Présidentielle: les lemmings dans le dernier droit

 
 


 

Que diable peut-on bien raconter aux lemmings, pour que ces petits animaux courent en masse se suicider en sautant des falaises dans la mer glacée ? On l’ignore, d’autant plus qu’il semble bien que ce ne soit qu’une légende scandinave.

Une légende absurde… Mais dites-moi : qu’a t-on bien pu raconter aux Français, pour que 80% d’entre eux aillent voter au premier tour de cette Présidentielle, permettant à Sarkozy de les féliciter pour « leur attachement à la démocratie » ?

On leur a raconté que Melenchon allait faire 20% et ils l’ont rêvé au deuxième tour, puis à l’Élysée. Ils se sont réunis à 100 000 pour pousser en choeur Marseillaise et Internationale et rêver de lendemain qui chantent. Finalement on l’a tenu à 12% , ce qui était plus prudent, mais ce faisant on a engrangé tous ces votes pour plébisciter une manière perverse de gouverner.

« Push » sur le FdG, « Pull » sur le FN. Côté LePen, au contraire, on a coté à la baisse. On a dit que le FN aurait moins de votes que le Front de Gauche… On a incité à voter les vrais croyants du FN, qui savent se compter et ont été vexés qu’on les croit en perte de vitesse… On a encouragé aussi à voter pour le FN ceux qui en ont peur, mais y voient la meilleure protestation. Pourquoi pas, puisque c’était vraiment sans risque… On a annoncé aussi bas que 13 %… les résultats sont sortis à 20% On a corrigé à 18 % in extremis… il faudrait nous expliquer comment on a compilé tout ça…

Un peu vicieux, tout ça, mais bon, au fond, quelle importance… L’important, c’est que 80% des Français ont voté et ne sont donc pas sortis de la bulle de crédulité où la démocratie libérale vit sous respiration assistée.. Maintenant, on croit fermement qu’ils vont se précipiter le 6 mai pour voter encore…

Ce qui serait bien bête, car ce serait un blanc-seing pour faire les bêtises que l’on va faire. On les fera ces bêtises, à gauche ou à droite. Il est clair que la politique de la France ne changera pas et que la situation ne pourra donc évoluer que pour le pire. Ca ira de mal en pis de toute façon.

Parce que si le 6 mai entérine une victoire de Hollande, ce choix déclenchera la riposte des milieux bancaires dont « The Economist » a déjà prévenu les Français et pour laquelle les mécanismes sont déjà en place depuis la semaine dernière pour détruire la crédibilité financière de la France. Le marasme social suivra, car on cherchera des boucs émissaires

Si, au contraire, on se ravise en dernière heure et que l’on reconduit Sarkozy, la crise continuera simplement dans la continuité. Le même favoritisme, la même corruption, la même morgue que maintenant. On arrivera à une même désintégration sociale et à une même faillite économique.

Les Français ne devraient pas voter le 6 mai

Si le résultat est le même et qu’il est vraiment trop tard pour infléchir le cours des événements, qu’importe que les Français votent ou non au deuxième tour ? C’est que le cours des événements ne peut être changé dans la dynamique actuelle de la gouvernance libérale, mais peut l’être si l’on accepte une rupture.

La situation peut être changée si : 1) l’on rapatrie la politique monétaire en dénonçant la main mise de la BCE ; 2) si l’on accepte de régler le probleme de la dette en l’imputant aux entités économiques au prorata de leurs actifs nets ; 3) si l’on nationalise les institutions financières et qu’on met en place une politique de crédit… et que 4) on accepte un régime de revenu-travail garanti.

Mais ces gestes sont RÉVOLUTIONNAIRES. Ils signifient une redistribution au moins minimale de la richesse et ils ne peuvent être posés que par une population en rupture avec sa gouvernance. Posés par peuple qui fait le choix de la désobéissance civile, pleinement conscient d’une probabilité d’anarchie à laquelle un gouvernement fort d’union nationale devra mettre fin avant que ne puisse renaître une nouvelle démocratie.

Or, si les Français votent massivement le 6 mai, qu’ils aient choisi l’un ou l’autre des candidats, cette rupture avec sa gouvernance deviendra bien plus difficile. On rappellera alors aux lemmings qu’ils ont choisi démocratiquement leur destin et qu’ils n’ont à s’en plaindre qu’à eux-mêmes.

Un soutien massif réitéré à ce que Sarkozy appelait aujourd’hui encore la « démocratie » serait une reddition. Il n’est pas trop tard pour l’éviter.

Il suffirait que s’abstiennent au second tour les partisans de Melenchon, que l’on dit « communistes », maintenant qu’ils ont voté et qu’on les veut au second tour par fidelité à une gauche dont ils sont hélas les seuls éléments sincères.

Il suffirait que s’abstiennent les partisans du FN, qu’on courtise maintenant en ne les disant plus « fascistes d’extreme droite », mais « les oubliés, les pauvres et les déshérités… ».

Que s’abstiennent les partisans de Bayrou, dont ni le PS de Hollande, ni l’UMP de Sarkozy n’ont la moindre intention de satisfaire les attentes.

Si ceux-la qui n’ont PAS voté pour Hollande ou Sarkozy prennent conscience de l’irréductible contradiction entre ce pour quoi ils ont voté au premier tour et ce que veulent leur offrir l’un ou l’autre des candidats au deuxième tour, ils comprendront que la réponse du Système à leur demande est NON.

Ils comprendront qu’ils ne devraient pas apporter la caution de leurs suffrages à une politique qui a ruiné le pays et divisé la nation. Ils choisiront de s’abstenir le 6 mai et de garder leurs coudées franches pour participer sans compromission à tout ce que la situation pourra exiger.

Et les lemmings réfléchiront…

Pierre JC Allard

4 pensées sur “Présidentielle: les lemmings dans le dernier droit

  • avatar
    23 avril 2012 à 1 01 51 04514
    Permalink

    Pierre, votre analyse est intéressante. Seulement, n’oubliez que nous sommes pris au piège. La seule échappatoire possible, dans ce cas, c’est le vote blanc, donc nul puisque depuis Giscard, le blanc est nul. Mais il reste quand même quelque chose de ce premier tour, c’est que les français sont de plus en plus convaincus de la gravité de la situation de leur pays. J’ai personnellement voté contre mon camp car dans le mien, il n’y a que des gens sans influence réelle, de grands rêveurs hors de cette réalité qui nous broie à chaque seconde et qui va nous péter à la gueule parce que nous n’avons pas de leader – le terme de chef fait peur, voyez où nous en sommes arrivés, à force d’hésitation linguistique et à fortiori culturelle. Nous sommes devenus des enfants orphelins à qui on demande ce qu’ils veulent. Et ce qu’ils veulent, ces enfants que nous sommes devenus ou restés, c’est plus de sucettes et de Kinder surprise. Voilà où nous en sommes, en France, le pays qui a été un modèle social et politique pour des générations humaines, il y a long-temps. Nous sommes bons pour l’asile, et pas seulement l’asile de nuit.

    Répondre
  • avatar
    23 avril 2012 à 12 12 16 04164
    Permalink

    Oubliez cette histoire de vote blanc. C’est une autre arnaque du système pour édulcorer la protestation, un blague du niveau des flammes de l’enfer et de « la masturbation rend fou ». Il y a 44,5 millions de votants en France et si la moitié ne votent pas le Système aura perdu. Abstenez-vous. Point Barre. La révolution reconnaîtra les siens.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    26 avril 2012 à 11 11 19 04194
    Permalink

    Le certificat de sécurité de ce site Web présente un problème.

    Le certificat de sécurité présenté par ce site Web a été émis pour une autre adresse de site Web.

    Les problèmes de certificat de sécurité peuvent indiquer une tentative de duperie ou d’interception des données que vous envoyez sur le serveur.
    Nous vous recommandons de fermer cette page Web et de quitter ce site.
    Cliquez ici pour fermer cette page Web.
    Poursuivre avec ce site Web (non recommandé).
    Informations

    Si vous êtes arrivé sur cette page en cliquant sur un lien, vérifiez l’adresse du site Web dans la barre d’adresses afin de vous assurer qu’il s’agit de l’adresse attendue.
    Lorsque vous voulez visiter un site Web dont l’adresse est de type https://example.com, ajoutez « www » à l’adresse, https://www.example.com.
    Si vous décidez d’ignorer cette erreur et de continuer, n’entrez pas d’informations personnelles sur le site Web.

    Pour plus d’informations, consultez « Erreurs de certificat » dans l’aide d’Internet Explorer.

    Répondre
  • avatar
    26 avril 2012 à 21 09 02 04024
    Permalink

    @ JFB

    Merci de ce renseignement. Comme vous le savez peut-être, notre site lié Centpapiers.com a été victime d’un sabotage, Nous ouvrirons l’oeil pour nous assurer qu’une attaque semblable ne visera pas celui-ci.

    Pierre JC Allard

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *