L’EMPEREUR DONALD REDÉFINIT L’ALLIANCE ATLANTIQUE (du G7 au G2)

Par Robert Bibeau.  Sur  http://www.les7duquebec.com

 

Text in English – Portuguese – Spanish – Italian 13.06.2018 The Emperor Trump (1)

Qu’est-ce que le G7 ?

 

Le G7 est le comité central de l’Alliance atlantique.  Le G7, mieux nommé le GPO pour grandes puissances occidentales, est un organe informel dont s’est doté le suzerain américain afin que, une fois par année, ses vassaux portent allégeance ostensiblement et médiatiquement. Pour les sujets conviés à ce spectacle emphatique, la façon d’être adoubé par leur souverain est d’entériner dans le communiqué final les décisions imposées par Sa Majesté. Tous sont familiers avec ce protocole convenu et entendu et, par les années passées, tout s’était bien déroulé. Sauf un jour, un puissant soupirant, se croyant dispensé, dérogea à la règle d’unanimité empressée, il fut expulsé et l’éphémère G8 redevient le G7.

 

L’édition canadienne du G7

 

De l’édition 2018 émanait une odeur de soufre et de fronde bien avant l’arrivée des initiés, à un point tel que l’empereur songea à se désister. En effet, à quoi bon se plier à ce protocole obséquieux quand les vassaux mutinés ont déjà manifesté leur refus de relancer le boycott contre l’Iran, la puissance à menacer pour qui veut faire grimper le prix du baril que le roi Donald doit maintenir au-dessus de 60 USD à tout prix. Pire, les vassaux manufacturiers – affamés d’hydrocarbures – rechignent à laisser monter le prix des énergies. Il en est de même pour les tarifs douaniers que tous ces sous-fifres dénoncent avec véhémence, chacun cherchant à en être exempté alors que ce sont les clients américains qui en feront les frais via l’inflation des prix à la consommation et la hausse des taux d’intérêt sur le dollar malmené. Même ce zélateur canadien, un jeune blanc-bec, fait grand tapage, outré d’être accusé de menacer la sécurité des USA s’il refuse d’augmenter le tribut livré à son suzerain étatsunien (25% sur l’acier et 10% sur l’aluminium). Pourtant, le déficit commercial avec le Canada est d’à peine 28 milliards USD sur un total de 566 milliards USD (2017), dont 375 milliards de dollars avec la puissante Chine, la grande absente de ce triste ramage – l’absente dont personne ne parle, mais dont le spectre hante les étages. (1)

 

La République de Chine, l’adversaire véritable de ce camp divisé, a rameuté ses alliés de l’Association de coopération de Shanghai à Qingdao, face à la Corée, en Mer de Chine, le prochain centre névralgique des tensions mondiales. (2)

 

 

Donald premier, l’isolationniste?

 

Quoi qu’on en dise, l’empereur Donald n’est pas un isolationniste ni un protectionniste, il cherche simplement à renégocier tous les contrats, pactes, traités, conventions, ententes et accords déjà signés, afin d’exiger un plus lourd tribut de la part de ses vassaux qui se liguent contre lui afin de maintenir les accords commerciaux en l’état, comme sous le règne d’Obama. Mais le contexte économique du vaisseau amiral de la flotte atlantique n’est plus le même que sous Obama. L’ex-président a laissé courir et le déficit commercial n’en finit plus de grimper, les taux d’intérêt sont trop bas et n’attirent plus les capitaux qui fuient l’Amérique. Si l’effilochement se poursuit le dollar devra bientôt dévaluer drastiquement. Tous les détenteurs de pétrodollars et de bons du Trésor seront floués. Pourtant, il est un principe fondamental pour le capital qui va comme suit : « Chacun sa part dans le partage de la chaine des valeurs ». Le « Capo » du capital qui ne respecte pas ce principe et tente d’accaparer tous les profits pour lui prend le risque d’être renversé ou abandonner par la communauté des assujettis révoltés, c’est la menace qui pèse sur l’amiral Donald (3).

 

Rififi à La Malbaie

 

Finalement, le Président américain, plutôt que de bouder ce sommet du G7, a décidé d’y participer et de le couler. Que ce faible Trudeau cesse de se morfondre, il n’a rien fait de déplorable et il s’est soumis aux courbettes devant Sa Majesté Trump, il en aurait fait davantage que le rififi aurait égal. Le retrait américain du communiqué final était décidé avant l’atterrissage d’« Air Force One » et ne visait qu’à mettre au pas les alliés et concurrents de ce misérable Président, chef d’une Amérique de moins en moins hégémonique. Des alliés que le maitre pousse dans les bras de son pire ennemi et dont Vladimir Poutine dit qu’il respecte la parole donnée… comme tout aspirant au trône. Incidemment, Xi Jinping, dont le spectre hantait le sommet de Singapour, observait l’empereur se précipiter dans la chausse-trappe appâtée par un dérisoire Nobel de la Paix. (4)

 


NOTES

 

 

  1. http://www.tvanouvelles.ca/2018/02/06/le-deficit-commercial-americain-2017-bondit-de-121
  2. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/chine-le-contre-sommet-de-lorganisation-de-cooperation-de-shanghai/
  3. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-limprevisible-drone-teleguide/
  4. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/un-spectre-hantait-le-sommet-de-singapour/

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

16 pensées sur “L’EMPEREUR DONALD REDÉFINIT L’ALLIANCE ATLANTIQUE (du G7 au G2)

  • avatar
    14 juin 2018 à 9 09 31 06316
    Permalink

    Bravo pour une superbe analyse! Comme vous vous en doutez probablement; je suis socialiste d’un socialisme différent du vôtre, puisque je tiens toute démocrassie (j’insiste sur cette orthographe) postérieure au système mis en place par les Grecs du Siècle d’or (athénien seulement) pour une escroquerie… Mais voilà un article que j’aurais aimé signer – même si je vous trouve un peu trop indulgent envers l’homonyme vite couché, aux larmoiements faciles, tout droit descendu de « Petit PET » pour aller se faire hisser sur le trône (expression synonyme de ouatères chez les hexagonaux) sous l’érable…
    Vous eûssiez pu aussi préciser que le papier-monnaie hi-han-kee (ainsi que sa multiplication, par effets de « réalité augmentée », sur écrans boursiers pas cathodiques du tout) est de la monnaie de singe – avec cependant le risque de plus en plus réel +et physique!) de vous attirer les foudres de votre SPA – mais vous l’avez tout de même assez élégamment sous-entendu.
    Je n’oublie pas que je vous suis redevable de mes réactions éventuelles sur vos textes en italien. Comme je ne mens jamais; je dois vous avouer ici que je n’ai point encore trouvé le répit nécessaire pour les lire.
    Encore bravo!
    Bien cordialement…

    Max l’Impertinent

    Répondre
  • avatar
    14 juin 2018 à 9 09 33 06336
    Permalink

    Cher Robert,

    Veuillez, svp, me désinscrire de votre liste d’envoi. Vous souffrez visiblement, d’anti-américanisme primaire et faites le jeu de tous ceux qui utilisent les « idiots utiles » de l’Occident pour faire avancer leur agenda… (et je ne dirai que cela). Je vous rappelle qu’il faut être totalement déphasé de la réalité pour être communiste en 2018 et je crains que, dans votre cas, cela soit incurable… Merci.

    Jason

    Répondre
  • avatar
    14 juin 2018 à 9 09 37 06376
    Permalink

    Je vous désinscrirai de la liste soyez sans crainte

    1) Antiimpérialisme américain serait plus approprié pour qualifier ma maladie = car en aucun cas je ne manquerais de respect envers le prolétariat américain que j’aime comme mes frères. La distinction est fondamental entre les oppresseurs yanke et les opprimés ouvriers
    2) Je ne suis ni marxiste-léniniste, ni maoiste – trotskyste – ni communiste comme vous les avez connu depuis 50 ans à travers cette multitude sans fin de sectes réformistes – et de dirigeants dit socialistes etc. = qui ont fait qu’aujourd’hui le prolétariat mondial rejette ces fumisteries gauchistes (tout aussi dépravée que les fascistes droitistes ou les réformistes centristes et cie.)
    3) Si vous me souhaitez une étiquette – ce que vous semblez apprécié – je suis prolétaire révolutionnaire sans aucune affiliation sectaire = aucune

    Merci monsieur Jason

    robert bibeau http://www.les7duquebec.com

    Répondre
    • avatar
      14 juin 2018 à 14 02 44 06446
      Permalink

      Ce qui est terrible avec ce qui se termine en « iste »… c’est que cela rend à déclencher des réflexes pavloviens de méfiance et de dénigrement. Pavlov fait saliver un chien… mais c’était un toutou. On peut trouver de bonnes idées partout en évitant de tomber dans le sectarisme. (Encore une terminaison inquiétante.)

      L’homme libre ne saurait accepter d’autre ētiquette que celle qu’il peut souhaiter se coller… ã ses risques et périls. Finalement ce qui devrait primer devrait être l’honnêteté. Dommage qu’elle soit si rare. J’avoue qu’après que « le Manifeste du Parti communiste » du bon Monsieur Mordechai Kissel me soit tombé des mains à mi-lecture et pourtant, ça n’était qu’un modeste opuscule d’une vingtaine de pages) je ne me suis pas senti le courage d’aborder « le Capital » (du même auteur). J’aurais fait un mauvais marxiste, puisque je ne l’aurais été que par ouï-dire (je me demande combien nous sommes à être dans le même cas…) par contre, les vingt-cinq points du programme du Parti ouvrier national et socialiste allemand m’ont paru – et me paraissent toujours – raisonnables et fondés. Le problème des constructions intellectuelles est qu’elles se réalisent la plupart du temps en des caricatures de ce qu’elles devraient être. Je crains que cela soit inhérent à la nature humaine. Il est difficile de ne pas sortir de la route que l’on voudrait se tracer car les meilleures intentions législatives génėrent des lois imparfaites par leurs effets pervers souvent imprévisibles. Peut-être qu’un bon nouveau départ pourrait être d’abandonner toute prétention « globalisatrice » ou « altermondialisatrice » (les deux ayant en commun leur facination débridée pour le gigantisme) pour retourner à une véritable échelle humaine « clanique »?

      Mais – et en ce sens, je rejoindrais peut-être
      les « Septs » du Québec… –cela ne plaira sûrement pas à ce Géant criminel et idiot… qui n’est l’ « Oncle » de PERSONNE.

      Répondre
      • avatar
        14 juin 2018 à 15 03 45 06456
        Permalink

        @ Vernaza

        Je subodore une fixation maladive sur les « ismes » et les « trices » – des étiquettes – dont vous prétendez souhaiter vous affranchir.

        Un truc que je vous conseille a) Cessez de chercher à cataloguer les gens … lisez pour comprendre plutôt que pour juger – cataloguer b) N’utilisez plus ces catégories que vous méprisez dites-vous (isme et trice) C’EST CE QUE JE FAIS POUR MA PART

        Montrez-moi une texte ou je cite MARX OU LÉNINE OÙ UN AUTRE MAITRE À PENSER.

        La « nature humaine » – incolore – inodore et universel – n’existe pas (je me fiche de savoir si quelqu’un l’a dis avant moi et je ne cite aucun auteur ou isme en le disant) je le dis parce que je l’ai observé dans mon travail journalistique.

        Il y a autant de « nature humaine » qu’il y a de civilisations toutes basées sur leur adaptation régionale et sociale et historique aux modes de production sociaux.

        Rien ne ressemble plus à un ouvriers chinois qu’un ouvrier américain (dans leur vie sociale pas dans leur aspect physique – l’un ayant 30 ans d’exploitation dans son corps social, l’autre plus de 200 ans d’exploitation en tant qu’esclave salarié. (J’ignore si un penseur en isme l’a écrit avant moi et je m’en fiche = je l’ai observé dans ma pratique journalistique)

        Rien à foutre avec le Manifeste = ce n’est pas la description de l’émancipation qui m’intéresse mais sa pratique révolutionnaire concrète.

        Vous voyez l’endoctriné c’est vous (et de grace – pitié – ne m’accusez pas d’altermondialisme si vous saviez le mépris que j’exulte face à ces bobo « consuméristes » de merde )

        Bref, lisez avant de commenter de manière à mieux cibler votre victime (:-))

        robert bibeau http://www.les7duquebec.com

        Répondre
        • avatar
          16 juin 2018 à 11 11 36 06366
          Permalink

          Vous n’êtes en aucun cas une « cible ». Tout au plus un bon sujet de réflexion, ce qui – en soi – est déjà une bonne chose. Je partage l’optique d’Alain qui acceptait tout texte qui respectât sa logique propre. Ce que je n’accepte pas – et de quiconque – c’est l’ incohérence (ainsi, ces « anarchistes » espagnols se constituant en
          « syndicat » – ce qui est en soi la négation de l’anarchie par ceux-là mêmes qui prétendent s’en revendiquer) et SURTOUT le sempiternel argument d’autorité… ce qui me rend peu enclin à l’admiration irraisonnée du singe nu.

          Enfin; je m’efforce de ne pas émettre de jugement sur la qualité éventuelle d’une pensée. Je m’efforce de la comprendre. Et si je n’y parviens pas à la seconde relecture… je cesse d’essayer de la suivre et je passe à autre chose, car le temps ici-bas est désormais en processus de compte à rebours.

          En attendant que je puisse entreprendre la lecture de vos fameux textes, avez-vous lu ce que Jean Haupt a écrit sur le Docteur Salazar?

          Bien cordialement vôtre…

          Répondre
  • avatar
    14 juin 2018 à 16 04 42 06426
    Permalink

    aussi

    http://www.lucmichel.net/2018/06/11/luc-michels-geopolitical-daily-lemission-qui-complete-lanalyse-kim-trump-un-sommet-theatral-a-singapour-ou-la-diplomatie-a-ete-absente/

    et

    http://www.eode.org/luc-michels-geopolitical-daily-lemission-qui-complete-lanalyse-kim-trump-un-sommet-theatral-a-singapour-ou-la-diplomatie-a-ete-absente/
    http://www.panafricom-tv.com/2018/06/11/luc-michels-geopolitical-daily-lemission-qui-complete-lanalyse-kim-trump-un-sommet-theatral-a-singapour-ou-la-diplomatie-a-ete-absente-luc-michels-geopolitic/
    http://www.afriquemedia-webtv.org/2018/06/11/luc-michels-geopolitical-daily-lemission-qui-complete-lanalyse-kim-trump-un-sommet-theatral-a-singapour-ou-la-diplomatie-a-ete-absente/

    Répondre
  • Ping :Bruno Le Maire :«la plupart» des entreprises françaises ne pourront pas rester en Iran – les 7 du quebec

  • Ping :SIX INDICES ÉCONOMIQUES ANNONÇANT LA RÉCESSION – les 7 du quebec

  • Ping :Six indices économiques annonçant la récession | Réseau International

  • Ping :De la fin de l’Empire à la libération prolétarienne… | tribune marxiste-léniniste

  • Ping :LE CIRQUE ÉLECTORAL, entretien avec Robert Bibeau sur «La démocratie aux États-Unis» – les 7 du quebec

  • Ping :Comment se porte la crise ? 6 indices économiques annonçant la récession! – les 7 du quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *