Les assassins économiques

 

cerveau

OSCAR FORTIN :

Dans un article récent, LORSQUE LA VÉRITÉ NOUS EST RACONTÉE, j’avais donné la parole à trois intervenants nous décrivant les dessous d’une réalité qui nous est le plus souvent cachée. De jeunes militaires racontaient les atrocités auxquelles ils ont participé et les crimes qu’ils ont commis, manipulés qu’ils étaient par un discours militaire qui en faisait des héros. Pour sa part, Susan Lindauer, ex agent de la CIA, nous racontait les péripéties qui en ont fait un témoin particulier de ce qui a entouré l’attentat du 11 septembre 2001 et conduit à la guerre en Irak. Un troisième témoignage, celui de Peter Dale Scott, mettait à jour l’État profond, celui qui existe en dehors des règles de la démocratie et du droit international.

Cette fois je me permets d’ajouter un autre témoignage, celui de John Perkings qui écrivit, il y a quelque temps, un ouvrage fort révélateur : « Les confessions d’un assassin économique ».

perkins-31fd3John Perkings est un de ces personnages qui passe aux aveux. Loin d’être un adepte de la « théorie » du complot, il en devient lui-même un acteur direct. Sa tâche a consisté pendant des années à corrompre des chefs de gouvernements et des Présidents. S’il a eu du succès avec plusieurs, d’autres ont su résister à ses avances fort alléchantes. Dans ces derniers cas, une autre équipe spécialisée de la CIA, entraînée tout spécialement pour des actions plus radicales, prenait la relève pour faire entendre raison aux récalcitrants et, devant leur résistance, elle allait souvent jusqu’à l’assassinat.

Pour en savoir plus, je vous réfère directement à la présentation de l’entrevue accordée par Peter Perkings à l’émission « En Contexto“ au journaliste Rubén Luengas sur Telemundo 52 de Los Angeles. Vous y trouverez un texte de présentation et l’entrevue avec sous-titres français.

http://www.alterinfo.net/Les-assassins-economiques_a50633.html?TOKEN_RETURN

Bonne lecture. Ce sont là des faits troublants qui devraient nous sortir ne notre mutisme. Si de telles pratiques émanaient de gouvernements qui s’affirment ouvertement contre toutes ces formes d’impérialisme, nos journaux nous en parleraient pendant des semaines. Il faut reconnaître le courage de ces auteurs qui donnent finalement la parole à leur conscience et permettent à la vérité de mettre à jour ces crimes qu’on se garde bien de nous révéler.

J’ajoute cette autre référence qui fait, cette fois, l’analyse des rôles joués par les grandes agences, NED-USAID, mises en place aux fins des mêmes objectifs. Les propos de l’analyste rejoignent ceux de l’acteur.

http://www.voltairenet.org/article1…

Oscar Fortin

Québec, 10 février 2012-01-23

http://humanisme.blogspot.com

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.

Une pensée sur “Les assassins économiques

  • avatar
    6 octobre 2014 à 8 08 07 100710
    Permalink

    L’ordure règne. D’un côté, par des institutions et propagandes de tricheries et dévoiements, le totalitarisme financier espionne et couvre d’opprobre, diffame et calomnie tout démocrate véritable, toute tendance d’être ou de peuple humainement aboutie, et toute valeur de cohérence logique ou morale, vérité, liberté, justice : le pouvoir de fric ne cesse d’écarter, de menacer, de punir, quand il le peut de tuer, les audacieux et les révoltés qui dénoncent ses turpitudes et ses scandales — ceux qui sont les tenants des vrais droits des gens et non des juridismes de ses écrivassiers —. De l’autre côté, il exalte, il magnifie, il galvanise, il déchaîne, il récompense, les charognes perverses dont il fait ses dirigeants et ses flics, au service de la maladie de fond dont le système d’argent est seulement le vecteur actuel : le sadisme qui va avec le vice de domination à n’importe quel prix, l’asservissement psychotique à la pulsion animale d’agressivité, quitte à dévaster la planète et la vie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *