L’ECO, une victoire posthume pour le libyen Mouammar Kadhafi

RENÉ NABA — Ce texte est publié en partenariat avec www.madaniya.info.

.

Soixante-dix ans après l’indépendance de l’Afrique, quinze pays d’Afrique de l’Ouest sont convenus de l’instauration d’une monnaie commune dès 2020, en remplacement du Francs CFA pour la moitié d’entre eux.

L’ECO, la nouvelle monnaie remplacerait les huit monnaies en cours dans la région. Elle apparaît comme une victoire posthume pour le colonel Mouammar Kadhafi, guide la Révolution libyenne, qui préconisait une monnaie unique à l’Afrique, comme terme ultime du processus de décolonisation.

Avec la multiplication des opérations de troc entre la Russie et les pays du Moyen orient, le lancement de la bourse Shanghai pour le règlement en yuan des transactions pétrolières, la suprématie absolue du dollar comme instrument de référence des échanges internationaux pourrait être compromise à terme

La décision a été prise par les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le 28 juin à Abidjan. Cette monnaie était à l’ étude depuis une trentaine d’années.

Le nom de la future monnaie, l’éco, a été préféré à afri et kola. La Cédéao a opté pour un «régime de change flexible» par rapport aux monnaies internationales, ce qui signifie que le taux de change évoluerait au gré des marchés, comme l’euro ou le dollar.

.

Le Nigéria exige un «plan de divorce» avec le Franc CFA

Pour huit des 15 pays concernés, l’ECO remplacerait le Franc CFA. Cette monnaie, créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, est indexée à l’euro et garantie par le Trésor français. Ce vestige de la colonisation est décrié par certains, mais garantie une stabilité de la monnaie. Le Nigeria, pays leader de la Cédéao, exige un « plan de divorce » avec la France, où reste déposés la moitié des réserves de change (avoirs en monnaie étrangère ou en or) de ces pays.

.

Le franc CFA ou le nazisme monétaire de la France à l’encontre de ses anciennes colonies d’Afrique occidentale

Interview René Naba à propos du Franc CFA

Lors de la manifestation contre le Franc CFA devant le siège de la Banque de France à Marseille Samedi 23 Février 2019

 

avatar

René Naba

Journaliste-écrivain, ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l'AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l'information, membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme et de l'Association d'amitié euro-arabe. Auteur de "L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres" (Golias), "Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l'imaginaire français" (Harmattan), "Hariri, de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres (Harmattan), "Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David" (Bachari), "Média et Démocratie, la captation de l'imaginaire un enjeu du XXIème siècle (Golias).

Une pensée sur “L’ECO, une victoire posthume pour le libyen Mouammar Kadhafi

  • avatar
    7 septembre 2019 à 13 01 15 09159
    Permalink

    Si cette nouvelle monnaie venait à voir le jour totalement indépendante de la banque de France, cela infligerait à cette dernière un coup dont il est pas sûr qu’elle puisse s’en relever ! d’ou mon scepticisme…d’autant que la France n’est pas uniquement le coffre qui confisque et tient en otage le franc CFA, imposé à ces pays depuis leur indépendance, c’est aussi et surtout le coffre au trésor et la boîte de Pandore des nombreux despotes de l’Afrique de l’ouest ! et donc est ce que le Nigéria à les moyens de réaliser ce divorce avec le franc CFA, ou ceux de remplacer la significative présence française dans ces pays là pour l’instant ? leurs investissements, leurs business et autres petites combines qui alimentent encore la france-afrique ? on a le droit ou le devoir d’en douter en tous cas !

    Quant aux rêves du pauvre Kadhafi, il en avait plusieurs, et c’est Sarkozy et la France qui se sont chargé de le liquider et ses rêves avec ! après lui avoir soutiré quelques millions de son vivant, et quelques milliards après sa mort… sa fortune à d’ailleurs subitement disparue, volatilisée, sans laisser de traces ! et l’on nous dit qu’elle repose encore en Afrique du Sud, dans le desert libyen, ou en suisse… mais, ceux qui espionnaient ses communications satellites depuis toujours, sont les seuls à savoir dans quelles poches elle est passée ! et j’ai l’impression que le projet qu’avait ce bon vieux Kadhafi pour l’Afrique lui non plus, on le saura jamais ! bref, les puits de pétrole n’ont jamais suffit à contraindre l’occident… tout au plus, servir ses intérêts et ramper à ses pieds au grand jour comme font nos amis arabes du golf persique, ou en cachette comme font les autres !

    j’espère en tous cas que cette monnaie puisse voir le jour, avec une véritable indépendance….car même en faisant allégeance à l’union européenne, la France y figure en bonne place, et continue de tirer les ficelles qu’elle veut !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *