Pourquoi USA et Iran s’affrontent-ils au Moyen-Orient? (Pourquoi l’assassinat de Soleimani?)

La guerre commerciale comme prémisse à la guerre militaire

This article is available in 5 languages on this webmagazine:
8.1.2020-Soleimani-English-Italiano-Spanish

This article is available in Portuguese on: Facebook

On oublie trop souvent qu’un tsunami politique ou militaire est le fruit d’une catastrophe économique, et que pour expliquer une conjoncture politique, diplomatique ou sociale, il faut examiner les fondements économiques d’une société.

 

Le krach et l’effondrement monétaire à venir pourraient expliquer pourquoi, une simple étincelle, telle que l’assassinat du général iranien Soleimani, pourrait mettre le feu au Moyen-Orient d’abord et au monde entier par la suite. (1) Il faut se méfier des diseurs de bonne aventure qui évaluent que les belligérants impérialistes ne sont pas prêts militairement à une guerre nucléaire et préconisent  des calculs apaisants (couts-bénéfice), prouvant qu’une guerre militaire directe serait trop chère pour les États-Unis en faillite et pour l’Iran déconfit. La «rationalité» de la guerre commerciale impérialiste n’est pas soumise à ces calculs couts-bénéfice. À preuve, la guerre commerciale amorcée par les États-Unis contre la Chine coute plus cher aux États-Unis et à ses alliés exaspérés qu’au camp impérialiste chinois. Ce qui caractérise les conflits commerciaux impérialistes qui se terminent par la guerre militaire, c’est que les gains et les pertes de l’adversaire importent davantage que les leurs pour chacune des parties engagées dans le conflit. Une phase déjà atteinte depuis longtemps par ces deux puissances au Moyen-Orient. (2)

 

La crise boursière imminente

 

Aux premiers jours de l’année 2020, les réalités géopolitiques viennent jeter le trouble chez les boursiers qui ne veulent pas croire ce qu’ils voient. L’once d’or, après une année 2019 marquée par une hausse de 19%, a grimpé de 1,6%, ce vendredi, à 1.552,40 dollars sur le Comex. Le baril de pétrole se maintient à 70 dollars USD. On n’attend plus que les représailles iraniennes sur les tankers ou les installations pétrolières dans le détroit d’Ormuz, une explosion en l’Irak ou la guerre totale dans le golfe Persique, nonobstant une guerre civile en Libye, impactée par la Turquie, ou encore que les Houthis détruisent les raffineries saoudiennes. D’autres étincelles dans la poudrière de l’économie mondiale pourraient être: l’implosion de la zone euro qui a déjà commencé avec les colombes et les faucons au sein de la BCE, l’augmentation des taux d’intérêt suite à la perte de confiance des prêteurs, un krach des actions, un krach obligataire, une faillite bancaire retentissante, une récession mondiale. (3) C’est sous cette conjoncture économique extrêmement fragile et volatile que l’éléphant Donald a lancé ses drones dans la ménagerie de verre moyen-orientale.

 

Précisons à l’intention des experts et des analystes que les États-Unis et l’Iran sont en guerre depuis nombre d’années, plus intensément depuis 2018, l’année ou l’administration Trump a répudié l’accord signé par Obama et par sept autres pays impérialistes sur le nucléaire iranien. Imposez des sanctions commerciales, financières, diplomatiques et politiques à un pays, et même à de tiers coupables de ne pas appliquer la politique extraterritoriale américaine constitue des gestes de guerre autant que jadis la «diplomatie des canonnières» amorçait l’intervention militaire impérialiste contre les pays coloniaux. Nous l’avons écrit moult fois, la guerre totale commence toujours par la guerre commerciale – pour le repartage des marchés – et se termine toujours par la guerre militaire afin de trancher. Religion, ethnie, école de pensée, et théories politique, financière ou militaire ne sont que la formalisation de ces forces économiques qui s’affrontent sur le champ de bataille de l’économie mondiale. Nul ne peut expliquer le conflit États-Unis – Iran s’il ne comprend pas les forces économique en jeu. (4)

 

L’escalade

 

L’assassinat le 3 janvier à Bagdad du général Soleimani, commandant en chef des Gardiens de la révolution iranienne, constitue une escalade dans cette guerre qui n’avoue pas son nom. Pourquoi une telle agression contre l’Iran et quels pourraient en être les conséquences immédiates et à long terme?

 

Cette guerre larvée que la République islamiste d’Iran mène au nom du camp impérialiste «émergent» contre le camp impérialiste décadent, dirigé par les États-Unis d’Amérique, a débuté en 1979 lors du renversement du gouvernement du Shah, dévoué à Washington, suivi de la proclamation de l’État islamique par Ayatollah Khomeini. À cette époque, le camp occidental ascendant se préparait à terrasser l’impérialisme soviétique en déclin et le capital iranien ne souhaitait pas se solidariser avec les Russes dont la chute définitive interviendra dix ans plus tard (1989). Ce n’est qu’au cours des années 2000 que l’Iran acculé au mur par les puissances occidentales se résoudra à faire alliance, informelle d’abord, puis formelle par la suite, avec l’Alliance de Shanghai «émergente» (Chine-Russie-CEI-Pakistan-Inde). Par son adhésion à l’Alliance de Shanghai l’Iran s’est rangé dans le camp asiatique. Aussi, la Chine est devenue le premier client pétrolier de l’Iran alors que l’Iran accouple sa route (Téhéran-Latakié) vers la Méditerranée à la «Route de la soie» Chinoise qui va de Hangzhou à Rotterdam en passant par Téhéran (cartes ci-dessous).

 

 

Tout le reste coule de cet alignement de l’Iran avec le camp chinois-russe contre le camp Atlantique déclinant. Comme le patriote libanais Hassan Nasrallah, secrétaire du Hezbollah, le soulignait récemment : « depuis des années l’impérialisme occidental tombe de Charybde en Scylla devant le Détroit d’Ormuz et dans toute la région du Golfe persique et du Grand Moyen-Orient », qui, depuis longtemps n’est plus à la portée des impérialistes occidentaux, mais qui est devenu le plan de ralliement de l’impérialisme « émergent » en Orient. (5) Ce que l’ayatollah Ali Khamenei a résumé ainsi : « la riposte à l’assassinat du martyr Soleimani sera l’expulsion des forces US de la région ». (6) Toute cette agitation médiatique n’est que l’expression politique, diplomatique et militaire des déboires de l’économie capitaliste mondialisée à l’Est comme à l’Ouest. Le même atavisme frappe aussi l’économie capitaliste des pays de la région, comprenant l’Iran ployant sous les sanctions américaines. (7)

 

L’unité retrouvée contre l’impérialisme yankee

 

L’assassinat du général-chef des gardiens de la «révolution» iranienne est considéré comme «pain béni» – une manne venue du ciel – par les dirigeants du gouvernement iranien. Depuis des mois des manifestations populaires contre la vie chère, les privations, les mauvaises conditions de vie et de travail secouait l’Iran ouvrière que les Gardiens de la Révolution ne parvenaient pas à réprimer. Les manifestants demandaient que le gouvernement iranien s’occupe d’abord du peuple iranien paupérisé. Ce que la répression n’a pas réussi, l’assassinat du général Soleimani est en voie de le réaliser : l’unification des factions rivales en Irak (ce à quoi œuvrait Soleimani au moment de son exécution), et le ralliement national des révoltés iraniens sous l’autorité des mollahs. À croire que Donald Trump souhaitait donner un coup de pouce au grand capital iranien désespéré.

 

Le prolétariat de cette région névralgique doit rester circonspect face aux manigances du capital international et maintenir ses revendications pour de meilleures conditions de vie et de travail pour toute la population. (8)

 

 


NOTES

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/nasrallah-la-riposte-a-lassassinat-de-soleimani-est-lexpulsion-des-forces-us-de-la-region/
  2. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/pas-de-treve/
  3. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/krach-et-effondrement-monetaire-pour-2020/
  4. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/les-records-revelateurs-des-marches-financiers/ et  https://www.msn.com/fr-ca/finances/economie/la-perspective-dun-conflit-entre-etats-unis-et-iran-menace-les-économies-du-golfe/ar-BBYFAj2?ocid=spartanntp
  5. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/irak-les-yankee-devront-plier-bagages/
  6. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/nasrallah-la-riposte-a-lassassinat-de-soleimani-est-lexpulsion-des-forces-us-de-la-region/
  7. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/lerreur-lhorreur-etatsunienne-au-moyen-orient/
  8. http://www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/lerreur-lhorreur-etatsunienne-au-moyen-orient/

 

 

 

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

10 pensées sur “Pourquoi USA et Iran s’affrontent-ils au Moyen-Orient? (Pourquoi l’assassinat de Soleimani?)

  • 8 janvier 2020 à 15 03 02 01021
    Permalink

    Excellente synthèse qui va droit au but Robert ! là maintenant on parle et on dit ce qu’il en est ! au lieu de nous laisser intoxiquer par la propagande et la contre propagande des uns et des autres ! l’Iran en plus ne s’attendait jamais à ce qu’une insurrection chiite lui explose dans la gueule dans sa succursale Irakienne qui lui sert de compte bancaire, de voie de traffic commercial pour écouler son pétrole et ses marchandises et lui donne un sacré coup de pouce pour surmonter les sanctions économiques…pour ne pas dire lui éviter la famine et la faillite totale ! Trump et son administration qui n’ignorent rien de tout ceci, et fermaient volontiers les yeux dans l’espoir que Rohani ou les cadres des Ayatollahs veuillent s’asseoir avec lui pour discuter d’un partage plus consistant du gâteau et pourquoi pas permettre à Israel de picoter dans le même plat à dû se résoudre à cette frappe contre le général pour signifier aux iraniens son mécontentement ! tout comme les Iraniens n’ignorent pas que les Américains pompent le pétrole Irakien probablement gratos ou presque, y écoulent leurs ferraille et se remplissent les poches … mais trump semble vouloir leur dire à la veille de la procédure de destitution qui lui fait une mauvaise pub en plus de l’échéance électorale  »Si vous pensez qu’on vous laissera le cake de l’Irak à vous seuls, et qu’en plus, vous refusez mes multiples invitations pour faire un deal sur le partage du cake… et pouvoir enfin me faire une pub dont j’ai désespérement besoin en ce moment à travers ce putain de deal que vous vous obstinez à refuser, voici ma réponse, je zigouille votre général et j’hésiterais pas à zigouiller votre mère aussi depuis mes terminaux de jeux video qui ont des missiles pointés sur vos gueules » :))

    Bien entendu, le peuple Irakien n’y voyait que dalle dans cette danse de vautours autour de son cadavre, mais ils ont fini par comprendre et se sont soulevé avant d’être réprimés !

    Quant au Hezbollah, qu’est ce que le Hezbollah à la base ? sans vouloir heurter la sensibilité des saintes nitouche de la gauche progressiste qui mouille grave sur les barbus et l’idéal de  »résistance » de pacotille, c’est rien d’autre qu’une succursale un guichet et un préside Iranien au Liban, et maintenant en Irak et même au Yemen, ! les Syriens qui croyaient à toutes ces chimères et salades de  »résistance » au Satan israelien n’ont simplement pas compris que la chute d’Assad signifierait la fermeture de l’autoroute terrestre qui transporte les fonds et les armes et les directives depuis l’Iran au Liban, et renvoie le cash rapatrié des quatre coins du globe aussi et de  »l’intelligence » au quartiers généraux de Téhéran…un proto-état, un état dans l’état, un relais qui sert à blanchir le cash et au Liban qui veille au grain des intérêts de la multinationale Ayatollah & Co dans le coin ! au risque de choquer certains, la réalité est hélas aussi moche que celle là !

    Montrez-moi un seul peuple de bougnouls du coin qui jouisse pleinement des ressources de son pays ! il n’y en a pas, Nada, rien, walou, aucun ! du Maghreb au Liban, la mafia et la cosa nostra opère sous différentes appellations et dénominations souvent politiques et idéologiques ! le pillage et le racket s’opère verticalement, horizontalement, et en diagonale, par les occidentaux, les usa, et les barbus de toutes sortes ou  »religieux » résistants mon cul ! le Hezbollah aka l’Iran opère depuis 25 ans en Amérique latine aux frontières du Brésil et de l’Argentine un véritable empire commercial dans les casinos, le traffic de drogue, le traffic de devises, les faux papiers, le commerce de bagnoles et l’immobilier et le tout est géré par des libanais et des orientaux sur place et dans plusieurs pays pauvres du coin comme la Bolivie et même le Peru et le Chili, et c’est la loi de l’omerta et des assassinats en règles de ces cartels qui font la loi et envoient les fonds au siège social en plus de blanchir le fric dans les paradis fiscaux, le tout en connivence avec les autorités corrompues de tous ces pays là! Combien d’Amérindiens, de locaux et de paysans du coin ont reçu des balles dans la tête ou la visite de milices locales armée de machettes et payées pour leur faire la peau ! et c’est la même histoire en Afrique de l’ouest, ils sont présents dans au moins 7 pays du coin depuis perpette dans tous les commerces et traffics possibles et imaginables et renflouent les caisses noires des partis politiques Libanais, des maronites, des druzes, des ayatollahs depuis toujours !

    j’ai eu pour camarade de Lycée (école secondaire) le fils d’un d’entre eux dans le début années 80, bourrés de fric comme des coffres forts, tous les oncles, les tantes sont dispersés en Afrique en Afrique de l’ouest, certains ont leurs jets privés, les nanas sont couvertes de diamants, et les mecs fournissaient même les putes aux présidents africains et arabes pour les soirées bunga bunga, bref, tous faisaient des allers retours incessants à Beyrouth et comptaient aussi bien des druzes que des chrétiens que des chiites…et je ne vous dis pas les baraques avec courts de tennis, ou lorsque la famille se réunissait au complet, on aurait dit les Rothschilds !

    Tout, absolument tout tourne autour du fric, du pactole, du trésor d’Ali baba ! Trêve d’idioties et de démagogie, les peuples du coin ne voient jamais rien de la couleur du fric, ni des traffics qui se jouent devant eux, ils ne font que constater le luxe ostentatoire et à peine croyable dont les lieutenants de tous ces mafieux font étalage au grand jour… pour ceux en tous cas qui résident encore sur place, car la majorité est expatriée, fume les gros cigares cubains aux quatre coins du globe et se fout éperdument des scribouillards de la politique qui n’ont eux aussi jamais rien compris décidément !

    Sujet à suivre en tous cas, et j’encourage les gens qui parlent espagnol de lire la presse latino du brésil et de l’argentine qui parle de temps à autre du démantèlement des filières libanaises du  »hezbollah » ou des clans politiques du liban dans le coin…. même chose à Abidjan, au Sierra leone, en centrafrique et même au cœur de l’europe en espagne, au portugal et en suisse et autres coins du vieux continent ! Fouinez du côté des avocats d’affaires français aussi, ils les prennent comme avocats dans tous leur litiges en afrique et ailleurs et ils avaient des lignes directes avec l’élysée sous mittérand, chirac, jospin et sarko et même en Espagne et au portugal ! faut qu’on arrête de nous prendre pour des caves ! la politique au moyen orient ça rapporte gros, très gros, et surtout du côtés des barbus de tous poils, chiites, sunnites et même chrétiens orthodoxes ! Et de leurs point de vue en réalité, nous ne sommes que les  »losers », les perdants, les  »frustrés » fauchés qui n,ont jamais rien compris aux règles et qui vivent et crèvent comme des mouches… on ne vaut pas plus que ces pauvres africains dont les cadavres s’entassent les uns sur les autres massacrés à la machette sur les ordres de la cosa nostra qui paie et arme les juntes et les milices pour exécuter les basses besognes ! En quoi est ce que c’est différend en Irak et au moyen orient ?! bref ! …

    Répondre
    • 9 janvier 2020 à 14 02 04 01041
      Permalink

      ce qui ressort ce genre de commentaires c’est l’amertume qui y est exprimee, non pas devant le cynisme et l’avidite des protagonistes mafieux, mais devant l’affreuse constatation de ne pas faire partie de cette clique richissime qui mene la grande vie!!
      alors on se venge en insultant les pauvres bougres qui subissent leur affront et en meprisant ceux qui essayent de renverser la vapeur! il faut l’accepter: les rapports sont en train de changer

      Répondre
      • 9 janvier 2020 à 17 05 00 01001
        Permalink

        Je vous félicite Mme pour avoir opéré votre analyse graphologique, psychologique, sociologique, politique et probablement criminologique aussi sur mon commentaire en deux lignes ! vous avez vu juste ! Je suis rempli d’amertume, de vengeance et de haine envers la clique richissime en question car je n’en fais pas partie, et je ne voue que mépris envers ceux qui visent à renverser la vapeur !!! d’ailleurs, votre assertion  »les rapports de force sont en train de changer » résume à lui seul l’analyse merveilleuse que vous nous livrez sur la situation et dont le monde entier devrait se contenter de cette déclaration de votre part pour passer l’éponge et passer à autre chose !:)))

        Et j’ajouterai que  »mon amertume et ma deception matérialistes » ne s’en trouvent que renforcées suite à mon échec déplorable de ne pas avoir remporté le jackpot du lotomax de cette semaine !:))

        et bien entendu par  »ceux qui essaient de renverser la vapeur » selon vous, ce ne serait pas les peuples du coin par opposition à ma thèse, mais ce serait les  »formations politiques, idéologiques et sectaires » qui ne cessent de nous émerveiller par leur maîtrise de la situation, et leurs aptitudes extraordinaires en  »renversement des vapeurs ».

        Sans rancune! et je ne vous en veux même pas ! et bonne fin de semaine à vous madame !

        Répondre
  • 9 janvier 2020 à 3 03 16 01161
    Permalink

    C est juste, et surtout contrairement a 1917 il n y a pas actuellement d avant garde capable de diriger le mouvement .
    Cordialement

    Répondre
    • 9 janvier 2020 à 11 11 57 01571
      Permalink

      @ bAMBA
      jE ME QUESTIONNE À PROPOS DE VOTRE REMARQUE

      Il y aurait eu une « avant-garde » en 1917 pour diriger le MOUVEMENT ???

      Deux questions alors 1) comment juger de la justesse et de l’efficacité de cette « avant-garde » ??? qui lui a valu ce titre d’avant-garde posthume ???

      2) Ne devrait-on pas juger de la qualification – efficacité et justesse de cette « avant-garde » à ses RÉSULTATS ???

      Quand vous aurez répondu à mes deux questions je vous donnerai mon point de vue sur ces deux questions camarade

      Robert Bibeau

      Répondre
  • 9 janvier 2020 à 12 12 00 01001
    Permalink

    @ Robert Bibeau (un camarade m’interpelle à propos de cet article) Il écrit ceci:

    « Salut Robert
    C’ est tellement le merdier au moyen orient, que je regarde les évènements de très loin.
    Pour moi bien entendu je n’ apporte aucun soutien aux Mollahs ces assassins de communistes et tortionnaires pas mieux que Daesh.
    Quant aux américains, ils ont été derrière tous les coups visant à faire tomber les états laïques en relation avec les frères musulmans.
    Trump finalement n’ a fait que ressouder le peuple d’ Iran autour de la religion au moment même ou la jeunesse commençait à bouger, tout cela c’ est du cinéma sur fond d’ élections de part et d’ autre. Pas très prolétarien révolutionnaire, mais en attendant le sang va encore couler .
    GB »

    Je répond à ces excellentes remarques dans le prochain commentaire

    Répondre
    • 9 janvier 2020 à 12 12 49 01491
      Permalink

      @ GB

      À MON AVIS TU négliges quatre points importants:

      1) Trump n’a pas resouder le peuple iranien autour de la religion lors de cet attentat patenté-truqué contre le général Soleimani un patriote iranien (ce qui n’est pas un compliment dans ma bouche).

      TRUMP a regroupé – resouder – la population iranienne autour du NATIONALISME CHAUVIN iranien qui se présente faussement comme RÉSISTANT à l’impérialisme agressif = quand = dans la réalité, il se range en faveur de l’impérialisme russo-chinois contre l’impérialisme OTAN-USA. Ce que je démontre dans mon article.– cartes à l’appui.

      2) Cette thèse que je présente dans mon article est hautement prolétarienne révolutionnaire et elle vise à ouvrir les yeux des prolétaires sur le dessous des cartes cachées dans la manche des multiples protagonistes = multiples car les différentes puissances impérialistes ont décidé que le prochain terrain de leurs guerres IMPÉRIALISTES POUR LE PARTAGE DES MARCHÉS serait le Moyen-Orient. Face à CELA le prolétariat ne peut rien sinon de poursuivre sa lutte en Iran et en Irak notamment et MONDIALE pour de meilleurs conditions de vie et de travail = LUTTE qui aura pour conséquence de rendre impossible cette guerre nucléaire qui nous menace tous. CA c’est très prolétarien révolutionnaire comme position.

      3) Toi comme d’autres de nos camarades ici-même – mordez solidement à l’hameçon que vous tend l’impérialisme Atlantique (OTAN + USA) à propos des mollahs – de l’intégrisme religieux – du djihadisme – de l’islamisme versus le LAICISME – « démocratique » (sic) – républicain de merde. Les féministes petites-bourgeoises adorent ces thématiques à propos des foulards et des robes de ayatollah et je t’emmêle dans ma jupe religieuse. La ligne prolétarienne-révolutionnaire à ce propos est simple – claire et évidente : L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ VIVANTE EST L’HISTOIRE DE LA LUTTE DE CLASSES. Pas l’histoire des sectes religieuses, des ethnies post-féodales – des seigneurs de guerre – des sexes opposés (il y aurait 4 sexes selon les LGBTW de merde); des groupes linguistiques en chicanes chauvines NON!!! De la LUTTE DE CLASSES. Cela s’applique à l’Iran et au Moyen-Orient qui pour des raisons historiques retardent dans leur développement social et les papes-mollahs y jouent encore le rôle que tenait le PAPE CHRÉTIEN AU MOYEN-ÂGE. Tout cela va changer.

      Nous prolétaires révolutionnaires voyons le milliardaire iranien avant de voir le mollah en soutane ou sa sous-fifre en burka que nous présente les médias occidentaux… Pas de racisme chez-nous : Toutes les races de capitalistes sont à abattre. Pas pour des motifs religieux mais pour des motifs économiques et sociaux (ce qui inclut par la bande les motifs religieux = toute religion confondue).

      4) Les prolétaires révolutionnaires ne peuvent rester assis sur la cloture à regarder passer la parade funéraire de la guerre nucléaire sous prétexte qu’il ne parviennent pas à comprendre le jeu complexe des multiples acteurs QUI AU TOTAL SE REGROUPENT EN TROIS CAMPS que nous avons identifié dans notre article militant (:-))

      Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *