PS et Express, unis dans la lâcheté et la bassesse

« Tout à coup une porte s’ouvre : entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Talleyrand marchant soutenu par M. Fouché « ….

La politique française me donne des nausées.  La presse française me fait vomir.  De quoi j’me mêle, moi Canadien ?  C’est que Francais, Canadiens ou Patagons, nous sommes tous ensemble dans cette galère de pseudo démocratie « à l occidentale » que nous fait ramer la Finance et si un sot la fait chavirer nous boirons tous la tasse. Or il y a un sot à l’Élysée qui gesticule.

Un insupportable sot.  Je ne parle pas de la corruption et du favoritisme qui sont partout, des droits acquis depuis la Libération qui sont bradés un a un, de ce qui se passe en Bretagne, de ce qui aurait pu se passer en Syrie…  Je ne parle pas de grande politique, il n’y en a plus en France; on fait ce que dise les USA et on donne du fric aux banquiers…

Je ne parle de rien de grand: tout ça est connu.  Je parle de bassesse.  La bassesse qui rend la sottise absolument insupportable.  La bassesse, c’est que Châteaubriand, aujourd’hui, verrait la lâcheté des Socialistes de Hollande appuyée au bras de la goujaterie  des articles de l’Express, pour mener une charge contre Marion Sénéchal Le-Pen.

Marion Marechal-Le Pen, ô horreur, née hors des liens du mariage.  Comme aujourd’hui 59 % des Québécois  sont nés hors des liens du mariage, vous comprendrez que sa naissance « illégitime' » ne m’émeuve pas.   Ce qui m’émeut beaucoup, cependant, c’est qu’on fasse un plat de trouver le  nom du père biologique. Parce que c’est un  signe lourd de la bassesse de la France

Ca m’émeut prodigieusement, car on le fait – Pierre Haski le dit en toutes lettres sur Rue 89 – parce qu’elle est une élue du Front National.   Il est admis que, n’était de cette appartenance,  on n’en parlerait pas plus que des bâtards de Mitterrand, ou d’un quelconque Roi de France.

C’est ça qui me fait vomir. Ecoute  bien,  Haski,  ce n’est pas Marion ni le FN que tu attaques, Haski, quand tu fais de la politique avec la paternité de Marion. C’est la France que tu déshonores un peu plus !  La France qui, ayant ce qu’elle a comme Président et cette flopée de traitres et de quislings qui lui font une politique à la solde des Américains, accepte çà !

Que la France accepte que l’Express rejoigne le Nouvel Obs et les tabloïds anglais dans l’exploitation de petits « scandales » orduriers, pour remplacer l’information que la presse française n’a plus le courage de transmettre, c’est cette façon de faire de la politique qui me dégoûte

Parler de la paternité de Marion plutôt que des centaines de milliards que la France DONNE aux banquiers  depuis Pompidou, c’est donner une autre raison de vous trouver répugnants, vous et toute cette presse française dont la collusion avec le pouvoir est si transparente.  Vous, Haski, qui avec Rue 89  avez infiltré le journalisme citoyen pour qu’il n’y ait plus en France AUCUN accès à la vérité…

La Libye, la Syrie, ce droit de survol qu’on refuse à un président bolivien sur un geste des USA…  Tout est déformé, maquillé, occulté.  Maintenant, vous et Rue 89, venez régaler la plèbe que vous avez rendue jocrisse et veule, en lui contant des histoires de famille. Journalisme jaune.  Bêtise et lâcheté. Il n’y plus d’honneur à se dire Français. Plus de fierté à être vos cousins. Vous êtes un tricot dont il faut reprendre une maille sautée. Je vous dis, à l’Exprès et à vous, ce que je disais de votre Nouvel Obs dans des circonstances similaires: vous êtes profondément méprisables. Vous êtes des asticots dans cette plaie ouverte et mal soignée qu’est devenue la politique française.  Vos journalistes sont devenus de minables goujats. Vous êtes une Presse de dégénérés

La naissance illégitime de Marion ne me scandalise pas. Ce qui me scandalise, c’est ce crétinisme qui avance en France et fait écrire seulement des niaiseries.  Ce qui me choque, c’est ce Hollande qui se dit socialiste.  Car je  SUIS  socialiste, moi!   Je ne vous pardonne pas d’avoir fait en France de « socialisme » un autre mot pour lâcheté, pour faiblesse, pour turpitude.

Le danger du FN peut-il justifier la bassesse ? Le programme du FN me choque moins que le pilonnage malhonnête qui en est fait  par des médias  aux ordre du fric.

On dit fascisme, mais qui est fasciste ici, de Marion Maréchal-Lepen ou des journalistes qui veulent nous faire trinquer à l’huile de ricin de leurs ragots ? Sortez donc d’abord la France de l’insignifiance UMPS, on parlera ensuite. Et fermez donc la gueule des journalistes qui colportent des scandales de nonnettes, en se taisant sur ce que font vos banquiers véreux et autres exploiteurs.

Je suis bien plus près de Trotsky que de Mussolini.  Si j’étais Français, je voterais pour Asselineau…  Mais puisque vous ne le comprenez pas – et ne l’écoutez même pas –  je souhaite que la France  trouve sa rédemption chez ce Front National qui se présente, au moins, comme la négation de ce que la France est devenue.

Le Front National EST une alternative.  Voter pour le FN, aujourd’hui, ce serait un signe d’activité cérébrale qui nous redonnerait un peu confiance en vous, à nous tous enchaînés comme vous et avec vous dans cette galère capitaliste qui prend eau de partout.

A défaut d’une Gauche qui puisse faire le ménage en France, vivement que le FN vienne balayer la chienlit.  La chienlit des impuissants comme Hollande, celle de l’Express, du Nouvel Obs, des journalistes  comme Haski, de tous ceux qui ont été les complices des criminels de guerre qui ont jeté la France contre les civils en Libye … et qui restent silencieux pendant que les banquiers continuent de rançonner les Français.

Pierre JC Allard

 

9 pensées sur “PS et Express, unis dans la lâcheté et la bassesse

  • avatar
    18 novembre 2013 à 12 12 25 112511
    Permalink

    Bravo Maître Malard pour cette fessée bien méritée !

    Voici un petit lien fort instructif :

    http://www.vigile.net/De-quel-Front-s-agit-il

    Voilà une analyse bien ficelée, à l’époque où je cartonnais sur Vigile.

    Faites circuler avec l’envol des oies et des outardes …

    Oui, nous avons tous et toutes besoin de prendre un peu d’air frais !

    Merci Pierre 🙂

    Répondre
  • avatar
    18 novembre 2013 à 13 01 57 115711
    Permalink

    Ouf! Ça, ça soulage pas pour rire mon ami Pierre JC.

    Merci de tout cœur.

    Mais ne pourrais-tu pas faire le tour de la planète? Cela porterait probablement ses fruits.

    Merci encore une fois.

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    18 novembre 2013 à 14 02 46 114611
    Permalink

    Oh la vache, quand Allard s’y met on en prend plein la gueule nous les Frousiens, comme mes amis les Vaudois nous appellent ! MDR !

    Les Canayens c’est des coriagaces comme dirait le Perrier qui sait buller lui !

    Je vais relire ça pour m’en reprendre une qui réveille ! 😀

    Répondre
  • avatar
    18 novembre 2013 à 18 06 29 112911
    Permalink

    @PierreJCAllard

    Samuel Maréchal n’est pas le père biologique mais celui qui l’a reconnue comme sa fille. Un faux prétexte pour justifier une campagne de «salissage.»

    Répondre
    • avatar
      18 novembre 2013 à 22 10 40 114011
      Permalink

      Le père biologique maintenant connu est Roger Auque un journaliste relativement connu qui n’a rien de sulfureux. L’empressement de l’Express à révéler la confidence qui lui en avait été faite prend sa pleine dimension partisane quand on lit le texte de Haski dans Rue 89 où apparait que c’est bien parce qu’elle est une élue FN qu’on a ébruité cette affaire.

       » la révélation du rôle joué par Marine Le Pen, la présidente du parti d’extrême droite auquel appartient Marion Maréchal-Le Pen, dans l’enfance de cette dernière en l’absence de son père, donne là encore un éclairage utile sur le fonctionnement d’un parti clanique et dynastique…. »

      Jaune. très jaune…

      http://www.rue89.com/2013/11/10/fallait-outer-nom-pere-marion-marechal-pen-contre-247361

      PJCA

      Répondre
  • avatar
    19 novembre 2013 à 12 12 59 115911
    Permalink

    Cher PJCA,

    Vous le calme et honnête homme, le pur idéologue éduqué et savant, le seul socialiste même communiste en qui la droite pourrait avoir confiance, puisque d’une époque où les hommes avaient une dimension et un vopisque gaulliens par le seul fait de l’esprit et de l’air du temps, vous Allard êtes en colère.

    Ca dérange d’abord cette atmosphère de calme qui sait vous entourer et surtout rassurer vos interlocteurs, et lecteurs et quelques dames dont je suppose qu’elles doivent vous regretter dans chaque port d’Amérique du Sud et de la côte cubaine certainement tricotée par toutes ces femmes de marins qui vous attendaient et vos discours littéraires.

    Comme c’est votre coutume, vous avez mis le doigt sur le bouton rouge de la frappe nucléaire pour satisfaire ce besoin masochiste de la Presse Française, qui demande son extinction en tant qu’espèce auto-menacée. Faites-leur plaisir, frappez fort et revenez-y encore.

    Ils ne savent plus qu’ils se salissent, parce qu’ils ont déjà sali tous les murs du salon et ils en bouffent tous les jours. La Presse Française est pressée de s’avilir, elle est pressée de toutes parts par ses propres vices, et elle n’a plus de compte à rendre parce qu’elle ignore le Peuple.

    Et comme par un fait du hasard lourd de sens, il est un individu qui a carrément canardé des halls d’entrée de Groupes de Presse et de journaux et qu’il est devenu l’ennemi public numéro un en un jour et deux balles. Et toute la nomenklatura s’est déplacée comme si un cimetière de catholiques intégristes avait été profané. Le ministre pose avec le patron du journal et à nouveau : « c’est la gauche qu’on assassine », crie le Peuple Elu rassemblé devant la caméra servile.

    Selon cet état d’urgence des théâtres parisiens de la rive gauche, tout est lié aux extrêmes incluant finalement la droite Gaulliste des années 60-70. Il y a deux monde, d’une part, la gauche et son Hollande qui ont toujours raison surtout quand ils ont tort, et une droite qui a toujours tort et qui est armée car elle est le danger dans la dite Cité.

    Et ça se passe devant les bâtiments de la Presse, dans les halls d’entrée, sur les bandes enregistrées des caméras de surveillance, à la télé dans les journaux télévisés et dans les soirées hypes entre célébrités locales de la vieille nouvelle vague… et jamais dans l’isoloir. Car là, c’est une toute autre presse qui va sortir et elle va tacher grave ces faces de fakes dont plus personne n’a cure, dans les campagnes du lendemain.

    Bonne journée

    Demy

    Répondre
  • avatar
    19 novembre 2013 à 19 07 56 115611
    Permalink

    Wow, le capitaine Bonhomme peut aller se rhabiller avec ses colère colorées !

    Ca venait du coeur, ca, M. Allard .

    Il y manquait que quelques ‘ code Hasky ‘ a interprèter en tant que jurons Québécois, de quoi faire tourner la sauce Hollandaise.

    Tout au long de cette ‘Histoire de France ‘ résumé en verve et en concision, j’étais a vos cotés distribuant baffes et coup de pieds au cul absolument convaincu que c’était mérité.

    Il semble bien que cette forme de bassesse médiatique suive la même courbe descendante que la France de la zone Euro.

    Bonne journée

    Répondre
  • avatar
    19 novembre 2013 à 20 08 47 114711
    Permalink

    @ DW

    Ma petite saute d’humeur a été, pudiquement voilée par Agoravox à qui j’avais envoyé la première mouture et qui n’a pas jugé utile de la publier…. J’ai sans doute ainsi gardé en France plus d’amis qu’il ne m’en serait resté si on m’avait laissé déblatérer. Curieux tout de meme, cette censure…

    J’ai tout de suite rendu le mal pour le bien, en disant sur Rue 89 que le tireur fou, qui semblait faire plus de bruit que de mal, me semblait bien à point pour rendre la population méfiante des comportements irrationnels… au moment ou tant de gens excédés menacent la France d’une épidémie de « rage au volant »… et que j’étais bien curieux de l’entendre…

    A moins que…. Mais, non, on ne pourrait pas aller si loin que de me pas le retrouver, n’est-ce-pas ? Rien ne serait plus crédible… Ca semblerait un coup grossièrement monté pour souligner l’incompétence de l’État… A moins que….

    PJCA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *