Les éléphants victimes du plus grand prédateur, l’homme

KENYA-MASSACRE EN 2013

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

L’homme (l’être humain) ne s’apaise donc jamais de sa soif de domination sur ses semblables, incluant les animaux !

Ce qui se passe avec les éléphants présentement ressemble étrangement à une guerre. C’est carrément la manifestation d’une force agressive pour en contrôler une plus faible.

Sur le plan humain, les guerres existent et on les justifie en levant le drapeau de la défense légitime et la protection du territoire. Ces justifications cachent bien d’autres mobiles complexes, mais quand il s’agit des éléphants, les humains n’ont pas de raison d’être agressifs à leur égard car ces derniers n’envahissent pas leur espace. Il ne peut y avoir de justification pour ce genre de tueries gratuites.

Mais on le sait, derrière la violence et le pouvoir, se cache hypocritement l’argent. Sous le prétexte d’un commerce lucratif que rapporte l’ivoire des éléphants, l’homme n’hésite pas à massacrer. N’y a-t-il pas là un penchant pour la cruauté, le désir sauvage d’avoir une dominance sur tout ce qui peut rapporter économiquement. De plus, attaquer à parts inégales : d’un côté, le chasseur armé, et de l’autre, la bête désarmée, est lâche. Selon le Fonds International pour la protection des animaux (l’IFAW), on tue de 25 à 35 000 éléphants par an. En fait, un éléphant à toutes les quinze minutes est tué.

La demande d’ivoire dans le monde, particulièrement en Chine est très forte où la sculpture sur ivoire étant un art très ancien, les objets en ivoire sont très prisés par les collectionneurs. Le marché chinois achète actuellement plus de la moitié des quantités d’ivoire braconné. Ce marché fait flamber les prix et sème des guerres et de la corruption.

Notre société – partout dans le monde – est déraisonnable. Qu’est-ce qui est le plus important ? Un bibelot en ivoire dans le salon ou le respect de la vie d’un grand mammifère ? Je connais la réponse.

Tout le monde a sa part de responsabilité : pas seulement les braconniers, mais aussi les consommateurs qui réclament de l’ivoire.

Voici plusieurs images sur des éléphants massacrés. Disons que ce sont des boucheries. Les bêtes sont mutilées, les défenses dépecées, les parties génitales arrachées, la trompe sectionnée, les dents et les défenses arrachées pour leur ivoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Éléphant tué au Cameroun

CONGO-ÉLÉPHANT DÉPECÉ DE SES DÉFENSESÉlevé coupé de ses défenses au Congo

ÉLÉPHANT COUPÉ DE SA TROMPEÉléphant coupé de sa trompe

KENYA-MASSACRE EN 2013Éléphant massacré au Kenya

MOZAMBIQUE-HAUTLIEUDEMASSACRE Trafic d’ivoire d’éléphants

TRAFIC D'IVOIRE D'ÉLÉPHANTS

 

  1. SOURCES : LE MONDE

https://universnature.wordpress.com/2012/04/07/encore-3-elephants-tues-arretez-le-massacre/

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/02/27/critiquee-la-chine-accepte-d-interdire-l-importation-d-ivoire-sculpte-pendant-un-an_4584847_3216.html#9uwXBbG7QXR88yuj.99

http://www.planetoscope.com/Faune/496-elephants-tues-pour-leur-ivoire-dans-le-monde.html

 

 

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d’argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l’épanouissement de la personne par la pratique de l’attention vigilante : la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *