Bradley-Chelsea Manning s’ajoute à Greenwald. L’homogamie instrumentée

PIERRE JC ALLARD:

Il y a quelques jours, quand le gouvernement britannique a commis ce qui semble l’impardonnable bourde de détenir à l’Aéroport de Londrès le conjoint – du même sexe – de Glenn Greenwal, le proche de Edward Snowden et journaliste au Guardian responsable de la publication des données controversées pertinentes au projet PRISM, il y a eu un tollé de protestations. Normal.

Deux (2) de ces articles de protestation émanaient du site « Les 7 du Quebec et, plus inusité, ces deux articles, sans concertation préalable, ciblaient un aspect particulier de l’évènement: l’insistance particulière, presque grossière, qu’avaient déployée tous les médias pour montrer comme tout a fait banale l’homogamie des protagonistes.

Une insistance qui ne pouvait qu’avoir été concertée entre ceux qui font la nouvelleq. Car on peut vouloir dire que l’homogamie est normale, ça se discute, mais dire qu’elle est banale n’est pas vrai. C’est de toute évidence une opération de propagande. Voyez ce que j’écrivais a ce sujet dans la chronique Uranus.

http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/lhomogamie-dans-le-camp-du-bien/

Je le résume ici en une phrase: on a cherché a banaliser l’homogamie, en utilisant la sympathie pour les dénonciateurs de l’affaire Prism perçue comme particulièrement inacceptable par la population…. et il semble qu’on y soit parvenu. Petite expérience de manipulation de l’opinion populaire ? On déjeune et on en parle. En fait, chose faite, on n’en parle plus…

Mais ça c’était avant. Avant que Manning, l’autre sympathique victime de la justice américaine pour avoir sonné un autre alarme dans le volet Assange/Wikileaks de la transparence à l’antiaméricaine, ne sorte à son tour du placard. 35 ans de prison, pour Manning qui a dit la vérité et qu’on propose pour un prix Nobel de la Paix, c’est beaucoup. C’est un autre scandale …. Une autre raison de haïr l’Amérique… Rien à voir, circulez….

Mais que fait Manning après avoir été jugé, condamné et sentencé?  Il annonce qu’il va changer de sexe. Il se perçoit comme une femme.  Il se veut v « Chelsea » et non Bradley.  Non seulement homosexuel, mais transsexuel.. Et alors  ? Alors ça fait beaucoup et ça commence à dépasser largement ce qui peut être l’effet d’un hasard.

Coincidence que les deux sonneurs de tocsin qui font les manchettes soient des homosexuels bien avoués et bien transparents.? Suprenant ? Surprenant, surtout, que ce soit tellement mis en évidence. Alors il faut se demander pourquoi. Il saute aux yeux que l’on cherche à établir une relation entre homogamie, présupposant homosexualité, et le fait de dénoncer les manoeuvres du gouvernement américain. Est-ce qu’on va simplement plus loin pour rendre l’homosexualité et l’homogamie acceptables, en montrant des héros qui « en sont « ?… Ou le jeu est-il plus pervers qu’il ne semble ?

Est-ce que dans ce pays ou les préjugès homophobes sont encore féroces, la sympathie que nous appelions la « force ascensionnelle de la bouée » sera suffisante pour soulever, avec le poids de Greenwald et de son mari du même sexe, le poids encore plus lourd d’un transsexuel annoncé ?

Est-ce que l’équilibre pourrait être inversé et qu’au lieu d’un héroïsme qui est la rédemption de l’homosexualité, ce soit les préjugés qui prennent l’avantage, transformant l’héroïsme en trahison ? Que se passe-t-il si les rednecks farouchement homophobes de l »Amérique profonde associent homosexualité avec trahison et proclament que dénoncer l’espionnage des citoyens par leur gouvernement n’est plus un beau geste, … mais une saloperie d’efféminés qui n’ont pas de vrai patriotisme et qui doivent en être encore plus méprisés ?

Si TOUT accepter de l’Etat sans rechigner devient une caractéristique du véritable américain mâle, viril, sans faiblesse, sans connivence avec l’ennemi… alors que se poser des question et ergoter sur les droits de l’homme devient une affaire de minets et de tapettes,  nous sommes dans une toute nouvelle problématique. Tous des traitres en puissance ces homos … !

Je ne sais pas quel jeu joue l’Amérique, mais il est clair qu’elle en joue un et il n’est peut être pas très honnête. Il peut être horriblement destructeur, un pas de plus vers l’intolérance. Ne disons pas que c’est chose faite… mais ne nous cachons pas cette possibilité et soyons certains que ce qui arrivera ne sera pas un hasard, mais la conclusion d’un politique bien planifiée. D’ici quelques semaines on verra ce qui arrivera, comment l’opinion publique évoluera aux USA… et partout ailleurs. Car l »intolérance est contagieuse et ne connait pas de frontières. Et la position qu’a adopté la Russie est une autre variable dont la motivation et les conséquences sont encore opaques. A suivre de près.

Pierre JC Allard

3 pensées sur “Bradley-Chelsea Manning s’ajoute à Greenwald. L’homogamie instrumentée

  • avatar
    26 août 2013 à 2 02 03 08038
    Permalink

    Je suis bien content que vous l’ayez remarqué, je désespérais que personne ne s’apperçoive de la manoeuvre.

    Merci de l’écrire Pierre.

    DG

    Répondre
  • avatar
    26 août 2013 à 5 05 20 08208
    Permalink

    Dans un avenir très proche, on mesurera combien les homosexuels, instrumentalisés par la politique occidentale, en seront les boucs émissaires très consentants en ses débuts de cette délirante manoeuvre. Tout ceci n’exprime qu’une seule chose : les gouvernements sont aux abois et ne rechignent pas à des procédés de Ténardiers.

    En incitant les homos à se mettre à découvert, on les désigne déjà en listes complètes aux futurs purgeurs des extrêmes au pouvoir, Goulag ou camp.

    D’autre part, comment les homosexuels peuvent-ils croire que ces gouvernements acquiescent à leurs demandes ? Sont-ils à ce degré naïfs ou aveuglés par l’enthousiasme ?

    Un exemple, depuis mes 16 ans, j’ai toujours porté les cheveux longs. Et je n’ai jamais eu de problème, car j’ai toujours été indépendant. En revanche, j’ai toujours su et intégré que la société refuse cette différence, comme un signe d’outsider ou de déviant. Et jamais, je ne crois les discours qui prétendraient à gommer cette différence. Dans ma jeunesse, on nous lançait des pierres dans la rue, aujourd’hui on nous lance des mensonges qui sont autant de pièges. Je préférai les pierres, car elles sont vraies et non fourberie.

    Les homosexuelles et lesbiennes devraient être beaucoup plus prudentes avec ces manoeuvres gouvernementales. Ce n’est jamais très favorable d’intéresser à ce degré de telles organisation de domination des masses, qu’ils appellent tantôt la République de tous les normaux.

    Répondre
    • avatar
      2 septembre 2013 à 4 04 01 09019
      Permalink

      « En incitant les homos à se mettre à découvert » là je suis soufflé !
      les homos sont assez « fiers » pour manifester et exiger tous seuls !
      Qu’ils aient commis l’erreur de se montrer en plein jour est une chose mais les lois et décisions en leur faveur ne sont imputables qu’à des considérations électoralistes et politiques certainement pas de par de bons sentiments ni par de tortueuses ou machiavéliques manœuvres, vous connaissez le QI moyen des « gouvernementaux » !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *