Ordre de mission de Mohamad Ben Salmane à propos des «activités suspectes» de Jamal Khashoggi

RENÉ NABA — Ce texte est publié en partenariat avec www.madaniya.info.

.

Pièces à conviction à verser au dossier Jamal Khashoggi

https://www.madaniya.info verse au dossier Jamal Khashoggi deux pièces à conviction concernant le journaliste assassiné, le 2 octobre 2018, au consulat saoudien à Istanbul.

  1. Un ordre de mission du chef d’état major des opérations spéciales hors frontière du Royaume saoudien, dont le fac simlilé en arabe est joint à ce texte, enjoigant aux agents saoudiens de surveiller les activités «suspectes» de Jamal Khashoggi, en rapport avec des «princes de la famille royale, membres de l’opposition». L’ordre de mission est signé du prince héritier Mohamad Ben Salmane
  2. Les tweets d’un de ses proches, Hassan Hassan, qui rapporte l’ultime échange entre les deux amis concernant le projet de lancement d’une chaine d’information indépendante sans le concours financier du Qatar et des Emirats Arabes Unis.
Ordre de mission de l’Etat Major

«Au nom de Dieu Tout puissant et miséricordieux

Royaume d’Arabie
Ministère de la Défense
Présidence de l’Etat Major général
Office des renseignements et de la sécurité des forces armées saoudiennes
N° 273
Présidence de l’Etat Major
Emis: 23636/V/2 Date 01/09/1440 Hégire

Ultra secret et urgent

Chef d’état major des opérations spéciales hors des frontières du Royaume

«En raison des contacts suspects établis par le journaliste Jamal Khashoggi avec des princes de la famille royale, membres de l’opposition, et ses efforts visant à recueillir des informations secrétes concernant le cabinet royal, ainsi que la personne du serviteur des Lieux saints, en vue de les fuiter aux opposants…

«En raison de la grande importance que nous accordons à ce dossier, merci procéder à une évaluation des informations concernant le journaliste pré-cité et nous soumettre, par écrit, vos propositions en prenant en considération tous les aspects sécuritaires afin de faire face à cet activisme et circonvenir la crise.

Mohamad Ben Salmane
Prince héritier, premier ministre et ministre de la défense

Twitter : Hassan Hassan sur Jamal Khashoggi

ssan Hassan

@hxhassan

This is one of the last messages Jamal Khashoggi sent to me before his murder.

On the anniversary of his killing, I want to reveal a couple of things related to both the conversation & his death.

This thread involves a UAE newspaper & an American university. And much more:

Pour rappel, https://www.madaniya.info avait déja évoqué le projet média de Jamal Khashoggi. Ce média devait être financé par la Turquie et servir de vecteur d’accompagnement de la diplomatie néo ottomane.

Si la disparition de Jamal Khashoggi s’est produite dans des conditions épouvantablement odieuses, et à ce titre hautement condamnable, elle ne saurait donner quitus de son parcours de compagnon de route du terrorisme islamique. Elle exclut en tout cas que Jamal Khashoggi soit qualifié de «démocrate», quand bien même il aura été sur le tard chroniqueur au Washington Post.

A lire
Illustration

AFP – Une image de vidéosurveillance montrant Jamal Khashoggi entrant dans l’ambassade d’Arabie saoudite le 2 octobre.

Source

 

avatar

René Naba

Journaliste-écrivain, ancien responsable du Monde arabo musulman au service diplomatique de l'AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, responsable de l'information, membre du groupe consultatif de l'Institut Scandinave des Droits de l'Homme et de l'Association d'amitié euro-arabe. Auteur de "L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres" (Golias), "Du Bougnoule au sauvageon, voyage dans l'imaginaire français" (Harmattan), "Hariri, de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres (Harmattan), "Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David" (Bachari), "Média et Démocratie, la captation de l'imaginaire un enjeu du XXIème siècle (Golias).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *