Sarkozy, Hollande… le glorieux temps du mécontentement

 

 

 


 

Avec un petit clin d’oeil à Shakespeare et Steinbeck, je vous annonce la fin du monde.  Pas celle qu’auraient prévue les Mayas, celle que n’importe qui peut prévoir, comme on peut prévoir qu’un corps en chute libre va tomber.  La fin du monde dans le sens franchouillard d’une rupture avec cette vieille paire de pantoufles faite sur mesure pour le Grand Charles qu’a été la Ve République… et avec la démocratie qu’on nous a inventée.

C’est que je ne peux m’imaginer un lendemain qui chante à cette élection qui vient, quel que soit le vainqueur.  On peut s’attendre, quoi qu’il arrive, à 70% de mécontents.  Mécontents du résultat, mécontents du systeme lui-même.  Dégoutés des partis, dégoutés des politiques. Ras le bol  des  mensonges, des magouilles… et de la démocratie bidon qui repose sur le contrôle des médias et une corruption omniprésente pour arrondir les angles.

Il y aurait eu une option : une candidature unique, rassembleuse de centre droit.  Mais le Systeme ne voulait ni Villepin, ni Bayrou, encore moins Asselineau… Le Systeme veut l’immobilisme des machines PS ou UMP, celles qui changeront quelques copains, mais ne toucheront surtout pas au copinage.

La France  d’« en-haut »  a fait la pari qu’on pourrait faire un autre tour de piste avant que la musique n’arrête et, jusqu’à maintenant, il semble qu’elle ait eu raison.  La France d’en-bas ronchonne discrètement, mais ne bouge pas. Elle semble résignée à ce qu’il n’y ait pas de solutions aux problèmes, à ce que les inégalités augmentent et à ce que notre société meure faute d’une bonne raison de vivre.

Résignée… mais les sociétés ont parfois des sursauts.  Le mécontentement du lendemain d’un certain jour de mai prochain pourrait être salutaire. On pourrait comprendre d’un seul coup que notre société est à mourir empoisonnées de sa démocratie… et qu’il faudrait lui en donner une autre.  Je parlais déjà l’an dernier d’une crise politique, dans un texte dont je reprends ici certains points, mais qu’il serait bon de lire.

Pas une crise politique dans le sens d’un choix entre un homme ou un autre, entre un programme de gauche et un programme de droite, mais une crise de la politique elle-même. Une remise en question, non pas tant des hommes et des procédures pour déterminer qui exerce le pouvoir – même s’ils ont leur importance – que de la façon dont la gouvernance se définit, de ses limites et de ses modalités d’exercice.

En apparence, il semble y avoir un consensus pour la démocratie. Qui vous a dit du bien, récemment, du fascisme, du stalinisme, du despotisme éclairé, de la monarchie absolue ou que quelque forme de gouvernance autre que la démocratie ? La DÉMOCRATIE occupe seule tout l’espace correct du débat politique. Tout le monde ou presque est convaincu des mérites de la démocratie. On est pour la démocratie ou l’on est un monstre.

Il y a un consensus en faveur de la démocratie. Évidemment, le consensus s’arrête là. Parce que, lorsqu’on a dit ” démocratie ” et qu’on a applaudi, le consensus se brise. Il éclate dès qu’on tente de répondre à quelques questions pourtant simples, mais bien embêtantes, comme ” Qu’est-ce que la démocratie ? “, ” Quel type de démocratie ? ” ,” Quelles sont les conditions minimales pour qu’on soit bien dans un régime démocratique ? ” etc. etc…

Ces questions agacent, parce qu’elles nous confrontent à cette réalité choquante que si l’idéal démocratique comme concept règne sans rival sur les coeurs et les esprits, celle-ci ne règne en fait nulle part ailleurs. La démocratie est un projet de société qui reste à bâtir.

Peut-on parler de démocratie, quand certaines options de gouvernance disposent, pour se faire connaître et vanter leurs mérites, de moyens financiers qui sont 100 fois ceux de leurs concurrents et que l’accès de ceux-ci aux médias est, avec les premiers, dans le rapport du zéro à l’infini ? Même les conditions matérielles pour un choix démocratique n’existent pas. Triste… et ce n’est que le moindre des problèmes de la démocratie…

Supposons une information parfaite, accessible à tous. Peut-on honnêtement prétendre que tous les citoyens ont le bagage de connaissances générales, la culture et l’éducation pour accueillir cette information et la comprendre ? Supposons même que si.  Avons tous une même aptitude fondamentale à penser droit ?  

A connaissances et information égales en arriverions tous à nous former une opinion éclairée et judicieuse ? Faisons un acte de foi et supposons-le aussi. Il n’en reste pas moins qu’une société qui peut fonctionner doit être, par définition, un ensemble de compétences complémentaires.

L’opinion de chacun sur chacune des questions spécifiques auxquelles gouverner exige une réponse a-t-elle la même probabilité de conduire à la décision la plus efficace ? Serait-il raisonnable que mon avocat opine sur le traitement de mon ulcère et mon médecin sur la conduite de mes affaires ?

La volonté populaire nous dira-t-elle avec sagacité, si on doit encourager l’épargne ou la consommation, si la conjoncture internationale et le rapport des forces suggèrent des investissements militaires, si on doit – et si on peut – favoriser un nivellement des revenus, si nous avons les ressources pour un système de santé gratuit et universel, etc. ?

La réalité, c’est que, dans une société complexe, considérant tous les facteurs, il n’y a qu’une seule « meilleure solution » et que ce n’est pas Quidam Lambda, mais des experts qui la connaissent. On peut s’en remettre à la volonté du peuple pour nous dire ce qu’il juge « la meilleure », mais on connaît ses critères. Les réactions du peuple sont prévisibles.

La politique globale qui résulterait de la volonté populaire ne constituerait pas un ensemble cohérent, mais serait au contraire un tissu dense de contradictions. La volonté démocratique de la population serait d’augmenter les services et de diminuer les taxes et impôts tout en remboursant la dette, misant sur un gain d’efficacité qui irait de paire avec une réduction non seulement des effectifs, mais de la charge de travail de chacun…! La quadrature du cercle.

Le peuple veut l’impossible. Le rôle du politicien en démocratie est donc d’abord de faire croire à l’impossible, puis de s’excuser de ne pas l’avoir livré en promettant que désormais il le fera…  Mentir n’est cependant pas suffisant. Pour qu’un État fonctionne, il faut qu’aux choix démocratiques des quidams soient substituées des décisions prises par des experts. Des décisions cohérentes. Efficaces. Le fonctionnariat est là pour ça. Il est choisi, nommé, pas élu.

Quand on dit démocratie, en faisant tout pour exclure toute participation du peuple à la prise de décision, il faut donc comprendre que ce n’est pas SEULEMENT une arnaque pour déplacer le maximum de richesses vers ceux qui ont déjà la richesse et le pouvoir. C’est AUSSI un geste de mansuétude, pour cacher aux enfants chéris du bon Dieu que, non seulement la démocratie n’existe pas, mais que, dans le sens racoleur qu’on a donné au terme “démocratie”, celle-ci est rigoureusement impossible.

La crise actuelle de la politique, c’est qu’une part grandissante de la population prend conscience de cette impossibilité.

La solution ? Il faut accepter que l’individu ne peut pas définir des politiques : il ne peut que choisir celle qu’il veut, entre des options cohérentes qu’on lui présente. La démocratie efficace est donc celle d’un droit de veto.  Pas moins, pas plus.

Si la démocratie efficace ne peut être qu’une sequence de « oui » et de « non », la démocratie vraie, c’est introduire dans la gestion de l’État BEAUCOUP de points de contrôle sectoriels permettant que les citoyens puissent dire démocratiquement ce qu’ils ne veulent pas et, dans le champ de leur compétence, exclure les moyens qu’ils considèrent inacceptables.

C’est cette VRAIE démocratie qu’il faudrait mettre en place. Ceux qui profitent de la situation actuelle ne veulent évidemment pas qu’on en change…  Ils préfèrent faire ce qu’ils veulent …en disant que c’est nous qui l’avons demandé.   Nous n’aurons donc une vraie démocratie que quand le people sera TRES mécontent.  Il le sera peut-être en mai.  Après, on verra…

Pierre JC Allard

8 pensées sur “Sarkozy, Hollande… le glorieux temps du mécontentement

  • avatar
    20 février 2012 à 12 12 38 02382
    Permalink

    Allez faire comprendre au Peuple ( soi-disant évolué ,instruit,éclairé)) que par ces peurs,ses acquis ,ses convictions inébranlable ;il nous conduit dans l’abîme ,Ces politiques serpillières comme les nomme si bien Farage député Européen Anglais ,envers les Dictateurs de service ,pour le Nouvel Ordre Mondial ,
    Vous avez compris les Médias enfin ( les Agents de propagandes ,font leurs tambouille ,Hollande ,Sarkozy ,que ces deux sont en haut des sondages??FONT PARTI ?de la secte le Siècle qui se réunissent tous les dernier jeudi de chaque mois ,il y a tous ce beau Monde pour un Diner Place de la Concorde ,Journalistes ,des Hommes,femmes politique de Gauche de Droite ,Hollande Aubri Copé ,ext ext avec bien évident des Membres de Bildeberg ,et ils nous mijotent un plat succulent ,très relevé ,très piquant ,peut-être pire que les Grecs ,que des Francs Maçons ,ils sont tous aux antipodes du peuple ,simplement ,les Elus Sénateurs qui touchent 20.000 euros par mois 120 sont présent régulièrement ,120 quelques fois ,les autres jamais ,malgré cela touchent leur salaire ,es-normale ,les Députés idem ,LA ils ont voté une loi pour que beaucoup paient plus dans les pauvres ,les mères qui avaient élevé 3 enfants avait 1/2 part ,supprimé ,Mais eux plus de la moitié de leur salaire sont en indemnités moitiè ,comme les Sénateurs + prime de 1000 euros par mois pour l’informatique ??prime de Nuit ,même pour ceux qui ni vont jamais ,si ils sont maire ce sont des indemnités ,
    Si le peuple avale cela ,il n’y a plus rien à faire ,nous allons brouter l’herbe jusqu’aux racines ,De Gaulle l’a prédit ,des Veaux

    Répondre
  • avatar
    20 février 2012 à 15 03 56 02562
    Permalink

    Madame Abeilles , est-ce qu’en France vos élus ont droit à 2 pensions à vie en plus de leur salaire grassement payé au départ ? Ici au Québec , s’ils ont été à Ottawa et au Québec , c’est le cas et en plus ils s’arrangent pour avoir une prime de départ les sacraments.

    Ils ont choisi d’être élu , ils ont été bien rénuméré , donc à leur départ même pension que la mienne. Pour ce qui est des rentes avant d’aller faire les  »TWITTS » , ils avaient une job et leurs fonds de pension. C’est drôle que Jean Charest et la Jaws Forget , Bernard Landry et la Marois puis Ti-Clin en ont vu passer 60 milliards de fonds de pension et personne n’a rien dit. === Corrigez-moi si je me trompe , mais quelque part faudras rendre des comptes et à la cenne près.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    20 février 2012 à 19 07 13 02132
    Permalink

    Si ce n’était du titre et du premier paragraphe, je croyais qu’on traitait du Québec. Je viens de suivre un cour sur le système de votation aux USA et j’ai été sidéré par l’absurdité d’un tel système qui est en fait une ploutocratie. Chez nous, 40% des voix permet à un premier ministre de se comporter en dictateur jusqu’à la prochaine élection. Quant à la France, vous avez raison de dire que la V eme république se meure. Churchill avait donc raison de dire que la démocratie reste le moins pire des systèmes politiques.

    Répondre
  • avatar
    21 février 2012 à 2 02 55 02552
    Permalink

    Jean Marie De Serre
    évidemment si ils ont été Fonctionnaires ,où un autre emploi ,les retraites tombent ,très souvent ils ont double où triple jobs ,comme Copé responsable de l’UMP ?Député Maire puis Avocat ,Comment ces Français peuvent continuer à voter pour des pourris ,car en plus ,ils votent encore pour des Personnages qui ont été condamné ,pas une once de Moralité ,cela provient effectivement des Peuples de recevoir un morceau de sucre ,tant pis si ses voisins crèvent de Faim sont dans la misère ,
    Nous avons aboli la Morale ,Honneur Dignité , de montrer l’exemple ,quant on a une Responsabilité ,depuis Mai 1968 c’est la Chute vertigineuse vers la décadence ,Cela va être dur pour la génération là ,car elle devra se passer de tous ces caprices superflues ,et surtout apprendre si l’on veut vivre heureux ,il faut des Devoirs Contraintes Obligations Respect envers autrui ,tous les abus sont néfaste
    La vous ne pouvez plus faire confiance en personne ,le Fric ,a pollué ,et cette mentalité de tricher ,de prendre son prochain pour un CON/NE
    @gillac ma réponse à ce système de se croire Supérieur quant on a triché sur ses clients ,ses voisins ses semblables voila la définition de notre Société ,Je n’accepterais pas de voter même pour un membre de ma famille si il s’était comporté malhonnêtement dans sa Vie ,les peuples n’ont se qu’ils mérite brouter l’herbe jusqu’aux racine ,BON APPETIT

    Répondre
  • avatar
    21 février 2012 à 14 02 48 02482
    Permalink

    Madame Abeilles , ne les brasser pas trop fort si vous ne voulez pas d’ennuis. Quand c’est rendu que ton journal local n’affiche pas ce que tu en pense , c’est rendu triste pas mal.
    J’ai tenté d’affiché ceci dans le journal local , dites-moi ce qui n’est pas correct ? === > Comme je le disais sur les 7 du Québec et sur facebook , 0% pollution devras être le critère numéro un et deuxièmement , la Jésus-Christ de paix dans les village. Les besikeux-skydooeux auront juste à marcher un ti-peu. === Sainte-Séraphine , vous avez entre les mains l’avenir du Québec……Les biens-nés ont juste à aller s’entresucer dans le Grand Nord avec Jean Charest et Yvon Vallière.=== Jean-Marie De Serre. === P.S. Pour le doute voyez ce qui est arrivé en Chine à propos des ABEILLES. Checkez -au bout de la route de Marc Lafontan.

    Répondre
  • avatar
    22 février 2012 à 1 01 48 02482
    Permalink

    Jean Marie De Serre
    Ils entendent cela sur les marchés ,Je critique mes semblables d’être des robots automatisé sans cervelle ,pas une once de responsabilité envers leurs descendants ,qui seront esclaves ,
    sur un marché pas un stand français ,à ces élus/es de malheur ,je crie haut et fort que je suis contre le vote des étrangers en France ,
    Nos Elus de tout bord sont POURRIS encore le Sénat des Sénateurs ,très souvent Maire où Fonctionnaire ont refusé de donné le secret des Maires pour les signatures des Candidats ,si un Maire donne sa signature pour le respect de la Démocratie ,et bien le Préfet de sa région peut lui refuser des Subventions pour sa Commune ,la Honte ,et on va massacrer installer Al-Qaïda ,la Charia pour soit-disant la Démocratie ,
    J’irais en prison si il faut mais ;je dirais ce que j’ai la certitude ,que nous vivons sous une Dictature ,la vraie

    Répondre
  • avatar
    22 février 2012 à 14 02 01 02012
    Permalink

    Madame Abeilles , vivre sous une Dictature , j’en parle depuis 40 ans et sur le Web plus de 10 ans. La Dictature du Québec a une très grande qualité : elle est DÉMOCRATIQUE. === Est-ce que vos Fonctionnaires sont l’équivalent de nos  »ÉLUS » de la Paroisse(on met de côté le Maire) il ne sait peut-être pas tout. Où si c’est les D.G. et les Ti-Counnes inspecteur de ci et de cela qui ne connaissent rien. === Peut-être que comme ici au Québec , cela se passe entre conseiller juridique…….

    Madame Abeille , avant j’étais avec Amicus un  »PIONIER » du Web , et cela allait bien. Là , je suis avec Québec internet , et c’est presque lent la haute-vitesse. Pensez-vous que Harper et Charest sont derrière cela ?
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    22 février 2012 à 14 02 41 02412
    Permalink

    Madame Abeilles , votre système judiciaire en France est-ce comme celui du Québec ? Tcheckez-ben , : lois et règlements Municipaux , Loi des compétences Municipales(j’ai bien aimé quand vous avez dit le préfèt de sa région), kiss on va avoir du  »FUN » , si c’est la même chose au Québec. === Où , je ne vous comprends pas , c’est à l’endroit de la Charia. Ici au Québec on a les Témoins de Jéhova et j’y ai des amis , pas mal mois pire que les Mormona , Franc-Maçonna et Jésuitas. === Je ne peux m’étendre plus , le système judicière ne m’a pas encore dit  »GO ». === S’il ne le fait pas , j’aurai déjà beaucoup dit.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *