L’inventeur de la matière noire: Fritz Zwicky!!!

.

ANDRE LEFEBVRE

En 1933, il a calculé que la gravitation nécessaire pour garder l’unité d’une galaxie exigeait beaucoup plus de matière « attirante » que l’on pouvait en observer dans cette galaxie. Sa « logique » conclue qu’il existait de la matière « invisible » qu’il appela « Matière noire ». Sa suggestion fut refusée et on jeta Zwicky à la poubelle.

La réaction fut assez compréhensible puisque son raisonnement est identique à celui qui observe un éclair frappant un homme près de lui et qui conclue qu’il existe une « être invisible » qui lance des éclairs et a puni son voisin pour des raisons connues du seul voisin et du lanceur au monticule (pour les Grecs, c’est l’Olympe).

Vous ne le croirez pas mais les scientifiques actuels se sont heurtés au même problème que Zwicky plus de 40 ans après lui. Et … ils ont adopté le même raisonnement imbécile. Les scientifiques d’aujourd’hui ont même produit des « simulations » sur ordinateur qui démontrent l’existence de cet « être invisible » qui punit les coupables… Woops, je veux dire qui démontrent que la « matière noire » garde l’unité des galaxies.

Elle explique également la distribution en formation de filaments que l’on observe à grande échelle (qui peut être expliqué beaucoup plus simplement par l’expansion versus gravitation); mais…

Cependant, zut et re-zut, cette entité « invisible » stabilisante ne s’avère pas suffisante pour expliquer la dynamique de l’univers, car…

On a découvert que l’expansion de l’univers était en accélération.

Or, comment, en ajoutant dans l’univers de la « matière noire » attirante jusqu’à l’infini, pouvait-on observer une accélération de l’expansion de l’univers??? On était coincé encore une fois. Comment donc expliquer cette nouvelle observation? Vous croyez que c’est impossible? Erreur; car…

Bof! Ce qui a fonctionné une fois devrait fonctionner une deuxième fois. On a alors « conclu » qu’il existait une énergie « indiscernable », d’une origine « inexplicable » qu’on a appelé « l’énergie sombre ».

Après avoir fait les calculs (car sans calcul, ce n’est pas « scientifique ») déterminant la quantité nécessaire de ces deux « inconnus » (quantifier l’inconnu, faut quand même le faire!) pour que l’univers soit ce qu’il est, on « découvrit » que la matière ordinaire composait 5% de l’univers, que la « matière noire », environ 23% et le reste, c’est-à-dire, 72% était de « l’énergie sombre » (Que sont devenues les énergie responsables de l’expansion et celle de la gravitation? On se le demande. Elle sont certainement toujours là mais représentent 0%).

Cette « énergie sombre » (ou énergie noire) serait originaire du « vacuum » ou plutôt, du « vide » de l’espace qui ne peut, évidemment, plus être « vide ». Autrement dit : « l’énergie sombre » vient d’à peu près « nulle part » qui serait tout de même « queck part ».  De sorte que l’énergie universelle augmente constamment dans l’univers. Ce qui, on se le rappelle, renvoie Lavoisier à la poubelle (en remplacement de Zwicky) avec son « rien ne se crée et tout se transforme ». À la poubelle également la donnée que la science affirme depuis longtemps que l’énergie universelle n’a jamais augmenté depuis le Big Bang.

L’augmentation « d’énergie sombre » dans l’univers fait en sorte que la puissance « énergétique » de l’expansion augmente également. De sorte qu’éventuellement, l’expansion parviendra à dépasser la puissance de la gravitation et que tout se déchirera, incluant les atomes qui seront déchirées en quarks etc… Ce sera l’avènement du « Big Rip ». Autrement dit : on accepte que ce soit la gravitation qui retienne les quarks en noyaux de proton et de neutron pour le « déchirement » mais on le refuse pour la « fabrication » du même noyau (Parce qu’évidemment on tient mordicus aux quatre forces fondamentales, même s’il est entendu que l’une d’elle n’est pas une force). La science affirme que, dans la formation d’un atome, ce qui retient le noyau en une unité c’est la force nucléaire et non la gravitation (Curieusement, la gravitation n’est pas une force mais une conséquence de déformation de la géométrie de l’espace. Il semble que la science refuse que l’espace soit déformé à petite échelle. Pourquoi? (Très bonne question).

Il existe plusieurs autres théories explicatives pour la « matière noire » et « l’énergie sombre ». Cependant, toutes ces théories ont un point en commun : Aucune n’ose toucher au sacrosaint dogme établit par Newton : affirmant que les masses s’attirent et que cette « attirance » s’étend à l’infini. Quand on sait depuis cent ans que cette « attirance » est équivalente à une boule (en fait on devrait dire: une auto) qui roule sur une pente descendante et non une « force ». Si nous avons un vallon et que deux autos roulent de chaque côté du vallon vers le bas, la science affirmera que les autos s’attirent jusqu’à ce qu’elles se fracassent l’une sur l’autre au fond du vallon. Que voulez-vous que je vous dise? Je ne suis pas physicien; je ne fais que répéter ce que disait Einstein et je le compare à ce que disent nos « scientifiques ».

Dans l’exemple, j’ai dit « une auto » au lieu d’une « boule » (comme disent les scientifiques), parce que si vous éliminez la « force attirante de Newton » et que vous placez une boule au milieu d’une pente, ô miracle, la boule reste sur place et ne roule pas vers le bas!!! Preuve que la « boule » qui suit la pente a quand même besoin de la « force attirante » pour descendre et que cette « force » n’est pas du tout éliminée dans l’esprit des scientifiques.

Bon! Au départ Newton disait que cette « attirance » était instantanée partout dans l’univers. Mais Einstein, avec sa limite de la vitesse de la lumière, a effacé « l’instantané » de Newton (C`est déjà ça de gagné!). Malheureusement, la gravitation d’Einstein ne fut pas acceptée complètement parce qu’elle indiquait (sans qu’il l’ait spécifiquement dit lui-même) que la gravitation ne s’étendait pas à l’infini mais se concentrait autour de la masse. Cependant, la « science » a refusé d’accepter ce fait, malgré qu’elle sache très bien que l’univers est majoritairement « plat ». C’est-à-dire que pour la majorité de l’espace universel, il n’y a pas de « courbure de la géométrie de l’espace ». Autrement dit : pour la majorité de l’espace universel, il n’y a pas de conséquence « gravitationnelle » qui se manifeste. On s’entends-tu pour comprendre que la gravitation ne s’étend pas, « pour la majorité de l’espace », jusqu’à à l’infini?

Mais que dire de la « conclusion » scientifique suivante : Les galaxies, actuellement à l’horizon de notre univers observable, en viendrait à se déplacer à une vitesse supérieure à celle de la lumière puisque plus elles sont éloignées, plus elles se déplacent rapidement. Résultat : M. Einstein, allez oups! À la poubelle avec Lavoisier; parce qu’il est évident que tout ce qu’ils ont tous les deux « expliqué » ne tient plus la route. Il ne nous reste donc, que Zwicky et Newton. Bientôt nous serons revenu à la notion de la « Terre plate » défendant la théorie de la « Terre creuse ». Donc: « Plate » mais « creuse ». Imaginez seulement le coût des expériences pour le prouver?

Je vous prédis que la science va bientôt découvrir que l’univers fut créé par un « être omniscient » (C’est à dire : Full savant) super puissant (Full fort), invisible (Full pas là) et inconnaissable (Full chsé pas) qui est installé hors de l’univers qui, lui, est « tout ce qui est » (bien mastiquer avant d’avaler).

Ce sera un retour vers le « mystère » incommensurable de la divinité. Ce qui donne énormément de poids à la théorie d’un « Big Crunch » universel. L’univers prend de l’expansion jusqu’à ce qu’il s’effondre sur lui-même. Tout comme l’homme augmente d’intelligence jusqu’à redevenir complètement idiot.

Aujourd’hui, je ne doute plus que, très bientôt, l’humanité entrera dans une période d’esclavagisme international « démocratique ». C’est un résultat prévisible et plus que plausible suite au « développement » de l’efficacité neuronale de nos différentes autorités au pouvoir actuellement. Imaginez! Nous en sommes à fabriquer des « bombes humanitaires » et attaquer des nations pour leur imposer la « liberté ». Ce n’est quand même pas rien! J’oubliais de souligner que l’intellectualité objective actuelle de nos autorités va jusqu’à comprendre qu’un type qui donne 43 coup de couteau à deux de ses enfants, mais en proportion inégale pour chacun, ne sait pas du tout ce qu’il fait, et est donc « irresponsable ».

Il n’y a plus aucun doute que le « raisonnement » humain, qu’il soit scientifique, philosophique, politique ou économique, nous mène directement à l’imbécillité chronique. Ramassez vos Prosacs! Très bientôt, le seul mot qui voudra dire quelque chose sera :

Allélouia!

Aucun autre mot ne voudra plus rien dire. Par exemple; actuellement, le « tout ce qui est » n’est plus UNIQUE. Il existerait, selon la science, plusieurs « tout ce qui est ». C’est tout dire!  Quant aux idées que les mots représentent encore un  peu aujourd’hui, elles auront disparu remplacées par un « Buzz » généralisé.

Yeah man!

Le bonheur « full complet ».

Bêêêêê…

 

André Lefebvre

avatar

Andre lefebvre

Mon premier livre "L'histoire de ma nation" est publier chez: http://fondationlitterairefleurdelyslibrairie.wordpress.com/ André Lefebvre

16 pensées sur “L’inventeur de la matière noire: Fritz Zwicky!!!

  • avatar
    9 juillet 2013 à 9 09 01 07017
    Permalink

    André,

    Il manque un élément dans ce « maelstrom ».

    http://science-univers.qc.ca/cosmologie/clef-univers.htm
    ________________
    Ma réponse à Jacky
    Le 16 mars 2001

    Salut Jacky,

    Comme tu le dis si bien, il semble qu’on soit revenu au temps de Galilée. C’est justement à partir de Galilée qu’il faut tout recommencer pour une grande partie de la science. Le principe d’inertie de Galilée est le fondement même de toute la science. Je lui ai donné un nouveau nom : LA RÉSISTANCE UNIVERSELLE. Elle est la clef de l’univers.

    Avec cette clef, l’univers devient facile à comprendre. Finies les folies les plus abacadabrantes pour expliquer ce qui est si simple. On comprendra alors, entre autres, que les trous noirs nous protègent du big crunch.

    Je t’invite à prendre connaissance des mes pages suivantes :
    La clef secrète
    Les trous noirs
    La Résistance universelle
    la force centrifure
    Le big crunch
    La constante cosmologique d’Einstein
    Résistance et gravitation

    A+

    Répondre
  • avatar
    9 juillet 2013 à 9 09 28 07287
    Permalink

    🙂

    Ce que tu appelles la « résistance universelle » est, comme cela est affirmé sur le site du lien, « le principe d’inertie de Galilée ».

    L’inertie est effectivement, une notion importante en astrophysique. Elle est responsable, entre autres, de l’apparence de l’accélération de l’expansion de l’univers. Mais là est d’aborder un sujet complémentaire à l’article.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      10 juillet 2013 à 9 09 15 07157
      Permalink

      Des « intérêts » inavouables sont encore en jeu comme au temps de Galilée. Les « détenteurs de la vérité » ont mis 400 ans à réhabiliter Galilée détruit et combien d’autres depuis ?

      Copernic et Galilée avaient raison.

      Plus bas, Racine a démontré le paradoxe.

      Le « Big Bang » est faux.

      Exit Hubert Reeves et ceux dont il est la marionnette et qui reçoivent de généreuses « subventions » pour faire de la recherche bidon au nom de la nouvelle « vérité »: la science sans conscience.

      Et on nous diverti avec des enquêtes bidons…pendant que la vrai mafia parasite la société utilisant des « Payette » pour sa mystification.

      Rien de personnel.

      Répondre
  • avatar
    9 juillet 2013 à 9 09 43 07437
    Permalink

    Euh… »Le Big bang est faux ». Ah bon! Alors « Ite missa est »!.

    Quant à la constance cosmologique d’Einstein, elle était une « tricherie » de la part d’Einstein, comme la « matière noire » et « l’énergie sombre » en sont d’autres de la part de la science actuelle.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      9 juillet 2013 à 16 04 06 07067
      Permalink

      André,

      Nous sommes presque d’accord, il y a tricherie. mais pas de la part de Einstein…

      Même lien :

      « Tout résiste à tout

      « Même si cette constante subit un rebondissement spectaculaire suite au calcul de l’âge de l’univers, c’est à de fins illégales qu’on veut la faire servir; pour conforter la théorie du big bang. On veut ressortir de la poussière ce que l’on dit être la «plus grande erreur de la vie d’Einstein» pour sauver de l’impasse la théorie de l’expansion. »

      VII- En conclusion

      « Rien ne sert de rejeter la constante cosmologique d’Einstein, car, il faudrait rejeter en même temps:
      — le principe inertie de Galilée,

      — la fausse force centrifuge et enfin

      — la RÉSISTANCE UNIVERSELLE.

      En réalité, l’univers est GÉRÉ simultanément par la gravitation et la constante cosmique d’Einstein. Pourquoi chercher midi à quatorze heure. « 

      Répondre
      • avatar
        10 juillet 2013 à 9 09 33 07337
        Permalink

        Qu’y a-t-il de si grave à rejeter les trois « items » dont vous parlez? S’il le faut; allez-y! On verra après.

        Répondre
        • avatar
          10 juillet 2013 à 17 05 20 07207
          Permalink

          Rien de grave…

          Ce sera le « big crunch ».

          Répondre
  • avatar
    9 juillet 2013 à 16 04 18 07187
    Permalink

    Parce que Einstein a ajouté sa constance cosmologique pour la simple raison qu’il ne croyait pas que l’univers était dynamique. Il croyait que l’univers était « statique ». Il a donc triché.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      10 juillet 2013 à 8 08 51 07517
      Permalink

      « Le génie d’Einstein a eu l’intuition des secrets de l’univers. Il a bien senti cette nécessité de la stabilité pour l’univers. Cependant, il n’a pas su distinguer entre « être statique » et « chercher à être statique ». L’univers a quelque chose de statique et de dynamique en même temps: il est dynamique dans son évolution et statique dans la recherche d’équilibre vers la réalisation de sa finalité. Il est arrivé à la suite de Galilée et, sans le savoir, il a confirmé le principe d’inertie de Galilée. S’il avait compris qu’il confirmait le principe de Galilée, les connaissances scientifiques auraient certainement avancé plus vite.

      « Le décalage vers le rouge d’Hubble était vrai. « L’interprétation par l’effet Doppler était fausse. On sait que c’est la rotation du photon qui détermine les couleurs de la lumière. Par un effet gravitationnel (voir la loi du ralentissement universel: « Avant et après le big bang? », page 211) le photon diminue sa vitesse de rotation, d’où le glissement vers des fréquences plus basses: le rouge.

      « Depuis quelques mois, des problèmes sérieux ont commencé pour la théorie de l’expansion…René Racine de l’Université de Montréal faisait partie de l’équipe qui a détecté des céphéides leur permettant de calculer un âge de l’univers inférieur à celui des étoiles. Un tel résultat devient un paradoxe. »

      Ceci démontre cela.

      Répondre
  • avatar
    10 juillet 2013 à 9 09 25 07257
    Permalink

    Des calculs qui démontrent que l’univers est plus jeune que ses étoiles, ne me semble pas appuyer solidement la valeur des formules employées.

    Ce problème n’est donc pas celui de la théorie de l’expansion mais plutôt de « l’interprétation » de nos observations selon les « dogmes » acceptés.

    Au sujet de Einstein:
     » Il a bien senti cette nécessité de la stabilité pour l’univers. »

    Il n’a rien senti du tout. Il faisait face à un « dogme » qu’il avait adopté sans vouloir s’y opposer. Comme la plupart des scientifiques qui refusent de revoir le dogme de « l’attirance de la matière » duquel même Newton doutait. C’est même ce qui me fait douter que la Théorie gravitationelle d’Enstein est bien de lui. Il n’en perçoit pas vraiment les « conséquences » au niveau de celle de Newton.

    Mais de débattre sur les différents « dogmes » actuel ne mènent à rien. La philosophie scientifique ne doit pas être d’adopter des positions, mais de nuancer ces positions selon les informations qui s’ajoutent par nos observations.

    Merci pour vos commentaires.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      10 juillet 2013 à 17 05 25 07257
      Permalink

      André,
      Nous sommes d’accord.

      « Comme la plupart des scientifiques qui refusent de revoir le dogme de « l’attirance de la matière » »

      Quand ta blonde résiste, n’es-tu pas plus attiré?

      Cordialement.

      Répondre
      • avatar
        10 juillet 2013 à 18 06 47 07477
        Permalink

        Je suis attiré bien avant qu’elle résiste. D’ailleurs si je n’étais jamais attiré, elle ne pourrait jamais résister.

        Et comme l’univers existe à cause de son mouvement d’expansion originel, il n’y avait pas « d’attirance » donc aucune résistance possible.

        André Lefebvre

        Répondre
        • avatar
          11 juillet 2013 à 12 12 42 07427
          Permalink

          Maintenant, mais avant ?

          « Je suis attiré bien avant qu’elle résiste »

          « Comme la plupart des scientifiques qui refusent de revoir le dogme de « l’attirance de la matière »

          C’est la résistance qui engendre l’attirance, sinon il y aurait fusion : observe le couple terre/lune.

          Bien sur, les créationnistes et les évolutionnistes s’affronteront pour des siècles et des siècles.

          Donc, pas de « big bang » ni de « big crunch ».

          Pour le premier, il est inscrit dans mon ADN depuis l’explosion atomique qui a suivi la pénétration de l’ovule de mon Ève par le spermatozoïde de mon Adam. Ma mort précédera mon « big crunch ».

          Pas de régression ni de fuite en avant.

          Cordialement.

          Répondre
          • avatar
            25 juillet 2013 à 9 09 04 07047
            Permalink

            Vous y voyez de la résistance et de l’attirance dans le couple Terre/Lune vous?

            Ah bon!

  • avatar
    11 juillet 2013 à 7 07 24 07247
    Permalink

    Un docteur de mathématique m’a affirmé qu’un jour les scientifiques seront en possession de la description réel de l’Univers et de ses lois et par la suite passeront à un autre paradigme qui décrira faussement l’Univers et ridiculiseront la vraie… Les humains ont vraiment l’art de se compliquer la vie vous ne trouvez pas.

    Répondre
    • avatar
      11 juillet 2013 à 10 10 31 07317
      Permalink

      La plupart du temps, ils le font par …intérêts.

      André Lefebvre

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *