Proverbes chinois – 3e partie

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Voici d’autres proverbes chinois que je trouve à la fois savoureux et sages.

Proverbes chinois

Tout le monde aime la flatterie, chacun se méfie de la franchise.

Ne chassez pas un chien sans savoir qui est son maître.

Il est plus fracile de déplacer un fleuve que de changer son caractère.

Bavardage est écume sur l’eau, action est goutte d’or.

Un chien poussé à bout peut passer par-dessus un mur.

Les derniers à embarquer sur un navire sont les premiers à prendre pied sur la rive.

On ne peut pas marcher en regardant les étoiles quand on a une pierre dans son soulier.

Rien n’est plus affligeant que la mort du coeur, la mort de l’homme est secondaire.

Le bonheur vient de l’attention prêtée aux petites choses, et le malheur de la négligence des petites choses.

La décrépitude physique n’est pas synonyme de décrépitude du coeur.

Qui porte des chaussures ignore la souffrance de qui marche pieds nus.

L’habitude est comme un fil d’araignée, une fois prise, elle est plus solide qu’une corde.

Plus les sentiments sont distants, plus les politesses sont nombreuses.

La valeur d’un général réside dans sa stratégie et non dans son courage.

Quand l’enfant quitte la maison, il emporte la main de sa mère.

L’idiot ne comprend pas le vrai sens des choses, il n’en voit que la surface.

Tant que les mots restent dans la bouche, ils sont à soi; sitôt prononcés, ils sont à tout le monde.

Si perçante soit la vue, on ne se voit jamais de dos.

Sur un même arbre, ne poussent jamais deux sortes de fleurs.

Dans une dispute, il y a deux bouffons ; dès que l’un cède, les deux y trouvent leur compte.

À force d’être malade, on finit par devenir un bon médecin.

Un homme qui se noie cherche à s’agripper même à une paille de riz.

Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi.

Ce que l’on apprend durant l’enfance est mieux gravé que dans la pierre.

Cent « non » font moins de mal qu’un « oui » jamais tenu.

Quand le coeur n’y est pas, les mains ne sont pas habiles.

Ce que les yeux ne voient pas, le coeur ne s’en soucie pas.

L’ignorance est la nuit de l’esprit, et cette nuit n’a ni lune ni étoile,

L’esprit a beau faire plus de chemin que le coeur, il ne va jamais si loin.

Un fils bien né ne redoute ni les menaces, ni les reproches de son père; ce qu’il craint, c’est son silence.

Choisir ses voisins est plus important que choisir sa maison.

L’économie donne aux pauvres tout ce que la prodigalité ôte aux riches

Un homme n’est pas bon à tout, mais il n’est jamais propre à rien.

L’avenir, c’est la trahison des promesses.

La loi est sage, mais les hommes ne le sont pas.

De même que le fleuve retourne à la mer, le don de l’homme revient vers lui.

Le soleil n’échauffe que ce qu’il voit.

Le miracle n’est pas de voler dans l’air, ou de marcher sur l’eau, mais de marcher sur la terre.

Si un homme ne fait que ce qu’on exige de lui, il est un esclave. S’il en fait plus, il est un homme libre.

La sérénité dans le désordre est un signe de perfection.

L’eau ne reste pas sur les montagnes, ni la vengeance sur un grand coeur.

L’argent ne rachète pas la jeunesse.

Il ne faut jamais lancer de pierre quand on habite une maison de verre.

Fais du bien, ton voisin ne le découvrira jamais; fais du mal, on le saura à cent lieues.

Être homme est facile, être un homme est difficile.

De même que les fleuves retournent à la mer, les dons de l’homme reviennent à lui.

Après une grande haine, il restera toujours une petite haine.

Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire.

Mieux vaut les critiques d’un seul que l’assentiment de mille.

Mieux vaut devenir riche après avoir été pauvre, que de devenir pauvre après avoir été riche.

Les grands bonheurs viennent du ciel; les petits bonheurs viennent de l’effort.

En buvant l’eau du puits, n’oubliez pas ceux qui l’ont creusé.

Dans le mot fonctionnaire, il y a deux bouches.

Une loi ne reste jamais rigoureuse plus de trois jours.

La paresse s’entretient par le repos, le courage s’entretient par la fatigue.

Point n’est besoin d’élever la voix quand on a raison.

Une méthode fixe n’est pas une méthode.

Qui fait l’âne ne doit pas s’étonner si les autres lui montent dessus.

Il est plus facile de devenir ami au hasard d’une rencontre que de le rester dans la vie.

Les excès tuent plus sûrement que les épées.

Quatre mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.

 

 

SOURCES : 

 http://www.linternaute.com/proverbe/pays/chine/

http://evene.lefigaro.fr/citations/theme/proverbes-chinois-chine.php

http://msgdamour.blogspot.ca/2011/09/proverbes-de-vie.html

http://www.proverbe.net/proverbe-chinois/

http://www.mon-poeme.fr/citations-chinoises/

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d’argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l’épanouissement de la personne par la pratique de l’attention vigilante : la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *