La rupture du jeûne de la pensée


Sir Wilfrid Laurier, premier ministre du Canada, au début du XXe siècle, disait: «Les Canadiens Français n’ont pas d’opinions, ils n’ont que des émotions». Pierre Trudeau, quelques générations plus tard, parlant des Québécois et nous prêtant désormais des sentiments plutôt que des emotions, ne nous en répétait pas moins que nous n’avions pas d’opinions… C’est sérieux, docteur ?

Pour ceux qui en sont gravement frappés – car nous ne le sommes pas tous également – ca peut l’être. Surtout si on y croit, surtout si on reste prostré, car le manque d’opinions est une maladie de langueur… Prostré devant la TV, avec un « six-pack » de certitudes et un sac qui n’attend pas l’autre de pensées croustillantes, sur le sport et la vie des artistes, vous n’avez plus à prendre parti; à heures fixes, le teléjournal vous nourrira de parti-pris. Peu à peu, ce qui vous serait resté d’opinions va cesser de se remettre en question et se scléroser en entêtements programmés.

Un entêtement est plus facile a gérer qu’une opinion, pour vous et pour les autres. C’est du stable, du solide, du permanent, du bon-pour-la vie. On sera content en haut lieu. Des entêtements en déséquilibre, si on les appuie habilement les uns sur les autre, permettent de bâtir des sociétés-chateaux de cartes qui se tiennent tout seul pour un temps.

Peut-on mourir d’un manque d’opinions ? On peut en mourir de vieillesse tout jeune, quand le cerveau n’a plus d’activité. On peut se momifier sans tomber de sa chaise et sans même changer de position dite sociale, si on y est bien calé par un boulot sans histoires ou un assistanat sans discussions. La mort clinique sera prononcée en temps opportun, quand on aura besoin de la chaise, mais il n’y aura plus de moment opportun où l’on aura besoin de vous. La vie ne vous dérangera plus.

C’est un choix. Un peu dommage, pourtant, car avoir des opinions peut être un plaisir. L’opinion, c’est le signet qu’on met dans le livre de la vie pour retrouver les emotions, chacune à la page où on l’a laissée. Sans opinions pour les mettre en ordre, les emotions viennent et elles passent… Est-ce que ça se soigne, Docteur, le manque d’opinions ? Bien sûr… Quand on écoute… et qu’on parle.

Les opinions naissent quand on écoute. Quand on écoute le pour et le contre, la Gauche et la Droite, ceux qui étaient là bien avant et ceux qui jurent qu’ils vont venir après. Des émotions sont là qui veulent devenir des entêtements, mais, à force d’écouter, presto, une opinion naît ! Quand une opinion est née, elle doit grandir; elle grandit quand on en parle… Tenez, moi, à mon âge, on s’étonne parfois que je parle tant et que je veuille encore écouter. C’est que j’aime bien avoir des opinions… Et vous ?

Ce n’est pas si facile de trouver où écouter et parler. Pouvoir écouter autre chose que le gros bourdon de la pensée conforme, s’entend, pour distinguer toutes les nuances du carillon-humanité et noter parfois les dissonances. Il y a une telle pudeur à montrer nue une jeune opinion dont personne n’a encore pénétré le sens ! Il y a des gens qu’on fréquente toute une vie sans jamais se permettre de leur toucher les idées. Comment s’ouvrir à un parent, un ami, un collègue – avec qui l’on partage depuis toujours une franche camaraderie de l’insignifiance imposée – et lui avouer comme ça, tout de go : « tu sais, je pense… »

Alors, il y a un besoin pour une Allée au Bois virtuelle où les idées peuvent se promener et échanger des œillades ; c’est pour ça que je vous invite sur le site de CentPapiers. Venez exprimer enfin ce que vous avez toujours voulu dire. Allez où vous voulez et au pas qui est le vôtre ; il y aura toujours quelqu’un qui croisera votre route et dont ce sera aussi le pas. Écoutez, puis parlez : on vous écoutera. On proposera ou on s’opposera, mais des opinions naîtront. Les vôtres.

Ne laissez pas passer un jour sans avoir lu une ligne et commenté au moins par un « oui » ou un « non », sans avoir dit « bravo » ou « merde ». Pas un jour sans avoir opiné. C’est ainsi qu’un cerveau paralysé prend son grabat et marche…. Et vous aurez mis des opinions-signets qui vous feront vibrer aux pages d’où les emotions vous auront sauté à la gorge.

Vous y retournerez, à ces pages, et c’est là que vos opinions prendront un sens aussi pour les autres, car, quoi qu’en ait pensé Sir Wilfrid, les emotions sont l’omega comme l’alpha et ce n’est pas sur ce qui vous indiffère que vous ferez la différence, mais sur ce qui vous tient aux tripes. C’est votre emotion ET votre opinion. Partagez-la.

Quand chacun aura osé émettre une opinion et partager la petite parcelle de la vérité qui est en lui – et qui n’est à nul autre, puisque personne n’a eu le même vécu – ce sera la fin du rituel de manipulation des « sans-opinions » par les bien-pensants. Ce sera la fin du long ramadan de la noirceur conformiste. Ce sera la rupture du jeûne de la pensée… et on pourra festoyer.

Pierre JC Allard

15 pensées sur “La rupture du jeûne de la pensée

  • avatar
    17 mai 2010 à 2 02 54 05545
    Permalink

    @PJCA,
    Bonjour, les théories et les phrases mises en lignes sont suffissament expressives pour avoir envie de débattre.
    Faut-il encore que la technique développe, la possiblité de discuter, un exposé sans débatteur me semble un EBook avec un seul lecteur, même si le chiffre au bas du compteur indique le contraire.
    Nous sommes tout disposés à publier argumenter débattre dans un échange pas dans le « vide ».
    Il faut que le message passe et que la technique pour implanter les « articles, avatar etc » suivent..et ce qui en découle soit un plaisir.
    Or c’est vrai que l’on entend souvent « l’écho » mais c’est un phénoméne pas une réalité sinon qu’auditive.Or en ce moment « rien » sinon peut-être ce que nous ne voyons pas.
    Les changements prennent effectivement du temps, alors merci de nous tenir au courant et nous nous engageons à suivre.
    Par contre désolés, surpris de ne pas avoir un échange direct de Forum à Forum, chez nous c’est le cas: La preuve. Vous figurez chez nous depuis bien des années. Alors soyons responsables de nos engagements. Troller ne sert à rien, voila, j’ai livré nos ipinions, la porte est ouverte et le restera.
    Discuter sur le fond, la forme, dans le cadre du respect de chacun avec plaisir.
    Alors ensemble essayons d’avancer positivement.
    Bon courage à vous tous. Puis au plaisir d’en découdre.
    Patrick Juan
    Le Panda

    Répondre
  • avatar
    17 mai 2010 à 8 08 29 05295
    Permalink

    @ Le Panda:

    « Faut-il encore que la technique développe…  »

    Eh oui ! Sur CentPapiers, il y aura du nouveau aujourd’hui même, mais il faudra encore au moins une semaine pour que les forums soient actifs.

    Ici, sur « Les 7 », c’est un peu le wagon Pullman… Oui à des commentaires, mais il ne s’agit pas de reproduire la foire d’empoigne d’Agoravox . Ce sont vos idées qui intéressent. Avez-vous des difficultés à poster ici ?

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    17 mai 2010 à 9 09 07 05075
    Permalink

    @PJCA

    En réponse à votre question si j’ai des difficultés à poster ici, ma réponse et Non.
    Par contre je n’arrive pas à metre ni mon avatar, ni l’article que je me faisais un plaisir de vous faire partager ou il fait la UNe depuis ce matin sur Les Voix.
    Heureusement et j’espére bien que les 7 du Québec comme CentPapaiers, ne deviennent JAMAIS Agora V…
    Je serais plus que déçu et je pense que je ne serais pas le seule.
    Nous, nous n’avons jamais eu, de modération, des dérapages oui, mais nous n’avons cessez de grandir, ne me demandez pas d’explqier je l’ignore.
    Dans la mesure ou vous puissiez m’indiquer comment poster des articles ici, je le ferai, je m’y engage, mais à ce jour je n’y arrive pas.
    Je vais encore regarder de plus proche avec mon équipe.
    Bon courage, je constate et j’en remercie tous les lecteurs que mon dernier article à attiré, chez vous, plus de « 500 » lecteurs, merci à chacune et chacun alors en attendant CentPapiers…..
    Je veux bien vous apporter notre modeste contribution « ici »
    Patrick Juan
    Le Panda

    Répondre
  • avatar
    17 mai 2010 à 9 09 16 05165
    Permalink

    Mille excuses,
    Pour les quelques fautes de français.
    Trop de précipation.
    Patrick Juan
    Le Panda

    Répondre
  • avatar
    17 mai 2010 à 9 09 40 05405
    Permalink

    Voila,
    J’ai utlisé un autre pseudo pour les 7 du QUEBEC
    Patrick Juan
    Le Panda

    Répondre
  • avatar
    17 mai 2010 à 14 02 32 05325
    Permalink

    Monsieur Allard , permettre à tout le monde d’exprimer une opinion et que vous en soyez le juge , bravo.=== Mais faudra faire attention à Victor C Goobloom , car il n’aurait pas voulu qu’il en soit ainsi lors de la commission d’enquête Bouchard-Taylor.

    Répondre
  • avatar
    17 mai 2010 à 18 06 32 05325
    Permalink

    @ Jean-Marie De Serre

    je ne veux surtout pas m’ériger en juge ! Tour ce qui n’est pas ILLEGA L – (racisme et diffamation) – sera publié sur CentPapiers. C’est l’interêt des lecteurs qui va déterminer seul la préseance des articles sur les pages. Il faudra des ajustements au départ, mais on arrivera a un systeme automatique et donc équitable.

    Il faudrait m’en dire plus sur Victor C Goobloom, j’ai peine ici à vous suivre.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 1 01 46 05465
    Permalink

    @ Jean-Marie De Serre
    «Monsieur Allard , permettre à tout le monde d’exprimer une opinion et que vous en soyez le juge , bravo.»
    ?? Si tout le monde peut exprimer librement son opinion, tout le monde est juge non ?
    Selon quel principe l’opinion de M. Allard ne devrait pas être exprimé comme les autres ?

    On devrais toujours valider une opinion pour ce qu’elle est et non par les «credentials» du messager…

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 6 06 17 05175
    Permalink

    @Francois J

    Je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas clair. C’est l’intérêt des lecteurs et le nombre de visites, justifiés par la qualité des textes, qui détermineront la position des articles qui seront plus au moins haut en tête de page. À force de produire de bons textes de qualité, il est évident que des « credentials » se formeront, ce qui peut attirer plus visite sur un article en particulier, mais il n’en demeure pas moins que si le texte est mauvais, il ne sera certainement pas en tête d’affiche cette semaine-là.

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 6 06 34 05345
    Permalink

    PJCA

    Avoir des opinions nécessite une liberté d’expression afin que les autres puissent nous ouvrir les chemins de la réflexion par leurs propos.

    Avant de désirer une liberté d’opinion il faudrait instaurer une nouvelle liberté d’expression désormais interdite en France mais également dans tout le « nouvel ordre mondial » [sic]

    Regardez-donc les journaux télévisés et les émissions « culturelles » TOUS les journalistes ont la même opinion sur le 911 …
    Si par malheur ils s’écartent de la « version officielle » ils peuvent dire adieu à leur emploi .

    « Le classement 2009 de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF) est tombé. Et la France est au 43ème rang sur 175 pays classés. Entre le Surinam et Cap vert.

    Et dire que récemment, Frantz Olivier Giesbert et Laurent Joffrin ont glorifié la liberté de presse en France. Au cours de cette émission étaient également présents Plantu, Cabu et Jean François Coppé et tous acquiesçaient les affirmations des deux pseudos journalistes.

    Voici des passages d’une bonne analyse faite à ce sujet :

    13 pays européens dominent le classement, mais « il est inquiétant de constater que des démocraties européennes comme la France, l’Italie ou la Slovaquie continuent, année après année, de perdre des places dans le classement […] Comment dénoncer les violations commises dans le monde si l’on n’est pas irréprochable sur son territoire ? » a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de RSF. »

    La France, l’Italie et l’Espagne distancés par le Mali, le Ghana, Trinidad et Tobago…

    En Europe, RSF note que « la France (43e), la Slovaquie (44e) ou l’Italie (49e) continuent leur descente », se faisant maintenant distancer par de jeunes démocraties africaines (Mali, Afrique du Sud, Ghana) ou latino-américaines (Uruguay, Trinidad et Tobago).

    La France largement critiquée

    En France, RSF critique toujours les « mises en examen, placements en garde-à-vue et perquisitions dans les médias », ainsi que « l’ingérence des autorités politiques, notamment du chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy », et… Hadopi ! « La protection du secret des sources n’est toujours pas garantie au pays des droits de l’homme » indiquait le rapport 2008. Situation qui n’a pas évolué depuis. Cette année, l’association a aussi largement critiqué la loi HADOPI 2, « un nouveau texte présenté quelques jours seulement après la censure des Sages, des débats dans l’urgence, une procédure accélérée : tout est fait pour que les députés n’aient pas le temps de réfléchir et débattre d’un projet qui présente des risques pour le droit d’accès à Internet, pourtant reconnu comme droit fondamental par le Parlement européen ».

    HADOPI, pas mieux que la censure au XIXème siècle…

    RSF, le 14 septembre 2009, avait vertement critiqué le fait que les choix des techniques de filtrage étaient laissées à la charge de l’opérateur privé mettant en oeuvre les plateformes prévues par l’Hadopi. L’Association s’était aussi inquiété de la non communication des informations mettant en cause les internautes, ce qui rappelle « les méthodes de censure antérieures à la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse ». Par ailleurs, le simple fait de se connecter à une plateforme illégale étant puni, même sans preuve de téléchargement, RSF avait alors dénoncé un retour à la « censure du XIXe siècle où le régime préventif limitait la liberté d’expression avant même qu’elle ne soit exercée ».

    Rebuts de presse

    Enfin, « la sanction prévue pour l’internaute coupable est manifestement disproportionnée et remet considérablement en cause la liberté d’expression […] En effet, a-t-on jamais vu quelqu’un, condamné pour diffamation via la presse écrite, contraint de ne plus acheter de journaux, à ne plus en lire, et à ne plus s’exprimer par voie de presse écrite pendant un an ? Un abus de la liberté d’expression n’est pas sanctionné, en droit, par l’interdiction de cette liberté pour le coupable. Pourquoi le serait-elle pour Internet ? » concluait alors RSF…

    Mais finalement… quand un Etat autorise ses services secrets à se cacher derrière des cartes de journalistes, et quand son président, repris en choeur par les membres de son parti, affirme que « la presse s’attribue la fonction d’opposition »… peut-on vraiment attendre mieux ? »

    Voilà largement matière à calmer les velléités de liberté d’expression ou même d’opinion .

    Une opinion c’est comme une plante, quand on ne l’arrose pas elle finit par se faner .
    En nous privant des moyens de nourrir nos opinions par une information réellement pluraliste on tue nos opinions personnelles.

    « La dictature molle nous mène lentement à la normalisation de la folie ! »

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 13 01 28 05285
    Permalink

    Monsieur François J , même un gelé ben raide peut exprimer une opinion. Quand vous avez écrit la vôtre dans quel étât étiez-vous ?=== Je n’ai pas parlé des opinions de Monsieur Allard , mais de cent papiers. Il faut toujours quelque part qu’il y aie un Sage et personnellement je crois que Monsieur Allard l’est le plus.=== Mr. J , croyez-vous que je ne permettrez d’opinions à l’endroit de Monsieur Allard ? Tcheck ben , Monsieur Allard le 17 mai 2010 à 18:32 , vous avez fait beaucoup de fautes , surtout les accents.=== Pour Victor C Goobloom dont je n’ai pas vérifié l’otrthographe , je ne vois pas votre adresse e-mail personelle.=== Pour Mr.Patrick Juan , relisez l’opinion de Sun Tsu , minimum 2 fois.

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 15 03 01 05015
    Permalink

    @ Sun Tzu

    Votre dernier commentaire pourrait être un article. Vous êtes timide ou paresseux. Si vous voulez je vais aller le publier moi-même… mais ce serait bien que vous le fassiez…

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 15 03 10 05105
    Permalink

    @ JM de S.

    En relisant – ce que je ne fais pas toujours – il manque 4 accents aigus et un accent grave… Le compte est bon ? Je promets de faire plus attention: les perles ne justifient pas les coquilles… mais j’ai parfois le tête ailleurs.

    Pour Victor C. Goldbloom , je n’ai pas compter les coquilles, puisque j’avais copicollé à partir de votre post. Je me demande où est le lien. Mon email est pjca@iname.com.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 15 03 12 05125
    Permalink

    Oups.. ! Je n’ai pas « compté »…

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    18 mai 2010 à 21 09 44 05445
    Permalink

    Une opinion peut ne pas contenir d’arguments…
    Je ne connais pas grand chose au hockey, mais, je dirais que les CH vont perdre…
    Si je rencontre un maniaque qui suit à la loupe, il peut trouver des arguments dans ses connaissances pour tenter de me convaincre.
    Le but d’une discussion n’est pas de montrer que l’on a raison, mais d’utiliser l’ensemble de la discussion pour arriver à cerner une certaine réalité.
    _____
    Il doit bien y avoir un « journaliste officiel » qui ne croit pas à la reprise économique réelle, mais il peut bien se taire et n’aligner que « l’officiel » selon la méthode d’analyse habituelle.
    Il a donc une opinion qu’il ne partage pas…
    Il doit se rallier à un ensemble, et aux médias de masse, surtout s’il est lié à un d’entre eux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *