Nouveau départ pour Pierre Chantelois

Raymond Viger Dossier Médias et publication

untitled

Biographie

Après une dizaine d’années dans le secteur privé des communications (radio-télévision), Pierre Chantelois s’est orienté vers le secteur de la Fonction publique du Canada et du Québec du 1970 à 2005. Conseiller, gestionnaire et analyste, Pierre Chantelois s’est particulièrement intéressé à la télédiffusion des débats parlementaires, aux services en ligne gouvernementaux et aux communications stratégiques gouvernementales. Pierre Chantelois a aussi touché au domaine des relations internationales et du développement international au sein du gouvernement du Canada et auprès d’une importante université francophone du Québec. Pierre Chantelois a oeuvré auprès d’une société internationale d’informatique à titre d’analyste-conseil avant de prendre sa retraite en 2006.

La retraite et la naissance du blogueur

Que devient un retraité comme Pierre Chantelois? Un blogueur très actif e18f17e9a8f9b54280dce839ba2c3f43et très  présent dans la blogosphère. Pierre Chantelois a publié plus de 1 000 billets. Des billets songés, écrit avec la main de l’expérience et de la sagesse.

Pierre Chantelois a été actif sur son blogue, De ce côté-ci de l’Amérique. Pierre Chantelois a aussi été un blogueur très actif sur des blogues tels que Agoravox, Les 7 du Québec ainsi que Cent Papiers. Actif parce qu’il publiait régulièrement, mais aussi parce qu’il commentait régulièrement d’autres billets. Des commentaires tout aussi songés et pertinents que ses billets.

La retraite du blogueur

Le 14 mars dernier, Pierre Chantelois nous annonce une nouvelle retraite. Pierre Chantelois ne sera plus un blogueur comme il l’a été. Il sera un blogueur photographe. S150_auton11241ous le nom Les beautés de Montréal, le nouveau blogue de Pierre Chantelois nous présente des photos de Montréal. Des photos qu’il prend quotidiennement, des photos sensibles et humaines de Montréal. Sous le noms Les beautés de Montréal Bis, Pierre Chantelois présente sa photo du jour.

Pierre Chantelois veut que ses photos voyagent. Vous pouvez le contacter pour l’utilisation de ses photos. Il sera ravi de prendre arrangement avec vous.

Ce fût un grand plaisir et un honneur de vous croiser dans le cyber-espace M. Chantelois. Les photos que vous nous laisser découvrir sont remplis d’une sensibilité extrême et d’une chaleur humaine remarquable. Bonne continuité dans votre nouvelle passion.

Autres textes sur Médias et publication

Vidéos et photos du Forum de la Jeunesse 2010

Louise Gagné, bénévole de l’année

Jean-Benoît Nadeau et Julie Barlow en Arizona

Docteur Pierre Mailloux psychiatre: bon psychiatre, mauvais communicateur

On tue la une, V télé; un délire dénudé de sens

Mots clés Technorati : ,,,

23 pensées sur “Nouveau départ pour Pierre Chantelois

  • avatar
    4 avril 2009 à 0 12 36 04364
    Permalink

    Ah, que c’est dommage de ne plus pouvoir lire Pierre R. Chantelois. Ses textes d’une grande qualité portaient à faire réfléchir et informaient de façon intelligente.

    Je vais continuer à apprécier votre apport, Pierre R., à travers vos photos. Je propose même que vous ayez une page spéciale sur Les 7 du Québec où on pourrait trouver vos photos du Québec et de Montréal.

    Tous mes meilleurs sentiments,

    François M.

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 7 07 52 04524
    Permalink

    Bonjour François.

    Excellente idée de proposer que M. Chantelois ait un espace pour présenter ses photos. Je vote pour!

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 8 08 21 04214
    Permalink

    Une autre grande perte pour la blogosphère politique québécoise et francophone. Ça semble être une tendance. D’ailleurs, comme le souligne l’enquête NETendances 2008, la popularité des blogues est en décroissance.

    Pierre, je vous souhaite beaucoup de plaisir dans votre nouvelle aventure. La photographie est un art extraordinaire. J’essaierai de vous rendre visite régulièrement. Mais, comme je ne suis pas encore retraité, le temps me manque!

    Sincères salutations,

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 10 10 28 04284
    Permalink

    En effet Lutopium, plusieurs écrits et recherches semblent souligner cet essoufflement de la blogosphère. Plusieurs blogueurs qui se sont investis plusieurs années prennent leurs retraites et passent à autre chose. Avec l’arrivée des partis politiques sur la blogosphère, est-ce qu’on leur laisse tout l’espace gratuitement?

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 11 11 33 04334
    Permalink

    Ce n’est qu’un cycle normal, s’il y a lieu. De mon côté, je lisais que l’Internet avait surpassé les journaux en popularité comme source de nouvelles et d’actualité.

    Si ça ralentissait pour vrai, on peut s’attendre à ce que les blogs superflus et insignifiants disparaissent pour laisser la place au plus pertinents. Un processus de nettoyage naturel. Rien d’alarmant.

    Une chose est certaine: Les 7 du Québec est en pleine croissance!

    Merci aux lecteurs et commentateurs!

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 14 02 31 04314
    Permalink

    Bonjour François.

    Il est vrai que les 7 du Québec est en pleine croissance et qu’il devrait prendre de plus en plus d’espace dans la blogosphère. Je crois que la recette est le fait d’être un collectif de blogueurs qui peuvent être remplacé. Sinon, c’est l’essoufflement total.

    Ce qui m’inquiète c’est que je ne suis pas convaincu que les blogues qui disparaissent sont les blogues superflus. Nous perdons aussi de belles plumes et de grands penseurs.

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 19 07 44 04444
    Permalink

    Pour ma part, je dois une fière chandelle à Pierre R.
    Je pense que c’est le deuxième lecteur à être venu visiter mon site.
    En apercevant cette tête, je me suis dit : «Tiens! Jésus est venu me visiter».
    Alors j’ai fait exprès pour être certain qu’il existait : j’ai écrit d’autres poèmes pour voir sa réaction.
    Et il me disait : «Continue, c’est bon!».
    Connaître Pierre R. c’est se réconcilier avec l’humanité. Non seulement il est capable d’analyses, mais c’est un amateur de poésie, de photographie. Tout ça va dans un sens humaniste. Au moment de la «guerre de Gaza» nous avons échangé et écrit chacun à notre façon notre outrage à ce massacre, disons-le.
    Une de ses dernières trouvailles : il part à la chasse avec son appareil photo. Ce qu’il trouve? Un bout de poème sur un sac à dos d’un itinérant. Je le vois entrer à la maison et fouiller sur le net pour savoir de qui est ce poème.
    Finalement, ce n’était pas Jésus qui était venu me visiter. Mais au moins, c’était une sorte de représentant…
    C’est moins gênant d’utiliser le mot «humanisme» quand on le connaît. Car aujourd’hui, ce mot, on dirait n’a plus de sens.
    Pierre, lui, sait lui donner un sens.
    Et allez jeter un œil, comme moi, à tous les jours sur son site. On trouve encore, dans son art de photographe, cette couleur d’humanisme. Les êtres, les choses, les animaux, la vie : rien n’est banal. Avec ça un grand respect…
    C’est ça un humaniste. C’est d’être vivant, observateur de la Vie et respectueux de celle-ci et des autres et découvrir que rien n’est banal.
    Bon! Je vais finir de l’encenser, il va finir par marcher sur les eaux… 
    Et pour terminer sur une note amusante d’un auteur que connaît Pierre (surtout que les bagnoles font la manchette)… :
    «Le seul mérite des bagnoles américaines, c’est qu’on peut transporter des cadavres dans leur coffre sans avoir à en replier les jambes.» San Antonio

    Répondre
  • avatar
    4 avril 2009 à 23 11 59 04594
    Permalink

    Bonjour M. Pelletier.

    Merci pour ce bel éloge à Pierre. Les gens qui l’ont lu, qui l’ont rencontré ou qui ont été commenté par lui le reconnaîsse bien dans la description que vous en faites.

    Le commentaire que vous avez fait donne le goût d’aller visiter votre site. Vous devriez laisser un hyperlien sur votre nom quand vous laissez un commentaire. Cela permettra aux Internautes d’avoir accès plus facilement à votre blogue. Pour le bénéfice des Internautes, laissez-moi le présenter: http://gaetanpelletier.wordpress.com/

    Je l’ai mis en ligne directement en hyperlien sur votre nom. Pour se faire, vous n’avez qu’à vous « loguer » sur votre blogue avant de venir commenter.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 0 12 30 04304
    Permalink

    Je suis allé faire un tour. Je suis plus sensible aux blogues des autres, depuis que j’en ai un. Et comme je trouve écho dans les 7 du Québec, grâce entre autres à Renart Léveillé, je suis allé jeter un coup d’oeil et j’adore.

    J’ai vu aussi de quoi a l’air l’auteur, Raymond Viger, que je trouve particulièrement humain. La photo est bien pensée, le reflet dans le miroir. Au début, je pensais que c’était un montage.

    Et ce regard sur la vie, simplement la vie, comme un oiseau qui se pose sur un lampadaire : tous ces petits riens qui nous semblent anodins, mais qui rappellent comment il faut apprécier le moment présent.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 0 12 42 04424
    Permalink

    Raymond,

    Honnêtement, je n’ai aucune façon de savoir si la blogosphère est en essoufflement. Comment en êtes-vous arriver à pouvoir affirmer une telle chose? Est-ce une impression, des observations, ou des sondages/enquêtes comme en parlait Lutopium? Ce n’est pas que je ne vous crois pas, bien au contraire, mais j’aimerais apprécier les sources par moi-même. Je ne sais pas trop sur quoi cette affirmation est basée.

    Merci de m’éclairer.

    Si tel est le cas, j’aurais tendance à croire que ce n’est que le cas de la blogosphère francophone parce que je peux vous assurer que la blogosphère anglophone, où j’opère principalement, se porte à merveille et est en plein expansion exponentielle.

    Vous devez comprendre mon propos lorsque je dis qu’on perdra des blogs insignifiants. Il est évident que dans le processus de nettoyage, de belles plumes sont perdues aussi, ce qui est dommage. Mais d’autres belles plumes sortiront de l’inconnu et gagneront à être découvertes.

    Il ne faut pas oublier que les blogueurs font leur travail extraordinaire sans être rémunéré et à leur frais. C’est un don de soi. Alors il est normal que certaines priorités de la vie viennent chambouler nos activités sur le Net.

    Au moins on vous a encore! 😉

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 10 10 52 04524
    Permalink

    Bonjour Raymond,
    Merci du conseil et de l’aide. La plupart du temps ça fonctionne comme lien. Mais il est vrai que quand je ne suis pas «logué», le lien n’apparaît pas.
    François,
    La blogosphère.
    C’est vrai que dans la partie anglaise, il y en a de plus en plus et de qualité.
    Quant à la «française», je serais porté à croire que d’autres vont surgir à un moment donné.
    Depuis un an, j’ai constaté les petits «nouveaux» tant en France qu’au Québec.
    Il y a là une raison: la facilité de créer un blog.
    J’ai essayé il y a quelques années de créer un site. Infernal.
    Comme cela demande beaucoup d’investissement, déjà écrire en ronge beaucoup. Il faut donc que la partie technique soit des plus simples.
    Même au niveau des commentaires.
    Car on a tendance à protéger et à faciliter ceux de la même «famille». Facile de laisser un commentaire sur un wordpress quand est membre de wordpbress.
    Dans certains autres, il faut un «abonnement», ou autre moyen…

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 13 01 14 04144
    Permalink

    Sur la popularité grandissante de la blogosphère aux États-Unis:

    The Internet Surging as a Major Influence in the Political Landscape

    With the rapidly increasing influence of the Internet, the corporatocracy is losing its hold on the news that most Americans receive. With that, a great opportunity has arisen for the American people to take back their country.

    The vast change in how Americans receive their news

    In 2001, when George W. Bush took office, a Pew Research Center poll showed that 74% of Americans received most of their national and international news through television, 45% through newspapers, and only a paltry 13% through the internet (Observant readers may have noticed that those percentages add up to more than 100%. All I can say is, poll respondents must have been given the option of indicating more than one choice). By 2004, when George Bush “won” his second presidential election, the situation was somewhat better, but not a whole lot. Those who said they received most of their news through the Internet had risen from 13% in 2001 to 24% in 2004. But by 2008, the Internet had surpassed newspapers as the second most common source of news, and it lost out to television only by 70% to 40%. Here is a graphic demonstration:

    There are two very strong trends that make these findings very significant as a portent for the future. First is the time trend, which I’ve already mentioned. Note the vast jump in Internet viewership, just from 2007 to 2008. Secondly is the age comparison. Among people younger than 30, by 2008 the Internet had equaled television as the major source of news – each stood at 59%. Just one year prior to that, television predominated over the Internet in that age group by a two to one ratio (68% to 34%). Obviously, people under the age of 30 will be voting in our country for a much longer period of time than older people. It doesn’t seem likely that these people will give up the Internet as they age, and each four-year election cycle brings millions of additional 18 to 22 year olds into the picture.

    And furthermore, it seems likely that Internet viewers are more likely to vote in large numbers than those who obtain most of their news through television. It is much easier to obtain one’s news through television than through the Internet, and it therefore seems that Internet consumers of news would be more motivated to vote than TV consumers.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 18 06 37 04374
    Permalink

    Merci M. Labonté pour ces bons commentaires. Votre blogue est très bien présenté, félicitations.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 19 07 24 04244
    Permalink

    Bonjour M. François.

    Pour l’essoufflement des blogues, il y a, au départ, mes observations personnelles. J’ai vu beaucoup de gens arrêter leur blogue, malgré des années de présence. Je comprends que nos priorités personnelles nous fassent changer de passion.

    Je parlais de la blogosphère francophone. Il est cependant vrai, et je l’ai déjà mentionné à des journalistes, que la blogosphère anglophone est beaucoup plus solide que la francophone. Il y a moins de gêne aussi du côté anglophone. On peut voir des journalistes et des médias anglophones sur des blogues wordpress et pouvoir observer leur rendement dans les statistiques de wordpress. Les journalistes et les médias francophones ont tendance à cacher leurs résultats.

    J’ai vu passer quelques billets sur ce sujet qui mentionnaient que les nouvelles plateformes telles que Youtube, Myspace, Facebook et autres pourraient avoir tendance à diviser les internautes en leur offrant de nouvelles alternatives.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 19 07 29 04294
    Permalink

    Bonjour M. Pelletier.

    La blogosphère francophone devrait pouvoir hériter d’une nouvelle vague de blogueurs journalistes qui devraient soutenir l’intérêt des Internautes. Les mises à pied actuelles donnent l’idée et la motivation pour plusieurs de s’ouvrir un blogue pour garder la main et se faire connaître. J’espère bien que ces nouvelles plumes sauront stimuler la blogosphère et s’y intégrer. Ces nouveaux journalistes-blogueurs devraient aussi influencer éventuellement les médias qui sont à la recherche de nouveautés et d’un nouveau plan d’affaire.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 19 07 33 04334
    Permalink

    Merci François pour ses références.

    Il est évident que les stratégies de Barack Obama et l’Internet ont modifié la perception que les politiciens ont de la blogosphère. Les partis politiques québécois vont tenter de s’y mouiller les pieds. Pas convaincu cependant que la partie québécoise de la blogosphère va obtenir les mêmes impacts que la blogosphère américaine.

    Répondre
  • avatar
    5 avril 2009 à 21 09 27 04274
    Permalink

    Bonjour Raymond,
    1. Oui, il est fort possible que certains journalistes, surtout les nouveaux, finissent par former des blogs. Avec une certaine indépendance…
    Il existe des sites que j’ai consultés souvent. Mais ils sont tellement uniformes dans leurs propos que ça en devient un peu lassant. C’est pourquoi je pense qu’il faut varier la «saveur et le contenu». Comme ici.
    2. Pour la question d’Obama et de la politique, il serait URGENT au Québec qu’on se mêle au blogeurs et au peuple et qu’on écoute. C’est peut-être de cette façon que les gens auront un vrai dialogue avec les partis et le pouvoir. Ce jour-là, la politique québécoise n’aura d’autre choix que de devenir un peu plus translucide…
    Pour l’instant, on se croirait dans les années 50. Il reste la tiédeur des journaux.
    Les blogs sont une sorte de bénévolat. On y compte pas son temps. Le journaliste «régulier», lui est défini dans son rôle de par l’étroitesse de sa place.
    Les «grands dossiers» sont-ils encore ce qu’ils étaient? Je ne sais plus, je ne lis pratiquement plus de journaux de papier.
    gaetanpelletier@wordpress.com

    Répondre
  • avatar
    6 avril 2009 à 0 12 31 04314
    Permalink

    @Raymond

    Pour avoir suivit les présidentielles depuis le début et de façon assez serrée, je peux affirmer que le vrai grassroot movement positionné sur l’Internet vient des fans de la campagne de Ron Paul. L’équipe Obama l’a copié et repris.

    Mais bon, on s’éloigne du but de votre billet!

    Les politiciens québécois semblent être assez perdu dans la dimension blogosphère. Vont-ils manquer le bateau?

    Répondre
  • avatar
    6 avril 2009 à 8 08 18 04184
    Permalink

    Bonjour M. Pelletier.

    Les blogues politique et le contact direct des politiciens avec les citoyens font partie de mes fantasmes pour une démocratie plus saine et attrayante. Suis-je convaincu que nos politiciens vont prendre le temps de se conformer aux règles de la transparence et de l’ouverture? Je suis encore St-Thomas sur ce point. L’outil leur est disponible. Reste à savor ce qu’ils vont faire avec.

    Répondre
  • avatar
    6 avril 2009 à 8 08 20 04204
    Permalink

    Bonjour François.

    Je ne connais rien de la politique américaine. Je suppose que Ron Paul était un opposant de Barack Obama? Les reportages que j’avais lu sur la campagne Internet de Barack Obama laissait sous-entendre que l’équipe d’Obama en était l’initiateur.

    Répondre
  • avatar
    6 avril 2009 à 11 11 45 04454
    Permalink

    Raymond
    À tous

    Je vous remercie. Comment dire plus ? J’ai découvert une nouvelle passion, Raymond l’a fort bien dit. La photographie en réalité est un prétexte, qui est devenu une passion, pour me contraindre à la marche quotidienne, beau temps mauvais temps. J’étais résolu de modifier un peu mon rythme de vie. Huit heures d’analyse et de rédaction par jour, pendant 24 mois, me sont apparues soudainement une grosse corvée. Et ma santé a décliné. Un ami de Caen, Christophe, m’a un jour parlé de la photographie. Je savais dès lors que ce loisir serait une petite planche de salut pour retrouver pleinement la santé. Je suis simplement heureux, si tant est qu’il existe des moments fugitifs de bonheur. Merci.

    Pierre R.

    Répondre
  • avatar
    6 avril 2009 à 14 02 54 04544
    Permalink

    Bonjour Maître Pierre.

     »Des moments fugitifs de bonheur », très bien dit.

    Le prétexte devenu passion pour un nouveau mode de vie.

    Je vous souhaite une belle continuité photographique. Il me fera plaisir d’aller visiter régulièrement votre nouvelle galerie virtuelle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *