Le Feng Shui, un art de vivre

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Le Feng Shui – littéralement « vent et eau » – est un art de vivre, d’inspiration taoïste, une pratique chinoise depuis environ 7 000 ans. Un art qui permet de vivre en paix. Cet art est de plus en plus populaire en Occident.

Appuyé sur la théorie des cinq éléments (terre, métal, eau, bois, feu), le principe du Yin et du Yang, le Feng Shui vise à équilibrer les forces en présence et à les dynamiser par différentes techniques. Le Feng Shui aide à faciliter la circulation de l’énergie vitale, appelée le Chi. Le Chi se meut avec fluidité. S’il rencontre des obstacles, on le ressentira dans la maison, et on se sentira fatigué, inconfortable, pas à sa place. Le Chi est une énergie invisible qui appartient au cosmos et circule dans le monde entier. L’art du Feng Shui consiste à laisser circuler le Chi à l’intérieur de nous, comme à l’extérieur.

Le Feng Shui vise à créer un habitat convivial, chaleureux où il fait bon vivre. Se sentir bien chez soi est primordial. Bien à notre insu, les flux d’énergie sont influencés par les formes et les matières composant notre environnement. L’endroit dans lequel nous vivons doit être source de bien-être. Rentrer chez soi pour retrouver une maison calme, bien aérée, tranquille, ordonnée, un lieu de ressourcement, apporte de l’énergie et du bonheur.

Il est possible de transformer notre chez soi en un havre de paix et d’harmonie à partir de quelques modifications bien simples à peu de frais Pour y parvenir, on commence par libérer les espaces encombrés. On fait de la place. On aère. Le Feng Shui est l’ennemi de tout ce qui n’est pas courbe, clarté, harmonie, propreté, lumière, etc. Le Feng Shui fait la chasse aux angles saillants, aux coins lugubres ou non fréquentés, aux vieilleries, à la poussière. Donc, on commence par faire un bon ménage de printemps ! On nettoie, on jette, on dégraisse. On se débarrasse de ce qui est usé et non nécessaire afin de se remplir d’une nouvelle énergie car le désordre fait stagner le Chi. Les vieux journaux, magazines, vêtements usés, vieille vaisselle, bibelots en trop sont à éliminer ou à donner. Une chose extraordinaire se passe en éliminant les vieilleries : on évacue nos frustrations. On se dirige vers quelque chose de nouveau.

Par la suite, on procède au rangement avec une devise imbattable : chaque chose à sa place et une place pour chaque chose. On sera soulagé par la suite de retrouver facilement les objets dont on a besoin.

Parfois, le Chi circule mal. L’énergie négative appelée le Shar Chi ou « Souffle qui tue » prend la place. Cette énergie négative peut être décelée dans les angles trop saillants, les meubles en L, les objets obscurs, ou les couloirs trop éclairés ou encombrés. Le Shar Chi est à l’origine de malaises et peut affecter la santé. Pour harmoniser un ensemble, on peut rajouter des plantes ou des objets de décoration dans les angles. La beauté d’un décor apaise tout de suite.

Prenons-nous conscience que notre intérieur révèle les rouages de notre inconscient ? Notre maison n’est-elle pas en lien direct avec notre corps ? En agissant sur celui-ci avec le Feng Shui, nous agissons également positivement sur notre psyché.

Conséquemment, notre environnement reflète l’image de notre état psychique présent via notre décoration, devenant le reflet de notre personnalité.

Un bon Feng Shui peut transformer la vie d’une personne et la rendre plus stable et prospère simplement par sa façon de se positionner et d’aménager sa maison ou son bureau.

Le Yin et le Yang dans notre environnement
Dans la décoration Feng Shui, on tient compte de l’équilibre des impulsions contradictoires que sont le Yin et le Yang. Le Yin : féminin, obscur, mou, passif, ondulé, vers le bas ; et le Yang : masculin, lumineux, chaud, pénétrant, sec, dur, positif, géométrique, dessus, vers le haut.

Généralement, le Yin est celui qui détend et ouvre l’esprit, stimule l’imaginaire par son côté créateur, souple et facile et flexible tandis que le Yang est actif, précis, assuré, tendu et rapide. Ils sont deux opposés nécessaires et complémentaires à l’harmonie d’un tout, exactement comme la terre et le ciel, l’obscurité et la lumière, la lune et le soleil, la mort et la vie.

Pourtant, tout n’est pas blanc ou noir. Le Tai Chi illustre bien le symbole de l’équilibre entre le Yin et le Yang, le Yin contenant un peu de Yang (point blanc sur la surface noire) et le Yang contenant un peu de Yin (point noir sur la surface blanche.)

Comment équilibrer Yin et Yang dans votre environnement ? Les meubles et accessoires de chacune des forces doivent s’équilibrer. Par exemple, une armoire en bois, un miroir et des accessoires en métal (Yang), avec des rideaux, des coussins, un tapis (Yin). L’accumulation d’objets d’une même force contribuerait au déséquilibre énergétique de la pièce. Il convient donc de rétablir la balance en accentuant l’aspect dominé.

Les pièces de la maison

L’ENTRÉE est  la première chose qui sera vue et doit être bien dégagée. L’entrée est non seulement un lieu de passage, elle est aussi une ouverture sur le reste de la maison. Première et dernière pièce que vos invités verront, l’entrée, si petite soit-elle, se doit d’être accueillante et ordonnée puisque c’est par elle que rentre le Chi.

Pour agrandir ou ouvrir la pièce, on posera un miroir sur un mur latéral, mais jamais en face de la porte afin de ne pas faire repartir le Chi. Des tableaux procurant une impression de profondeur tels des paysages, un tapis qui ajoutera de la couleur et de la texture, il s’agit d’être créatif et audacieux en mélangeant les éléments. L’entrée doit être débarrassée de tout superflu et recevoir un espace où chaussures et manteaux pourront être rangés.

En outre, si vous n’aimez pas la pièce sur laquelle donne l’entrée (sanitaires ou débarras), gardez la porte fermée et accrochez-y un miroir ou un objet brillant qui reflétera le Chi.

LE SALON est un Yang

Il est la face publique de la vie privée. Il sert de point de rencontre à toute la famille et de lieu de réception des invités. Généralement, cette pièce privilégiée sera de préférence située non loin de la porte d’entrée afin de bénéficier d’un flux maximal de Chi. Confortable et douillette, ambiance intime incitant à la conversation, accueillante, et bien éclairée avec des couleurs chaleureuses et non crues. Étant un lieu de détente, le désordre n’y a pas sa place ni une surabondance de choses afin de laisser circuler le Chi de manière fluide. Éviter tout ce qui pourrait attirer l’énergie négative, le Shar Chi, soit les plantes à feuilles pointues près des sièges, les objets triangulaires, les meubles à angles trop saillants. Sinon, les atténuer au moyen de plantes et de nappes.

Lorsque la pièce servant de salon est très grande, il est conseillé de la diviser à l’aide de plantes ou de paravents pour éviter que le Chi ne se perde. Inversement, si elle est trop petite, éviter de la surcharger. Préférer les meubles bas et les couleurs tendres qui agrandissent la pièce.

Les fauteuil et canapés, confortables et de préférence aux formes arrondies, doivent être disposés autour d’un point central – une table basse, une cheminée – mais jamais dos à la porte – pour faciliter les conversations et les relations conviviales. Si la forme de la pièce vous oblige à placer  un canapé au centre de la pièce et non adossé à un mur, placez derrière celui-ci quelques objets : petite table, lampe, plante …

Les cheminées contribuent au bien-être et à la chaleur de la pièce en autant qu’elles soient utilisées régulièrement. Si elles ne servent plus, afin d’éviter que le Chi ne se disperse par le conduit menant vers l’extérieur, placez de chaque côté des plantes ou des objets lourds.

Soyons créatifs et jouons avec les couleurs et les textures pour rideaux, coussins, objets de décoration. La diversité est souhaitable. Des matières douces et veloutées pour les sièges contrastant avec des objets durs et brillants, tels que vases et statues, créent dynamisme et chaleur.

On favorisera des couleurs tendres sur les murs : tons de jaune, ocre, beige, des teintes qui favorisent la conversation et l’harmonie. Pourtant, chacun reste maître et juge de ses choix.

Enfin, ne jamais mettre un cactus dans votre environnement. Le Feng Shui la considère néfaste pour l’énergie dans une maison.

Certaines personnes n’utilisent pas le salon pour y vivre, le réservant pour les occasions spéciales. Les pièces non utilisées dans votre maison accumulent une énergie stagnante et sont un inconvénient par rapport à une maison où toutes les pièces sont correctement utilisées.

Si vous possédez une cheminée, protégez le foyer avec un écran ou une vitre, sinon le Chi pourrait s’affaiblir.

LA SALLE À MANGER –

Le coin de repas, qu’il se situe dans la cuisine, dans le salon ou la salle à manger, est un endroit de détente où l’on doit prendre plaisir à manger et à partager avec nos proches et amis. La grande salle à manger traditionnelle qui ne sert qu’aux grandes occasions est à mettre de côté ! La salle à manger doit être un lieu de vie, très vivant au cœur de la maison, idéalement entre le salon et la cuisine.

Bien évidemment, la pièce sera claire et ordonnée et le mobilier se résumera à l’essentiel : une table de préférence aux formes arrondies ou recouverte d’une nappe ; des chaises confortables, éventuellement un buffet. Ni trop dépouillée ni trop chargée. On évitera les matières telles que le verre ou le chrome qui refroidiraient l’atmosphère (notamment les tables en verre qui laissent une impression de vide et de flottement). En décoration, optez pour des miroirs, des tableaux, des bougies, des plantes et un bon éclairage (lustre en cristal).

Au centre de la table, pensez à mettre un objet carré si votre table est ronde, et un objet rond si votre table est carrée ou rectangulaire. Enfin, des couleurs gaies vous mettront en appétit et participeront à l’atmosphère plaisante de la pièce.

LA CHAMBRE 

l’énergie doit pouvoir circuler librement dans la pièce. Ne rien mettre sous le lit. Il ne faut jamais placer de miroir face au lit, votre repos en serait affecté. Ni derrière le lit, au niveau de vos pieds ou sur le côté du lit. De plus, évitez que vos pieds fassent face à la porte. Une croyance Feng Shui dit que lorsqu’on dort les pieds en direction de la porte, on ne restera jamais dans cette maison. Vous pourrez vérifier qu’en dormant dans cette direction vous voudrez souvent sortir de chez vous et que vous ne vous sentirez jamais relaxé.

Parce que la chambre est votre asile de repos et de ressourcement, son atmosphère doit être reposante et enveloppante. Choisir la douceur, le moelleux dans les couleurs et les matières. Puisque la chambre est l’endroit où les partenaires amoureux se retrouvent, il est primordial que l’harmonie y règne.

Donc, réduire les meubles au strict minimum afin que le Chi puisse circuler librement. Même si on recherchera l’équilibre entre le Yin et le Yang, on mettra l’accent sur l’énergie Yin en donnant la préférence aux matières douces et légères qui favoriseront un sommeil réparateur.

L’emplacement du lit est important. On choisira l’endroit le plus harmonieux de la pièce. Jamais entre la porte et la fenêtre, le plus loin possible de ces deux issues, la tête contre un mur en évitant de le placer sous une fenêtre. Évitez aussi autant que possible les étagères au-dessus du lit qui favorisent le Shar Chi en donnant une sensation de lourdeur. Évitez aussi les appareils électriques – autant que possible – les fontaines et aquariums ainsi que les miroirs qui risqueraient de perturber votre sommeil. L’atmosphère Yin de la chambre doit se retrouver dans l’éclairage doux et tamisé.

Les couleurs à éviter dans la chambre à coucher : le rouge, l’orange, les jaunes vifs. Côté décoration, choisir des tableaux qui dégagent calme et joie. Point important, ne rien introduire dans la chambre ayant un rapport avec l’activité professionnelle.

LA CUISINE 

La nourriture qu’on y prépare représente la qualité de vie et reflète la santé des personnes. Et tout cela commence par le fourneau. Les chinois pensent que la position du foyer dans la cuisine est très importante pour la bonne fortune. L’emplacement de la cuisinière peut être source de chance pour les habitants et apporter l’abondance et la bonne fortune. Un foyer bien placé peut aider à avoir une position importante dans le milieu des affaires. Si vous n’avez pas assez de chance dans votre vie, une des premières choses à regarder est la position de votre cuisinière.

La porte de la cuisine ne doit pas faire face à la porte d’entrée ou à la porte de derrière, car la chance pourrait s’en aller par les portes. De même la cuisinière ne doit pas être orientée en direction de ces portes.

La cuisine est un élément de feu, c’est pourquoi le rouge doit être évité et rien ne doit être suspendu au-dessus de la hauteur de votre tête. Ne pas accrocher les casseroles ou poêles au-dessus de la cuisinière.

Notez que les couleurs claires comme le jaune ou les tons de brun foncé chargent la nourriture d’énergie conviviale et vivifiante. Le blanc cassé est également indiqué puisqu’il symbolise pureté et clarté.

VOTRE BUREAU 

Que vous travailliez chez vous ou dans un bureau à l’extérieur, ne vous asseyez pas dos à la porte ni face à un mur. Être face à un mur donne l’impression qu’on ne peut évoluer. Si votre bureau de travail fait face à un mur et qu’il vous est impossible de le réaménager, vous pouvez placer un miroir au mur, ceci améliorera la situation.

Si vous travaillez dans un bureau extérieur et que vous êtes dans un box, et que votre place fait dos à la porte, un petit miroir en face de vous vous permettra de voir les gens arriver derrière vous. Vous verrez que ce petit réajustement améliorera grandement votre confort.

Vous ne devez pas non plus être dos à une fenêtre, une position qui risquerait de vous enlever le soutien dont vous avez besoin. S’il ne vous est pas possible de changer cette position, masquez la fenêtre avec un rideau ou un store et mettez une grande plante verte devant. Un paravent peut aussi faire l’affaire.

Ne vous asseyez jamais face à la porte de votre bureau. Orientez votre bureau de travail dans une direction où vous pourrez bien voir la porte, mais pas directement en face.

LA SALLE DE BAIN – En Europe et en Asie, les gens ont l’habitude de laisser la porte de leur salle de bain ou toilette fermée. Selon les chinois, laisser la porte de la salle de bain ouverte et la lunette des toilettes relevée fait fuir notre fortune. La salle de bain est un élément d’eau, le bleu et le vert y sont bienvenus. Éviter le rouge dans cette pièce (conflit entre l’eau et le feu).

La salle de bain est l’endroit où l’on prend soin de notre corps comme de notre tête. Elle doit donc inspirer la détente et le bien-être. La salle de bain, bien que souvent plus petite, se prête facilement plus que toute autre pièce aux audaces décoratives. Osez les couleurs et les matériaux. On préférera généralement des tons pastels (rose, vert, bleu) ou neutres (ocre, jaune, crème), mais on peut très bien jouer les contrastes avec des couleurs foncées sur les murs qui feront ressortir le blanc des sanitaires ou encore en rehaussant la couleur des murs avec des accessoires beaucoup plus vifs.

Si vous avez la chance d’avoir une fenêtre, aérez régulièrement la pièce. Sinon, créez l’illusion d’espace avec un miroir accroché au mur.

LES ESCALIERS – doivent être larges et bien éclairés pour faciliter la circulation du Chi et éviter les chutes. S’ils sont étroits, on peut aider le Chi à monter en posant une lumière au sommet, et stimuler le Chi en suspendant un carillon, un cristal, et en accrochant des cadres aux murs.

LE JARDIN – prolongement de votre maison, il convient de rendre cet espace aussi invitant que possible. Le Feng Shui nous incite à respecter autant que possible la nature et ses mouvements. Allées et chemins qui mènent vers votre porte d’entrée seront dégagés et de préférence sinueux. Dans le cas de grandes allées rectilignes, on laissera quelques plantes déborder afin de ralentir le mouvement du Chi. Mais dans les deux cas, on maintiendra les sentiers propres et sans embûches afin de ne pas dévier le flux naturel du Chi. Le jardin idéal Feng Shui se caractérise par une grande quantité d’espèces de fleurs, d’arbres et d’arbustes en bonne santé, épanouis et soigneusement taillés.

FENG SHUI ATTRIBUÉ À L’APPARTEMENT – comment conserver le flux de l’énergie positive du Feng Shui. Ne choisissez pas un appartement au bout d’un long couloir, ni en face d’un ascenseur ou d’un escalier. Toute la bonne fortune s’envolerait par l’escalier, l’ascenseur ou le couloir. Si possible, mettez une plante dans le hall pour ralentir le flot rapide d’énergie.

LES POUTRES – les poutres ne devraient pas être apparentes. Elles seraient un obstacle au flux du bon Chi. On dit que les poutres apparentes amènent un sentiment d’oppression et arrêtent le flot d’énergie permettant l’accumulation de la fortune et l’abondance. Lorsque votre lit ou un fauteuil a été placé sous des poutres apparentes, vous êtes plus exposé aux maladies et à la mauvaise fortune. Si possible, un bon plafond ne doit pas avoir de poutres apparentes, il doit être plat, et l’idéal est qu’il ait des angles arrondis.

FONTAINES FENG SHUI –

Pour dupliquer le flux naturel de l’eau : double énergie Chi. Le son de détente d’un flux peut revigorer votre Chi et peut apporter une énergie positive. Une fontaine Feng Shui dans un coin de table peut fonctionner comme un exhausteur de la richesse.

Enfin, la conception de l’éclairage du Feng Shui est de ramollir les angles d’une chambre avec un éclairage d’accentuation pour augmenter le flux d’énergie et créer une atmosphère relaxante. Les lampes ne doivent pas être sur une chaise, en fait, une personne ne doit jamais s’asseoir directement sous un objet suspendu. Utilisez un lampadaire pour éclairer une tache sombre dans une pièce.

 

Sources : 

http://decorationfengshui.com/poutre-fengshui.php

http://www.mon-horoscope-du-jour.com/astrologie/tout-savoir/decouvrir-feng-shui.htm

http://www.saolim.net/fengshui/index.htm

http://le-fengshui.com/salon.html

 

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d’argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l’épanouissement de la personne par la pratique de l’attention vigilante : la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *