La psychiatre Dominique Bourget dans l’affaire Turcotte

 

 Je ne cherche pas, dans cet article, à être objective. Je réagis simplement subjectivement à une personne qui me semble manquer d’objectivité dans son jugement.

Vous avez, j’imagine, entendu parler des propos ahurissants de la psychiatre Dominique Bourget en réponse aux questions des commissaires à la troisième journée d’audition de la Commission d’examen des troubles mentaux de Guy Turcotte, le 12 janvier dernier. Elle a expliqué que Guy Turcotte ne pouvait se réhabiliter s’il demeurait enfermé. Sans condition, il devait être libéré!

Mais d’où sort-elle? Que fait-on de TOUS les autres prisonniers ou malades qui auraient eux aussi bien besoin d’être réhabilités par la libération!

Un trouble d’adaptation avec humeur dépressive

Il faut se rappeler qu’au moment du procès, la défense a soutenu qu’un trouble d’adaptation avec humeur dépressive expliquait que l’homme soit passé à l’acte qu’il a posé sur ses enfants le 20 février 2009. Car déprimé après sa rupture avec Isabelle Gaston, il a poignardé à 46 reprises ses deux enfants, Anne-Sophie, 3 ans et Olivier, 5 ans.

Depuis juillet dernier, suite au verdict du jury qui l’a déclaré non responsable des meurtres commis pour cause de troubles mentaux, il est interné à l’Institut Philippe-Pinel. Le Dr Bourget est l’un des psychiatres embauchés par Guy Turcotte.

Qu’est exactement un trouble d’adaptation? D’après un psychiatre invité la semaine dernière à l’émission de Denis Lévesque, un trouble d’adaptation se produit lorsque nous ne sommes plus capables de nous adapter à une situation qui nous dérange, nous déprime. C’est ce qu’a vécu Monsieur Turcotte suite à l’annonce de la séparation avec sa femme. Mais qui d’entre nous n’a jamais vécu de crise d’adaptation, de séparation, de pertes financières, de deuils, etc.? Nous avons passé à travers. Nous n’avons pas pour autant poignardé ceux qui nous faisaient souffrir – même si parfois l’envie de se venger a pu nous traverser momentanément la tête, mais nous avons fait face, nous nous sommes maîtrisés, comme cela doit être.

Le Dr Bourget a déclaré aussi que Monsieur Turcotte, une fois libéré, ne serait pas plus dangereux ou menaçant pour la société que la plupart d’entre nous, puisqu’il serait fort peu probable que les mêmes conditions qui ont incité Turcotte à sombrer dans un moment de folie se reproduisent. Non, les mêmes conditions, bien sûr que non – les enfants sont déjà morts! Pourtant, le trouble d’adaptation dont souffrait Turcotte – et dont il serait guéri d’après le Dr Bourget puisque la situation qui créait le trouble a disparu – est directement relié à la notion de séparation avec sa femme. Cette dernière est toujours vivante.

Et si un jour son ex-conjointe, Madame Isabelle Gaston, se remariait et avait d’autres enfants? Seraient-ils en danger? Et si lui-même se remariait et avait d’autres enfants, et qu’une fois de plus sa partenaire voulait le quitter, est-ce que les mêmes conditions du drame ne seraient pas recréées?

Peut-être Monsieur Turcotte souffre-t-il d’un problème plus grave qu’un trouble d’adaptation?

Le chaînon manquant

D’ailleurs, selon le psychiatre traitant de Guy Turcotte à Pinel, le Dr Pierre Rochette, le trouble d’adaptation ne suffit pas à expliquer le crime. Il parle plutôt d’un «chaînant manquant» que l’on doit identifier. Évidemment, le Dr Dominique Bourget n’est pas d’accord pour qui le trouble d’adaptation, à lui seul, explique tout.

Elle dit : «Il n’y a pas de chaînon manquant. Pour moi, on comprend que la maladie a porté M. Turcotte à poser ces gestes. Il ne faut pas chercher à comprendre quelque chose qui a déjà été compris.»

Une attitude qui manque de compassion envers l’ex-conjointe, Isabelle Gaston

Isabelle Gaston n’est pas la coupable dans ce débat. Les événements tragiques qu’elle a vécus méritent notre respect et notre compassion.

L’étiquette de «personne extrêmement fragile sur le plan psychologique» attribuée par la psychiatre Bourget à Isabelle Gaston m’apparaît grotesque. Si j’étais à la place de Madame Gaston, oui, je me sentirais fragile. Et sans doute les cauchements doivent être récurrents pour elle! Il ne doit pas être facile d’oublier que ses enfants ont été poignardés à 46 reprises!

Le Dr Bourget dit aussi au sujet de Mme Gaston qui a déjà révélé ses craintes pour sa vie et celle des enfants qu’elle pourrait avoir dans le futur que ce sont des craintes IRRÉALISTES, car, dit-elle «nous n’avons aucune information comme quoi Guy Turcotte lui en voudrait.»

«Comme elle n’avait pas à craindre qu’il fasse du mal à leurs enfants en 2009», a rétorqué Me Claudia Carbonneau, procureur aux poursuites criminelles et pénales, qui s’oppose vigoureusement à la libération de Guy Turcotte.

Ce à quoi répondit le Dr Bourget qui a réponse à tout : «C’était imprévisible, mais ça ne l’est plus.»

Conclusion

Je fais confiance au bon sens de l’ensemble des commissaires, avocats, juges, psychiatres, professionnels divers pour ne pas suivre la psychiatre dans sa …. vision.

Carolle Anne Dessureault

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d’argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l’épanouissement de la personne par la pratique de l’attention vigilante : la pleine conscience.

35 pensées sur “La psychiatre Dominique Bourget dans l’affaire Turcotte

    • avatar
      19 janvier 2012 à 6 06 36 01361
      Permalink

      Je rêvais, il y a quelque temps que j’étais le policier qui arrêtait le dr Turcotte.

      Je le tenais en joue avec mon arme et le psychiatre près de moi disait:

       » Ne tirez pas, nous parviendrons à le soigner et le guérir!!! »

      Je lui ai répondu:

      « Vous aurez moins de difficulté à me soigner moi, qu’à le soigner lui! »

      Bang Bang!!!

      Elie l’Artiste

      Répondre
      • avatar
        26 janvier 2012 à 16 04 37 01371
        Permalink

        Tout est dit! Et fort à propos.

        Merci.

        Carolle Anne Dessureault

        Répondre
    • avatar
      19 janvier 2012 à 6 06 36 01361
      Permalink

      Je rêvais, il y a quelque temps que j’étais le policier qui arrêtait le dr Turcotte.

      Je le tenais en joue avec mon arme et le psychiatre près de moi disait:

       » Ne tirez pas, nous parviendrons à le soigner et le guérir!!! »

      Je lui ai répondu:

      « Vous aurez moins de difficulté à me soigner moi, qu’à le soigner lui! »

      Bang Bang!!!

      Elie l’Artiste

      Répondre
    • avatar
      26 janvier 2012 à 16 04 40 01401
      Permalink

      @pierrejcallard

      Article très pertinent!

      Malheureusement, je crois qu’il sera libéré … Quelle société n’est-ce pas? Pourtant c’est nous qui l’avons créée.

      CAD

      Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 8 08 01 01011
    Permalink

    Pourquoi alimente-t-on l’énergie de la peur ?? Probablement que les gens sont inconscients qu’en alimentant cette énergie, ils créent les évènements relié à cette énergie. Si je passe mon temps à avoir peur qu’on me vole, je vais m’attirer des voleurs car c’est ce que je demande à l’univers et je le crée dans l’énergie par mes pensées en alimentant cette peur. Je n’excuse pas le geste cruel du Dr Turcotte, et je ne suis pas là pour le juger non plus. Mais il faut bien s’avouer que ce n’est pas qu’il est tué ses enfants qui fait réagir autant la population. Mais c’est plutôt la façon qu’il a prit pour le faire. S’il les avait empoisonné, on n’en parlerait même plus puisque c’est déjà arrivé qu’une mère noie ses enfants, ou une autre les a battu à mort, les a abusé sexuellement, ou abandonné dehors au gros froid. N’est ce pas cruel d’abandonner et de laisser geler son petit bébé naissant dans une poubelle?? On n’en parle même plus aujourd’hui car c’est moins pire que de les avoir poignardés. Que nous pensons. Personnellement je n’entretiens pas ces pensées de peur et de vengeance. J’envoie à la place beaucoup de lumière et d’amour car c’est ce que cet homme a besoin pour adoucir son cœur. C’est ce que j’ai fait aussi pour que ces deux petites âmes soit en paix. Et ne vous inquiétez pas, la justice divine s’en occupe car celle sur terre est inexistante. Il faut aussi voir chez certaine personne, ce que cet évènement réveille en dedans d’eux. C’est cette partie qu’ils (elles) ont besoin de guérir. Jésus ne nous a-t-il pas appris à pardonner et à aimer les autres comme nous même ?? Pourtant Il n’avait rien fait pour mériter ce que les romains lui ont fait. Mais il devait passer par là pour accomplir sa mission d’âme. Alors si vous croyez à la réincarnation, personne ne sait vraiment ce que ces âmes sont venues régler ensembles dans cette vie. Je crois qu’il est préférable de laisser la justice karmique s’en occuper et tout ce que nous pouvons faire est de mettre de la lumière, de l’amour et du pardon au lieu d’alimenter la peur et la haine, ce qui nous fait intérieurement mal à nous même en entretenant ces sentiments si négatifs. C’est une opinion bien personnelle car j’ai appris avec le temps et les évènements de ma vie à devenir un guerrier pacifique. Et connaissant mon tempérament j’ai dû travailler très fort. Faire la guerre ou se venger n’arrange absolument rien. Au contraire. Mais de pouvoir trouver et entretenir la paix intérieure, ça n’a pas de prix.

    Bonne journée

    Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 9 09 35 01351
    Permalink

    La violence attire la violence.

    Pourquoi aller au même niveau que cet animal de Guy Turcotte?

    Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 9 09 43 01431
    Permalink

    Malheureusement au Québec, on s’occupe du bien-être des criminelles; pas des victimes.

    Répondre
    • avatar
      26 janvier 2012 à 16 04 38 01381
      Permalink

      Une situation qui me préoccupe beaucoup.

      Merci.

      C.A. Dessureault

      Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 11 11 54 01541
    Permalink

    La psychiatre a dit ceci, l’autre psychiatre a dit cela. C’est une bataille d’experts.

    Hahaha! Elle est bien bonne. Les médecins sont des des demi-dieux. Vous ne saviez pas ça?

    En ce qui concerne les ‘psychiatres’ qui se présentent devant la Cour comme ‘experts’ et qui prétendent pouvoir expliquer ou prévoir le comportement futur d’un tel ou d’un autre, parce qu’ils sont des ‘experts’, je call Bullshit, encore une fois, et je vous renvoit à ce que disent les médecins à propos des psychiatres et les psychiatres eux-mêmes à propos des bases scientifiques des diverses maladies qu’un comité invente à tous les ans.

    Si vous ne comprenez pas l’anglais, je vous plaint. Vous manquez un bon show!

    Conclusion… selon les psychiatres eux-même, il n’axiste AUCUN test scientifique ou médical pour démontrer qu’une maladie ‘mentale’ comme un ‘trouble d’adaptation avec humeur dépressive’ existe véritablement.

    C’est pas des jokes. On vout prend pour de parfaits imbéciles, et certains d’entre vous leur donnez parfaitement raison de penser ça.

    Recherchez ‘psychiatry is a fraud’ sur youtube ou google. Bonne lecture et bon visionnement!

    La psychiatrie est une fraude.

    Je call Bullshit!

    http://www.youtube.com/watch?v=bPOrD6xfDNo&feature=related

    Répondre
    • avatar
      19 janvier 2012 à 12 12 25 01251
      Permalink

      Ce qui ne veut pas dire que certains psychiatres ne réussissent pas à aider leurs patients, mais s’ils le font, ce serait plutôt en utilisant la psychologie, en servant de soutien moral, en étant un bon auditeur, et en utilisant le ‘gros bon sens’.

      Dans ce cas, le ‘gros bon sens’ dit que personne ne peut jurer qu’il/elle peut prévoir le comportement futur de Turcotte, ou qu’il/elle peut expliquer ce qui s’est passé dans sa tête quand il a tué ses enfants.

      Seul Turcotte peut savoir cela avec certitude.

      Prétendre autrement est non seulement absurde, mais également manifestement faux.

      Mais tout le monde (juges et avocats) joue le jeu, car les psychiatres font partie du système de ‘justice’.

      La loi dit que ce sont des ‘experts’. Donc, on fait comme si.

      Je call bullshit!

      (C)

      Répondre
      • avatar
        19 janvier 2012 à 12 12 46 01461
        Permalink

        Carole-Anne,

        Merci pour cet article et vos divers autres articles et bonne année.

        L’affirmation à l’effet que la crainte de Mme Gascon est irréaliste est tout simplement incroyable!

        J’en reviens pas.

        Répondre
        • avatar
          19 janvier 2012 à 13 01 05 01051
          Permalink

          Peut-on espérer trouver la vérité (verdict), en se fondant sur des spéculations faussement présentées comme des faits (opinions de psychiatres)?

          Poser la question, c’est y répondre.

          Je call Bullshit, et je défie quiconque de démontrer le contraire.

          Répondre
    • avatar
      26 janvier 2012 à 16 04 42 01421
      Permalink

      Merci Aimé pour vos propos.

      Je crois que c’est une des raisons qui créé la violence intérieure des gens … une rage d’impuissance devant les manigances des jeux de pouvoir.

      On en a assez, je le sais.

      Carolle Anne Dessureault

      Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 14 02 56 01561
    Permalink

    @ Viviane
    Je suis pleinement d’accord avec votre point de vue. La peur entretient et fait vendre l’idée d’un besoin de justice pour nous sécuriser et nous donner bonne conscience… Heureusement l’ombre recule de plus en plus face à l’arrivée de guerriers ‘’pacifiques’’, de personnes qui se permettent de changer leur lunette pour témoigner par leur exemple qu’il y a une autre façon de régler les maux de notre ignorance institutionnalisée.
    Une anecdote personnelle pour vous illustrer cette ‘’programmation institutionnalisée’’. Ça remonte à plus de trente ans lorsque ma plus jeune sœur faisait ses devoirs et leçons, elle m’a fait lire dans son livre de science religieuse : ‘’ que pour être un(e) bon(ne) chrétien(ne), il ne fallait pas croire en la réincarnation…’’. Certes nous n’avons pas besoin d’adhérer à cette loi naturelle pour être une personne compatissante face aux ‘’injustices’’ soi-disant injustes, maintenant de reconnaître qu’une action bonne ou mauvaise, peut avoir effet que dans une ou l’autre de nos incarnations, cela nous fait réaliser toute la responsabilité que nous avons envers nous même et l’ensemble. Si tous reconnaissent que Mozart était un géni, c’est qu’il a travaillé pour y arriver et cela parce qu’il semé dans une vie antérieure pour le récolter subséquemment. Sans admettre cela, il ne peut y avoir une compréhension raisonnable du principe de la justice. Au-delà de toutes les atrocités que l’homme a créé et fait subir à son semblable, c’est d’avoir perpétuer l’IGNORANCE de Qui il est et de l’étendue de son pouvoir.
    Alors nous voulons vivre ou subir la vie… Quelle lunette je porte? À ce propos il y a un très bon film qui illustre bien le rôle de nos pensées, émotions sur le déroulement de notre vie…
    ‘’What the Blip do we know? Ou qu’est-ce que la réelle réalité? Un bijou pour mieux comprendre un aspect de la physique quantique.
    Et bravo au Guerrier Pacifique!

    Jacques Lacoste

    Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 16 04 00 01001
    Permalink

    Bonjour à tous,

    J’abonde dans le sens de Aimé, et je vais en rajouter avec des documents et vidéos en français, car il y en a plein Aimé.

    Tout d’abord les diagnostics c’est de la foutaise, la psychiatrie est une pseudo-science et n’a jamais rien guérit. C’est une fraude totale au service de la maladie, des Cies pharmaceutiques, de la torture, de la dictature et de la mise en place du gouvernement mondial, ainsi que du contrôle de l’esprit. Elle a infiltrée et contribué à corrompre davantage le système judiciaire. Les psychiatres affirment n’importe quoi et son contraire en Cour, dépendamment de qui les paie. Et ils ne sont jamais poursuivi pour parjure, alors que plusieurs ont affirmés une chose sur un sujet dans un procès, et son contraire sur le même sujet dans un autre procès. Le système les protège. Voici un document à ce sujet :

    http://www.droitshumains.ca/pdf/Justice.pdf

    L’expérience de Rosenhan démontre clairement la fraude des diagnostics en psychiatrie :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Rosenhan

    Voici un texte que j’ai écrit consernant le système judiciaire, avec des liens à prpos de la psychiatrie.

    http://www.centpapiers.com/la-dictature-judiciaire/90022

    Et un autre concernant la psychiatrie :

    http://www.centpapiers.com/leglise-de-scientologie-la-psychiatrie-et-la-psychologie-officielle/64246

    Enfin voici deux vidéos qui démontrent amplement la fraude de la psychiatrie :

    Psychiatrie : la vérité sur ses abus :
    http://www.dailymotion.com/playlist/x11lk_thesavoisien_psychiatrie-fr-2006/1#videoId=x2emj1

    Le marketing de la folie :
    http://www.dailymotion.com/playlist/x17nq8_CCDH_marketing-de-la-folie/1#videoId=xc36hn

    Cordialement,

    Nicolas

    Répondre
      • avatar
        19 janvier 2012 à 19 07 29 01291
        Permalink

        Salut Aimé,

        Bonne année à toi aussi. Je pense que ça va en être toute une, depuis le temps qu’on spécule sur 2012. Et il semble bien qu’il y aura de grands événements avec une économie mondiale sur le point de s’effondrer et une 3e guerre mondiale à nos portes en lien avec la confrontation avec l’Iran et la Syrie.

        Si tu as aimé le document concernant les liens entre le système judiciaire et la psychiatrie, peut-être aimeras-tu les autres documents de la CCDH sur la psychiatrie. Voici le lien, tu n’as qu’à cliquer sur le document qui t’intéresse pour l’ouvrir :

        http://www.droitshumains.ca/publications/

        Cordialement,

        Nicolas

        Répondre
        • avatar
          20 janvier 2012 à 0 12 02 01021
          Permalink

          Monsieur Baudoin

          Il est important de préciser les origines de la Commission des citoyens pour les droits de l’homme:

          La Commission des citoyens pour les droits de l’homme (CCDH), homologue dans les pays francophones de la Citizens Commission on Human Rights (créée en 1969), est un organisme créé par l’Église de scientologie et par le psychiatre Thomas Szasz. Il se présente comme ayant pour objectif de lutter contre les « violations des droits de l’homme en psychiatrie » (c’est-à-dire le recours abusif aux psychotropes, à l’électroconvulsivothérapie et aux internements), voire contre la psychiatrie tout entière.

          Cette organisation ne doit pas être confondue avec des instances gouvernementales ou non-gouvernementales de défense des Droits de l’homme possédant des noms fortement ressemblants, telles que la Commission nationale consultative des droits de l’homme ou la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_des_citoyens_pour_les_droits_de_l%27homme

          Dans le cadre de leur code religieux, les scientologues mettent un point d’honneur « de dénoncer et d’abolir toutes les pratiques préjudiciables physiquement dans le domaine de la santé mentale », et créent ainsi une atmosphère de sécurité et de sûreté dans le domaine de la guérison mentale.

          En conséquence, en 1969, des scientologues ont établi la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), un groupe de surveillance qui mène des enquêtes et dénonce les violations des droits de l’Homme commises par les psychiatres.

          http://www.scientologie.fr/activity/citizens-commission-on-human-rights/citizens-commission-on-human-rights.html

          Je tiens à préciser que je déplore les dérives dans les commentaires sous cet article.

          J’invite l’auteure à nous préciser si elle endosse tous les commentaires formulés sous son article.

          Pierre R. Chantelois
          Pierre R. Chantelois

          Répondre
          • avatar
            20 janvier 2012 à 1 01 21 01211
            Permalink

            Salut Pierre,

            Tu décris bien la situation de la CCDH. Mais ce n’était pas une cachette pour ceux qui vérifient les liens que j’ai donné.

            Quand tu parles de dérives dans les commentaires, je n’ai pas l’impression que tu t’adresses à moi, même si ton commentaire laisse planer l’ambiguité en étant adressé à mon nom avec deux fautes sur 7 lettres.

            Je ne vois pas pourquoi l’auteure devrait se sentir obligée de répondre si elle est d’accord avec les commentaires, c’est à chacun d’assumer ses affirmations. Comment pourrait-on être responsable des affirmations des autres?

            Cordialement,

            Nicolas

    • avatar
      26 janvier 2012 à 16 04 50 01501
      Permalink

      @Nicolas,

      Merci pour l’information. Je mettrais par contre un bémol, je crois qu’il y a eu des bienfaits sortis de la psychiatrie ou psychologie. Pensons à Françoise Dolto qui a su rejoindre les enfants … les respecter. Elle les respectait.
      Merci.

      CAD

      Répondre
      • avatar
        27 janvier 2012 à 13 01 30 01301
        Permalink

        Bonjour Carolle Anne,

        Je suis d’accord avec toi, il y a eu des bienfaits de la part de psychiatres, psychologues et psychanalyste, mais dans la mesure ou ils sortaient du cadre officiel de leur discipline. Tu parles de la psychanalyste Françoise Dolto, c’est un exemple, pour ma part j’aime bien les travaux et les expériences de Jung et des freudo-marxistes (surtout Wilhelm Reich, Otto Gross, et Erich Fromm). Reich était aussi psychiatre. J’aime bien le mouvement de l’antipsychiatrie dont plusieurs psychiatres faisaient partie.

        Plusieurs sortes de psychothérapies sont intéressantes comme la psychothérapie psychocorporelle intégrée et la bioénergie d’Alexander Lowen. Plusieurs psychologues sont formés à ces approches. Ce que je critique, c’est ceux qui reste enfermés dans le cadre universitaire et qui refuse l’éclectisme. La médication et les électrochocs sont inutiles et même nuisibles en rapport avec la guérion. Et la thérapie uniquement verbale est souvent insuffisante. Il faut au moins proposer des outils que le patient pourra se servir par lui-même, sans créer une dépendance envers le thérapeute. Les thérapies qui sont à la fois fréquentes et à long terme ne devrait pas exister. Il est inutile d’entretenir une thérapie avec un patient qui ne pose jamais d’action thérapeutique par lui-même, car seule l’autoguérison a des effets durables.

        Cordialement,

        Nicolas

        Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 16 04 46 01461
    Permalink

    Jacques

    Merci de porter les même lunettes que moi. C’est comme ça qu’on va arriver à élargir la nouvelle conscience et vision du nouveau monde qui frappe à nos portes un pas à la fois. Alors restons pacifiques car c’est un des ingrédients majeurs à l’amour et pour pouvoir vivre dans une paix durable sincère et authentique.

    Viviane

    Répondre
  • avatar
    19 janvier 2012 à 22 10 34 01341
    Permalink

    Un peu d’accord avec votre point de vue Viviane, dans un monde « idéal », mais plus d’accord avec le point de vue de Carolle Anne, que l’on analyse et pense à la réhabilitation c’est bien OK, mais on doit aussi assumer ses responsabilités, moi je pense aux enfants qui ont subi la foudre du père, s’il avait détruit sa maison, l’auto de sa femme, mit le feu partout, c’est une chose qui se fait et donc on peut réclamer justice pour se faire rembourser mais là, dans une « passe momentanée » , un égarement passager , il a commis un crime, alors que l’on le déclare non coupable et réhabilitable, je me permet de dire qu’il doit avoir un sérieux temps de réflexion de réhabilitation et surtout pas dans la société….
    Je ne comprends pas comment si on tue un enfant en conduisant que le gars soit mis en dedans, (pourquoi au juste, il ne voulait pas le tuer, juste conduire vite avec une bière dans le gosier ! Il doit payer sa faute et de là changer son comportement et comprendre son geste, en voyant le geste et sa folie passagère soit « excuser » dans le genre « pôvre tit pite » c’est pas de ta faute t’était ailleurs, une autre personne, ne t’en fait maintenant nous savons que cela se répètera pas.
    Alors que l’on me dise que le Monsieur peut sortir 100% net, pratiquement sans conséquence du terrible geste posé, je me questionne sérieusement sur quelle route de justice nous vivons.
    Ce Monsieur a besoin d’aide, et ne venez pas me dire qu’en sortant libre de tout, il aura les soins nécessaires pour se réhabiliter. Je ne parle même pas de le mettre en prison mais de vivre le temps de réellement comprendre ce qu’il a fait.
    Que l’on soit avec la « pensée magique » serein et tout en « zen » avec tout, il faut quand même que le respect de soi et des autres soient présents, il n’y pas de recette magique, on a ce que l’on a pour la justice, mais faut surtout pas penser quand laissant un geste comme cela sans réagir, va aider la société.
    C’est drôle parfois comment on réagit, exemple 2 personnes sont en chicane profonde, colère et tout, il tue l’autre dans une folie passagère, de la on peut analyser si faute, ou pas etc… mais si les 2 même personnes , un des deux prend un ami ou une personne n’ayant rien à voir avec leur vie et leur chicane on l’assassine… un peu comme je brise ton char pour te faire mal, je casse ton cellulaire mais là se sont des enfants qui ont débuté leurs vies et ne comprennent pas grand chose à la stupidité des adultes et on leur enlèvent leur droit légitime de vie, et ca c’est gratis ? sans pénalité ouffffff j’ai de la misère avec tout cela.

    Répondre
  • avatar
    20 janvier 2012 à 1 01 52 01521
    Permalink

    Denis

    C’est juste qu’on ne doit pas se laisser aller à satisfaire l’égo, qui lui, amplifie, réclame la vengeance, crie à l’injustice et c’est lui aussi qui vie l’incompréhension et pousse le mental à créer plein de scénarios qui alimentent la colère et tous les sentiments reliés à cette situation. L’égo veut absolument avoir raison et se venger. Alors pourquoi lui donner de la force ?? Je dois le mettre à mon service et non le contraire pour pouvoir sortir de l’illusion. Disons que vous croyez à la réincarnation et que vous avez la certitude que dans une autre vie les deux enfants étaient des gens très violents et qu’ils ont commis des meurtres crapuleux et n’ont jamais payés pour ce qu’ils ont fait à cause de la justice qui n’a pas fait son devoir. Est-ce que ce serait moins pire de savoir qu’ils avaient une dette karmique à payer ?? Il n’y a pas de situation qui arrive pour rien dans la vie d’une personne. Tout est inter relié. Il y a toujours une synergie consciente ou inconsciente et parfois ce sont des pactes que les âmes font ensembles et ils viennent régler ce qu’elles ont à régler. Ce n’est pas à nous de juger mais simplement mettre de la lumière et de l’amour dans toute cette histoire afin que ces âmes puissent vivre en paix et c’est déjà tout un contrat. Sauf que la société alimente encore la colère, la frustration, la haine en criant haut et fort ‘’œil pour œil et dent pour dent’’. Ça donne quoi ?? Collectivement on va récolter de la colère, des frustrations, de l’injustice etc. En faite, que du négatif car c’est ce que nous entretenons. Nous ne sommes pas des êtres humains venant vivre une expérience spirituelle mais nous sommes des êtres spirituels venant vivre une expérience humaine. Alors conduisons-nous comme tel. Nous avons perdu ce côté de nous car nous nous sommes identifié à un corps humain à cause de l’égo qui nous garde dans l’illusion de la matière. Je n’irai pas plus loin car je n’en finirais plus. Je finirai par dire que tout est une question de niveau de conscience de paix et d’amour. Il suffit de retrouver sa véritable essence en soi. C’est justement la collectivité, la société avec les vieux schèmes de pensées qui garde encore l’humanité dans l’égo collectif et l’inconscience. Mais je sais que les grands changements arrivent bientôt et je le souhaite de tout cœur.

    Répondre
  • avatar
    20 janvier 2012 à 6 06 45 01451
    Permalink

    J’ai déjà dit tout ce que je pensais de l’affaire Turcotte. J’espère que Turcotte ne sera jamais libéré. S’ils devait l’être, je contribuerais avec plaisir aux frais de la défense pour « insanité temporaire » de quiconque l’abattrait.
    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/08/le-mystere-du-jury-turcotte-1-4-194-304/
    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/22/mettre-a-lecart-le-fou-qui-a-tue-ses-enfants/
    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    20 janvier 2012 à 10 10 19 01191
    Permalink

    Pierre JC Allard

    Je ressens votre grande frustration, votre colère, l’injustice et votre impuissance face à cette situation. Des sentiments dévastateurs pour le corps physique lorsqu’on les entretient à long terme. Il y a deux clans dans la société. Les moutons blancs qui se plient à tout et qui font tout ce qu’on leur demande de faire sans rien dire et les moutons noirs qui se rebellent, se mettent en colère, soulèvent les foules, crient à l’injustice etc. Qui a raison entre les deux?? Ni un ni l’autre. Les deux perdent leur pourvoir créateur à l’intérieur d’eux. Je vais raconter une petite anecdote. Mon ex traitait ses employés comme de la merde, des esclaves qui n’avaient pas le choix et se croyait tout puissant car il était le boss. Il a récolté plein de problème de la part des moutons noirs, et dès qu’il en réglait un, un autre se présentait. Je regardais aller ça sans dire un mot et j’en profitais pour régler une douleur d’autorité à l’intérieur de moi que son comportement me faisait vivre (miroir). Je n’étais pas d’accord avec sa façon de faire car je savais qu’il tournait en rond en continuant d’imposer sa dictature, son control et sa fausse toute puissance qui ne faisait que soulever de la colère et des frustrations de la part des employés. Alors j’ai mis mon pied à terre. Pacifiquement je lui ai fait voir qu’au lieu d’entretenir ce comportement négatif, si avec respect il faisait une équipe au lieu d’imposer sa loi, il aurait de meilleurs résultats. Alors j’ai pris l’affaire en main et tous les matins je posais un geste de reconnaissance envers les employés. Ex : je souhaitais bonne fête à l’employé le matin de son anniversaire et plein d’autre chose. Ça n’a pas été long qu’il a vu les changements sous ses yeux. Il a évité le syndicat, les menaces ont cessées et l’entreprise est devenue très florissante avec une bonne équipe de gens heureux au lieu de gens frustrés. Les problèmes sont devenus inexistants. Agir pacifiquement n’est pas de fuir les responsabilités et les normes à respecter. C’est seulement la façon de le faire. Les gens ne sont pas méchants comme on le dit, ils sont tout simplement souffrants. Souffrants à cause de tout ce qui est véhiculé par la société, par la collectivité qui continue d’entretenir des sentiments négatifs et qui réclame ‘’œil pour œil dent pour dent ‘’. Qui selon vous souffre le plus ?? La personne qui se fait tuer parce qu’il a tué ou la personne qui vit avec ses remords. Personne ne peut juger des sentiments qui habitent l’autre personne. Nous ne sommes pas des devins par déductions ou suppositions. Pourquoi y a-t-il autant de cancer ?? La société est rongée par tous ces sentiments entretenus qui les tuent à petit feu à l’intérieur. Il est temps qu’ils en prennent conscience. Si chacun vit est en paix, que voulez vous qu’ils sèment à part de la paix ?? Tout part de l’intérieur de chacun. Et s’il y en a un qui tombe, au lieu de bûcher dessus, on l’aide à se relever. C’est ma façon de voir mais nous ne sommes pas tous rendus là. Ce n’est pas en tuant l’autre que mon injustice intérieure va se régler. C’est juste un placébo qui me satisfait temporairement. Mais le sentiment est toujours là jusqu’à la prochaine injustice qui se présentera. Je ne soigne pas à la bonne place et je reste pris intérieurement. Comment pouvoir profiter et trouver la vie belle en entretenant de tels sentiments. Mais vous avez le droit car Dieu nous a donner le libre arbitre du bien ou du mal et c’est ce qui fait que l’humanité en est rendu là.

    Répondre
  • avatar
    20 janvier 2012 à 10 10 56 01561
    Permalink

    Bonjour Pierre R,

    Je ne savais pas que cette ‘commission’ faisait partie de l’église de scientologie. C’est bon à savoir, mais est-ce que ça change quelque chose?

    Le Dr. Thomas Szasz dit la même chose que bien d’autres médecins et que les psychiatres eux-mêmes (documentés par plusieurs témoignages vidéos en ligne.)

    C’est un fait, les maladies psychiatriques sont véritablement des ‘troubles’ pour lesquels il n’existe aucun test scientifique. Un comité de psychiatres se réunit annuellement et ‘vote’ pour adopter de nouveaux ‘troubles’ et les inclure dans le manuel (DSM) dont ils se servent pour diagnostiquer les gens avec tel trouble ou tel autre trouble, comme pour Turcotte.

    Les psychiatres ont contribué à semer le doute dans l’esprit de jurés avec leurs théories et leurs spéculations, fondées sur leurs manuel contenant les troubles mentaux adoptés suite à un vote.

    Personnellement, je trouve que les psychiatres ont perdu beaucoup de crédibilité dans cette affaire, et c’est bien tant mieux tant qu’à moi.

    On oublie trop souvent que ces mêmes psychiatres prescrivent du Ritalin aux enfants, sans broncher, des anti-dépresseurs aux adultes, et que ces drogues détruisent des vies, pas mal plus que le cannabis, par exemple, qui est toujours criminalisé.

    Personnellement, j’ai peu de respect pour ceux qui fournissent des pilules dangereuses à des enfants et des adultes, qui se cachent derrière une diplôme et une corporation professionnelle pour justifier leurs actes, puis qui se pointent en Cour en tant qu’experts pour exposer des ‘théories’ pour lesquelles ils sont payés par une des parties.

    Pas pantoute, et je call Bullshit!

    Répondre
    • avatar
      20 janvier 2012 à 11 11 05 01051
      Permalink

      Personnellement, je pense qu’il est important de débattre la psychiatrie, et de voir si c’est VRAI ou si c’est de la bullshit.

      Pourquoi le système de justice serait-il à la merci d’une science qui n’en est pas une?

      Si c’est une véritable science, qu’ils le prouvent, mais ils admettent eux-même qu’il ne peuvent pas prouver scientifiquement l’existence d’une seule maladie mentale.

      Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

      Répondre
  • avatar
    21 janvier 2012 à 6 06 06 01061
    Permalink

    @ A.L

    « C’est bon à savoir, mais est-ce que ça change quelque chose? » C’est la bonne question à poser. J’ai toujours considéré comme comme des peu-doués à l’influence pernicieuse, ceux qui incapables de juger d’une idée ou d’une proposition à sa valeur propre voudraient nous la faire rejeter parce qu’ils n’aiment pas ceux qui l’ont exprimée.

    On a ainsi voulu critiquer les Écoles Waldorf parce qu’on n’aime pas Steiner et les Nazis voulait proscrire la musique de Mendelssohn parce qu’il était Juif ! Que ce soit les Scientologues ou les Petits Frères des pauvres qui le disent ne devrait en aucune façon remplacer l’examen objectif de ce que font les psychiatres quand on se demande s’ils sont ou non des charlatans.

    Que la psy Bourget dise des âneries répugnantes ne prouve pas que tous les psychiatres soient des ânes, mais laisse à penser qu’on ne puisse plus dire qu’être psychiâtre soit la preuve que l’on n’en est pas un.

    Je profite de cette occasion pour souligner que mon commentaire initial ci-dessus a été amputé et que j’ai consenti à ce qu’il le soit pour répondre aux inquiétudes de François. Ceux qui voudraient en lire le texte original le trouveront en commentaire à l’article de Carolle sur « Les 7 du Québec »

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      26 janvier 2012 à 16 04 54 01541
      Permalink

      @pierrejcallard

      Bonjour Pierre,

      Je ne saurais rajouter quoi que ce soit à ton commentaire à A.L. … sauf pour te dire que j’admire la clarté de tes précisions.

      CAD

      Répondre
  • avatar
    21 janvier 2012 à 6 06 32 01321
    Permalink

    @ Viviane

    Turcotte n’a pas sa place dans la société. Pas parce qu’il a tué, mais parce qu’il a prouvé hors de tout doute que dans certaines circonstances il peut tuer. Il peut tuer encore et il est un danger. Une bombe amorcée dont on ne sait quand elle explosera.

    Les charlatans comme cette Bourget – qui prétendent savoir qu’il ne le fera plus – sont des idiots ou plus probablement des mercenaires médicaux payés pour nous le faire croire. Ce sont des gens que je méprise.

    La société a la responsabilité de ne pas laisser cet homme en liberté. Sous aucun prétexte. Si elle peut le garder à l’ombre, tant mieux et ce serait mon premier choix. Mais si le choix est entre lui libre ou lui mort, je n’hésite pas un instant à le vouloir mort.

    Je vous invite à lire cet article… et surtout l’addendum.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/10/087-en-sursis/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    22 janvier 2012 à 11 11 27 01271
    Permalink

    Branchez-vous mon cher PJCA,

    « pierrejcallard
    9 janvier 2012 à 05:39
    @ Michèle Delpech

    Aussi longtemps qu’une population unanimement veule permettra que vivent ces gens, elle méritera qu’on la traite comme la chienlit. Je ne recommencerai à m’intéreser au sort de quidam lambda que lorsque il commencera à régler ses comptes.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/06/26/quand-lindividu-se-fache-2/

    PJCA »

    Le Noögénaire

    Répondre
  • avatar
    22 janvier 2012 à 14 02 33 01331
    Permalink

    Le Noögénaire , comprends pas , Monsieur PJCA, semble très bien branché….. Tant qu’à Madame Michèle , aussitôt que j’en ai fini avec les Avocats ce qui devrait commencer à se faire cette semaine ( la finission ) , je lui paye une ride au Québec. Par contre vu que le commencement n’en fini plus(40 ans) , à la vraie fin si cela dure encore 40 ans , est-ce qu’elle voudras toujours rencontrer  »LE PÈRE NöEL » .
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    22 janvier 2012 à 22 10 49 01491
    Permalink

    @ Noogenaire

    Je me crois branché et raisonnablement au courant. Où est la contradiction entre ma dénonciation de la veulerie populaire et mon désir que Turcotte ne soit pas rlâché ? Dites le moi en vos propres mot, je ne crois pas que vous vous en sortiez bien avec les miens..

    PJCA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *