La liberté d’expression et les blogues

Hossein Derakhshan, journaliste blogueur canadien, en prison depuis 2 ans, devra y demeurer pour 19 autres années.

Raymond Viger Dossier Justice, Média, Internet, International

Hossein Derakhshan, journaliste blogueur canadien, surnommé le père du blog iranien est détenu à la prison d’Evin en Iran depuis 2008. Le procureur de Téhéran avait même réclamé la peine de mort contre Hossein Derakhshan. La sentence est tombé, il devra faire 19 ans de prison. Son crime: être blogueur!

hossein-derakhashan-blogfather-journaliste-blogueur-prison-iran Sandrine Murcia lance un appel pour la libération immédiate de son compagnon Hossein Derakhshan, blogueur et journaliste irano-canadien, détenu à la prison d’Evin en Iran. Le procureur de Téhéran a requis la peine de mort à son encontre. Voici le message de Sandrine Murcia:

Je lance un appel à la communauté internationale pour la libération de mon compagnon, Hossein Derakhshan, blogueur et journaliste irano-canadien, surnommé Blogfather, arrêté en novembre 2008 et détenu à la prison de Evin, Téhéran, Iran depuis lors. Nous venons d’apprendre hier (le 19 septembre 2010) que le procureur de Téhéran a requis la peine de mort. Les jours qui viennent pourraient voir cette sentence confirmée par les autorités iraniennes, alors même qu’il n’a fait qu’exercer son métier de journaliste. L’urgence est donc totale.

A l’heure où toutes les grandes nations se réunissent à New York, dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies, c’est au Président Ahmadinejad et à toute la communauté internationale, que je souhaite m’adresser pour qu’Hossein retrouve très vite la liberté, au nom des droits de l’homme et de la liberté d’expression des journalistes.

Un site français, les Voix du Panda ainsi que plusieurs autres blogueurs ont lancé des pétitions pour soutenir Hossein Derakhashan. Prenez quelques instants pour signer une des pétitions en cours. Invitation du Panda à signer la pétition.

32 pensées sur “La liberté d’expression et les blogues

  • avatar
    2 octobre 2010 à 0 12 45 104510
    Permalink

    Avant de signer une pétition ne vaut il pas la peine d’avoir plus d’info sur le type ?

    Est-il un espion, un traite comme l’Iran le croit? Il a passé quelque temps en Israël à 2 reprises avant de retourner dans son pays natal, ce qui est strictement défendu par le pays. Que faisait-il en Iran avec son blog, un nouveau départ de révolution coloré soutenu par les sionistes ? Après la défaite de la CIA avec ses 400 millions de $ invetis pour soutenir une révolte contre Ahmadinejad au dernières élections.

    Je veux bien ici défendre les libertées individulles des gens, mais faut pas nous prendre pour des cons. Ils nous manquent trop d’info pour croire à cette histoire et signer les yeux fermés.

    Allez fouillez plus et j’appuierai.

    L’affaire Sakineh nous a bien montré que l’on s’est foutu de notre gueule avec la sois-disante lapidation qui s’est avéré totalement fausse.

    http://www.voltairenet.org/article166999.html

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 1 01 06 100610
    Permalink

    RÉF: Wikipédia
    …En 2005, Hossein Derarkhshan tient un discours à la conférence Wikimania de Francfort, en Allemagne au sujet de la complémentarité de l’usage des wikis et des blogs pour soutenir les réformes politiques et la défense de la démocratie en Iran et dans d’autres pays.

    Lors d’un voyage en Iran à l’occasion des élections présidentielles de 2005, Hossein Derakhshan est arrêté et interrogé pendant 2 jours par les services secrets iraniens au sujet de ses contributions au Wikipédia en persan, et au sujet de son blog. Sous la menace, il est obligé de signer une lettre d’excuse et d’autocritique, mais sitôt revenu au Canada, il rédige un rapport sur ce qui venait de lui arriver, qu’il publie sur son blog.

    Tout comme d’autres sites et blogs perses politiques, son blog est censuré en Iran depuis 2004. Hossein Derarkhshan est également propriétaire du nouveau site Sobhaneh (« le petit déjeuner »), dont le sous titre est Le repas le plus important de la journée, et dont l’orientation est clairement opposée au gouvernement iranien.
    En octobre 2008, Hossein Derakhshan décide de retourner en Iran afin de couvrir le 30ème anniversaire de la révolution iranienne et les élections présidentielles prévues en juin 2009.

    Le 1er novembre 2008, Derakhshan est arrêté dans la maison de ses parents à Téhéran.

    L’arrestation est connue fin novembre dans la presse occidentale, sous l’impulsion d’un article publié par le groupe anti-censure Global Voices Online. La communauté des blogueurs se mobilise également, mais sans succès.

    @ Raymond Viger
    Voilà ce que vous avez omis de dire dans votre article.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 2 02 50 105010
    Permalink

    Et les historiens et chercheurs qui sont prisonniers politiques dans nos soi-disant démocraties, sous le seul prétexte qu’ils ont questionné le dogme de la sacro-sainte version officielle de la Seconde Guerre mondiale et de la « shoah »?

    Où est Amnistie internationale?

    Où est la vertueuse indignation?

    Quand c’est l’Iran qui fait des prisonniers politiques, on en entend parler d’un océan à l’autre, mais quand c’est nos soi-disant sociétés libres et démocratiques qui enferme des prisonniers politiques, personne n’en parle, c’est comme si ça n’existait pas…

    Quelle puante hypocrisie!!

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 3 03 34 103410
    Permalink

    @ Druide

    Bon point !

    Vincent Reynouard est en prison dans un pays ‘DÉMOCRATIQUE’ parce qu’il a osé se questionner sur les chambres à gaz.

    @ Raymond Viger

    Ce pauvre blogueur s’est mis les deux dans la m.. Il s’avait exactement à quoi il pouvait s’attendre en retournant en Iran.

    Il a été reconnu coupable de collaboration avec des gouvernements de pays hostiles au régime de Mahmoud Ahmadinejad et d’actes de propagande.

    La révolution verte financé par la CIA à coups de centaines de millions n’a pas fonctionné en Iran, et je crois que Hossein Derakhshan en paie les conséquences comme d’autres personnes arrêtées.

    19 ans de prison, il ne sera pas mis à mort… c’est déjà ça. Désolé pour lui, je n’y peu rien.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 4 04 07 100710
    Permalink

    Comment ne pas réagir face à autant de mauvaise foi !!
    Dans la mesure ou sa conivence avec la C.I.A. ou tous autres partis politiques déservant l’Iran auraient été mises sur la table lors du procès.
    Ce ne fut pas le cas.
    Il faut être ignare pour écrire de telles inepties.
    La réaction en observateur indépendant est de dire qui si le Canada ne se sentait pas un juste un peu « merdeux » avec certains fanatiques, vous n’auriez pas ce types de réactions.
    Alors réveillez vous !!
    Car à ce rymtme que sera l’Occident demain sinon qu’un esclave du maitre de l’Islam fanatisé ?

    Que connaissez-vous de la mentalité us et coutume de ce pays pour en parler comme vous le faites, je m’y suis rendu, alors de grâce ne parler pas de preuve, lorsque la liberté d’expression, certains comme « Lui » l’on payé de leur Vie.
    Je suis outré par de telles réactions incultes dignes de cotoyens à priori libres de s’exprimer.
    Le Panda
    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 5 05 14 101410
    Permalink

    @ Le Panda

     »Comment ne pas réagir face à autant de mauvaise foi !! »

    Je ne suis pas de mauvaise foi. Mais depuis le scandale Sakineh, je suis très prudent sur la propagande de dénigrement face à l’Iran. http://www.voltairenet.org/article166999.html

     »Dans la mesure ou sa conivence avec la C.I.A. ou tous autres partis politiques déservant l’Iran auraient été mises sur la table lors du procès.
    Ce ne fut pas le cas.  »

    Avez-vous le procès verbal du procès ?

     »..je m’y suis rendu, alors de grâce ne parler pas de preuve… »

    Je n’ai pas parlé de preuve, je me questionne, relisez-moi.

    Cher Patrick Juan, évitez d’être manipuler.

    Bonne chance pour votre pétition.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 11 11 19 101910
    Permalink

    Oui, bien sûr, mais gardons la tête froide. Il y a une lutte de pouvoir globale dont l’Iran est l’une des cases de l’échiquier.

    Derakhshan a des convictions et des intérêts. De même le gouvernement de l’Iran et celui des USA. Ce pion été avancé pour la liberté d’expression, mais c’est aussi une évidente provocation.

    La réaction des Iraniens est en fonction des avantages à en tirer, de même celle des autres joueurs.

    J’ai écrit ailleurs que, s’il est innocent, il en sortira dans quelques années, car le buzz fini il n’intéressera personne.J’ai écrit aussi que, s’il est un agent de la CIA, il sortira discrètement dans quelques mois, contre rançon ou dans un échange de prisonniers…

    Personne ne peut penser que quelqu’un en Iran soit assez stupide pour le mettre à mort. Ce serait un mauvais gambit. Et lapider une femme y serait comme bruler un Coran en Floride: une bavure est possible, mais le pouvoir fera tout pour que ça n’arrive pas.

    Donc pétitionnons hardiment, mais gardons la tête froide. Pas trop, toutefois… car se les chauffer à l’occasion est aussi un aspect important du jeu et, si les gens deviennent sceptiques, il faudra à grand regrets en tuer quelques-uns pour montrer que le jeu est pour de vrai.

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 13 01 29 102910
    Permalink

    Il ya en ce moment en Espagne presque une centaine de prisonniers politiques basques de mouvements indépendantistes et internationalistes basques disséminés un peu partout dans diverses prisons espagnoles ,condannés chacun à plus de 10 ans de prison. Ils sont accusés faussement par le régime FASCISTE español de Zapatero (des faux socialistes de Zapatero, du ultra-faux socialisme du parti socialiste español :(psoe)) (1) et du sinistre ministre de l´intérieur Alfredo Rubalcaba, aidé par le non moins sinistre et non moins antidémocratique conseiller de l´intérieur pour le gouvernement basque: Rodolfo Ares. Ils sont aidés dans la tâche fasciste d´emprisonner des personnes qui sont indépendantistes et de gauche (ou de centre) pas un staff de juges prévaricateurs et injustes qui montrent qu´en Espagne, le pouvoir judiciaire est complètement corrompu , tout à fait soumis au pouvoir politique, une vraie farce.
    Cette centaine de personnes condannées en moyenne à 10 ans de prison chacune, n´ont rien fait. Ce sont des syndicalistes basques, des membres de l´ancien groupe politique Herri Batasuna (Peuple Uni) qui n´on fait que de la politique indépendantiste, de la culture ou du syndicalisme basques.
    Les fascistes du parti socialiste español accusent tout indépendantiste d être de l´ETA. Cette
    dernière était , cela est vrai, une organisation armée. Elle vient de déclarer un cesser le feu définitif , indéfini et permanent. Un cesser permanent de toute activité.
    Les indépendantistes basques sont prêts à n´utiliser que des voies et des chemins démocratiques vers l´indépendance, si elle arrivât.
    Il faut en cela que le gouvernement espagnol accepte de négocier une paix juste et définitive, et une libération de tous les prisonniers politiques basques.
    Notons qu´aucun journal européen ne parle de cette affaire de prisonniers politiques basques massivement incarcérés. Par contre, comme le font très bien remarquer certains des intervenants sur les commentaires, si c´étaient des Iraniens anti régime, cela aurait fait la une de tous les canards occidentaux pendant des mois.

    (1) ce que j´ai vu faire à cette mafia, à cette terrible corruption remplie de merde, que´est le parti socialiste espagnol, est si grave, que toute ma vision politique de gauche à été ébranlée, détruite; que nous savons maintenant que les socialistes ne le sont tout simplement pas du tout. Qu´ils ne sont qu´amis de l´argent, et du pouvoir et profondément insolidaires .

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 14 02 30 103010
    Permalink

    Je viens de lire l´ excellent article de Thierry Meyssan: « Le scandale Skineh »;
    http://www.voltairenet.org/article166999.html, lien donné par le non moins excellent commentaire de Pierre Bourdon
    et je n´en reviens absolumment pas. Ainsi donc la lapidation n´existe plus en Iran depuis l´avènement de la République islamiste et le détrônement du Shah. Cela existait, apparemment, sous le Shah. Mais Henry Levy et Sarkozy nous ont menti, main dans la main, en nous faisant croire le contraire dans l´unique but de dénigrer l´Iran ???
    Et pourquoi les médias ont-ils relayé (en Espagne aussi, tous les grands médias sans exception ont dit que cette femme allait être lapidée, ce qui est mal), alors que ce n´est pas vrai, ce qui est pire, qu´il n´y a pas de lapidation en Iran !!!!
    Ils se foutent absolumment de notre gueule les sieurs et amis de Sarkozy!…
    LA LAPIDATION N´ EXISTE PAS EN IRAN
    SARKOZY ET BHL ET NOS CANARARDS OCCIDENTALEMENT DEMOCRATIQUES NOUS MENTENT COMME A DES COUILLONS AUTISTES
    Alors qu´il serait bien simple pour un canard d´e nvoyer quelqu´un en Iran pour se renseigner sur les peines existantes là bas. Cela serat-il trop cher pour nos chers médias televisifs, radiophoniques et papiéresques ?
    Ou est-ce au contraire Thierry Meyssan, lui tout seul et isolé, qui nous ment? Je ne crois pas que ce soit lui qui mente.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 16 04 20 102010
    Permalink

    @ sopadeajo

    Les Émirats Unis et l’Arabie Saoudite ont conclu avec le  »Diable USA » pour 125 milliards de $ d’armement très sophistiqué incluant avions de chasse et hélicoptères.

    Ces deux pays pratique encore la lapidation, mais sont nullement gêner par les occidentaux.

    Sur le site Réseau Voltaire tu trouvera les discours d’ Ahmadinejad et celui d’Obama à l’ONU.
    http://www.voltairenet.org/ (bas de la page)

    C’est frappant comment l’un par de guerre et l’autre de paix.

    À tel point qu’il serait souhaitable de soustraire le prix Nobel à l’un pour le remettre à l’autre.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 16 04 30 103010
    Permalink

    Je ne connaissais pas l’histoire, donc une simple recherche m’a amené à lire ceci :
    http://www.juancole.com/2010/10/blogfather-in-iran-sentenced-to-19-5-years-for-dissent.html
    ce qui m’a amené à ceci :
    http://www.moriab.blogspot.com/

    En clair, je ne vois pas pourquoi je signerai cette pétition … j’invite ceux qui distribuent ce genre de propagande en pensant bien faire à s’informer un minimum avant , c’est franchement pas compliqué au lieu de tomber dans le Sakineh syndrome ….

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 17 05 06 100610
    Permalink

    Et je me souviens d´avoir lu il ya quelques jours à peine dans un journal de droite (mais la ¿droite? et la ¿gauche? , comme Sarkozy et Henry Levy, vont main dans la main, disent exactement la même chose, mentent pareillement) que l´Iranienne Sakineh n´allait plus être lapidée, mais pendue,selon les peines prévues par le code pénal Iranien, parce que l´autorité Iranienne avait décidé, de l´accuser du crime de son mari au lieu de l´accuser d´adultère. Ainsi donc, les médias occidentaux continuaient de mentir en ne disant pas la vérité : que Sakineh n´avait pas étée condannée à la lapidation, parce que (entre autres choses) cela n´existe pas en Iran.
    Que BHL nous mente, nous savions qu´il n´a fait toute sa vie (¿ses vies?) que ça. Que le Pataprésident de la Patapublique de France, nous mente aussi, avec tous les moyens qu´il a pour savoir la vérité, c´est impardonnable et absolumment triste pour cette PataFrance, qui ne mérite point avoir un Pataprésident aussi irrémédiablement bas , pata.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 17 05 11 101110
    Permalink

    Ce journal c´était L´ABC de Madrid, je crois ou bien La Razón toujours de Madrid, journaux de droite dure et vendue, de fausse droite – ainsi que la gauche est fausse; ils ont identiquement faux, la même merde-, main dans la main avec les socialistes corrompus, se partageant les privilèges du pays qu´ils volent , saccagent et certainement détruisent.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 19 07 24 102410
    Permalink

    @ Marc

    Tu m’as devancé de quelques heures concernant Peter MacKay. J’allais justement en glisser un mot. Merci !

    @ sopadeajo
    @ Marc

    Merci pour vos recherches et vos commentaires, je me sentais un peu trop seul que ce matin.

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 21 09 36 103610
    Permalink

    Merci pour les infos la gang.

    Je ne savais quoi penser de toute cette affaire publicisé par Le Panda sur CentPapiers.

    (content de te relire Marc)

    Répondre
  • avatar
    2 octobre 2010 à 22 10 49 104910
    Permalink

    Voici un article dont je vous parlais du 28/09/2010 du journal ABC de Madrid (dans son édition de Séville):
    http://www.abcdesevilla.es/20100928/internacional/irani-ashtiani-condenada-horca-20100928.html
    Voici le deuxième paragraphe:

    « Meses atrás, el abogado de la acusada, Mohamad Mostafei, afirmó que Ashtiani, de 43 años, había sido condenada por adulterio y que sería ejecutada por lapidación. La pena despertó una oleada de críticas y protestas internacionales contra Irán, lo que obligó al régimen a suspender la sentencia y afirmar que se encontraba bajo revisión. »

    Notez bien ceci: « lo que obligó al régimen a suspenderla sentencia » (« ce qui obligea le régime à suspendre la sentence (de lapidation) »)
    ¡¡¡ Mensonge !!! http://www.voltairenet.org/article166999.html

    Voici une traduction rapide:

    « Il y a quelques mois l´avocat de l´accusée affirma qu´elle avait été condannée pour adultère et qu´elle serait executée par lapidation. Les protestations internationales contre cette peine obligea le régime à suspendre la sentence et à réviser le cas »

    Le journal ABC est en traîn de nous mentir foncièrement et carrément en nous disant qu´elle avait été condannée à la lapidation ce qui est absolumment faux d´après Meyssan. Et il nous fait croire ensuite, en continuant son mensonge, que la pression internationale , les a obligé a commuter cette peine par celle de la pendaison. Le jour où j´avais lu cela, j´avais pensé que le régime Iranien ne faisait que des conneries, car réviser lapidation pour pendaison , on a envie de penser à Brassens et le « s´il faut se pendre…(ici ou ailleurs) ». On ne saurait trop quoi choisir, ce ne sont pas des trucs marants, et je pensais au manque d´intelligence du régime Iranien, si cela fût vrai. Mais c´était FAUX. Elle n´avait jamais été condannée à la lapidation, mais était accusée d´assassinat et donc passible de pendaison. Il fallait donc faire une campagne contre la peine de mort en Iran, mais bien sûr aussi, contre la peine de mort aux Etats Unis, etc…Et contre la lapidation chez les bons amis des étatsunis: l´Arabie Séoudite, intouchable internationnellement parce qu´amie des dollar-men et intouchée par Henry Levy qui ne pense pas à combattre cette peine , mais à combattre plutôt le régime indépendant Iranien qui a droit d´être indépendant !!

    Pour revenir sur le terrible problème du mensonge dans les médias, je suis partisan de former des comités nationaux et internationaux INDEPENDANTS des lobbys mediatiques qui interdisent et sanctionnent le mensonge dans les médias. Dans n´importe quels médias. Les plus grands sont bien sûr bien beaucoup plus responsables que les petits.
    La liberté ce n´est pas la liberté de mentir, mais celle de dire la vérité.
    Ces sanctions devraient mème pouvoir être des sanctions avec peines de prison pour les directeurs des canard, lorsque leurs mensonges conduisent ou peuvent conduire à l´invasion d´un pays par ce pays-fou , greedy , déguellasse et sans frein ni bornes que sont les étatsunis, et tous ceux qui l´appuient inconditionnellement, comme israel, etc…

    Ces mensonges intentionnés dans le but d´envahir ou d´appauvrir un pays ou de provoquer la defaite d´un parti politique lors d´elections ou de……etc..

    Les rédacteures en chef, les rédacteurs, les directeurs de ces salpoperies infames de ¿grands? canards ou il n´y a plus que du cul et des mensonges, qui ne servent qu´à la CIA ou à ses succursales nationales, pour renverser ou au contraire installer des régimes; qui sont tous identiques comme des clones, qu´ils soient porteparole des soit-disant gaucho-socialistes ou porteparoles des droites nationales historiques .

    Si nous ne pénalisons pas le mensonge infâme, continué jour après jour, nous allons avoir; nous avons déjà quelque chose de pire que 1984 et Brave New World ensemble.

    Cela fait des années (depuis l´an de grâce de 1968 où l´on nous avait fait croire que les choses allaient changer; for sure ,like the times) que je constate les mensonges sans cesse répétés en Espagne et en France et aux etatsunis et en angleterre par les médias audiovisuels ou sur papier, à chaque fois qu´ils veulent descendre quelqu´un ou quelque chose (des pays ou des économies entières par exemple). Ce n´est donc pas le seul cas de l´Iranienne Sakineh qui provoque ce bref et maladroit texte.

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 0 12 28 102810
    Permalink

    QUOI ? LA PRISON ?
    Allons dont…. la société morale religieuse politique n’est pas aussi cruelle (…) LA PREUVE :
    ………………………………………………………………
    Le gouvernement de l’homme par l’homme n’est pas mieux que l’exploitation de l’homme par l’homme. Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu. Être gouverné, c’est être à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, empêché, réformé, redressé, corrigé. C’est, sous prétexte d’utilité publique, être mis à contribution, rançonné, exploité, monopolisé, pressuré, mystifié, voilé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de la plainte, réprimé, amendé, vexé, traqué, matraqué, assommé, désarmé, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, torturé, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale !

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 0 12 58 105810
    Permalink

    Et cela continue:

    http://www.abc.es/20101002/internacional/sakineh-201010020000.html
    « la pendaison par compassion »

    http://www.elpais.com/articulo/internacional/Teheran/dice/ahora/Sakineh/sera/ahorcada/homicidio/elpepiint/20100928elpepiint_9/Tes
    Il ya même d´aprés El País un monsieur appellé Mina Ahadí, du Comité Internacional contra la Lapidación ( en Iran on suppose, pas en Arabie Séoudite ni aux Emirats Arabes Unis)

    http://www.elmundo.es/elmundo/2010/09/08/internacional/1283947446.html

    De pire en pire. Le cas de Sakineh Ashtani est un vrai casus belli. Je viens d´apprendre d´après El Mundo que le parlement Européen a voté par exactement 658 votes à faveur, 1 en contre et 22 abstentions un résolution qui dit que « quels que soient les faits, une condannation à mort par lapidation ne peut être justifiée ni acceptée » Esperons que cela servira pour éviter les lapidations en Arabie Séoudite et que les amers-y Cains n´invadiront pas l´Europe quand ils se rendront compte que nous avons trahi leur ami séoudien. Par ailleurs, on ne sait trop si pleurer ou rire de voir que ces couillons bien payés ne savent pas qu´en Iran il n´y a pas de lapidation, abolie par le régime isamiste. J´avoue cependant qu´en lisant le truc du Parlement européen, pendant un court moment, j´ai cru que c´était Thierry Meys
    san- et pas le parlement européen- qui se foutait de notre gueule; mais j´ai beaucoup suivi la politique, je sais ce qu´ils font, et je mise donc contre le Parlement Européen . Ce sont ces politiciens qui ont permi la bassesse des médias que malheureusement nous avons.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/28/97001-20100928FILWWW00439-sakineh-condamnation-en-reexamen.php

    « Sa condamnation à mort par pendaison pour la participation au meurtre de son mari a été ramenée à dix ans de prison par une cour d’appel en 2007, mais sa condamnation à la lapidation pour adultères a été confirmée par une autre cour d’appel la même année, selon les détails de la procédure rendus publics en août par l’autorité judiciaire iranienne. »

    Le Figaro fait un scoop en nous révélant que l´on n´a pas commuté la sentence à lapidation par sentence à pendaison comme tous les autres journaux croyaient, mais que tout au contraire elle a 10 ans de prison + lapidation depuis 2007 mais pas de pendaison. De plus en plus de précision journalistique.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/09/28/la-procedure-concernant-sakineh-n-est-pas-terminee-reaffirment-les-autorites-iraniennes_1416914_3218.html

    Le Monde c´est à peine un petit rien mieux, mais continue d´affirmer qu´elle a été condannée à lapidation.

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/ce-mensonge-sur-la-lapidation-en-79904

    Heureusement il y a des petits qui disent la vérité. Les grands et le Parlement Européen nous mentent et cela est très grave pour un journalisme et pour cette pauvre Europe tout à fait pourris, dégoûtants.

    http://www.dailymotion.com/video/xf18kf_lapidation-sakineh-iran-mensonge-du_news

    Bien sûr, devant un mensonge aussi généralisé et donc aussi effroyable, qui met à découvert la merde infâme de nos médias, on ne peut que se sentir petits, et plus éloignés encore de la libeté que ce que nous croyions. J´étais de gauche jusqu´à présent parce que je pensais ingénuement que la gauche pouvait nous apporter un monde meilleur, plus vrai. Après des trucs comme ça, je ne puis plus jamais être de gauche puisqu´ils mentent autant que la droite. Ni de droite. Je ne voudrais pas tomber dans un extremisme centré non plus (l´extrème centre; pardonnez que j´en rie). Mias en fait c´est vraiment terribel qu´on puisse nous mentir impunément comme ça. Il est évident que ce mensonge est un mensonge généralisé, non pas focalisé uniquement sur ce cas.
    Mais les autres cas de mensonges (beaucoup d´autres) seront bien plus difficiles à démonter puisque pour celui ci, il suffit d´appeler un bon avocat iranien qui parlera l´anglais probablement et il pourra nous confirmer que la lapidation n´existe pas en Iran depuis l´avénement justement de la République Islamique, que les médias menteurs accusent ,de vouloir lapider cette femme.
    Et finalement on pourrait demander ausx autorités Iraniennee, mais avec du respect qu´elles commutent la peine de mort à peine de prison, pour ainsi montrer à l´Occident menteur et bête que L´Iran est une nation généreuse. Et du coup on pourrait en profiter pour essayer de déroger la lapidation dans les Emirats Arabes Unis et dans l´Arabie Séoudite, ainsi bien sûr que toute peine de mort chez ces arriérés étatsuniens….

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 13 01 59 105910
    Permalink

    Pourquoi ne pas demander à Madame Shirin Ebadi avocate et prix Nobel de la paix 2003 , de vous instruire ?
    J.M.D.S.

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 14 02 35 103510
    Permalink

    Le prix Nobel de la paix récompense « la personnalité ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix »
    On y trouve entre autre Menahem Begin, Shimon Peres,Henry Kissinger, Al Gore et Barack Obama …soupir …

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 15 03 24 102410
    Permalink

    Le commentaire de Jean-Marie De Serre m´a fait chercher sur Google (je ne connais rien à l´Iran ni sur l´Islam en général ni sur les pays arabes) et au deuxième coup j´ai trouvé ceci :

    http://www.webislam.com/?idn=3387

    « 4) En el nombre de la Shar’îa

    La necesidad de revisar las actuales leyes de su país en función de las fuentes del islam es una idea que se repite en sus escritos. Por ejemplo, en el caso de la lapidación, alega que esta práctica fue abolida por Al-lâh en el Qur’án, y que no hay nada en las fuentes que justifique mantenerla. Esta tesis fue defendida por un grupo de parlamentarias iraníes, logrando a principios de enero del 2003 que el jefe del Poder Judicial, Ayatol-lâh Mahmud Shahrudi, ordenase el fin de las lapidaciones.  »

    Voici la traduction:

    « 4) Au nom de la Sharia

    La necessité de réviser les lois actuelles de son pays en fonction des sources de l´Islam est une idée récurrente dans ses écrits.Par exemple dans le cas de la lapidation, elle allègue que cet usage fut aboli par Al-lâh en el Qur’án, et qu´il n´y a rien dans les sources qui justifie son maintien. Cette thèse fut défendue par un groupe de parlementaires iraniens, réussissant à ce que en janvier de 2003 le chef du Pouvoir Judiciaire
    Ayatol-lâh Mahmud Shahrudi, ordonnât la fin des lapidations »

    Nous avons donc une nouvelle pièce à conviction dans le sens que la lapidation aété abrogée par la république islamiste iranienne et que les médias nous mentent misérablement.

    C´est vrai que je ne savais rien au sujet de cette femme il ya 24 heures à peine. Ce temps a cependant été suffisant, avec l´aide des commentairistes Pierre Bourdon et de Jean-Marie De Serre de ce blog collectif et de Thierry Meyssan du réseau voltaire, pour être à peu près certains à 100 % du mensonge affreux des médias.Et bien sûr , ce n´est pas un cas isolé, c´est une pratique quotidienne , répétée, récurrente, généralisée, de mensonge systématique et conscient, voulu, des médias.
    Les médias qui se disent de gauche, mais mentent enc ela aussi, mentent autant que els média

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 15 03 52 105210
    Permalink

    Une erreur involontaire de clickage a provoqué cette publication intempestive du texte.

    Les médias qui se disent de gauche, mais mentent en cela aussi, mentent autant que les médias de droite. Il n´y a même plus la différence d´avant où l´on reconnaissait la gauche de la droite à ce que la gauche avait beaucoup plus de cul. Par ailleurs, c´était déjà la même chose. La droite en a autant maintenant. Toutes les deux, la droite et la gauche nous mentent autant que les médias qui les servent. Nous avons en Occident des régimes dictatoriels puisque on nous demande de choisir, lors des élections, des candidats qui sont identiques les uns des autres, clonés. (Sarkozy le ¿super droitier?, main dans la main les longues promenades avec Henry Levy l´¿hyper gaucher?; José María Aznar ou Rajoy bras dans le bras de Zapatero, etc…).

    Nous avons aussi démontré qu´il n´est pas nécessaire d´être journaliste professionel (je ne le suis pas, et je n´ai jamis étudié journalisme dans une quelconque université), pour arriver à de meilleures conclusions en seulement 24 heures (et 8 heures de mon temps, il faut le dire!) que TOUS LES GRANDS JOURNAUX DU ROYAUME D´ESPAGNE et DE LA PATAPUBLIQUE DE FRANCE (PARDONNEZ L´HUMOUR).

    On devrait réagir par la formation, en nous unissant, les indépendants (et indépendantistes) , de ce monde, d´un organisme, pour l´indépendance et la vérité dans les médias, avec moyens de publication, et si l´on le pouvait, moyens de rénumération des volontaires pour la vérité et contre le mensonge systématique des médias.
    On devrait cependant être inflexibles avec les tentatives d´infiltration pour que les mensonges se propagent.

    Plus tard il faudrait vraiment songer à des sanctions civiles et pénales (judiciairement) contre les menteurs dans les médias!!!

    Répondre
  • avatar
    3 octobre 2010 à 16 04 07 100710
    Permalink

    que TOUS LES GRANDS JOURNAUX DU ROYAUME D´ESPAGNE et DE LA PATAPUBLIQUE DE FRANCE (PARDONNEZ L´HUMOUR) (1)

    (1): Ce n´est pas entièrement de l´humour, je le panse (2) vraiment…
    (2): Hommage Allaisien

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2010 à 0 12 00 100010
    Permalink

    J´ai trouvé ceci en Googlant sur le code penal Iranien :
    Article 74: Adultery, whether punishable by flogging or stoning, may be proven by the
    testimony of four just
    men or that of three just men and two just women.

    Si ceci n´est pas un faux; cela pourrait l´être ou encore cela pourrait être le code penal du Shah, pas celui de la République islamiste; je demande pardon à ceux que j´ai accusé de mentir. Il semblerait donc que la lapidation existe bien, malheureusement, en Iran. J´essairai de chercher d´avantage au cas où ce serait un faux document.

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2010 à 1 01 11 101110
    Permalink

    En me renseignant un peu plus: il s´agit du code pénal, si ce n´est pas un faux, de 1991 (approved 30 July 1991). Or Amnesty International et http://www.ciaramc.org/ciar/boletines/cr_bol188.htm
    parlent du fait qu´il y eut une suspension de la peine par lapidation en 2002 qui devrait être (cette suspension) pleinement en vigueur actuellement. Cependant Amnesty afirme qu´ils ont « entendu parler » de 6 cas d´execution depuis 2006. Mais est-ce que « entendre parler de » implique que cela soit vrai ?

    J´ai aussi ceci:
    http://www.elmundo.es/elmundo/2009/09/10/cultura/1252592553.html

    où la ¿journaliste? Elena Mengual interviewe la juriste Sakineh Ashtiani (ou fait semblant de l´interviewer):

    « P.- En su caso particular, la revolución islámica la obligó a abandonar su puesto como juez. ¿Cree que podrá volver a ejercer?

    R.- Realmente me gusta el trabajo de ser juez, pero hoy no podría desempeñarlo. No podría juzgar según las leyes de la república islámica. En nuestras leyes está la lapidación, la que establece que se corte la mano del ladrón, la ejecución de menores, castigos con latigazos… Yo no soy una persona que pueda aplicar esas leyes. Cuando yo era juez, no existía esta legislación. Actualmente, no podría trabajar como juez. »

    Traduction rapide de la réponse :

    « Je ne pourrais pas juger selon les lois de la république islamique. Dans nos lois il y a la lapidation, l´on coupe la main des voleurs, des chatiements avec des coups de fouet…Quand j´étais juge, il n´y avait pas cette législation… »

    Il ya 2 heures, avant de trouver les lois du code de 1991, j´étais presque certain que ce paragraphe avait été inventé de toutes pièces par l´intrépide ¿journaliste?.La syntaxe, le style de la réponse n´est pas le style d´une juriste islamique, mais plutôt le style de quelqu´un qui s´invente les besoins des lecteurs.occidentaux…J´ai quelques doutes maintenant.

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2010 à 4 04 14 101410
    Permalink

    @sopadeajo

    Il est fort possible que dans la loi (Charia) la lapidation existe encore comme condamnation, mais que dans les faits actuels elle soit commuée en mise à mort par pendaison.

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2010 à 12 12 34 103410
    Permalink

    Dans http://en.wikipedia.org/wiki/Mahmoud_Hashemi_Shahroudi
    j´ai trouvé ceci :

    « Shahroudi is most notable in the West for instituting Iran’s 2002 moratorium on stoning as a form of capital punishment. The penalty remains on the books however, leaving open the possibility that the moratorium could again be overturned as it was in 2006 and 2007 »

    Or Ashtani fut condannée à 99 coups de fouet en 2006 pour adultère.

    Elle n´a donc jamais été condannée à la lapidation comme mentent la grande majorité des médias dans l´unique but de créer un sentiment hostile envers l´Iran pour que les étatsunis puissent l´envahir et s´enrichir de pétrole , s´enrichir encore plus, jusqu´à éclater d´or et d´argent et de pétrole…
    Obama est un clone absolu de Bush. Il fait exactement pareil que lui, le même impérialisme, le même désir de s´enrichir aux dépents des autres, des plus pauvres.

    Je m´étais laissé emporter par la lecture du code penal iranien et l´information d´Amnesty International qui avait « entendu parler » de 6 executions depuis 2006 .
    Mais Ashtani n´a jamais été condannée à la lapidation !!!!
    Mais Ashtani ne va jamais être lapidée!!!!
    Mais des lapidations se font en Arabie Séoudite, aux Emirats Unis et dans 3 ou 4 autres pays. La dernière fut celle d´un homme au Yémen (je crois que c´était le Yémen)) sans que personne parmi les saluds des médias qui mentent , ne protestasse !!!

    Aucune protestation réelle, aucune campagne non plus lorsque ce sont les étatsunis qui tuent une femme ou un homme avec des déficiences mentales !!!

    Je retire donc ma demande de pardon : les médias et les politiciens nous mentent bien sans cesse et sans frein, parce qu´ils veulent une guerre et Sakineh Ashtani, accusée de tuer son mari, n´en est que l´excuse pour préparer l´opinion publique à faire cette guerre !!!

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2010 à 12 12 48 104810
    Permalink

    Ce n´est pas au Yemen, mais en Somalie que fut executé par lapidation le 13 décembre 2009 Mohammed Abukar sans aucune campagne médiatique de la part des menteurs.

    Répondre
  • avatar
    4 octobre 2010 à 13 01 44 104410
    Permalink

    « Or Ashtani fut condannée à 99 coups de fouet en 2006 pour adultère. »

    J´ai pris cette information sur le tas, sur la www , sur Google. Elle pourrait, elle aussi, parfaitement être fausse même si on la trouve dans des centaines de sites et de journeaux. C´est l´effet quantification-domino Googlesque ou Yahooesque, des moteurs de recherche et de l´informationen ligne. Lorsque quelqu´un commence une histoire, vraie ou fausse, mais alléchante, des centaines de journalistes de pacotille la copieront, la propageront sans critique aucune dans le meilleur des cas, et avec planification et stratégification du mensonge dans le pire des cas, celui qui nous occupe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *