Poutine où était-il donc?

POUTIN-25169-eb0e7

OSCAR FORTIN :

Après tout ce qu’on a entendu sur cette absence de sept jours de Vladimir Poutine, j’ai à ce sujet ma petite idée qui peut en surprendre plusieurs. C’est d’ailleurs tout à son honneur que soient entourées de discrétion certaines activités qui sont des moments forts de ressourcement spirituel et de prière avec les moines. L’an dernier à pareille date, plus précisément en avril, il s’était rendu au monastère de Valam pour y prier et y consulter les moines.

Il est intéressant de constater que cette démarche, réalisée dans la plus grande discrétion, n’a aucune prétention d’utiliser ou de promouvoir la religion à des fins politiques. Une attitude qui contraste beaucoup d’avec plusieurs de nos dirigeants politiques qui sont à la recherche des princes de l’Église pour s’en faire des amis et des alliés à des fins politiques. Les rencontres avec le Pape sont recherchées et lorsqu’elles se produisent, la presse internationale est là pour les répercuter au vu et au su du monde entier.

En l’an 2000, lors de sa visite au monastère, il avait écrit dans le livre des visiteurs :

« “La renaissance de la Russie et la croissance de sa puissance sont indissociables du renforcement des bases morales de la société. Le rôle et le sens de l’Église Orthodoxe à ce titre est immense. Que Dieu vous protège”. 

L’année dernière, cité cette fois par un moine du monastère, Poutine aurait eu ces paroles : « Je ne connais pas d’endroit aussi lumineux où on peut oublier les problèmes de la vie quotidienne, se concentrer sur l’essentiel de notre vie et diriger notre regard vers le Seigneur, source de tout, pour lui demander miséricorde pour soi-même et tous les êtres qui nous sont chers, pour notre paix et pour notre peuple. » 

Un témoignage qui a de quoi faire réfléchir tout l’Occident qui se dit chrétien devant les caméras et dans les grandes manifestations religieuses tout en se faisant guerrier pour dominer et conquérir.

Je vous réfère, en plus de celle déjà donnée plus haut, aux multiples références que vous trouverez ici.

C’est donc sur la base de cette tradition, chez Vladimir Poutine, de se retirer dans un lieu où la seule influence qui existe est celle du Seigneur que je prétends qu’il est allé là pour faire le point sur lui-même et sur les énormes responsabilités que sont les siennes.

Il n’est pas du genre à agir sous le coup de la colère ou de la vengeance ou d’ambitions personnelles. Dans les références que vous lirez, vous verrez que chaque fois qu’il y a de grandes décisions à prendre, il se réfugie auprès des moines dans ce monastère, loin de tout.

Les vraies décisions porteuses d’humanité se prennent à la lumière d’une conscience libérée et ouverte à l’Éternel.

Voilà un côté caché de ce grand homme qui a rejoint les rangs de ceux qui peuvent faire toute la différence entre une humanité anéantie et une humanité libérée de toutes ces forces destructrices.

 

Oscar Fortin

Le 16 mars 2015

http://humanisme.blogspot.com

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.google.ca/search?client=safari&rls=en&q=Poutine+dans+un+monastère&ie=UTF-8&oe=UTF-8&gfe_rd=cr&ei=cu8GVdacM6_z8webuYDIDw

 

http://www.davidberton.fr/vladimir-poutine-et-le-monastere-de-valaam/

 

 

avatar

Oscar Fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.

17 pensées sur “Poutine où était-il donc?

  • avatar
    23 mars 2015 à 1 01 20 03203
    Permalink

    Merci bien pour cette observation! Je partage vos intuitions!

    Voici d’autres observations…

    Contre la propagande anti-Poutine, le « off » d’Agathe

    La propagande occidentale nous présente ce qu’elle veut sur le sujet… comme sur bien d’autres thèmes. Poutine grand dictateur expansionniste, agresseur de l’Europe ? Vraiment ? Voyons tout cela d’un peu plus près… Sacré BHL, il nous fera toujours rire… Quant à Nuland… no comment ! Allez une petite mise au point s’impose !

    OFF d’Agathe DEFENSE DE VLADIMIR POUTINE Partie 1

    https://www.youtube.com/watch?v=3gIMfLrTdZk

    Off Agathe Defense V Poutine partie 2

    https://www.youtube.com/watch?v=D8C0DeiqMcQ

    Poutine riant de lui-même!

    https://www.youtube.com/watch?v=IK0J8q-9bDg

    Vladimir Poutine rit à la question d’un journaliste

    https://www.youtube.com/watch?v=4i6nPNpR6PA

    Selon l’analyste Paul Craig Roberts, CNN bat les tambours de la guerre en ce moment!

    Le conseiller de la sécurité nationale du président George W. Bush, Condi Rice, avait averti les États-Uniens que les armes de destruction massive (inexistantes) de Saddam Hussein pourraient entraîner un nuage radioactif sur une ville états-unienne. En réalité, aucune menace n’existait. Mais aujourd’hui, une menace très réelle existe sur toutes les villes états-uniennes, et le conseiller de la sécurité nationale ne l’a pas remarqué.

    La menace est émise par Washington et découle de la diabolisation de la Russie et de son leadership.

    Wolf Blitzer (CNN, le 13 mars), sous couvert d’un programme d’informations, a diffusé une émission de propagande tout droit sorti du Troisième Reich où peut être du 1984 de George Orwell.

    L’orchestration présente la Russie comme une menace militaire massive et agressive. L’émission était remplie de missiles et de tirs à la sauce du Dr Folamour exhortant à déployer des mesures contre la menace russe. Le programme de Blitzer fait partie d’une campagne de propagande orchestrée dont le but est de préparer les États-Uniens à un conflit avec la Russie.

    Cette émission fut un tel monceau de propagande irresponsable et de mensonges flagrants pour un tel média qu’il apparaît évident que CNN et Wolf Blitzer n’ont pas eu peur d’être enrôlé pour propager la fièvre de la guerre. Ce soi-disant “grand média” a été transformé en un ministère de la Propagande.

    Une propagande similaire se propage au Royaume-Uni où le ministre de la Défense, Michael Fallon, a déclaré que la Russie représentait un «danger réel et présent» pour l’Europe. Les troupes US et les tanks se sont précipités dans les pays baltes, sous le prétexte que la Russie va attaquer.

    Que des mensonges flagrants puissent être émis par des hauts fonctionnaires du gouvernement, sans la moindre preuve et sans honte devraient vous effrayer à mort. Nous assistons au manque total de respect pour la vérité et pour la vie humaine de la part de hauts responsables gouvernementaux et des médias pressetituées (jeu de mots avec presse et prostituée, ndt).

    Cette propagande est le moteur poussant le monde vers la guerre. La propagande a détruit la confiance entre les puissances nucléaires et a ressuscité la menace d’un Armageddon nucléaire. Le gouvernement russe considère que Washington et ses vassaux de l’OTAN cherchent à créer une menace russe inexistante. Il est clair que cette menace fait apparaître un but qui vise à frapper la Russie.

    La propagande de Washington diffusée par les pressetituées est l’acte la plus irresponsable de l’histoire humaine. Reagan et Gorbatchev ont réussi à éliminer la menace d’une guerre nucléaire, et les néoconservateurs fous et leurs putains de médias l’ont ramenée à nouveau.

    La propagande d’une attaque de Washington sur la Russie et Vladimir Poutine est comme l’attaque de Washington sur l’Afghanistan et Oussama ben Laden, sur l’Irak et Saddam Hussein, sur la Libye et Kadhafi. Est-ce à dire que Washington a l’intention d’attaquer la Russie dans une frappe nucléaire préventive ?

    Dans l’affirmative, cela signifie la fin du monde. De toute évidence, la menace pour les États-Unis et le monde entier réside à Washington et non à Moscou. La menace est l’idéologie néoconservatrice folle d’hégémonie mondiale des États-Unis guidée par la cupidité débridée de sociétés US visant à contrôler les ressources du monde

    Poutine comprend la gravité de la situation et travaille dur pour la faire comprendre, mais Washington a rendu impossible d’informer à ce sujet. Le prix à payer pour la Russie, selon Washington, est que Poutine doit se retirer de la Crimée et de sa base navale russe de la mer noire, abandonner les populations russes dans le Sud et l’est de l’Ukraine, et accepter des bases militaires de l’OTAN en Ukraine. La demande de Washington est une demande de reddition préventive de la Russie.

    Dans le spectacle de propagande de CNN, Wolf Blitzer a omis de déclarer que les services de renseignements allemands contestent les prétentions de Washington sur la Russie et que les gouvernements français et allemand ont finalement réalisé que Washington est devenu fou et travaillent désespérément à arrêter la route de Washington vers la guerre.

    Washington et ses marionnettes au Royaume-Uni ont passé l’intégralité du XXIe siècle à semer la mort et la destruction. Sept pays ont été envahis, bombardés afin de “répandre la démocratie.” L’Irak est détruit, comme l’Afghanistan, la Libye et la Somalie. La Syrie l’est presque, et le Pakistan et le Yémen sont politiquement et socialement déstabilisés par des attaques aériennes incessantes des États-Unis. Les gouvernements démocratiquement élus du Honduras et de l’Ukraine ont été renversés par des coups d’État US (sans oublier Haïti, ndt). Le Venezuela est le prochain dans la ligne de mire, avec la Bolivie, l’Équateur, l’Argentine et le Brésil qui attendent leur tour.

    Washington a donné au monde 14 années de guerre brutale et inhumaine. N’est-ce pas assez de mal ? Est-ce que Washington doit nous en donner plus ?

    Washington et les pressetitutées a perdu leur humanité. Ils sont devenus des agents du mal. Si des champignons nucléaires apparaissent, la responsabilité incombera à Wolf Blitzer, CNN, et les pressetituées qui battent les tambours de la guerre.

    paulcraigroberts.org

    http://www.chaos-controle.com/archives/2015/03/22/31756573.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=chaoscontrole

    Répondre
  • avatar
    23 mars 2015 à 9 09 32 03323
    Permalink

    @Bidi: Merci beaucoup pour votre commentaire et les liens que vous nous y suggérez. L’article de Paul Craig Robert est plus qu’intéressant.

    Merci et bonne journée

    Répondre
  • avatar
    23 mars 2015 à 14 02 55 03553
    Permalink

    « Au bord de la guerre nucléaire, l’Amérique reste assoupie »

    https://www.youtube.com/watch?v=q0PJxpaOYJc

    Encore une analyse très pertinente des bonnes sœurs de Sorcha faal (Sœur Ciara), qui lancent l’alerte et mettent en avant le risque d’une guerre totale et nucléaire imminente . Elles font vraiment un superbe travail ultra documenté, les sources sont nombreuses et fiables .

    Et c’est vrai que si on regarde l’histoire, ça peut aller très vite une fois que les conditions sont réunies . Et elles ont raisons, la presse appartient a l’oligarchie et elle est « cadenassée » par les pouvoirs en place : le grand public ne sait pas ce qui se passe vraiment , et de temps en temps on voit surgir des news ahurissantes et sans ambiguïté (suffit de nous lire pour voir que nous sommes a bord d’une grande guerre …) , mais comme on a pas toute l’histoire , l’enjeu réel (et le timing) nous échappe .

    Ainsi nous pensons être à l’abri d’une telle boucherie, et alors que la population devrait se mobiliser pour l’empêcher, elle ne le fait pas . Et donc, ça pourrait nous tomber dessus sans qu’on ne voit rien venir …

    Ces bonnes sœurs nous expliquent aussi que si vous donnez trop de vérité en tant que média, vous êtes directement attaqués : peut être devrions nous écouter leurs avertissements … Z .

    « Au bord de la guerre nucléaire, l’Amérique reste assoupie »

    En 2012, le très estimé auteur américain Éric Margolis a publié un article intitulé Treize jours qui ébranlèrent le monde – et y mirent presque fin sur la crise des missiles cubains.

    La crise des missiles cubains était, bien sûr, la confrontation de 13 jours en octobre 1962 entre les États-Unis et l’Union soviétique autour des missiles balistiques soviétiques déployés à Cuba. Elle s’et déroulée dans les journaux et à la télévision dans le monde entier et a failli transformer la Guerre Froide en en une guerre nucléaire totale.

    Il aura fallu attendre 2012 pour comprendre à quel point le monde a frôlé la guerre nucléaire en 1962 après que Thomas Blanton (alors directeur de la US National Security Archive) ait révélé “qu’un gars appelé Vasili Arkhipov a sauvé le monde”.

    Blanton faisait allusion au Capitaine de la marine soviétique Vasili Arkhipov qui, au cours de la crise des missiles cubains, a courageusement refusé l’ordre de lancer une torpille nucléaire contre un porte-avions américain. Un acte, s’il avait eu lieu, qui aurait marqué le début de la troisième guerre mondiale, comme Margolis le souligne dans son article de 2012, dès que les américains auraient envahi Cuba (ce qui aurait été certain après une attaque de torpille nucléaire contre le USS Roosevelt). Les troupes soviétiques étaient autorisées à utiliser 100 armes nucléaires tactiques contre les forces d’invasion des États-Unis et leurs bases dans le sud de la Floride.

    L’importance de connaitre aujourd’hui ces événements historiques est plus critique que jamais, car ces “13 jours qui ébranlèrent le monde” sont à nouveau à notre porte… mais avec une “différence flagrante cachée”.

    Cette “différence cachée”, entre avant et maintenant, c’est qu’en 1962 les citoyens américains avaient la possibilité de connaître le grave danger que courait leur nation si une guerre nucléaire venait à éclater. Aujourd’hui leurs dirigeants ne leurs disent rien sinon des mensonges. Ces dirigeants américains croient qu’après tout “le peuple américain nous a permis de leur mentir monstrueusement afin que nous puissions envahir l’Irak, donc qui se soucie de ce qu’ils pensent maintenant ?”.

    Mais est-ce vrai ? Bien sûr que non ! La vérité est beaucoup plus simple. Si les américains venaient à savoir ce qui se passe en leur nom, ils s’élèveraient en masse pour dire non !

    Voici le problème : avec les médias traditionnels américains transformés en rien de plus que le bras fort de la propagande du gouvernement, des banques et des sociétés privées, la possibilité qu’une personne puisse passer à travers pour avertir le peuple américain de ce qui se passe est quasiment nulle.

    Pire encore, comme les documents de Snowden l’ont révélé, et selon les paroles de Glen Greenwald publiées en février dernier (2014), “une des nombreuses histoires urgentes qu’il reste à publier des archives de Snowden démontre comment les agences de renseignement occidentales tentent de manipuler et de contrôler les informations en ligne/web avec des tactiques extrêmes de tromperie et de sabotage de réputation”.

    À l’aide des documents top secret propres au gouvernement américain publiés par Snowden [voir ici] démontrant leurs objectifs, nous pouvons lire leurs propres mots quant à leurs actions contre le peuple américain et comment ils font eux-mêmes état de leur but :(1) à injecter toutes sortes de faux documents sur l’internet afin de détruire la réputation de ses cibles ; et (2) d’utiliser les sciences sociales et autres techniques pour manipuler les discours en ligne et le militantisme afin de générer les résultats qu’ils estiment souhaitables.

    Maintenant, s’il vous plaît, posez-vous cette simple question: “quel genre de gouvernement dépenserait délibérément des milliards de dollars pour détruire des réputations et manipuler les discours en ligne de ceux qui tentent de dire la vérité aux gens ?”.

    Puis demandez-vous “quel genre d’établissement de presse permet au gouvernement de le faire sans être remis en question ?”.

    Vos réponses à ces deux questions ne peuvent conduire qu’à une conclusion… tant votre gouvernement que votre presse grand public vous considèrent comme l’ennemi.

    Nous, en revanche, non seulement ne vous voyons pas comme un ennemi… nous voyons tous et chacun d’entre vous comme étant un être remarquable de Dieu… digne de savoir non seulement comment accepter la vérité mais d’être capable de reconnaître la différence entre vérité et mensonge.

    C’est pourquoi le 24 février 2014, nous avions publié le rapport intitulé Poutine commande ses troupes aux passes de Crimée, met en garde l’OTAN d’une guerre.

    Cependant, à l’image de toutes les publications Sorcha Faal, ce rapport a été immédiatement attaqué par des agents de renseignement du gouvernement américain (exactement comme les documents de Snowden ont confirmé qu’ils le feraient) privant ainsi les citoyens américains d’un temps de vérité précieux pour se préparer si le pire arrivait.

    À la différence du gouvernement américain ou de la presse grand public nous avons cru, comme nous le faisons toujours, que vous aviez le droit de connaitre la vérité. Et dans ce cas particulier ? Eh bien, tout juste dimanche dernier, le président Putin a révélé à sa nation que la Russie s’était préparée à la guerre nucléaire après le putsch pro-occidental de l’an dernier des 21 et 22 février dans la capitale ukrainienne de Kiev… nous VOUS avions averti deux jours plus tard.

    De même, le week-end dernier alors que la presse grand public américaine faisait tout un tapage sur la “disparition” de Poutine avec des articles suggérant qu’il avait été destitué, que sa petite amie était en train d’avoir un bébé en Suisse, qu’il était malade et proche de la mort, etc., nous avons publié notre rapport la Russie met en garde contre un “état de guerre” existant alors que le Royaume-Uni prépare une première frappe nucléaire dans lequel nous avions déclaré que Poutine était “sous la protection du Ministère de la Défense”.

    Après avoir été sous la protection de son Ministère de la Défense pendant 10 jours, Poutine est réapparu en public lundi dernier (16 mars) et a lancé les opérations de combat militaire les plus importantes dans l’histoire de la Russie depuis la seconde guerre mondiale… ce que nous vous avions rapporté dans notre rapport les abris anti-bombes de Moscou commencent à se remplir alors que la Russie se prépare à la guerre.

    Dans notre rapport du 15 mars, Obama rencontre le plus célèbre espion Russe, et met en garde qu’il [Obama] ne peut arrêter la guerre, nous vous informions également que le président Obama avait rencontré les deux plus haut espions russes au cours des onze derniers mois – que les États-Unis n’ont pas placé sur leur liste de sanctions contrairement à l’Union Européenne – ainsi que le directeur du FSB qu’Obama a rencontré le mois dernier à la Maison Blanche.

    Le 19 mars, nous avions alors rapporté qu’un Commandant américain était en état d’arrestation pour avoir refusé de tirer des armes nucléaires vers la Russie concernant l’arrestation et la détention de l’officier de marine américaine chargé de relayer les codes de lancement d’Obama pour ses forces nucléaires.

    Et hier, le 20 mars, dans notre rapport “Préparez-vous pour la guerre nucléaire” la Russie avertit ses citoyens alors que les tanks envahissent l’Europe, nous vous informions que la Russie avait ordonné à toutes les entreprises et les employeurs de se préparer pour la guerre nucléaire et comment les États-Unis avait inondé l’Europe de chars et véhicules blindés… seulement 11 mois après qu’ils aient claironné les avoir tous retirés en avril dernier.

    Merci de noter que la seule différence entre nos gros titres de cette semaine concernant la crise actuelle et ceux du New York Times en 1962 pendant la crise des missiles de Cuba est que les nôtres sont ce qu’ils devraient nous dire… cela ne devrait pas venir de nous !

    En d’autres termes…Le New York Times et tous les autres médias comme eux ne pensent plus que vous ayez besoin de connaître la vérité… mais nous le pensons toujours !

    Et à cet instant précis, les États-Unis et l’OTAN conduisent à grande échelle leurs plus grands jeux de guerre de l’histoire moderne dans les pays baltes en créant une “ligne de troupes” à travers l’Europe de l’Est… alors qu’au même moment des milliers de soldats russes sont en alerte combat totale, alors que les missiles nucléaires russes sont déplacés vers les lignes de front et des bombardiers nucléaires stratégiques russes sont en vol et prêt à l’attaque.

    Le seul fait demeurant inconnu en cet instant est si/quand que ces deux forces titanesques commenceront le combat ? Et si/quand ils le feront ? Vous pouvez être assuré que l’usage nucléaire se fera dans les premières minutes… après tout Obama n’a pas lancé la construction (en 2011) de ses énormes usines d’armes nucléaires à Kansas City pour rien !

    Maintenant, j’aimerais pouvoir vous dire que nous sommes en mesure de continuer à vous dire la vérité, mais je ne peux pas. Et comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, la semaine dernière nos serveurs ont été attaqués avec une arme “numérique” qui les a détruit, nous laissant déconnectés pendant près de 16 heures. D’autres ont aussi été attaqués, et ceux n’ayant pas vu leurs serveurs détruits ont été attaqués financièrement… comme AntiWar.com… et voici ce qu’ils ont posté :

    “Le 18/03/15, nous avons reçu un message de Google Adsense nous informant que toutes les publicités de notre site avaient été désactivées. Pourquoi ? A cause de cette page qui montre les abus horribles commis par les troupes américaines en Irak à Abu Ghraib.

    Cette page a été publiée pendant 11 ans. Pendant tout ce temps Google Adsense a publié des publicités sur notre site – mais alors que Washington se prépare à ré-envahir l’Irak et bombarder, tuer et abuser encore plus de civils, ils décident tout à coup que leur politique de “lutte contre la violence”, qui interdit tout ”support préoccupant », interdit toute représentation de violence commise par le gouvernement américain et payé avec vos impôts. Cette page est la troisième la plus visitée de notre histoire, obtenant de plus 2 millions de pages vues depuis qu’elle a été publiée.«

    Et les choses sont allées de mal en pis pour AntiWar.com quand hier ils ont posté ceci :

    “Mise à jour : après que des voies de communication aient été ouvertes à la suite de cet article sur Gawker, Google nous a contactés et a dit qu’ils réactiveront les publicités. Cependant, vendredi matin, j’ai reçu une autre demande de suppression du contenu de notre site. Google a décidé que cette page doit être supprimée.

    Nous n’avons pas l’intention de laisser Google nous dicter notre politique éditoriale.”

    Et quel était l’article que Google a exigé qu’AntiWar.com supprime ?

    Attention – les États-Unis sont en train de perdre en Ukraine par Chris Ernesto, 29 mai 2014

    Les États-Unis ne veulent pas la paix en Ukraine — ils veulent le contrôle. Maintenant que la situation sur place leur a en grande partie sauté au visage, il n’est pas déraisonnable de les soupçonner de fomenter des plus de troubles afin de tenter de changer la dynamique. [Lire la suite ici]

    Donc pour résumer… les sites Web comme le nôtre et AntiWar.com sont maintenant attaqués par le gouvernement et les sociétés qui les mettent au pouvoir. Si vous ne jouez pas avec leurs règles, ils vont vous détruire, détruire votre réputation, détruire vos serveurs – et si tout cela échoue – votre capacité à gagner de l’argent.

    Tout ce qui reste, pour nous, maintenant, c’est vous… mais êtes-vous là ?

    Dans les années 1930, le chancelier allemand Nazi Adolph Hitler a dit à ses disciples, “si vous dites un mensonge, même gros, et que vous le répétez assez souvent, ils y croiront.”

    L’homme le plus intelligent du monde, Albert Einstein, a contré Hitler en déclarant : “le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire.”

    Plus de 60 millions de morts pendant la seconde guerre mondiale ont prouvé que Hitler et Einstein avaient tous deux raison… trop de gens ont cru dans les mensonges et ont en même temps regardé le mal se faire sans réagir.

    Maintenant, c’est à votre tour.

    Ne répondez pas à cet appel si vous le voulez, après tout, c’est ce que vous avez été “entrainés” à faire… mais n’oubliez pas… quand les gens comme vous commencent à se détourner de la vérité et de la liberté, quelle chance reste à ce monde pour un peu d’honnêteté et de décence ?

    S’il vous plaît aidez-nous comme vous le pourrez.

    Avec l’aide de Dieu,

    Sœur Ciara

    Dublin, Irlande

    21 mars 2015

    http://www.whatdoesitmean.com/index1851.htm

    Traduit par Fred pour le Blog de la résistance .

    https://resistanceauthentique.wordpress.com/2015/03/23/quelques-heures-seulement-avant-la-guerre-nucleaire-lamerique-reste-assoupie/

    Répondre
    • avatar
      23 mars 2015 à 21 09 32 03323
      Permalink

      Merci bien pour votre intervention et la reproduction d’un article intéressant dont vous nous donner également le lien. Il est vrai que dans notre Canada cette conscience d’une guerre qui peut être imminente n’effleure même pas les esprits. La semaine passée je dinais avec des personnes d’un certain âge, instruites et encore actives, même dans leur retraite, pour qui mes propos sur les dangers d’une guerre que courait le monde, les laissaient complètement indifférents. J’étais hors d’ordre…. Nous avons continuer à parler du beau temps et de ce printemps tant attendu pour revoir nos gazons et nos fleurs nous redonner le goût à la vie.

      merci et bonne fin de soirée

      Répondre
  • avatar
    24 mars 2015 à 10 10 17 03173
    Permalink

    L’an dernier à pareille date, plus précisément en avril, il s’était rendu au monastère de Valam pour y prier et y consulter les moines.

    J’ai absolument aucun respect pour ça. Tout ce que ça confirme c’est que Poutine est un dangereux théocrate. Pour ce qui est des développements et des liens de Bidi, un seul mot: ayoye.

    Répondre
    • avatar
      24 mars 2015 à 21 09 31 03313
      Permalink

      Merci Paul pour votre commentaire. J’ajouterai tout simplement que le respect est souvent fonction des perceptions, elles-mêmes souvent conditionnées par ce que nous sommes. Je n’ai vraiment rien à redire sur votre perception de Poutine.

      Bonne fin de soirée

      Répondre
    • avatar
      6 avril 2015 à 10 10 55 04554
      Permalink

      Il est intéressant de noter la nature de vos convictions politiques et religieuses. Elle fait certainement de vous un candidat idéal pour servir la cause de ces pays qui veulent en découdre avec Poutine, le monde multipolaire, le respect des peuples et de leur souveraineté. Personne ne peut vous en faire le reproche. Que nous le sachions est déjà une bonne chose. Si vous lisez mon article vous verrez qu’il y a une section qui parle justement de cette grande lutte entre l’information et la désinformation. Je vous invite à la lire et à nous la commenter.

      Répondre
      • avatar
        6 avril 2015 à 11 11 34 04344
        Permalink

        Je ne sers aucun pays et je suis athée. Sauf si vous pouvez me nommer un pays athée, marxiste et prolétarien, je ne sers personne. Certainement pas la Russie non-soviétique et certainement pas les ricains impérialistes.

        Je rejette aussi fermement la doctrine fort en vogue en ce moment du « si t’es pas avec moi t’es avec l’autre ». Je la laisse aux Reagan-Bush et aux Yeltsine-Poutine, que je renvoie dos à dos.

        Je suis un penseur libre. L’êtes-vous?

        Répondre
        • avatar
          6 avril 2015 à 11 11 58 04584
          Permalink

          Qu’en pensez-vous?

          Répondre
  • avatar
    24 mars 2015 à 14 02 38 03383
    Permalink

    @oscar fortin

    Voici une autre conférence très intéressante!

    Une rétrospective et une estimation de la situation actuelle dans le conflit en Ukraine de Jürgen Elsässer – rédacteur en chef du magazine « Compact »

    La guerre contre la Russie

    https://www.youtube.com/watch?v=_UGQ9jAK1W8

    @Paul

    Où sont vos liens et vos développements?

    Vous êtes plus intelligent que ça j’en suis certain!

    Je suis persuadé que vous comprenez tout ça, et que vous êtes simplement de mauvaise foi!

    Que voulez-vous que nous fassions de vos diatribes?

    Vous savez, les oppositions, les conflits, les réactions c’est terminé cette période là. Une élite auto-proclamée à dominer le monde en retournant les hommes les uns contre les autres; c’est ça la dualité, le manichéisme.

    Aujourd’hui, la tendance vérifiable et observable est à l’Unité du 99% a exprimé un NON catégorique aux manipulations, aux manigances des élites qui se sont toujours donnés le droit par le passé d’exploiter, d’avilir, de posséder, de soumettre l’homme et la femme sur cette planète, d’en faire des esclaves; or cette période est terminée, elle est révolue, ce qui est très embêtant pour cette dite élite qui ne peut pas encore accepter son sort avec sagesse.

    Le problème pour les pseudo-élites qui s’amplifie aujourd’hui exponentiellement, c’est que l’homme est plus intelligent, et que les arnaques habituelles utilisées autrefois par les élites ne fonctionnent plus, même l’utilisation de la force ne fonctionne plus; la menace, les injures, les arguments bidons qui ne font que refléter l’exaspération, et le manque d’arguments solides pour exposer et défendre un système, adoré pendant des siècles, en voie de décomposition, de démantèlement; c’est le Titanic qui sombre, c’est la Tour de Babel qui se renverse…

    Le lépreux aujourd’hui voit sa mort arrivée à son grand désarrois, bref il a peur, et le pauvre ne veut surtout pas mourir, il refuse de voir la réalité telle qu’elle est, il veut que les choses continuent comme avant, mais c’est impossible, alors il peut toujours rêver, se raconter des histoires, mais le processus de conscientisation en cours est inexorable et irréversible pour chaque UN, qu’il soit d’accord ou non, qu’il le comprenne ou non; lorsque le bébé est près à sortir et bien il sort, il ne demande pas la permission ou l’avis de la mère avant.

    La terre et l’homme de la terre vivent en ce moment leur propre enfantement à l’intérieure d’une nouvelle conscience!

    Chaque homme et chaque femme trouveront bientôt leur véritable place dans l’univers, dans la création des mondes, sur ce monde ou ailleurs; chaque souhait de chacun sera respecter à la lettre. Or, personne ne peut imposer à chacun sa vision des choses! Lorsque l’on se moque du soi-disant autre, quel qu’il soit, du plus simple au plus grand, en réalité, on se moque de soi-même, à ce moment là ce n’est pas l’autre qui est stupide, mais soi-même, et il n’y a rien à faire, il n’y a rien que nous puissions faire, les choses étant telles qu’elles sont, il faut savoir les accepter telles quelles.

    Nous sommes tous entièrement libre! Le problème vient toujours lorsqu’un homme veut imposer sa vision à l’autre, soit sous la menace du fusils ou d’autres façons, toutes aussi grotesques les unes que les autres, et toujours aussi stériles! C’est le propre de l’orgueil congénital de notre ego! À chacun de le réaliser pour soi-même!

    Alors que disiez-vous?

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2015 à 17 05 54 03543
    Permalink

    La Russie menacée de guerre par les Etats-Unis (Paul Craig Roberts)

    par Paul Craig Roberts 24 Mars 2015

    Alors que Washington travaille assidûment à saper l’accord de Minsk obtenu par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Hollande afin d’enrayer le conflit militaire en Ukraine, Washington a envoyé Victoria Nuland en Arménie pour organiser une « révolution de couleur » ou un coup d’État, tandis que Richard Miles a été aussi envoyé comme ambassadeur au Kirghizistan pour faire la même chose là-bas, ainsi que Pamela Spratlen envoyé en tant qu’ambassadrice en Ouzbékistan pour acheter l’allégeance de ce gouvernement afin de le mettre à l’écart de la Russie. L’objectif étant de défaire l’Organisation du Traité de sécurité collective et de déstabiliser la Russie et la Chine là où elles sont les plus vulnérables.

    Ainsi, la Russie pourrait fait face à la reprise du conflit en Ukraine simultanément avec trois autres situations similaires le long de sa frontière asiatique.

    Et ce n’est que le début de la pression que Washington entend faire peser sur la Russie.

    Le 18 mars le Secrétaire général de l’OTAN a dénoncé l’accord de paix entre la Russie et la Géorgie qui a mis fin à l’agression militaire de la Géorgie contre l’Ossétie du Sud. Le Secrétaire général de l’OTAN a déclaré que l’OTAN rejette le règlement parce qu’il « entrave les efforts déployés par la communauté internationale pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région. »

    Regardez attentivement cette déclaration. Elle définit la «communauté internationale», comme des membres de l’OTAN, comme des états marionnettes des États-Unis, et elle définit le renforcement de la sécurité et de la stabilité de la région, comme une façon de supprimer les zones tampons entre la Russie et la Géorgie, afin que Washington puisse positionner ses bases militaires en Géorgie à proximité de la frontière Russe.

    En Pologne, dans les États baltes, les mensonges de Washington et de l’OTAN au sujet d’une invasion russe imminente servent à légitimer les manœuvres de guerre provocatrices à proximité de la frontière russe et à renforcer les forces étatsuniennes dans les bases militaires de l’OTAN voisines de la Russie.

    Nous assistons aux déclarations, à la télévision nationale, de généraux étatsuniens devenus fous qui appellent à « tuer les Russes. »

    Les dirigeants de l’UE ont décidé de lancer une guerre de propagande contre la Russie, en diffusant les mensonges de Washington en Russie dans un effort pour saper le soutien du peuple russe à son gouvernement.

    Tout cela est fait dans le but de contraindre la Russie à rendre la Crimée et à se retirer de sa base navale sur la mer Noire et accepter sa vassalité envers Washington.

    Si Saddam Hussein, Kadhafi, Assad et les talibans ont refusé de plier face aux menaces de Washington, pourquoi les imbéciles à Washington pensent que Poutine, qui tient dans ses mains le plus grand arsenal nucléaire du monde, va-t-il se coucher devant l’hégémonie étatsunienne ?

    Les gouvernements européens sont, apparemment, incapables de toute pensée indépendante. Washington a inscrit Londres et toutes les capitales européennes, ainsi que chaque ville majeure étatsunienne, sur la liste de destruction potentielle à portée des armes nucléaires russes. Les Européens, trop stupides, s’empressent à vouloir se détruire eux-mêmes, en se mettant au service de leur maître de Washington.

    L’intelligence humaine semble complètement défaillante. Après 14 années d’agression militaire étatsunienne contre huit pays, le monde ne comprend toujours pas que Washington se perd dans l’arrogance et l’orgueil et se prend pour le souverain de l’univers qui ne tolère aucune dissidence dans sa volonté de domination sans partage.

    Nous savons que les médias étatsuniens, britanniques et européens sont des prostitués bien rémunérés qui mentent au service de leur maître. Nous savons que le commandant et le secrétaire général de l’OTAN, sinon les pays membres, veulent la guerre. Nous savons que les Drs Folamour du Pentagone et du complexe militaro-industriel ne peuvent plus attendre pour tester leurs nouveaux systèmes d’armement dans lesquels ils ont toujours une confiance excessive.

    Nous savons que le premier ministre de la Grande-Bretagne est une taupe. Mais la chancelière allemande et le président français sont-ils prêts à la destruction de leur pays et de l’Europe ? Si l’UE a une telle valeur, pourquoi l’existence même de ses populations est-elle mise en danger, afin de se prosterner et d’accepter le leadership des fous de Washington dont la mégalomanie va détruire toute vie sur terre ?

    Le Dr Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor pour la politique économique et rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal. Il était chroniqueur pour Business Week, Scripps Howard Nouvelles Service et Creators Syndicate. Il a eu de nombreux postes universitaires. Ses chroniques sur internet ont eu un succès dans le monde entier. Les derniers livres de Roberts sont The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West and How America Was Lost

    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2015/03/la-russie-menacee-de-guerre-par-les-etats-unis.html

    Répondre
  • avatar
    24 mars 2015 à 21 09 38 03383
    Permalink

    Merci Bidi pour vos interventions qui apportent contenu et matière à réflexion. C’est bon pour alimenter l’esprit et parfois même le coeur qui en ressent les vents et les vagues. Tout n’est pas qu’idées et logique mais aussi émotions et fragilité.

    Bonne fin de soirée

    Répondre
    • avatar
      6 avril 2015 à 12 12 03 04034
      Permalink

      Quelles conclusions en tirez-vous?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *