LES CONSÉQUENCES DE LA RECONNAISSANCE DE JÉRUSALEM COMME CAPITALE?

Bibeau.robert@videotron.ca             Éditeur  http://www.les7duquebec.com

 

La question nationale palestinienne bientôt régulée et reléguée.

 

Le plus difficile reste à faire pour Donald Trump le prestidigitateur. Maintenant qu’en potentat de l’impérialisme occidental il a fait toutes les concessions à Netanyahu, son général de la Légion étrangère américaine, il doit maintenant trainer cette vipère jusqu’à la table des compromis, où sont attablés les renégats nationalistes palestiniens à qui il a fait boire le calice jusqu’à la lie, contre la promesse d’un fief sur la terre promise par Dieu aux descendants d’Abraham.

 

 

Tel que nous l’annonçons depuis près d’un an, depuis l’assermentation de Donald Trump en tant que 45e Président des États-Unis d’Amérique, http://www.les7duquebec.com/7-au-front/questions-nationales-palestinienne-et-israelienne-bientot-chloroformees/   la « solution » aux luttes de « libération nationale »  – Palestinienne et Israélienne – a avancé d’un pas le mercredi 6 décembre dernier avec l’annonce de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’État israélien http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/jerusalem-les-consequences-de-la-decision-de-trump/

 

Cette décision diplomatique, pas vraiment dramatique, ne fait qu’entériner une situation qui a perduré depuis la guerre des Six Jours (1967), où l’armée israélienne a envahi la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est avec le soutien des puissances impérialistes du monde entier. L’ONU, l’organisation internationale bidon au service des machinations impérialistes, s’était alors pudiquement couverte d’une feuille de vigne par la Résolution 242 et l’Organisation suggéra que l’invasion de Jérusalem par les troupes de l’avant-poste américain au Proche-Orient n’était peut-être pas légale selon le droit international. Quoi qu’il en soit, la feuille de vigne ne cachait rien de la collusion internationalisée et les troupes israéliennes adoubées par leur maître et sponsor impérialiste restèrent en poste dans la ville occupée. Les Résolutions successives de l’organisation bidon eurent le même effet sur l’agent de la superpuissance envahissante jusqu’à l’assermentation de Donald Trump, fermement décidé à réguler et reléguer cette « affaire » d’une autre Ère (3).

 

Après avoir réaffirmé son intention présidentielle impériale d’imposer un règlement aux deux bourgeoisies chauvinistes, Donald Trump, en bon tacticien, a commencé par rassurer son allié et sous-fifre en annonçant une série de mesures de nature à l’apaiser. L’annonce de l’acceptation de l’occupation de Jérusalem (depuis cinquante ans) par les troupes israéliennes fait partie de ces mesures dont la contrepartie sera d’exiger de la part du Grand capital israélien – intimement imbriqué au Grand capital étatsunien – qu’il accorde un bantoustan (un État croupion) à l’Autorité (sans autorité) palestinienne qui possède déjà la gouvernance du bagne de Gaza et de quelques villes emmurées en Cisjordanie occupée et qui pourra bientôt proclamer L’État Palestinien pour l’éternité et même davantage sur ces terres ravagées. La go-gauche nationaliste chauvine en rêve déjà.

 

 

Ne soyez pas surpris de la timidité des protestations des gouvernorats arabes et islamistes dans le monde suite à cette décision qui, somme toute, traumatise davantage la go-gauche occidentale qui refuse toujours de voir clair dans cette affaire banale de lutte de soi-disant « libération nationale » patentée, l’une des dernières en Occident et en Orient, si l’on excepte quelques reliquats aux marges occidentales sur lesquelles nous reviendrons (4).  La bourgeoisie de l’Autorité palestinienne attend avec impatience de se voir attribuer son État croupion alors qu’Israël se voit en train de pavoiser le long du Mur des Lamentations jouxtant le Mur de séparation récemment ériger. Tout ceci c’est sans compter sur la nouvelle puissance régionale et ses allées. À suivre… (5)

 

Le prolétariat palestinien et israélien et du Proche-Orient martyrisé.

 

Que ce soit la lutte de soi-disant « libération nationale » palestinienne ou la question nationale israélienne, le prolétariat du Proche-Orient est pris en otage entre ces différentes parties et n’est pas concerné par ce conflit entre bourgeoisies, même si c’est lui qui se sacrifie dans ce conflit. Une fois les bourgeoisies nationales israélienne et palestinienne réconciliées elles se tourneront contre leur prolétariat national respectif afin de les remettre aux travaux forcés, au travail salarié, afin d’enrayer la baisse des profits. Il n’y a jamais rien de bon à attendre de la bourgeoisie et de ses luttes qui ne libèrent que la course aux profits.

 

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/questions-nationales-palestinienne-et-israelienne-bientot-chloroformees/
  2. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/jerusalem-les-consequences-de-la-decision-de-trump/
  3. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/quand-le-chien-naboie-pas/
  4. Le Kurdistan, la Corse, la Catalogne, la Flandre, le Donbass, l’Écosse, le Québec, la Lombardie, Nouvelle-Calédonie, etc.
  5. Iran, Syrie, Irak, Hezbollah libanais.

6 pensées sur “LES CONSÉQUENCES DE LA RECONNAISSANCE DE JÉRUSALEM COMME CAPITALE?

  • avatar
    9 décembre 2017 à 5 05 36 123612
    Permalink

    Tu as raison de rappeler que Trump avait totalement annoncé ce qu’il vient de faire. On a été très nombreux à le dénoncer dès le départ, non comme un mouvement anti-trump, je le précise de suite, car Killary ou Trump, dans ce système c’était le chaos, ou le chaos ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/11/le-chaos-ou-le-chaos/ Et j’avais inclus, déjà, la vidéo du Général Clark avouant que l’empire anglo-américano-christo-sioniste : Nos amis et alliés nous ont aidé à créer ISIS/DAESH pour combattre le Hezbollah !
    Alors sur le Hezbollah plutôt que de raconter la énième bêtise et pour se faire sa propre idée, voici en lien un PDF des traductions partielles du livre de Naïm Qassem : Hezbollah son histoire de l’intérieur ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/03/hezbollah-son-histoire-de-linterieur-par-naim-qassem-traduit-par-r71-version-pdf-par-jbl1960/

    Mais Trump (tout comme Macron en France) parachève le Plan ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/07/donnie-mains-denfant-joue-de-la-trumpette-de-jericho/

    Il n’y a pas que le prolétariat palestinien/israélien qui est martyrisé, Robert, non ?
    Reste que la solution, à mon sens, n’est pas à 2 ou 1 État.
    La solution est dans une société sans ou contre l’État…
    JBL

    Répondre
    • avatar
      9 décembre 2017 à 6 06 01 120112
      Permalink

      @ jbl

      DANS CET ARTICLE http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-consequences-de-la-reconnaissance-de-jerusalem-comme-capitale/

      J’EXPLIQUE LA RAISON POUR LAQUELLE NOUS DEVONS RESTÉ TOTALEMENT INDIFFÉRENT À CETTE DÉCISION

      LA DÉNONCÉ C’EST DE LAISSER CROIRE QU’ELLE POUVAIT ÊTRE AUTREMENT ALORS QU’ELLE S’APPLIQUE DEPUIS 1967 SANS QUE LE MONDE IMPÉRIALISTE ENTRE EN GUERE CONTRE LEUR SUCCURSALE ISRAEL
      ILS ONT DÉTRUIT L’IRAK POUR BIEN MOINS QUE CELA CAR L’IRAK N’ÉTAIT plus LEUR SOUS-FIFRE ALORS QUE ISRAEL EST TOUJOURS LEUR SUCCURSALE D’AGRESSION DANS CETTE RÉGION DU MONDE

      LES OUVRIERS N’ONT RIEN À FOUTRE DE CES MANIGANCES ET FORFANTERIES

      ON LES REJETTE TOUS autant qu’ils sont – monarchies arabes – Autorité sans autorité – sionistes tous dans le même panier

      Les seuls alliés des ouvriers palestiniens ce sont les ouvriers israéliens et arabes au-delà des divisions nationales ethniques – raciales – linguistiques et surtout religieuses de merde

      robert bibeau http://www.les7duquebec.com

      Merci pour ton post camarade

      Répondre
  • avatar
    9 décembre 2017 à 10 10 42 124212
    Permalink

    Salut Robert

    Bien ta position, la future révolution ne peut maintenant que se présenter sous l’ angle d’une libération mondiale, nous y reviendrons avec des textes assez solides.

    Bien à toi

    G. Bad

    Répondre
  • avatar
    11 décembre 2017 à 1 01 54 125412
    Permalink

    @ tous

    1) On nous demande d’expliquer notre position qui serait parait-il ambigu –

    VOICI

    2) Une QUESTION NATIONALE – une « lutte de libération nationale » n’est jamais une lutte révolutionnaire prolétarienne qui par essence ne s’intéresse qu’a la guerre de classe antagoniste qui oppose l’ensemble du prolétariat international au grand capital mondialisé.

    3) Donc, même si ce sont de jeunes travailleurs palestiniens qui trompés par leur bourgeoisie nationaliste chauvine de l’Autorité qui tombent sous les balles sionistes – la lutte de soi-disant « Libération nationale » palestinienne n’en est pas moins une lutte de la bourgeoisie palestinienne pour obtenir son « État-national »-major d’exploitation de la classe ouvrière palestinienne.

    4) Le prolétariat palestinien y sacrifie sa vie et n’obtiendra pour ses sacrifices que le privilège d’être exploiter directement par des riches palestiniens majordome des riches sionistes israéliens qui garderont le véritable contrôle sur l’économie palestinienne néo-coloniale. Déjà tout ceci se passe à Gaza dont l’unique passage de transport est contrôlé par les capitalistes israéliens qui taxe les marchandises puis selon leur bon vouloir remette partie des droits de douanes à leurs sous-fifres de l’Autorité

    5) Le prolétariat palestinien a pour premier ennemi la bourgeoisie palestinienne et comme second ennemi – les patrons israéliens – sionistes si vous le souhaitez – des renégats palestiniens.

    6) Le prolétariat palestinien doit cesser de se sacrifier pour renforcer le pouvoir de négociation des larbins palestiniens pressé d’obtenir leur bantoustan croupion croyant ainsi obtenir une meilleure rançon de la vente de la force de travail des esclaves salariés palestiniens.

    7) Que les USA la déplace leur ambassade dans Jérusalem occupée depuis 50 ans de toute façon et que le Grand capital israélien leur accorde leur État bantoustan que Abbas désire tellement et que l’on passe au plus sacrant à la guerre de classe bourgeoisie VS prolétariat palestinien et aussi bourgeoisie contre prolétariat israélien

    8) Car le prolétariat israélien aussi est victime de cette fourberie et à cause de cette guerre inter bourgeoisie israélienne contre palestinienne on lui présente le prolétariat palestinien comme son ennemi…

    À bas les luttes de soi-disant « libération nationale » qui ne visent qu’à « libérer » l’exolitation du capital.

    robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

    Répondre
  • avatar
    11 décembre 2017 à 9 09 23 122312
    Permalink

    Je pense que Trump a tout simplement pris son ticket au nouvel ordre mondial !

    Répondre
  • Ping :THE CONSEQUENCES OF RECOGNIZING JERUSALEM AS CAPITAL? | Generale Russo Venaus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *