l’empêchant de chambouler le jeu d’alliance élaborée depuis la Seconde Guerre mondiale (Conférences de Yalta-Postdam, 1945). (7)

 

Que la procédure d’impeachment aboutisse ou non n’a pas d’importance pour la mafia Démocrate. Du simple fait de son amorce, cette procédure judiciaire accaparera toutes les énergies de la coterie républicaine et paralysera le projet de redéfinir les alliances, de redistribuer les marchés et de partager les zones d’influence entre l’Amérique, la Chine, la Russie, et l’Union européenne. Le clan Démocrate croit que le statu quo est préférable.

 

L’impérialisme américain se résigne à partager

 

Dans une entrevue au New York Times (un média de gouvernance) Donald Trump s’en était confié à deux plumitifs :

 

« Vous savez… il y aura un moment où nous ne pourrons plus le faire (maintenir notre hégémonie) », a-t-il dit à Haberman et Sanger en 2016, en parlant des engagements de l’Amérique envers ses alliés.(8) «Vous savez, quand nous avons conclu ces accords, nous étions un pays riche… avec une très forte capacité militaire, à bien des égards, nous ne le sommes plus. (…) La seule réponse acceptable, a-t-il dit, est de se débarrasser de ces engagements envers l’étranger et de se concentrer plutôt sur la «restauration» des capacités d’autodéfense du pays par le biais d’un renforcement massif de ses forces de combat.» (9)

 

Depuis 2016 Donald Trump poursuit obstinément cette chimère, redessiner la carte de l’impérialisme mondial. Voilà un projet ambitieux que les faucons démocrates n’acceptent pas alors que c’est la seule alternative qui s’offre à l’empire en déclin. Ce que les mentors de Donald Trump ont compris avant de lui transmettre son ordre de mission. C’est ce qu’ils ont voulu rappeler par cette lettre anonyme parue dans le New York Times la semaine dernière : «Nous veillons au grain et nous sommes aux commandes du navire amiral soyez sans crainte bourgeoisie américaine.» (10)

 

Les renards ont même compris que plus tôt sera conclu le nouveau partage avec les partenaires chinois, russes et européens et meilleure sera la part de l’Amérique. Après l’effondrement du dollar la puissance déclinante de l’empire sera évidente et son pouvoir de négociation aussi amoindri que son marché et son pouvoir d’achat. (11)

 

Pour le prolétariat mondial il est souhaitable que ces cliques capitalistes se disputent, rivalisent et se paralysent pour la mainmise sur le pouvoir politique hégémonique. Mais pas question pour nous de participer à ce cirque électoral d’un côté ou d’un autre… Ils sont tous pareils avons-nous démontré dans notre dernier ouvrage. Quand ils ne seront plus capables de gouverner, l’hallali sonnera pour le prolétariat.

 


 

NOTES

 

 

  1. Agnès Vahramian est en direct de Washington où la publication d’une tribune écrite anonymement par un haut responsable de l’administration Trump a fait l’effet d’une bombe. https://www.agoravox.tv/actualites/article/ce-jeudi-6-septembre-2018-une-78432
  2. https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/obama-appelle-à-la-mobilisation-contre-trump-lors-des-midterms/ar-BBN11ww?li=AAanjZr&ocid=spartanntp
  3. https://www.theloop.ca/a-watergate-reporters-new-book-has-some-more-bombshell-quotes-about-trump/ et  http://www.lalibre.be/actu/personnalite/qui-est-bob-woodward-le-journaliste-du-watergate-et-auteur-du-portrait-sur-trump-5b902041cd70ef4bea8ccebe
  4. https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/et-si-michael-moore-n’y-croyait-plus/ar-BBN1QFj?li=AAanjZr&ocid=spartanntp
  5. Robert Bibeau (2017) La démocratie aux États-Unis (Les mascarades électorales) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-democratie-aux-etats-unis-les-mascarades-electorales/

  6. L’impeachment: « Mise en accusation » est une procédure judiciaire constitutionnelle par laquelle un haut fonctionnaire de l’État peut être destitué de ses fonctions  https://fr.wikipedia.org/wiki/Impeachment_(%C3%89tats-Unis)  https://www.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20180822.OBS1163/donald-trump-dans-la-tourmente-une-procedure-d-impeachment-n-est-pas-impossible.html
  7. https://www.herodote.net/4_fevrier_1945-evenement-19450204.php
  8. https://www.nytimes.com/2016/03/27/us/politics/donald-trump-transcript.html
  9. https://www.mondialisation.ca/la-nouvelle-etape-contre-liran-indiquera-t-elle-lavenement-de-lere-des-trois-grands-ou-du-debut-de-la-troisieme-guerre-mondiale-un-point-de-vue-original-sur-la/5627151
  10. La lettre anonyme : https://www.lemonde.fr/donald-trump/article/2018/09/06/la-presse-americaine-a-la-recherche-de-l-auteur-de-la-tribune-anonyme-explosive-pour-trump_5351231_4853715.html
  11. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/les-chinois-gagnants-de-larmistice-commercial-avec-trump/ et http://www.bvoltaire.fr/ce-ne-sera-pas-un-krach-mais-un-tsunami-financier-mondial/

 

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

14 pensées sur “LA PROCÉDURE « D’IMPEACHMENT » SE PRÉPARE AUX ÉTATS-UNIS (Pourront-ils armer le fusil?)

  • avatar
    12 septembre 2018 à 5 05 28 09289
    Permalink

    Les affres d’un Sam à l’agonie, avec ses présidents « républicrates » raseurs-gratis et « missionnaires » ineptes parfaitement interchangeables constitueraient un Théâtre de Guignol plutôt réjouissant si cet état de fait ne représentait pas une formidable menace pour tout ces peuples de par le monde qui sont rétifs à
    l’ « American way of life »* (version à bon marché, à l’usage des « indigènes »), qui aimeraient « qu’ « ON »† leur foute une bonne fois
    la paix »‡ et qu’ « on » les laissât choisir à leur gré le mode de vie qui leur convient. Avec – c’est entendu – le moins possible d’interférences sur l’équilibre de leurs voisins.

    Tout n’est qu’affaire d’échelle viable et d’harmonie relative;
    le gigantisme est une connerie et l’internationalisme… une utopie!

    Peut-être serait-il bon de se remettre enfin à cultiver (joli mot, ça, la « culture »), chacun chez soi, son pré carré, en remisant cet esprit « messianique » de pacotille au rayon des accessoires pour demeurés.

    Pour l’heure, ce qu’il importe par-dessus tout de faire; c’est d’éviter ce Troisième Équarrissage que les habituels myopes virtuoses de la calculette et du faux-nez, une nouvelle fois et pour toujours les mêmes raisons, nous préparent.

    Notes:

    * Les Afghans n’aiment pas les « cheeseburgers »…

    † En particulier les barbaras spectres de ce monde et tous ces faux prophètes allumés de circonstance.

    ‡ Comme Maurice Chevalier le chantait si juste en Septembre Trente-neuf…

    Répondre
    • avatar
      12 septembre 2018 à 7 07 58 09589
      Permalink

      @ Ivernazza

      Vous écrivez ceci : « qu’ « on » les laissât choisir à leur gré le mode de vie qui leur convient. Avec – c’est entendu – le moins possible d’interférences sur l’équilibre de leurs voisins. Tout n’est qu’affaire d’échelle viable et d’harmonie relative; le gigantisme est une connerie et l’internationalisme… une utopie! »

      De tout temps les prêtres -curés- imames-yalatolah-bonzes-rabins-preachers-marabouts-prophètes- ont radoté ces cantiques et pourquoi donc cette PAIX – cette liberté de choisir chacun son mode de vie « qui leur convient » n’est jamais advenu ? Pire, plus la Terre se peuple (bientôt 8 milliards) et plus on s’en éloigne collectivement … Pourquoi ?

      Le gigantisme est un fait = une réalité observable issue de la multiplication de cet animal humain sur cette planète aux dimensions limitées = une réaction (le Cro Magnon est sortie de son terrier trop étroit pour coloniser les grottes gigantesques grandes comme des cathédrales) et l’internationalisme est l’adaptation de la bête humaine à ce gigantisme imposée – inéluctable.

      Il est vrai que les afghans ne veulent rien savoir du cheesberger – c’est que les afghans sont parmi les derniers reliquats d’un monde en voie de disparition – d’un mode de production obsolète. À Kaboul près de « L’université » un resto propose des hambourgeois aux petits-bourgeois fréquentant ce CEGEP emmuré…. comme quoi la « civilisation occidentale » pénètre tous les espaces où le mode de production capitaliste s’insinue et celà aussi c’est de l’internationalisme…

      robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
    • avatar
      15 septembre 2018 à 13 01 06 09069
      Permalink

      Très joli néologisme “gigantomachie” (vous le mettez dans le domaine public?). Un vrai coup au but. Parce qu’il est éloquent et que, dans notre pauvre jeu politique de Bandar-Logs, le slogan l’emporte quasiment toujours sur le temps de réflexion.

      Bien entendu cela fera « des dégâts planétaires »; et les conséquences ressortiront leurs effets au-delà de chez Sam – qui n’a jamais été l’« Oncle » de personne [il est facile, pour s’en persuader, d’établir la liste des supposés amis et alliés* façon “friends and family” qu’il a lâchés en cours de route lorsqu’ils cessaient de lui être utiles. Mieux: Sam – que d’aucuns commencent à nommer – peut-être un peu vite – « le Géant Idiot »; pas encore tout à fait crétinisé par son consternant “way of life”, ses emballements de calculettes, ses illusions informatiques et ses lubies messianiques n’a cessé d’exporter ses problèmes EN PRIORITÉ. C’est presque une réaction « de bon père de famille »: le merdier… pas chez soi… chez les autres! Surtout lorsqu’il advient qu’on en soit le premier responsable.
      Rembobinez la bande et revoyez – sans passions – son histoire depuis la fin de sa Guerre d’Indépendance. Vous serez rapidement édifié sur la très relative philanthropie du “bon apôtre”…

      Note :
      * Et là, je ne vais pas vous l’énoncer parce qu’il y figurera beaucoup de dictateurs de toutes couleurs de peaux et de toutes couleurs politiques aussi et vous risqueriez de tomber des nues.

      Répondre
  • avatar
    15 septembre 2018 à 11 11 52 09529
    Permalink

    Je le dirais autrement pour ma part Le choix par l’oligarchie de business US d’un Président = chef de l’exécutif de leur État hégémonique mondial = comme Donald Trump (la population américaine vote comme on lui dit = idem en France) implique que
    1) l’oligarchie des milliardaires est consciente que le chaos national arrivera en même temps que le super crash économique
    2) qu’il faudra très durement réprimer ce chaos – éventuellement GUERRE CIVILE NATIONALE –
    3) ET QUE L’ARMÉE us APPELÉ à écraser la révolte interne n’aura plus ni temps ni ressource pour terroriser le reste de la planète (ce que tu appelles – décrochement impérialiste US)
    4) Évidemment que les autres puissances impérialistes profiteront de la faiblesse de leur ancien maitre hégémonique déchu pour se partager la dépouille abandonnée (les différents marchés – les différentes zones de ressources – les continents d’esclaves salariés à exploiter – l’Afrique notamment)

    Ce que j’explique ici : http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/lempire-etasunien-plie-bagage-lempire-chino-russe-deballe-ses-bagages/

    Merci pour ton post

    Répondre
  • avatar
    19 septembre 2018 à 8 08 48 09489
    Permalink

    @ Bibeau

    Donald Trump qui sait qu’une guerre militaire commence toujours par une guerre économique a récemment déclaré que « l’Amérique ne comptait pas rembourser les plus de 1 700 milliards de dollars de bons du trésor américain que les capitalistes chinois lui ont prêtés ». Les incidents à la frontière de la Corée sont des faits divers comparés à cette menace venue du fond de l’enfer. »

    tu vois, c’est marrant – enfin pas du tout, mais tu mets de l’eau à mon moulin en écrivant cela:
    car j’ai eu récemment comme une vision sur: finalement, pourquoi doit venir la guerre? eh bien pour une raison extrêmement simple qui m’est venue sous forme d’image: un mec pas honnête (du tout) emprunte trop d’argent à qqn, il sent qu’il ne pourra jamais le rembourser, eh bien il finit par se dire qu’il n’a plus qu’à le tuer, tout simplement, pour sortir d’affaire.

    Est-ce que c’est pas ça, tout simplement? et depuis quand est-ce comme ça? je veux dire, n’y a-t-il pas eu plein de guerres qui se sont faites sur ce principe? et ne dirais-tu pas, si finalement c’est ça et que c’est tellement simple et grossier qu’on n’ose pas se l’avouer,

    qu’on peut changer la donne tout simplement aussi en l’exprimant ouvertement, simplement et carrément: comme l’enfant qui s’était exclamé: « le roi est nu »?

    et pourquoi, si c’est ainsi, la Chine n’appelle-t-elle pas le monde entier à la rescousse en montrant à qui elle a affaire comme « partenaire » en la « personne » des États-unis, c’est-à-dire à un bandit de première catégorie tout simplement?

    Shift

    Répondre
  • avatar
    19 septembre 2018 à 9 09 17 09179
    Permalink

    @ L’AUTEUR

    Merci beaucoup Robert, j’ai déjà lu une fois et j’y reviendrai; je n’étais pas du tout consciente que la CIA ou autres trouvait ça utile/positif de propager l’idée que le chaos est voulu!!!!

    Tu vois, c’est vraiment dingue à quel point on peut être aveugle sur des points importants…

    Mais je ne suis pas sûre que tu aies raison car je ne vois pas en quoi c’est bon pour l’oligarchie de propager qu’elle est épouvantable…

    Si ce n’est qu’elle préfère passer pour maîtriser même l’horreur plutôt qu’on sache qu’elle ne maîtrise rien du tout…???

    Mais en fait…
    sur tout cela et tout le reste,
    pourquoi ne parles-tu pas avec une grande compassion de tous ces gens (grande bourgeoisie et petite bourgeoisie) puisque tu sembles considérer que personne ne peut rien à rien, qu’on ne peut rien faire d’autre que d’être soumis passivement à cette lutte des classes, comme qqn qui ne saurait pas nager dans un océan puissant? ??

    Merci de ne pas me répondre à cette question du tac au tac!!

    Hélène

    Répondre
    • avatar
      19 septembre 2018 à 9 09 36 09369
      Permalink

      @ HÉLÈNE

      Tu apportes un bel argument quand tu écris ceci : « mais je ne suis pas sûre que tu aies raison car je ne vois pas en quoi c’est bon pour l’oligarchie – les riches – de propager qu’elle est épouvantable… si ce n’est qu’elle préfère passer pour maîtriser même l’horreur plutôt qu’on sache qu’elle ne maîtrise rien du tout…??? »

      JE T’EXPLIQUE : Dans une société de classe toutes les idées – pensées – ont une origine de classe.
      Il en est de même de la théorie du complot (je ne dis pas qu’il n’y a jamais aucun complot comprends moi bien = je dis la THÉORIE DU COMPLOT – DU COMPLOTISME ce qui n’est pas la même chose que tel ou tel coup fourré organisé par des pions).

      Quand tu argumente que les riches ne souhaitent pas paraitre comme les auteurs de l’attentat du World Trade Center – tu as raison et en même temps tu as tord …

      C’est la vieille tactique du bon et du méchant flic qui s’applique ici : A) Le BON FLIC te tend un verre d’eau et il te dit plie à nos exigences – casse-toi – écrase – sinon mon copain le MÉCHANT FLIC qui est cruel va t’arracher les yeux – et le méchant flic d’arracher les yeux du voisin alors le patient se met à hurler et l’autre se met à table terrorisé = devant le BON FLIC PLEIN DE COMPASSION HYPOCRITE.

      Mais il y a autre chose LA THÉORIE COMPLOTISTE répand l’idée que la classe capitaliste est toute puissante – invincible – qu’elle sait tout – voit tout – contrôle tout – même les oppositions au complot qui ne sont que des marionnettes entre les mains des riches omnipuissants = FACON DE DIRE AUX OPPOSANTS = ET AU PEUPLE = ÉCRASE-TOI TU NE PEUT RIEN CONTRE MOI je suis partout même chez les djihadistes et dans la police contre les djihadistes et dans la gauche et dans la droite = écrasez-vous bande d’impuissant dis le complotiste en répandant ses histoires d’horreurs complotistes ou on fini par se méfier même de son frère et de sa mère.

      VOIS-TU, les riches doivent se maintenir au pouvoir et la terreur est l’outil le plus efficace = ALORS s’il faut que les riches barbares passent pour des terroristes sanguinaires pour tenir le peuple dans la soumission ils le feront et les diffuseurs du complotisme qu’ils le veuillent ou non deviennent des auxiliaires des riches.

      Les riches ne sont pas invincibles = ils ne maitrisent rien ou presque MÊME PAS LEUR FORTUNE DE PACOTILLE = ils ne savent pas tout et nous pouvons = nous allons = les vaincre voilà ma THÉORIE ANTI-COMPLOTISTE

      AUTRE POINT : Pourquoi aucune compassion pour les riches et la petite-bourgeoisie sa courroie de transmission ???? Parce qu’ils sont des vecteurs de terreurs en direction du prolétariat. Les Bobos propagent LEUR terreur – LE COMPLOTISME notamment – ils diffusent des idées RÉFORMISTES parmi les prolétaires – ils propagent le message du BON FLIC (RÉFORMISTE – ATTAVISTE – CONCILIANT) et le message du MÉCHANT FLIC sanguinaire – tout puissant – invincible (sic et resic) – cruel et que seule la soumission des opposants peut satisfaire.

      C’est pour la même raison que je dénonce la go-gauche qui fait la pluie et le beau temps soi-disant pour opposer l’extrême droite quand dans les faits – elle en fait la promotion de ces groupuscules insignifiants

      Il nous faut concentrer toutes nos énergies contre le mode de production capitaliste – contre le système en entier qu’il faut renverser tout le reste se règlera de surcroit

      robert Bibeau. Éditeur http://www.les7duquebec.com

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *