L’embrayage indispensable dont j’ai parlé dans mon 2e article!!!

André Lefebvre

Parlons pour parler;  et donc, parlons des supposées différentes responsabilités sociales de l’individu, selon la situation dans laquelle il vit.

Commençons par une personne qui vit dans la forêt, de chasse et de pêche. S’il est seul, sa responsabilité se limite à vis-à-vis lui-même. Sa survie ne dépend que de lui. Il n’a aucun compte à rendre à personne.

Ajoutons une compagne à cet individu. Ils sont maintenant deux. Ils doivent séparer les responsabilités qui découlent du fait de vivre à deux, pour assurer leur sécurité. Les responsabilités de chacun sont alors en fonction de la survie des deux.

Lorsqu’ils ont des enfants, leurs responsabilités individuelles augmentent d’autant, jusqu’à ce que l’enfant ou les enfants deviennent adultes.

Une fois que les enfants deviennent adultes et qu’ils restent pour former une communauté, chacun adopte les responsabilités nécessaires à la survie du groupe;  je devrais dire: « …à la survie de chacun des membres du groupe ». Chacun est alors  responsable de la qualité de vie et de la sécurité de chacun des autres individus formant ce groupe ou cette communauté. Ils mettent alors tout en commun. La notion de propriété est à son plus bas niveau et n’existe pratiquement pas.

Si on accède au niveau suivant, on arrive à la citoyenneté. Les responsabilités de chacun des individus restent toujours la protection de chacun des citoyens qui forment cette société. C’est d’ailleurs la seule façon, pour l’individu, d’assurer sa propre sécurité en prenant la responsabilité de la sécurité des autres individus plutôt que de se limiter à sa sécurité personnelle. La sécurité de chacun devient alors interdépendante et beaucoup plus assurée.

S’ajoute, cependant, dans ce regroupement plus important, une responsabilité accrue qui consiste à assurer la « qualité de vie » de chacun par chacun. S’installe alors les échanges, le troc et le commerce. Habituellement, une certaine notion de propriété individuelle apparaît et s’installe chez le « citoyen ».

Le niveau de conscience sociale suivant est celui qui s’applique à l’environnement où vivent les membres de cette société.

Alors, non seulement chacun des citoyens a-t-il la responsabilité d’assurer la survie de chacun des autres citoyens, mais leur « qualité de vie » respective demande que chacun des citoyens se responsabilise maintenant, envers la protection de l’environnement, commun à tous. Chacun des individus s’assure alors que l’équilibre écologique soit maintenu.

Le niveau  subséquent est celui de la sécurité de chacun des individus et de l’écologie planétaire. Ce niveau s’adresse à tous ceux qui vivent sur la planète qui, chacun, doit s’assurer de la protection de chacun des membres de l’humanité et de l’écosystème dans son originalité.  Au niveau écologique, il est malheureusement impossible de faire plus viable que ce qui s’est installé et équilibré de lui-même. C’est d’une évidence incontestable. Au niveau humain, il faut simplement accepter les différences et garder le cap sur ce qui a été développé antérieurement,

En nous relisant, nous somme bien obligé de constater qu’il y a une progression psychologique (ou spirituelle, si vous préférez) de démontrée dans l’évolution d’un développement social. Évolution progressive qui permet le passage d’un stage à l’autre, sur une échelle de valeur d’une société développée  normalement .  Nous en sommes, nous même actuellement, à la dernière valeur de l’échelle; celle qui s’occupe de la protection de l’écologie planétaire. Ce qui est tout à notre honneur. Par contre, pour l’acceptation des différences, il nous reste beaucoup à faire; admettons-le humblement.

Malgré ce dernier fait, on se rend compte que la responsabilité de chacun envers la sécurité de « chacun des autres » est la seule solution pour que l’être humain, en tant qu’espèce, parvienne à se réaliser, à se sécuriser et à survivre.

C’est également, exactement là où on retrouve cet « embrayage psychologique » indispensable à chacun des individus de l’humanité actuelle, pour que nous ayons la moindre possibilité d’installer une vrai système démocratique dans cette société. Embrayage qui engage l’acceptation et le respect des différences de façon objective et inconditionnelle.

Je ne vois pas d’autres moyens.

D’un autre côté, il nous est facile de constater, également, que malgré l’atteinte du dernier niveau de l’échelle de valeur d’une société normale, nous avons laissé tomber le troisième niveau de cette même échelle de valeurs, qui est de prendre la responsabilité de la survie de chacun des autres pour assurer notre propre survie. Comment cela se fait-il? Que s’est-il passé pour que nous ayons transformé cette prise de conscience du début?

Le fait est que, pour notre malheur, le troisième niveau de l’échelle de valeur fut faussée; ce qui fait que la sécurité de chacun des individus, aujourd’hui, est loin d’être assurée. Le système de développement normal qui précède n’est pas du tout le système que nous avons installé dans nos sociétés dites « civilisées ».

Notre système actuel n’est aucunement basé sur « la sécurité de l’individu », mais est basé exclusivement sur « la sécurité du système social » qui n’assure, en fait, que la qualité de vie des autorités au dépend des citoyens. Cet état de fait est la résultante exclusive de l’acceptation immémoriale de la notion d’élitisme, qui s’est installée à l’apparition du troisième niveau social, chez la toute première civilisation de notre histoire.

Ce système s’appuie sur la notion : « Au plus fort la poche ! ». Que cette  »puissance » soit celle du pouvoir d’achat, du pouvoir des armes ou du pouvoir des dieux, n’y change rien. Le système reste toujours, le même système élitiste.

Ce système est alors bien obligé de jeter des « miettes » aux plus démunis pour assurer sa continuité et la sécurité de l’élite qui le contrôlent. C’est d’ailleurs pourquoi un système élitiste se base sur des « lois » au lieu de sur la « légitimité » et « l’équité ». C’est aussi pourquoi ce qui est « légitime » n’est « légal » que lorsqu’il ne nuit pas au système établi. Ce qui est une aberration en soi.

À cause de cette « déviation » primordiale, rien du système actuel n’est honnête, légitime et équitable. Par contre, il prend grand soin à être « légal ». Légal parce qu’ainsi, tous les individus sont subjugués et asservis aux lois du système.

La majorité croit que le système assure leur propre sécurité. C’est tout à fait normal puisqu’ils croient faire partie d’un ensemble de « citoyens ». Sauf qu’ils oublient qu’ils possèdent un numéro et que le système, de par son fonctionnement, s’adresse toujours et exclusivement, à ce numéro et non à l’ensemble de la société. L’ensemble de la société n’est, pour le système, qu’une banque de numéros. En réalité l’entité « ensemble de la société » est une convention virtuelle qui n’a vraiment aucune réalité autre que dans « l’image » du système qu’on a inculqué chez l’individu.

Le seul moment où c’est « l’ensemble de la société » qui s’adresse au système, c’est lors des élections. Par contre, encore là, c’est le numéro qui sert à assurer la légalité de l’élection et c’est l’individu dans sa réalité personnelle qui se manifeste. Aussitôt, cependant, les résultats de l’élection sont transférés à la notion de « l’ensemble » en transitant par celle de la « majorité ». Le gouvernement élu représente toujours « l’ensemble de la société », même s’il n’a été élu que par une « majorité » composée d’une « minorité d’électeurs » grâce au « jeu » des partis politiques.

On se doit de constater que l’individu est assujetti et asservi au système; qui, lui, possède tous les pouvoirs « généraux » qu’il applique à chacun en « particulier ».

De cette façon, l’individu se retrouve sans défenses devant le système. Il n’y est d’ailleurs jamais considéré, je le répète, comme un individu, mais comme un simple numéro. Le côté « être humain » n’a rien à voir avec les lois du système; seul le côté « numéro » est important.

Évidemment, ce n’est pas de cette façon qu’est présentée la réalité. On la maquille pour qu’elle soit rassurante et acceptable. Ce qui ne change pas ce qu’elle est vraiment.

Le système social actuel est un ogre travesti en beauté aguichante mais qui, en réalité n’est pas du tout attrayant et a l’air plutôt imbécile.

Pour ceux qui le croient un « ami », il peut être sécurisant; pour ceux qui le « comprennent », il mène l’humanité à une phase terminale.

Amicalement

André Lefebvre

avatar

Andre lefebvre

Mon premier livre "L'histoire de ma nation" est publier chez: http://fondationlitterairefleurdelyslibrairie.wordpress.com/ André Lefebvre

53 pensées sur “L’embrayage indispensable dont j’ai parlé dans mon 2e article!!!

  • avatar
    24 mai 2011 à 4 04 24 05245
    Permalink

    André,

    Voila un article qui part sur Les Voix du Panda, il est « superbe » que dire de plus en l’instant que tu vas faire rêver, des milliers de lecteurs ou intervenants avec Le Petit Prince.
    le Lien de ton article via Les voix ci-dessous:
    http://www.panda-france.net/?p=9316

    Plus de « 90 » lectures à l’heure ou je pose ces quelques lignes qui pourraient ouvrir le débat.
    Amicalement,
    Le Panda
    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    24 mai 2011 à 6 06 48 05485
    Permalink

    « Je vous remercie d’avoir réinventé l’eau chaude. »

    Il n’est pas nécessaire de « réinventer » l’eau chaude et je ne crois pas l’avoir fait.

    Mais il est assez important de prendre un bain de temps à autre. Préférablement dnas l’eau chaude, pour l’instant, sans savon.

    Merci Vilistia; mais ce n’est pas « Travail, Famille, Patrie. Il te faudra relire avec attention.

    Quant à Obama, il n’a rien à y voir et ne peut certainement pas t’aider à comprendre l’article. Géronimo ou Pontiac serait préférable.

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      24 mai 2011 à 7 07 47 05475
      Permalink

      « Amusant pour vous de critiquer ce que vous pratiquez sur les textes des autres: la diversion. »

      N’est-ce pas? Je vais vérifier si je me suis manifesté sur l’un de vos textes de la même façon que vous le faites ici.

      « Pour le reste de vos propos, c’est d’une banalité de totos. »

      Heureusement que vous êtes là pour rehausser l’intellect du texte; merci.

      D’ailleurs en voici un exemplaire:

      « Pour le bain , je préfère aller ici en pleine nuit et sans DSK. A poil ,c’est délicieux. »

      Je suis heureux pour vous; mais vous devriez vérifier; il semble que certaine petite partie délicate fut irritée par le sable, ce qui vous fait perdre vos esprits. « Délicieux » mais dangereux. Il existe des beaume adoucissants. Bonne chance.

      Au fait j’ai revérifié et…pas de « Patrie » dans mon texte. Il faudra relire une troisième fois. Vous finirez sûrement par comprendre.

      « Bien sûr à votre soupe de baba snob, ceci prend une couleur différente … »

      Voilà! Vous y arrivez; bravo! Un petit effort et c’est fait.

      « J’espère que vous serez de la partie pour servir de chair à canon contre les russes avec votre copain Obama de la Gôche française. »

      Obama de la Gôche française??? Parlez-vous du Sarkozi de Washington??? Je ne vous suis pas.

      Pour la chair à canon j’espère que vous serez l’artilleur; je pourrai alors vous faire un pied de nez.

      Merci de votre intervention enrichissante.

      À tout de suite.

      André Lefebvre

      Répondre
      • avatar
        24 mai 2011 à 8 08 07 05075
        Permalink

        Voilà! J’ai vérifié et j’ai effectivement fait un commentaire sur un de vos texte. Celui qui parle des élection en Russie.

        Je vous comprend, maintenant, de m’en vouloir un peu, car mon commentaire n’arrivait pas du tout à la cheville intellectuelle des vôtres que vous faites ici. J’espère que vous parviendrez à m’excuser un jour.

        Je ne peux faire plus que de vous offrir mes excuses.

        André Lefebvre

        Répondre
  • avatar
    24 mai 2011 à 8 08 22 05225
    Permalink

    @André,

    Je contacte quie les propos de Vilistia sont toujours emplis d’une tendresse « folle » pour les auteurs qu’elle prend ou qu’il prend en « grippe ».

    Nous sommes de véritables « minus » face à son talent et je te décerne la Palme d’Or du Petit Prince pour la qualité de tes échanges avec cette divine personne.
    Amicalement,
    Quand au sujet de l’article il apporte divers éléments d’une lutte des classes pour un équilibre démocratique, enfin à moins que je me trompe :-$
    Évidemment, ce n’est pas de cette façon qu’est présentée la réalité. On la maquille pour qu’elle soit rassurante et acceptable. Ce qui ne change pas ce qu’elle est vraiment.

    Le système social actuel est un ogre travesti en beauté aguichante mais qui, en réalité n’est pas du tout attrayant et a l’air plutôt imbécile
    Peux-tu avoir l’amabilité de préciser le fond la forme ne me posant aucun probléme. Merci
    Le Panda
    Patrick Juan

    Répondre
    • avatar
      24 mai 2011 à 8 08 32 05325
      Permalink

      La description de notre système social est présente dans l’article intitulé « La Démocratie est une reine bien maquillée! »

      Les changements à y apporter, selon moi, est dans l’article qui a suivit: « Changement politique …devenu possible! »

      Pour son « origine », j’en parlerai dans mon prochain article sur les 7 du Québec.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre
      • avatar
        24 mai 2011 à 8 08 49 05495
        Permalink

        Merci alors là, je comprends mieux, tu sais que le panda n’est pas un « animal » futé, mais j’apprécies nos échanges.

        Perux tu avoir la gentillesse de mettrre le lien de l’article que tu cites ?
        En ce qui concerne son « origine » j’en ai prit acte.

        Amicalement,

        Le Panda
        Patrick Juan

        Répondre
          • avatar
            24 mai 2011 à 8 08 58 05585
            Permalink

            Merci,

            Il est vrai qu »e cesz artciles sont aussi paru sur Les Voix.

            André, désolé, mais malgré la correction je ne peux débattre face à une ou un intellectuel(le) en mal de jouer le rôle de Mme ou Mr SansGéne.

            Amicalement,
            A mon grand regret l’article risque bien d’être trollé, mais cacun utilise ses moyens.$
            L’article se trouvant sur les Voix je veux bien en débattre en lieu neutre, dommage.
            Le Panda bonne journée

            Patrick Juan

          • avatar
            24 mai 2011 à 9 09 04 05045
            Permalink

            J’apprécie ta « non-participation » à ce qui nuit de plus en plus à centpapiers, au niveau des visites.

            Merci M. Juan

            André Lefebvre

          • avatar
            24 mai 2011 à 9 09 19 05195
            Permalink

            André,

            Tu sais parfaitement que je suis là tous les jours.
            Je pense que la conséquence des nuissances de CP peut trouver solution, que je n’ai aucun pouvoir pour le gérer.

            Je vais être absent pour raisons professionnelles durant environ 1 h 30.
            Tu sais aussi l’amitié qui me lie à CP alors je vais suivre ta technique de calme.
            Je vais revenir pour débattre comme de coutume et « ignorer » les nuissances.
            Amicalement,

            Le Panda
            Patrick Juan(C)

    • avatar
      24 mai 2011 à 18 06 08 05085
      Permalink

      C’est flagrant au niveau du système. Vous avez parfaitement raison.

      Amicalement

      André Lefebvre

      Répondre
      • avatar
        25 mai 2011 à 4 04 37 05375
        Permalink

        @André,

        Ta réaction s’adresse je le pense à Pierre Allard, à moins que je ne trompe.

        M

        Répondre
        • avatar
          25 mai 2011 à 4 04 40 05405
          Permalink

          @André,

          Ta réaction s’adresse je le pense à Pierre Allard, à moins que je ne trompe.
          Mais revenons au sujket de ton article si bien entendu tu le souhaite.

          Le système social actuel est un ogre travesti en beauté aguichante mais qui, en réalité n’est pas du tout attrayant et a l’air plutôt imbécile.

          Merci de m’expliquer ce passage, je te demande de l’étayer et je ty’en remercie.

          Le Panda

          Patrick Juan

          Répondre
          • avatar
            25 mai 2011 à 6 06 19 05195
            Permalink

            Un système qui semble défendre l’intérêt de l’ensemble en éliminant graduellement les individus un à un ne peut pas être décrit autrement.

            Amicalewment

            André Lefebvre

          • avatar
            25 mai 2011 à 6 06 44 05445
            Permalink

            @André,

            Mais nous sommes responbles, c’est de NOTRE SEULE FAUTE.
            Avoir laissé le « système » arriver à ce stade il ne suffit pas de le dénoncer il faut le combattre ensemble.
            Oui les financiers ne place ne trouve pas une autre méthode, pourquoi ne pas employer la même ?
            Le problém réside dans le sens de la conviction de nos valeurs et surtout drainer ce que nous souhaitons réellement, le reste me semble du vent.
            Le Panda
            Patrick Juan

          • avatar
            25 mai 2011 à 6 06 59 05595
            Permalink

            Je ne suis pas tellement fervent à la recherche du ou des coupables au niveau structure sociale; je suis plutôt pour la prise des responsabilités et des corrections.

            La culpabilisation du système ne résultera pas en mise en prison du système. Et continuer de se lamenter sur la situation ne résoudra rien.

            Pour l’instant, voyez ce qui se passe partout dans le monde. L’individu se lève et les autorités y voient encore une manifestation de « masse ».

            Ils n’ont pas encore saisi la « nuance ».

            Amicalement

            André Lefebvre

          • avatar
            25 mai 2011 à 7 07 08 05085
            Permalink

            Nous sommes tout à fait en accord, c’est à NOUS qu’il apparteient de leur faire comprendre.

            Le système n’est pas en cause, c’est la façon de l’utiliser qui nous tue lentement mais surement.

            Le MONDE DES EXTREMISTES et des FANATIQUES sont à exclure.
            Alors en prenant acte que les politiques et les partis de masse sont des EXTREMISTES à leur façon.

            Dont acte, donc c’est à nous d’agir et nous en avons les moyens ne serais ce que par le fait de la consommation et paralyser certains « outils » de leurs pouvoirs.
            Tu en penses quoi ?

            Le Panda
            Patrick Juan

          • avatar
            25 mai 2011 à 7 07 27 05275
            Permalink

            Je pense que le mouvement qui se manifeste actuellement ne pourra pas être stoppé et que c’est parfait comme cela.

            Je dis comme tous: « Ça suffit! ».

            Le cri n’est pas qu’en Espagne, il est partout. La france criera à son tour bientôt. Ce cri est parti de la Tunisie et se rendra en France et en Angleterre en passant par , même, le Wisconsin.

            Je regarde et j’apprécie l’éveil de « l’être humain ».

            Amicalement

            André Lefebvre

          • avatar
            25 mai 2011 à 7 07 37 05375
            Permalink

            Je dis comme tous aussi STOP !!

            Mais ne nous contentons pas d’observer les autres se faire massacrer, pour la puissance financiére.

            Le réveil de l’être humain m’importe un maximum, mais quels sont les dirigenats qui comrprendont qu’ils vont tomber de leur estale ?

            Amicalement,

            Le Panda
            Patrick Juan

  • avatar
    24 mai 2011 à 16 04 52 05525
    Permalink

    André,

    Tu vois je tiens mes engagements, je ne fais que rentrer à mon bureau et je te laisse ce pettit mot, sutout pour que tu ne pense pas une seconde que j’avais déserté le s CP ou les 7 du Québec.

    @Pierre,
    Oui dans le lien il y a bien des similutudes dont je parlerais demain avec plaisir en France il est 23h GMT et je vous souhaite à tous et toutes une trés grande participation.
    Pour que Le Petit Prine reste une pensée universelle.
    Amicalement,

    Le Panda

    Patrick Juan (C)

    Répondre
  • avatar
    25 mai 2011 à 7 07 46 05465
    Permalink

    « Mais ne nous contentons pas d’observer les autres se faire massacrer, pour la puissance financiére. »

    Il ne se font pas massacrer POUR la puissance financière; mais PAR la puissance financière; et ce, depuis longtemps.

    « Le réveil de l’être humain m’importe un maximum, mais quels sont les dirigenats qui comrprendont qu’ils vont tomber de leur estale ? »

    Il n’y en a pas. Même chez ceux qui analysent ces manifestation, il n’y en a pratiquement pas qui les voient tomber. C’est parfait comme ça.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
    • avatar
      25 mai 2011 à 8 08 09 05095
      Permalink

      Tu es tatillon ,

      Mais bien je te l’accorde, « le Parfait » étant une glace, ils ne leur restera que des « batonnets de M » pour se flagelr eux-mêmes.

      Le Panda
      Qui te demande tu veux devenir marchand de glaces ?

      Patrick Juan

      Répondre
          • avatar
            25 mai 2011 à 10 10 12 05125
            Permalink

            Je l’ignore cela ne ressemble nullement à une réponse qui te ressemble dans tes convictions allez assures et dis nous tout tu en es capable.

            Le Panda

            Patrick Juan

          • avatar
            25 mai 2011 à 10 10 58 05585
            Permalink

            Est-ce que marchand de glaces signifie « miroirs » ou « crême glacée »?

            Si cela signifie « miroir » c’est ce que je fait avec mes articles; je réflète la réalité comme je la perçoit.

            Si c’est « crème glacée », je n’ai rien à y voir.

            Je pense que c’est très clair. 😉

            Elie l’Artiste

          • avatar
            25 mai 2011 à 11 11 53 05535
            Permalink

            C’est évident, mais ne pas se méprendre sur mes « visions »
            Je ne suis jamais de glace !!
            Mais je n’ai pas de pulsions ardentes avec des « inconnu(e)s c’est un « leurre »

            Il n’y a pas de glace c’est une âne clair….
            Je te suggére de lire ma ^proposition à CP sur mon « article » et de me livrer ton point de vue, merci par avance.
            il est sur la UNE de CP et traite du « paraben »
            Le Panda

            Amicalement,

            Patrick Juan

  • avatar
    26 mai 2011 à 5 05 16 05165
    Permalink

    «S’ajoute, cependant, dans ce regroupement plus important, une responsabilité accrue qui consiste à assurer la « qualité de vie » de chacun par chacun. S’installe alors les échanges, le troc et le commerce. Habituellement, une certaine notion de propriété individuelle apparaît et s’installe chez le « citoyen ».»

    Cette observation, enfin, cette affirmation plutôt, elle est dénuée du conditionnement l’environnant. Le chacun qui désire tout à coup, devenu citoyen, s’approprier des babioles inutiles ne le fait pas par nature humaine, il le fait par envie de goûter aux privilèges qu’une minorité parasitaire se préserve, au nom du «mérite», un dogme du capitalisme. L’humain n’est pas par nature, sauvage et égoïste, il l’est en fonction du conditionnement que lui prodigue le système dans lequel sa société vit, en l’occurrence ici, le capitalisme qui, pour sa part, concentre les richesses au sein de la minorité parasitaire qui possède les moyens de production. Le capitalisme constitue donc ici, un conditionnement à l’égoïsme et à l’individualisme.

    Notre cancer, c’est le capitalisme et notre solution n’est pas un moindre ou pire capitalisme. Il faut en finir avec ce système et ne plus jamais permettre l’exploitation de l’être humain par l’être humain. Il est aujourd’hui évident et indéniable que le capitalisme ne fonctionne pas et qu’il concentre la richesse au sein de la minorité parasitaire qui exploite le labeur, les besoins et les maladies du prolétariat, pourtant majoritaire et créateur de cette richesse dont cette vermine se gargarise.

    La notion de propriété individuelle apparaît donc, lorsque le prolétaire se rend compte que la bourgeoisie, elle, possède ces biens individuels. C’est une envie créée par une injustice, rien d’autre.

    «Comment cela se fait-il? Que s’est-il passé pour que nous ayons transformé cette prise de conscience du début?»

    L’individualisme s’est installé, avec le capitalisme.

    «Notre système actuel n’est aucunement basé sur « la sécurité de l’individu », mais est basé exclusivement sur « la sécurité du système social » qui n’assure, en fait, que la qualité de vie des autorités au dépend des citoyens. Cet état de fait est la résultante exclusive de l’acceptation immémoriale de la notion d’élitisme, qui s’est installée à l’apparition du troisième niveau social, chez la toute première civilisation de notre histoire.»

    Mais encore André, la sécurité du système social n’est même pas maintenue, au profit d’une liberté individuelle, et au détriment d’une sécurité sociale. Les libertariens s’en moquent. Elle est, comme vous dites, maintenue artificiellement, pour les intérêts des fonctionnaires et de l’élite servile à la bourgeoisie. Elle ne sert plus sa cause première. Ce n’est donc pas la cause première qui cause problème, mais les déraillements de cette cause, vers celle des bourgeois et de leurs laquais.

    «Ce système s’appuie sur la notion : « Au plus fort la poche ! ». Que cette »puissance » soit celle du pouvoir d’achat, du pouvoir des armes ou du pouvoir des dieux, n’y change rien. Le système reste toujours, le même système élitiste.»

    C’est du capitalisme dont vous parlez, et en cela, il faut préciser que ce sont les moyens de production détenus par une minorité qui créent ces déséquilibres économiques, donc sociaux par conséquent. L’élite, elle se crée toute seule, via le système économique qui ne répartit pas les richesses, mais qui les concentre au sein de cette minorité parasitaire, appelée la bourgeoisie. Suivent de près ses laquais.

    «Ce système est alors bien obligé de jeter des « miettes » aux plus démunis pour assurer sa continuité et la sécurité de l’élite qui le contrôlent. C’est d’ailleurs pourquoi un système élitiste se base sur des « lois » au lieu de sur la « légitimité » et « l’équité ». C’est aussi pourquoi ce qui est « légitime » n’est « légal » que lorsqu’il ne nuit pas au système établi. Ce qui est une aberration en soi.»

    C’est en effet une contradiction, et nous pourrions la souligner dans divers dossiers, dont le terrorisme, la démocratie, le droit de meurtre, etc.. Et Léandre Bergeron qualifiait avec raison, de «soupape populaire», ces passe-droits offerts par l’élite, au prolétariat. André Gagnon en disait autant.

    «Pour ceux qui le croient un « ami », il peut être sécurisant; pour ceux qui le « comprennent », il mène l’humanité à une phase terminale.»

    Oui, mais cela ne fonctionnera pas. Le prolétariat, même s’il semble dormir au gaz, commence à répertorier les injustices et à démasquer le rôle de chacun dans cette société bidon, maquillée et arrangée pour l’élite princière qui exploite le reste de l’humanité, via toutes les potentialités possibles.

    Il faut un prolétariat plus conscient, certes, et ce n’est certainement pas l’ADQ ou le RLQ qui viendront à bout de la bêtise et de l’aliénation, puisqu’ils l’entretiennent.

    Répondre
  • avatar
    26 mai 2011 à 10 10 39 05395
    Permalink

    « C’est du capitalisme dont vous parlez, et en cela, il faut préciser que ce sont les moyens de production détenus par une minorité qui créent ces déséquilibres économiques, donc sociaux par conséquent. »

    Il semble bien que vous ne comprenez pas l’article ou que vous ne voulez pas comprendre. Je ne parle pas du capitalisme du tout. Je parle d’un conditionnement séculaire inculqué par la notion de religion.

    L’élitisme a une origine RELIGIEUSE et non capitaliste.

    La PREUVE?

    Il y avait de l’élitisme chez les civilisations qui n’étaient pas CAPITALISTE. Les Sumériens, les Égyptiens, les Aztèques, les Mayas etc.

    Décrochez un peu du « socialisme » si vous voulez analyser l’histoire de l’humanité pour en trouver les « bugs ».

    Amicalement

    Élie l’Artiste

    Répondre
    • avatar
      26 mai 2011 à 14 02 10 05105
      Permalink

      Lartiste a déjà revisité l’Histoire à la manière Robert Charroux et donne maintenant des leçons de sociologie et d’ethnographie utilisant la sémantique des mots pour en cacher l’idée.

      Le Capital c’est le nouveau mot de la richesse pour enfumer le peuple.

      L’histoire de l’or commence il y a plus de 7 000 ans… à la fin de la Préhistoire.
      Les Sumériens creusèrent et exploitèrent les premières mines d’or. La parure des puissants.
      Les Pharaons furent les premiers à créer une véritable industrie autour de l’or: l’extraction des mines du précieux métal se faisait grâce à des milliers de travailleurs esclaves. La parure des puissants devient monnaie d’échange.
      Cyrus, fondateur de l’empire perse, sera le premier à frapper des pièces d’or.

      Le roi de Lydie est Crésus dont la richesse colossale, constituée de « créséides », provenait de la rivière aurifère appelée Pactole. L’expression célèbre: « riche comme Crésus » ! est depuis restée dans nos cultures.

      Les athéniens constituaient des réserves d’or en prévision de moments difficiles. L’or provenait des mines de Macédoine et de Thrace et servit notamment à financer la guerre qui fût menée contre Sparte.
      Alexandre le Grand entreprit la conquête du monde : un de ses objectifs était de s’emparer de l’or des Perses.Pour avoir une armée motivée, il accordait aux soldats une prime payée en or à leur retour de campagne.
      Et les Romains?

      Rend à César ce qui appartient à César

      Les moyens de production détenus par une minorité se basent sur la richesse et en constitue le capital; une convention maintenue par la force nommée indifféremment or argent pierreries, valeurs monétaire ou capitaux, et érigée en Système imposé aux classes affectés à la production.

      L’élite de la richesse établit ensuiteles privilèges de la noblesse que la révolution guillotinat mais en omettant la racine de ces fléaux*; les priviligèges de la richesse.

      * Le fléau est un instrument agricole utilisé pour le battage des céréales, utilisé comme fouet pour asservir le peuple au travail, il deviendra un symbole de pouvoir.

      * La crosse et le fléau, symboles d’autorité des pharaons

      DG

      Répondre
      • avatar
        26 mai 2011 à 14 02 30 05305
        Permalink

        « Lartiste a déjà revisité l’Histoire à la manière Robert Charroux et donne maintenant des leçons de sociologie et d’ethnographie utilisant la sémantique des mots pour en cacher l’idée. »

        J’irai me confesser demain en montrant du regret; ainsi j’aurai l’absolution et vous pourrez ravaler vos jugements insignifiants. Ceci dit:

        « Le Capital c’est le nouveau mot de la richesse pour enfumer le peuple. »

        Cette phrase ne dit absolument rien, sauf une autre affirmation gratuite. Vous continuez en disant:

        « L’histoire de l’or commence il y a plus de 7 000 ans… à la fin de la Préhistoire.
        Les Sumériens creusèrent et exploitèrent les premières mines d’or. La parure des puissants. »

        J’espère que vous vous rendez compte qu’en nous enseignant cette « vérité », dont vous vous servez pour vous objecter à ma démonstration que l’élitisme prend sa source dans la religion, vous venez d’admettre que l’élitisme (Les Puissants) existait AVANT MÊME le début de l’exploitation de l’or; puisque c’était pour les « parer ».

        Lorsqu’on « analyse », habituellement le point 1 précède le point deux, qui, normalement, est suivit du point 3, ainsi de suite. On ne peut pas parler du 3 pour en faire la source du 1.

        Excusez-moi de « revisiter » ici, et vous enseigner la chronologie logique d’un raisonnement, mais cela semble tout à fait indispensable.

        Évidemment, cela provoque toujours des « frictions » avec les dogmes; mais que voulez-vous que j’y fasse.

        Quant à cette notion d’élitisme découlant de la religion, vous avez raison, c’est suite à mes travaux personnels (et non de Charroux, puisqu’il n’en a jamais fait le lien) sur l’histoire et l’archéologie (entre autres).

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
        • avatar
          26 mai 2011 à 14 02 42 05425
          Permalink

          L’élitisme prend sa source dans la force et utilise la religion comme instrument. La conclusion de vos ‘travaux personnels’ est faussée dès le départ.

          «Un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d’intelligent.» Geluck

          DG

          Répondre
          • avatar
            26 mai 2011 à 14 02 56 05565
            Permalink

            C’est pas long pour vous de « classifier » un sujet essentiel:

            « L’élitisme prend sa source dans la force et utilise la religion comme instrument. La conclusion de vos ‘travaux personnels’ est faussée dès le départ. »

            Peut-être avez-vous raison mais dans ce cas, cela signifie que les « Puissants » sumériens sont ceux qui ont « créé » la religion puisque ce serait leur « instrument ». Et pourtant dans votre esprit, les « Puissants » sumériens sont des « dieux » de leur religion.

            Encore une fois, votre no 3 passe avant votre no 1.

            Revisez votre position apprise par coeur enseignée par la clique « officielle ». Cela dénote beaucoup de « savair » mais très peu de « connaissance ». Excusez ma franchise.

            Pour revoir votre position:

            Trouvez-moi de l’élitisme dans les sociétés primitives.
            Trouvez-moi de l’élitisme dans les sociétés d’Amazonie.
            Trouvez-moi de l’élitisme dans la société de la vallée de l’Indus.

            Ce serait le moins à faire pour appuyer votre affirmation gratuite.

            Amicalement

            André Lefebvre

          • avatar
            26 mai 2011 à 16 04 35 05355
            Permalink

            «C’est pas long pour vous de « classifier » un sujet essentiel.» Lartiste

            Lorsqu’on maîtrise son alphabet il plus facile de lire. La prétention vient de la capacité d’analyse de L’Être et le Néant de Sartres parce que l’on sait maintenant écrire.

            Sous votre plume, l’Histoire enseignée par la clique « officielle » (sic) devient une affirmation gratuite. Un jeu de dupes déformant la réalité.

            «Et pourtant dans votre esprit, les « Puissants » sumériens sont des « dieux » de leur religion.». Lartiste

            Vous lisez dans mon esprit maintenant? Où ai-je déclaré cette affirmation?

            Non content de refaire l’Histoire vous me mettez des mots dans la bouche!

            Vous avez certe beaucoup d’imagination, cela n’en constitue pas pour autant des savoirs et des connaissances.

            «L’accumulation des connaissances n’est pas la connaissance.»
            Alberto Manguel

            «Beaucoup de réflexion et non beaucoup de connaissances, voilà à quoi il faut tendre.»
            Démocrite

            «Dans les sociétés primitives, l’élite est constituée par les hommes les plus forts, les plus courageux ; la valeur militaire devient le critère de sélection des dominants.» (source HEC Paris)

            Désolé d’avoir polué votre fil. Continuez vos ronds de jambes avec Panda. Tellement plus édifiant.

            DG

          • avatar
            26 mai 2011 à 17 05 32 05325
            Permalink

            1) « Lorsqu’on maîtrise son alphabet il plus facile de lire. »

            Oui mais il manque parfois un verbe.

            2) »La prétention vient de la capacité d’analyse de L’Être et le Néant de Sartres parce que l’on sait maintenant écrire. »

            Comme c’est beau le « savoir » Je m’incline devant le Néant.

            3) « Un jeu de dupes déformant la réalité ».

            Pas du tout! Un mauvaise interprétation à cause des dogmes auxquels il ne fallait pas toucher.

            4) «Et pourtant dans votre esprit, les « Puissants » sumériens sont des « dieux » de leur religion.». Lartiste

            Vous lisez dans mon esprit maintenant? Où ai-je déclaré cette affirmation? »

            Si ce n’est ça, c’est son contraire. Donc des « Puissants » ont asservit des humains normaux qui les ont considéré comme des « dieux ». De là sont sorties les religions de « révélation » qui ont continué de développer l’élistisme premier. Avouez que vous ne vous en sortirez pas. À moins de vous servir de dénigrement à mon égard. Ce qui ne vous élèvera pas très haut et qui est signe d’un esprit « restreint par des bornes ».

            5) « Non content de refaire l’Histoire vous me mettez des mots dans la bouche! »

            Non. Sûrement pas, vous pourriez vous étouffer.

            6) « Vous avez certe beaucoup d’imagination, cela n’en constitue pas pour autant des savoirs et des connaissances. »

            Tiens! Vous me donnez une idée: Je vais traiter du « savoir » et des « connaissances » dans mon prochain article sur les 7 du Québec. Merci! Je cherchais un sujet.

             » «Dans les sociétés primitives, l’élite est constituée par les hommes les plus forts, les plus courageux ; la valeur militaire devient le critère de sélection des dominants.» (source HEC Paris) »

            Quel meilleurs source que des spÉcialistes du commerce pour comprendre les sociétés primitives. C’est vraiemnt indiscutable et intouchable. Un « dogme » du « savoir », en quelque sorte!

            « Désolé d’avoir polué votre fil. Continuez vos ronds de jambes avec Panda. Tellement plus édifiant. »

            Et voilà ce que j’avais prévu au numéro 4; le dénigrement. Remarquez que je « danse » au niveau du « danseur ».

            Mieux aurait valu donner le résultat de vos petites recherches sur la civilisation de l’Indus; mais c’était impossible puisque: 1) pas de religion et 2) pas d’élitisme.; donc pas d’arguments. Chiche!

            Alors, dernier argument possible: « les ronds de jambe ». Ajouterz que j’ai un bouton sur la fesse gauche. Est-ce assez pour convaincre vos lecteurs?

            Bravo! Dieu vous entend et vous serez récompensé si ce n’est en ce monde, ce sera dans l’autre.

            J’y pense! Je vais parler de « savoirs » et de « connaissances » dans un environnement de « radicaux libres ». Vous essaierez ça si vous le pouvez; ce sera amusant de comparer.

            Amitié

            André Lefebvre

          • avatar
            26 mai 2011 à 18 06 57 05575
            Permalink

            Je vous ai donné la réponse pour la société primitive. Elle résume tout et termine votre thèse empirique*, nul besoin d’aller chez l’Indus ou les gourous de l’Histoire sauce New Age.
            Maintenant je ne vous prendrai sûrement pas par la main pour faire vos classes et encore moins vos Humanités.

            Mon commentaire sur la valeur de vos échanges Pandiques n’est pas un argument, tout au plus une constatation.

            DG

            *Selon l’empirisme, le fondement et la première source de la connaissance se trouvent dans l’expérience. Or, en Histoire il s’aggirait de charlatanisme puisque la dite expérience n’existe pas, s’aggisant d’un passé qui n’exite plus.

          • avatar
            26 mai 2011 à 19 07 32 05325
            Permalink

             » nul besoin d’aller chez l’Indus ou les gourous de l’Histoire sauce New Age. »

            Les gourous m’indifèrent complètement et le New Age dont vous parlez souvent, tout autant. Par contre l’archéologie de la vallée de l’Indus me semble plus appropriée que le HEC pour le point dont nous parlons.

            « Maintenant je ne vous prendrai sûrement pas par la main pour faire vos classes et encore moins vos Humanités. »

            C’est fait; mais je n’ai pas adopté les dogmes puisque je n’étais jamais à genoux devant qui que ce soit.

            « Mon commentaire sur la valeur de vos échanges Pandiques n’est pas un argument, tout au plus une constatation. »

            Ouf! Ma logique a porté.

            En réalité c’était la conclusion de votre argumentaire. Il était prévisible depuis le début de votre commentaire. Vous prenez les gens pour des cruches?

            Je vous souhaite une bonne soirée

            Amicalement

            Élie l’Artiste

          • avatar
            26 mai 2011 à 20 08 41 05415
            Permalink

            La conclusion est:

            «Dans les sociétés primitives, l’élite est constituée par les hommes les plus forts, les plus courageux ; la valeur militaire devient le critère de sélection des dominants.»

            Vous faites exprès ou quoi?

            Lisez autre chose que les copier/coller de sites occultes qui ont servis pour vos recherches.
            Les grandes bibliothèques du Québec n’attendent que vous, et c’est gratuit.

            DG

          • avatar
            26 mai 2011 à 21 09 47 05475
            Permalink

            Moi je veux bien que ce soit la conclusion du HEC; mais ce n’est pas exact; ni chez les primitifs d’Amazonie, ni chez les Amérindiens, ni chez la civilisation de l’Indus et ni chez les sumériens; alors est-il possible que ce soit vous qui fassiez exprès pour ne pas effacer vos dogmes?

            Des copier/coller???

            J’imagine que la traduction de l’Énuma Elish vient d’un site occulte tenu par Noah Kramer et Bottero?

            Vous dites vraiment n’importe quoi.

            Vous semblez plus adepte que moi des dits « sites occultes »; à tout le moins vous les connaissez mieux.

            Ce qui a servit à mes recherches c’est la Thora, l’Égyptologie et les écrits sumériens; pas les liens sur le HEC.

            Vous, vous croyez tout ce que l’on vous a inculqué; c’est votre droit. Personnellement je doute de tout ce que l’on me dit; et c’est également mon droit.

            Ce qui ne fait pas de moi un adepte de Charroux ou autre; mais qui fait de vous un adepte de la Bible selon le Pape.

            À chacun ses opinions.

            Par contre, un seul de nous deux se permet d’étayer ses opinions avec des affirmations dogmatiques et ce n’est sûrement pas moi.

            Alors: vous avez raison et vous allez être élu comme « bienheureux ». Est-ce que cela peut déranger un seul de mes cheveux?

            Vous pouvez le croire si vous le voulez.

            Pourtant vous l,avez copier/coller vous-même; mais vous me semblez pas le comprendre:

            « «L’accumulation des connaissances n’est pas la connaissance.»
            Alberto Manguel »

            André Lefebvre

          • avatar
            26 mai 2011 à 22 10 24 05245
            Permalink

            «…mais qui fait de vous un adepte de la Bible selon le Pape.»

            Vous sortez ça d’où? Qui vous fait croire que je suis croyant? et papiste en plus?

            Vous voulez m’affubler d’une étiquette?

            Je suis plutôt matérialiste-humaniste de philosophie, plus près de l’immanence et très loin de la transcendance, de tendance André-Comte Sponville et Luc Ferry. Ce n’est pas parce que je cite des philosophes d’autres écoles tel Paul Ricoeur que j’en suis.

            DG

  • avatar
    26 mai 2011 à 17 05 05 05055
    Permalink

    « Un jeu de dupes déformant la réalité. »

    Évidemment; selon vous. Mais, selon moi, c’est plutôt une mauvaise interprétation basée sur les dogmes auxquels il ne faut pas toucher. Les « choses saintes » sont intouchables. 😀

    « «Et pourtant dans votre esprit, les « Puissants » sumériens sont des « dieux » de leur religion.». Lartiste

    Vous lisez dans mon esprit maintenant? Où ai-je déclaré cette affirmation? »

    Donc. dasns le cas contraire, les « Puissants » sont des « êtres supérieurs » à la normes qui ont asservit les populations de la Mésopotamie. Ceux-ci les considérèrent comme des « dieux » d’où sont issues les « religions » de la révélastion.

    Ce que cela change est

    Répondre
    • avatar
      26 mai 2011 à 17 05 52 05525
      Permalink

      Ce commentaire résulte d’une erreur de frappe, mais je vais l’utiliser pour reprendre une commentaire intelligent qui vient de vous, mais qui s’applique parfaitement à votre argument de « ronds de jambes »

      « «Un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d’intelligent.» Geluck  »

      Merci pour le « tuyau ». C’est très « serviable » le « savoir ».

      André Lefebvre

      Répondre
  • avatar
    26 mai 2011 à 22 10 32 05325
    Permalink

    « Vous sortez ça d’où? Qui vous fait croire que je suis croyant? et papiste en plus?

    Vous voulez m’affubler d’une étiquette? »

    Vous me le reprochez???

    C’est exactement ce que vous me faites, m. l’humaniste!!!

    😉

    André Lefebvre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *