Le billard à mille bandes

PIERRE JC ALLARD

Depuis quelques jours, on tue et on meurt un peu partout dans le monde pour protester contre un film grotesque. Pas une attaque perfide ou même une critique malveillante de l’Islam. Juste une parodie de mauvais goût, comme le serait un soap décrivant par le menu les amours incestueuses de Jesus avec la Vierge sa mère ou la défécation en chaine sur des hosties ou des reliques du Bouddha. Même pas du bon porno : purement blasphématoire.

« L’innocence des Musulmans » n’ayant qu’une valeur de blasphème, le film est totalement dénué d’intérêt… sauf dans la mesure où il choque. Il est une provocation et rien d’autre qu’une provocation. Il faut donc se demander à quoi on joue. Qui a intérêt à provoquer le monde musulman ?

La réponse la plus triviale c’est : « quiconque croit qu’il y a du fric a faire à produire un tel film ». Soit en misant sur le vaste auditoire que lui garantira sa valeur de scandale, soit plus subtilement en comptant qu’on payera cher pour qu’il ne soit pas mis en marché, soit, encore plus minablement, simplement en arnaquant un profit immédiat de la différence entre des sommes significatives qu’on peut lever des commanditaires en leur faisant miroiter des ventes mirobolantes et le coût minime de production d’un navet à petit budget.

L’hypothèse triviale ne peut pas être exclue, surtout au vu du passé trouble de celui qui s’en proclame le producteur, mais elle n’est évidemment pas la seule. Ce producteur juif-américain, avec de riches Juifs-Américains comme commanditaires, ne voit-on pas tout de suite le complot sioniste et une tentative pour créer une réaction antiaméricaine dans le monde à laquelle les USA ne pourront réagir que par une riposte contre les États musulmans ? Tout ce qui augmente l’antagonisme entre les USA et le monde arabe n’est-il pas à l’avantage d’Israel ? Alors oublions l’hypothèse triviale du promoteur véreux et pensons complot juif.

Ouaaais … Mais ce « complot » semble bien facile à percer. Producteur juif, commanditaires juifs, intérêt évident pour Israel… Israel nous a habitué à mieux. Est-ce que quelqu’un ne tente pas de faire accuser Israel, en mettant de petites miettes de pain qui conduisent directement à la maison de Mere Grand ? Il ne manque pas de candidats pour le faire. Ça pourrait être l’Iran, qui a bien besoin de détourner attention, les monarchies du Golfe et l’Arabie saoudite ou Le Pakistan, dont les rôle ne sont pas clairs depuis le 911 dont on « célèbre » l’anniversaire. On peut donc penser aussi complot antisioniste.

Mais l’antisionisme n’est pas non plus une trouvaille bien originale. Une recrudescence de l’antiaméricanisme dans le monde musulman, ça sert essentiellement à qui ? Aux Russes, bien sûr, qui sont dans une position assez difficile présentement en Syrie, et qui n’ont pas la puissance de s’opposer militairement aux USA, sans faire sauter toute la baraque. Faire de chaque Musulman un allié contre l’Amérique serait pour eux un geste habile… Soyez bien sûrs qu’on y a pensé.

L’antiaméricanisme, toutefois, n’est pas non plus d’un surprenant machiavelisme. La petite boule de billard n’aurait elle pas une trajectoire plus complexe ? Car qu’on pense Islamistes, Israëliens ou Russes, il reste que c’est aux USA que ces désordres en pays musulmans vont surtout profiter, leur permettant de riposter en accroissant leur présence militaire au Moyen-Orient.

En mettant ainsi encore une fois le blâme sur l’Amérique, a-t-on enfin un scénario satisfaisant ? Hmmm… pas si vite ! Il ne manquera pas de doigts accusateurs pour soulever cette possibilité, somme toute assez facile, d’un montage par la CIA ou le Pentagone. Or, si cette idée d’une manipulation par les USA était reprise par les médias et devenait crédible, elle aurait un impact important sur les élections de novembre aux USA… ce qui ouvre encore plus grand l’éventail des suspects…

Il ne faut jamais oublier, en effet, que pour les Américains, surtout en période d’élections chez eux, le monde n’est qu’une extension des USA et la politique internationale une facette secondaire de leur politique domestique. Ils jouent entre eux. Nous sommes les pions… ou les boules.

Si donc toute cette provocation s’avère un complot – et soyons réalistes, il est plus probable qu’elle en soit un plutôt qu’une simple bêtise d’un quelconque quidam – les chances qu’ils s’agisse d’une manoeuvre des Républicains ou des Démocrates pour embarrasser le parti rival sont au moins aussi probables que celles d’une intervention des Juifs, des Arabes, des Iraniens, des Russes ou que sais-je.

Les déclarations qu’on obtiendra du producteur et autres témoins dans les jours et semaines qui suivent permettront de voir à qui finalement les médias voudront faire porter le chapeau et donc a qui profite le crime. Bravo. Mais ça ne s’arrête pas la. Ensuite, on passera à la deuxième étape, qui pourra faire apparaître comme une manipulation tout ce qui semblera avoir avoir visé à créer la première impression. Et de là à un troisième niveau, comme dans une éternelle partie de papier-caillou-ciseaux. Tout deviendra plus trouble, incertain…

Roosevelt disait qu’il m’y a pas de hasards en politique. Quand on verra dans quelle poche elle aboutit, on pourra supposer que la petite boule – qui aura rebondi sur tant de bandes – a bien suivi le chemin voulu par celui qui l’a frappée. Peut-être. Mais rien n’est moins sûr. Le monde est devenu bien complexe. On est dans un billard à mille bandes et on ne connaîtra peut-être jamais le fond de cette histoire. On pleurera les morts et on préparera le prochain coup.

Pierre JC Allard

2 pensées sur “Le billard à mille bandes

  • avatar
    20 septembre 2012 à 9 09 21 09219
    Permalink

    Vous raisonnez en terme de rivalités gouvernemntales.
    En sortant de ce cadre pour le remplacer par projet des 1% contre 99%, on peut deviner, c’est mon humble avis, qu’il s’agit d’un coup monté pour préparer la censure d’Internet, de Google en 1ère ligne : « vous diffusez des vidéos qui encouragent la haine, avec morts d’ambassadeurs, nous allons être obligé d’y mettre le holà. Au nom du bien, bien sûr ».
    Et le tour est joué.

    Morts d’ambassadeurs ? Mais c’est à cause de gens comme Julian Assange, qui diffuse ce genre de vidéos (Irak) et doit être arrêté même dans une ambassade, puisqu’aucune ne peut donner aile à un criminel.

    D’une pierre deux coups.
    Liberté d’expression, adieu.
    En France, Charlie Hebdo a diffusé des caricatures provocantes contre le « prophète », aussi ridicule, chez nous aussi le débat est lancé.
    Curieux, ce déchaînement de débats sur la liberté d’expression versus « jusqu’où peut-on aller en matières de caricatures » ?

    Patrice Hénin
    PS : j’aime beaucoup les articles des 7 du Québec, pour leur pertinence, qualité d’écriture, analyses profondes hors des sentiers battus.

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2012 à 11 11 43 104310
    Permalink

    Je ne dirais pas qu’il ne s’agit QUE d’une attaque contre la liberté d’expression, mais on tire évidemment profit des événements pour aller dans cette voie. La liberté individuelle sera la grande perdante de la crise actuelle. J’en parlais ici http://wp.me/p59O0-Kw et là http://wp.me/p59O0-1xW

    Pierre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *