L’actualité me censure sur ses blogues

.

Des politiciens me signalent comme indésirable sur Facebook

Suite à ma petite étude de la semaine dernière, des politiciens se choquent et veulent me clouer le bec jusqu’après les élections.

Raymond Viger Dossiers Politique, Internet

facebook censure compte bloque reseaux sociaux internetLes politiciens qui se préparent pour les élections provinciales 2012 se sont lancés corps et âmes dans les réseaux sociaux. On les voit émettre leurs messages.

Je me questionnais sur la qualité de l’écoute de nos politiciens dans les réseaux sociaux et les blogues. Les résultats sont disponibles: Les partis politiques et les réseaux sociaux.

Mario Asselin, le blogueur politicien

Mario Asselin avait été le seul politicien à commenter une de mes interventions. Il me confirmait que la modération des 4 blogues des politiciens sur le site de L’actualité avait été faite par le personnel de L’actualité et qu’il n’avait jamais pris la décision de ne pas publier mon commentaire. Décision éditoriale des gens de L’actualité.

Je respecte la décision de L’actualité, mais je trouve dommage qu’ils présentent des acteurs comme étant des blogueurs mais que finalement, ces politiciens ne jouent pas le jeu et ne viennent pas commenter leur propre blogue. Il faudra trouver un autre nom pour ce genre d’espace Internet qui n’entre pas dans la définition d’un blogue.

Censure sur Facebook

Nouveau revirement intéressant dans mon étude des politiciens dans les réseaux sociaux. Suite à mes questions dans Facebook à 5 politiciens, je reçois ce message de Facebook:

Certains de vos messages ont été signalés comme étant du contenu indésirable. Afin d’éviter le blocage de votre compte, veuillez vérifiere que vos messages respectent les standars de la communauté Facebook. Le blocage restera actif pendant encore 20 jours et 19 heures.

Dans les 6 derniers mois, je n’ai envoyé que 5 messages sur Facebook à 5 politiciens, soit: Léo Bureau Blouin, Pauline Marois, Françoise David, Amir Khadir ainsi que Jean Charest. Parmi ces 5 politiciens qui se sont lancés dans les réseaux sociaux, il y en a au moins un qui a signalé ma question comme étant du contenu indésirable.

Vraiment intéressant cette ouverture politique, en période politique, de discuter d’une réforme politique.

Voici les Standards Facebook selon lesquels j’ai été baillonnés:

  • Violence et menaces
  • Suicide ou blessures à son propre encontre
  • Intimidation et harcèlement
  • Discours incitant à la haine
  • Nudité et pornographie
  • Hameçonnage et courrier indésirable

La définition du courrier indésirable: s’abstenir de contacter les utilisateurs à des fins commerciales sans leur consentement.

J’aimerais bien que le ou les politiciens qui ont bloqués mon compte Facebook commencent par s’identifier et m’expliquent en quoi, un question sur la réforme politique est un usage commercial de Facebook.

Étant maintenant muselé pendant 20 jours sur Facebook, cela veut donc dire que je vais retrouver mon droit d’envoyer des messages sur Facebook le 4 septembre prochain en soirée, soit après que les citoyens auront exercés leur droit de vote pour les prochaines élections provinciales. J’espère d’ici là pouvoir connaître l’identité du politicien qui me considère comme indésirable.

7 pensées sur “L’actualité me censure sur ses blogues

  • avatar
    25 août 2012 à 2 02 14 08148
    Permalink

    Il serait bon d’adresser un message direct aux 5 personnes qui peuvent avoir porté plainte pour vous museler et de prendre note de celles qui diront ne pas l’avoir fait pour cibler une riposte contre Facebook mettant en évidence l’intervention de celles qui ne le nieront pas

    Il est clair que ceux qui se dissocieront de cette démarche auront intérêt à se joindre aux protestations de ceux que cette censure indigne, ce qui pourrait en faire un buzz de première grandeur.

    Appelons à NE PAS VOTER pour les candidats du ou des partis qui ont posé ce geste antidémocratique répugnant. Au moment où le lancement de Facebook en bourse – qui se solde par des milliards de pertes pour les investisseurs – laisse planer de sérieux doute sur la bonne foi des promoteurs de cette opération, on peut penser que Facebook fera tout en son pouvoir pour ne pas s’attirer d’autres critiques, dont celle d’une intervention indue dans le processus électoral au Québec par une censure totalement frivole.

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    25 août 2012 à 2 02 48 08488
    Permalink

    Il serait bon d’adresser un message direct aux 5 personnes qui peuvent avoir porté plainte pour vous museler et de prendre note de celles qui diront ne pas l’avoir fait pour cibler une riposte contre Facebook mettant en évidence l’intervention de celles qui ne le nieront pas

    Il est clair que ceux qui se dissocieront de cette démarche auront intérêt à se joindre aux protestations de ceux que cette censure indigne, ce qui pourrait en faire un buzz de première grandeur.

    Appelons à NE PAS VOTER pour les candidats du ou des partis qui ont posé ce geste antidémocratique répugnant. Au moment où le lancement de Facebook en bourse – qui se solde par des milliards de pertes pour les investisseurs – laisse planer de sérieux doute sur la bonne foi des promoteurs de cette opération, on peut penser que Facebook fera tout en son pouvoir pour ne pas s’attirer d’autres critiques, dont celle d’une intervention indue dans le processus électoral au Québec par une censure totalement frivole.

    Pierre JC Allard

    J’ai déja fait part a Facebook de mon mécontentement, avec copie au DGE.

    Répondre
  • avatar
    25 août 2012 à 9 09 41 08418
    Permalink

    Vous seriez le Pussy Riot sur Facebook. Je vois très bien d’ici la dénonciation:

    THIS MAN IS A POUTINE EATER!

    Pincez-moi, pitié!

    Pour que vous ayez été pendu haut et court avec le contenu de vos propos, comme vous je ne vois que l’intervention d’une autorité officielle dont Facebook n’a pu contester les allégations.

    La rue ne peut pas parler, facebook ne peut pas parler, sommes-nous sûrs de pouvoir parler alors qu’on nous bâillonne publiquement?

    Répondre
  • avatar
    25 août 2012 à 12 12 07 08078
    Permalink

    La critique ou l’analyse est…indésirable.
    Ah!
    Au moins, Raymond, vous avez une certaine influence.
    C’est une bonne nouvelle…
    Mais il y a quelqu’un qui coupe ou qui ne désire pas avoir une réelle critique.
    On ne tuera pas la « partisanerie »…
    Souvent, les « fidèles » sont plus actifs que les papes.

    Répondre
  • avatar
    25 août 2012 à 12 12 13 08138
    Permalink

    Suffit seulement d’identifier le coupable. Les autres vont lui tomber dessus comme sur un vison qui saigne et en faire leur affaire

    PJCA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *