L’indignation bourgeoise républicaine et gauchiste ce 14 juillet 2017

Bibeau.robert@videotron.ca

 

 

Voici le titre d’un article que nous avons reçu récemment : «14 juillet 2017 : Bienvenue «In the New France» le pays des gens qui ne sont rien» (1). La cynique invitation, est adressée au Président américain Donald Trump, suite à l’invite du Président français Emmanuel Macron de participer à la parade républicaine sur les Champs Élysées pour célébrer la fête nationale patriotique du 14 juillet français «Enfant de la Patrie le jour de gloire est arrivé» (sic).

 

Quel est l’objet de cette missive indignée?  Quel but poursuit l’auteur insoumis? Pourquoi et pour qui l’a-t-il écrit? Quel est l’intérêt pour la classe ouvrière de deviser à propos des tactiques des armées impérialistes (France, Angleterre, États-Unis, Russie; puis URSS, Allemagne, Italie, Japon, etc.) en Normandie, en Italie, sur le front Est?  Il suffit de redire que ces deux guerres mondiales furent des guerres impérialistes ou trois camps capitalistes s’affrontèrent et ou des millions de prolétaires furent massacrés pour consolider le pouvoir d’un camp impérialiste contre un autre. Mais surtout, ce qui serait pertinent pour la classe ouvrière serait de voir présenter des tactiques de lutte pour empêcher le déclenchement, le «remake» diraient les  Anglais, d’une grande guerre d’extermination thermonucléaire que le grand capital nous prépare. Rien de cela dans tout ce que l’on voit et tout qu’on entend à propos de cette visite sans intérêt.

 

En effet, la visite de la potiche Donald Trump à Paris le 14 juillet a-t-elle de l’intérêt pour la classe ouvrière française dans ses luttes quotidiennes pour résister aux attaques systématiques dont elle est l’objet de la part du capital français (de droite et de gauche)? Cette parade des larbins du patronat, n’est-elle pas un autre de ces miroirs aux alouettes (un peu comme les mascarades électorales que le prolétariat boycotte) que le capital aime agiter devant la petite-bourgeoisie excitée qui adore marcher en procession mouvementée sous les fanions afin d’exposer son indignation devant les pions politiques de ce monde – histoire d’attirer leur attention sur ses capacités de malversation?

 

Parions que hormis la petite-bourgeoisie mélenchoniste-communiste-marxiste-léniniste-maoïste-socialiste-trotskiste-anarchiste-altermondialiste très peu d’ouvriers vont se déplacer pour protester ce jour anniversaire de la République bourgeoise citoyenne et capitaliste. Car le problème de la classe ouvrière française ce n’est pas Trump ou Macron, mais la classe sociale qu’ils représentent et le mode de production qu’ils défendent, le capitalisme moribond, que Hollande et Obama défendaient avant eux… d’autres suivront, alors que la mission du prolétariat restera invariante…

 

 

(1)   L’article est disponible sur  http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs/14-juillet-2017-bienvenue-in-the-new-france-le-pays-des-gens-qui-ne-sont-rien/   et sur https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/08/14-juillet-2017-bienvenue-in-the-new-france-le-pays-des-gens-qui-ne-sont-rien/

 

 

 

11 pensées sur “L’indignation bourgeoise républicaine et gauchiste ce 14 juillet 2017

  • avatar
    12 juillet 2017 à 9 09 29 07297
    Permalink

    Attention ! D’accord, plutôt que de manifester son indignation, la classe ouvrière doit comme tu le dis travailler aux « tactiques de lutte pour empêcher le déclenchement… d’une grande guerre d’extermination thermonucléaire que le grand capital nous prépare » . Ces tactiques ne sauraient s’élaborer à partir d’une description de 2 grandes guerres comme des conflits majeurs entre 3 puissances impérialistes, déformant les affrontements de classe et inversant entre autres la place et le rôle anti-impérialiste de la Russie puis de l’URSS.

    Répondre
    • avatar
      12 juillet 2017 à 11 11 12 07127
      Permalink

      Mais alors camarade
      il faut nous expliquer quel furent, selon toi, l’affrontement de classe et l’inversion de place et de rôle que tu prétends « anti-impérialiste » de la Russie et de l’URSS – que j’aurais commis ???

      Je suis fortement intéressé à te lire à ce propos

      Merci de ton intervention

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
      • avatar
        12 juillet 2017 à 14 02 18 07187
        Permalink

        Je ne pense pas avoir à expliquer à des communistes qu’il est faux et dangereux de tenir la Russie soviétique et l’URSS pour des puissances impérialistes. Mon précédent « commentaire » n’’était pas une demande d’explication, je m’élevais contre les expressions que tu emploies en traitant d’impérialistes la Russie soviétique et puis l’URSS.

        Répondre
        • avatar
          12 juillet 2017 à 14 02 41 07417
          Permalink

          ou il s »@ aNDRE cOMTE

          On s’entend parfaitement – je ne pensais pas que tu demandais des explications = MOI je te demandais des explications, que tu viens de me fournir dans ton précédent message…

          Je prends note que tu t’offusques de mes propos. Propos que je maintiens toutefois intégralement. Ma thèse est simple et je l’ai présenté moult fois.

          La Russie tsariste féodale de 1917 avec son prolétariat famélique – anémique (quelques millions d’ouvriers et d’artisans tout au plus amorcant l’industrialisation de ce pays paysan – agraire – arriéré) ne pouvait accoucher – produire – une révolution prolétarienne – pas même l’Allemagne de 1918 pourtant plus avancé que la Russie tsariste mais tout de même aux forces productives à peine développer.

          DONC la Révolution bolchévique fut une révolution anti-féodale – bourgeoise pour la construction du mode de production capitaliste – L’ÉTAPE SUIVANTE DANS LE PROCESSUS DE développement historique des moyens de production vers le communisme (non pas primitif mais avancé)

          Que cette révolution bolchévique ait donné lieu à beaucoup de verbiage gauchiste très radical – léniniste – trotskyste et autre n’en fait pas une révolution prolétarienne sans prolétariat

          De ceci il découle que l’URSS arriérée à peine sortie du féodalisme ne pouvait que construire un capitalisme d’État qui ne pouvait aller que vers l’impérialisme le stade supreme du capitalisme qui affronta le camp impérialiste allemand et sortit vainqueur mais pas de la guerre froide contre les USA ou il s’effondra avec Gorbatchev successeur de Staline

          C’est très difficile à admettre pour qui a lu les saintes évangiles marxiste-léninistes depuis 40 ans mais l’histoire me donne raison sinon comment expliqué la situation de la Russie aujourd’hui ??

          Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

          Répondre
  • avatar
    16 juillet 2017 à 2 02 21 07217
    Permalink

    M. Bibeau a entrepris de republier cet article

    https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/15/de-juillet-a-octobre-ou-comment-la-petite-bourgeoisie-voit-les-revolutions/

    pour lui faire, en quelque sorte, une suite en deux temps…
    1) commentaire
    2) article « séparé », mais reprenant quasiment ce même commentaire…

    Faute d’un ordinateur fonctionnel (attaque type « cheval de Troie »…), je n’ai pu répondre à cet étrange « manœuvre stratégique »

    Mais, de toutes façons cela en valait-il la peine… ?

    L’amitié franco-US Trump-Macron ne concerne pas le prolétariat, selon M. Bibeau ?

    Qu’il aille donc sur le terrain, en Syrie, par exemple, expliquer cela aux prolétaires locaux qui « récoltent », sous forme de bombes et autres joyeusetés, les fruits de cette « noble et intemporelle amitié »…

    Et si les manifestations de solidarité anti-impérialiste n’ont aucun sens prolétarien pour M. Bibeau et ses semblables, ce n’est donc qu’une contribution, en fait, au recul de la conscience de classe, et non à son réveil.

    « Indignation petite bourgeoise » ??? Pour mémoire, les manifs des années 50 contre la guerre de Corée…

    Quelques liens à ce sujet :

    http://www.amitiefrancecoree.org/2015/06/une-conference-sur-la-manifestation-du-28-mai-1952-contre-le-general-ridgway.html

    http://fischer02003.over-blog.com/2017/06/dehors-ridgway-la-peste.html

    1952 : LES OBSÈQUES DE HOCINE BELAÏD

    http://parcours.cinearchives.org/Les-films-758-189-0-0.html

    Précision : il ne s’agit pas ici d’encenser pour autant la ligne du PCF de cette époque, faite d’un mélange de confusionnisme populiste, de révisionnisme, et malgré tout, de quelques restes de marxisme-léninisme…

    Mais de respecter le souvenir de ces luttes, ne serait-ce que pour en tirer des leçons utiles, ce que M. Bibeau est bien incapable de faire.

    Son seul réflexe, c’est en quelque sorte : « J’irai cracher sur vos tombes ! »… Manque de pot, ce ne sont pas celles des bourgeois, ici, mais celles des prolos… !

    Visera-t-il mieux la prochaine fois ? Désormais, on doute complètement de ses « visées », en réalité… !

    Luniterre

    PS : sur le même thème,

    https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/15/de-juillet-a-octobre-ou-comment-la-petite-bourgeoisie-voit-les-revolutions/

    *********************************

    Répondre
    • avatar
      16 juillet 2017 à 12 12 59 07597
      Permalink

      @ Luniterre

      Merci beaucoup pour ce commentaire qui nous permettra de clarifier quelques concepts importants.

      1) NON l’amitié TRUMP-MACRON ne préoccupe pas la classe ouvrière internationale, pas d’avantage que l’amitié HOLLANDE-OBAMA pas d’avantage que MERKEL-MACRON. L’amitié entre grands pions politiques capitalistes le prolétariat du monde la sait naturelle – normal – et hors de ses moyens d’intervention. Ainsi, quelques manifestations-processions-incantations ont ponctué cette rencontre entre deux larbins du capital et qu’est-ce que cela a changé aux bombardements des populations syriennes – irakiennes – yéménites ou aux guerres génocidaires qu’ils sponsorises en Afrique ???

      2) Que les bobo syndicaux – de la go-gauche cessent de se donner bonne conscience en déambulant sous les fanions pour dénoncer certains larbins politiciens et pas d’autres (ainsi on peut imaginer des manifestations de joies de ces baudruches si l’invité avait Barack et Michèle) Et pourtant les populations syriennes auraient tout autant tomber sous les drones en Afghanistan notamment ou Barack a poursuivi en « libéral¨ le travail du méchant Bush le « radical » idem pour TRUMP LE MAUVAIS.

      3) Bulshit que ces protestations futiles auxquelles le capital convie (via ses médias) les marcheurs du dimanche (ou du vendredi de la fête patriotique nationale du 14 juillet) afin d’embrigader les ouvriers derrière la section « démocrate – progressiste – libérale – démocratique » (sic) des capitalistes (plus gentils) contre la faction « droitiste – totalitaire- réactionnaire – presque qu’anti-démocratique  » du capital meutrier.

      Quand à nous les deux factions sont à répudier avec le mode de production capitaliste – ce qui n’a pas été fait en 1939-1945 et qui fait que nous en sommes encore à ces fadaises protestataires.

      Encore merci de votre intervention.

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      Répondre
      • avatar
        16 juillet 2017 à 15 03 25 07257
        Permalink

        Juste encore un autre bla-bla pour enterrer la mémoire des luttes, et, en fait, encourager le prolétariat à la passivité, tout en prenant formellement, en tant que chroniqueur, une pose « ultra-gauche ».

        Un travail de sape, en réalité, de ce qui reste encore d’actif dans le mouvement ouvrier.

        Quelques camarades, cependant, refusent encore de tomber dans ce piège, qui n’est donc pas imparable…

        Luniterre

        Répondre
  • avatar
    16 juillet 2017 à 12 12 37 07377
    Permalink

    Le 2017-07-15 01:18, Robert Bibeau. Les7duQuébe.com a écrit :

    ….. Mais surtout, ce qui serait pertinent pour la classe ouvrière
    serait de voir présenter des tactiques de lutte pour empêcher le
    déclenchement, le «remake» diraient les Anglais, d’une grande guerre
    d’extermination thermonucléaire que le grand capital nous prépare. Rien
    de cela dans tout ce que l’on voit et tout qu’on entend à propos de
    cette visite sans intérêt.
    ——————

    Bonjour,
    une guerre d’extermination thermonucléaire n’est pas dans l’intérêt du
    grand capital :
    1) les fabricants d’armes, pour garder un marché actif et indéfini, ont
    intérêt à des guerres « classiques » pour lesquelles les acheteurs ont
    besoin de renouveler leurs munitions, s’ils sont tous morts ils
    n’achètent plus, c’est pourquoi les rodomontades des Etats-Unis à propos
    d’une prétendue menace iranienne ou coréenne ou russe est du pipeau.
    Regardez ce qui se passe au Moyen Orient, en Afrique.
    2) de façon générale, le grand capital a intérêt à garder des *acheteurs
    vivants*, ce n’est pas avec les cadavres vitrifiés qu’il fera du profit.

    Cordialement,


    Isabelle Voltaire

    Répondre
    • avatar
      16 juillet 2017 à 13 01 13 07137
      Permalink

      @ Isabelle

      Vous avez totalement raison madame

      Et sachez que les capitalistes pensent comme vous le décrivez si bien … on ne doit pas tuer la poule aux oeufs d’or et détruire la planète et son prolétariat esclave salarié se disent-ils.

      Mais comme ils ont organisé et mener la Seconde guerre mondiale – ils préparent la prochaine guerre mondiale en se disant – nous éviterons la conflagration mondiale entre pays nucléarisés.

      Ainsi, les capitalistes mènent depuis des années des guerres localisées dans tout le Moyen-Orient – et en Afrique martyrisée, après avoir saccagé le Caucase et les Balkans et ainsi que le sud-Est asiatique … la Colombie, le Venezuella et j’en oublie certainement.

      Leur prochaine victime sera certainement le nord e l’Asie la péninsule coréenne – toujours en pensant localisé leurs massacres – PUIS un jour ils seront trop prêt les uns des autres dans leurs guerres « localisées » comme en Syrie récemment – et leur guerre régionale s’envenimera – ils en perdront le contrôle comme ils perdent parfois le contrôle de leurs mercenaires sponsorisés qu’ils qualifient de djihadistes pour la populace qu’ils méprisent.

      Ils ont bien exploité le prétexte de l’assassinat d’un archiduc pour justifier la Grande guerre épouvantable – vous croyez qu’ils n’en sont plus capables ???

      S’ils ne sont pas déjà en guerre totale c’est qu’ils savent qu’ils ne sont pas parvenus à créer les conditions d’adhésion de la population et du prolétariat à une guerre nucléarisée. Ils ignorent comment le prolétariat réagira et ils se peut qu’ils fassent un essai en Corée du Nord prochainement.

      La il sera urgent de soulever les ouvriers du monde entier pour dénoncer ce génocide nucléaire jusqu »a y compris la révolution prolétarienne

      Merci pour votre intervention robert bibeau éditeur http://www.les7duquebec.com

      Répondre
  • avatar
    16 juillet 2017 à 16 04 05 07057
    Permalink

    D’une manière générale, le couplet habituel, sur les « trois camps impérialistes », pendant la lutte antifasciste, équivaut à l’équation idéologique bourgeoise Bolchévisme = Nazisme.

    Elle se prolonge aujourd’hui par une confusion des niveaux de développement économique entre les nations… « toutes soumises à l’impérialisme » = « toutes impérialistes » = « toutes au même niveau »

    Chroniqueur de la guerre annoncée ?

    Ou plutôt, le degré zéro de l’analyse, idéalisme petit bourgeois le plus basique possible, qui assure éventuellement un petit lectorat au chroniqueur Bibeau et lui fait éventuellement une petite place médiatique, sinon une petite rente de son travail de sape…

    On comprend ainsi, en fait, son affinité pour « Reporterre » et autres médias du même style, qu’il essaye pathétiquement de concurrencer en reprenant le même ton qu’eux dans son approche du léninisme…

    Luniterre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *