Le béton idéologique

Je m’inspire d’une expression déjà employée par Monsieur Jean-Pierre Charbonneau dans un discours prononcé à «L’Amicale des Anciens Parlementaires du Québec.»

Il s’agit de l’expression béton idéologique.

C’est exactement à quoi ressemblait dimanche dernier LE DÉBAT DES CHEFS.

Sauf pour Madame Françoise David, la porte-parole féminine de Québec Solidaire, qui s’est démarquée par une attitude reflétant authenticité et respect, les trois autres chefs sont restés coincés dans le ciment des idées.

J’ai été extrêmement déçue de vois une fois de plus que nos politiciens étaient passés maîtres dans l’art d’attaquer, de donner des coups bas, de critiquer, de crier, de détester.

Car, ne nous y trompons pas, il s’agit de haine. Ces personnes ne s’aiment pas du tout, et si ce n’était d’une certaine image de contrôle qu’elles se doivent de donner à la population, elles se dévoreraient à pleines dents. Sans remords.

Nous avons assisté à un débat fermé. Aucune ouverture. C’est tellement triste à voir.

Individuellement, je ne peux les blâmer totalement. C’est plutôt la manière de faire qui est désuète et à condamner, cette manière de ne voir que les travers et faux pas de l’adversaire, sans jamais reconnaître les bons côtés. Cette vision en béton stupide est en train de craquer de partout. Est-ce cela une réelle communication? Si ces personnes ne peuvent se respecter, comment peuvent-elles régner avec respect?

Le peuple, bien gentil souvent, mais pas si bête au fond, en a vraiment assez.

Nous voulons voir des gens qui se parlent en adultes.

Dimanche soir, M. Charest, M. Legault et Mme Marois, avaient l’air d’enfants se chamaillant dans un fond de cour.

Le béton idéologique, c’est une sorte d’infirmité. Une incapacité de comprendre le point de vue de l’autre. Il conduit à une vision partisane, bornée. Le discernement fait défaut.

On dit souvent qu’on a le gouvernement qu’on mérite.

Que chacun, le 4 septembre prochain, fasse un vote de cœur! Et non un vote en béton idéologique!

Carolle Anne Dessureault

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

9 pensées sur “Le béton idéologique

  • avatar
    23 août 2012 à 1 01 05 08058
    Permalink

    Le débat de dimanche qui a duré deux heures a donné lieu à de vifs échanges entre les partis invités soit la coalition Avenir Québec (CAQ), Québec solidaire, le Parti libéral et le parti québécois. Quatre points ont été abordés; économie, gouvernance, économie sociale, la question nationale et l’identité.

    Économie

    Selon Pauline Marois le groupe Sicar cite que la proposition du parti québécois est le programme qui rapporte le plus sur les redevances minières pour l’ensemble des Québécois. « La moitié des redevances serviront à rembourser la dette. » Françoise David répond, c’est M.Charest qui a laissé la plus grande dette au Québec. « C’est questionnable? Avec la corruption qui a été dans le béton.» Mme Marois a répondu que cela représente 8000 dollars de dette pour chaque citoyen du Québec.

    D’après François Legault, M.Charest, a créé des emplois à 10$ et NON à 20, 30 ou 40 piasses de l’heure, contrairement aux autres provinces. « L’écart entre les riches et les pauvres a augmenté. » Jean Charest réplique; le revenu moyen a-t-il augmenté depuis mon arriver au pouvoir? Legault; « oui, toutefois les revenus ont augmenté plus vite ailleurs dans les autres provinces. »

    Gouvernance

    Selon Françoise David, depuis 30 ans, il y a de la corruption dans les partis politiques. Charest; « on n’a jamais fermé les yeux sur la corruption et la collusion. On a changé les lois électorales. » Françoise David; « mais dans le rapport Charbonneau, toutes les firmes de génie-conseil ont contribué au Parti libéral. » Charest; « IL n’y a pas de lien entre les dons et les contrats attribués. » Mme David a répondu, ça reste à voir!!

    Politique sociale

    En 2003 Jean Charest a dit finies les urgences, les Québécois attendent une heure de plus en urgence et 10 à 12 de plus en périphérie de Montréal, réplique Pauline Marois. « C’est de la pensée magique de prétendre que tous les Québécois vont obtenir un médecin de famille d’ici un an. » Selon Legault, les médecins de famille ne pratiquent pas 120 jours par années, donc ils peuvent prendre plus de patients. M.Charest rétorque, plusieurs médecins sont proche de leurs retraites. De plus, 40% des médecins passe leurs temps à l’hôpital, ils ne font pas seulement de la clinique. « Votre formule, c’est comme votre cadre financier, ça ne marche pas. D’ici 2016, il va manquer 1000 médecins de famille selon le docteur Louis Godin conclu M.Charest.»

    La question nationale et l’identité

    Pauline Marois, je ne laisserais jamais Stephen Harper choisir à notre place. « Je défends les intérêts du Québec, je ne vais pas me mettre à genoux devant Ottawa comme M.Charest. Le premier ministre pratique le fédéralisme de correspondance sans avoir obtenu aucun résultat. Jean Charest n’a aucun rapport de force avec M.Harper, affirme-t-elle. Le français recule à Montréal! On n’est pas capable de se faire servir en français dans la grande métropole du Québec. On envoie 50 milliards par année à Ottawa. On serait mieux servi si on décidait nous-mêmes de la langue, de la culture, de l’économie et de nos politiques. M.Harper fait des lois qui vont contre nos valeurs et nos choix. »

    Répondre
  • avatar
    23 août 2012 à 4 04 49 08498
    Permalink

    « Dimanche soir, M. Charest, M. Legault et Mme Marois, avaient l’air d’enfants se chamaillant dans un fond de cour.»

    C’est ce que, dans un langage adapté à leur condition et qui me sert aussi d’exutoire, je nomme les ti-counes qui jouent dans un carré de sable. Et franchement, c’est spécialement inquiétant quand on songe qu’ils sont tous parvenus à occuper des fonctions qui demandent du pragmatisme, de l’honnêteté, du courage, de la dignité et un minimum de déférence.

    Répondre
  • avatar
    23 août 2012 à 19 07 34 08348
    Permalink

    @CAD
    « Car, ne nous y trompons pas, il s’agit de haine. Ces personnes ne s’aiment pas du tout, et si ce n’était d’une certaine image de contrôle qu’elles se doivent de donner à la population, elles se dévoreraient à pleines dents. »

    « Individuellement, je ne peux les blâmer totalement. »

    OUI vous pouvez les blamer TOTALEMENT, je vous en donne la permission. Ce sont des « parvenus ». Les autres ont eut l’honnêteté de se retirer, de sauver leur « âme ». Ils ont refusé le pacte Faustien qui consiste à vendre leur âme pour les « trésors » du monde.

    J’ajoute que ces personnes haïssent aussi le peuple, et les ÉTUDIANTS.

    C’est le système britannique. Ça peut êtrte bon pour eux mais pas pour NOUS.

    Merci de partager votre indignation presque complète.

    Une rose pour vous.

    Répondre
  • avatar
    23 août 2012 à 21 09 28 08288
    Permalink

    @J-F B-B

    Merci JFBB pour la rose, et pour la permission de me sentir indignée.

    Nous sommes sur la même longueur d’ondes.

    CAD

    Répondre
  • avatar
    24 août 2012 à 12 12 39 08398
    Permalink

    @ J-F B-B , ces personnes ne s’aiment pas du tout , je crois plutôt qu’ils s’adorent et pour les caméras , ils jouent le jeu de la haine. === La preuve , ils s’abreuvent tous à la même source , soit celle  »DU POUVOIR ET DE L’ARGENT.

    Vous avez raison quand vous dites : ces personnes haïssent aussi le peuple, et les ÉTUDIANTS. Ils s’en contrefouttent même éperdument et cela commence au Municipal.

    Vous avez raison aussi quand vous dites à Madame Carolle-Anne Dessureault qu’elle peut les blâmer totalement.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    24 août 2012 à 14 02 40 08408
    Permalink

    @ J-MDS

    Vous avez raison jusqu’à un certain point. C’est arrangé, du « fake » comme la lutte jadis. Une fois élus, ils s’adorent. Il y a des exceptions. J’ai en tête Marc Bellemare et JJCharest. Ils s’aiment « à mort » ces deux là.

    Cela fait appel à notre passé, joue sur nos émotions.

    Répondre
  • avatar
    25 août 2012 à 11 11 59 08598
    Permalink

    @ J-F B-B ,
    Marc Bellemare et JJCharest sont parmi les meilleurs feseur de  »fake » que j’ai vue. De plus tous les deux sont avocats et tous les deux ont sûrement prêté le serment des  »HYPOCRITES ».
    Jean-Marie de Serre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *