Pierre-Hughes Boisvenu fait parler de lui… dans les prisons

.

Incitation au suicide ou peine de mort?

Je pensais qu’on avait tout dit sur Pierre-Hughes Boisvenu et la corde qu’il veut fournir aux prisonniers… jusqu’à ce que des prisonniers commencent à m’appeler.

Raymond Viger Dossiers Politique, Suicide, Prison

photos facebook pierre-hughes boisvenu peine de mort suicideJ’ai débuté un billet hier sur les propros du sénateur Pierre-Hughes Boisvenu qui veut fournir une corde aux prisonniers.

Quand j’écris un billet, j’aime bien m’assurer que j’amène un angle nouveau au sujet, surtout quand ils sont d’actualité. Quelques recherches rapides sur l’Internet pour me rendre compte que ce que j’avais à dire avait déjà été dit par plusieurs journalistes dans les principaux médias. J’ai donc effacé mon billet et tenté d’oublier l’histoire de Pierre-Hughes Boisvenu.

Stephen Harper et la peine de mort

Sauf qu’aujourd’hui, plusieurs personnes m’en ont parlé, rajoutant des éléments intéressants au débat. Un collègue se demandait si ces propos étaient dirigés en coulisse par Stephen Harper pour tester la volonté de la population pour revenir à la peine de mort. Une façon de mobiliser les gens pour que les citoyens demandent la peine de mort, forçant Stephen Harper à rouvrir ce dossier en se justifiant qu’il n’a pas le choix… le peuple le demande.

Ce qui me choque avec les propos de Pierre-Hughes Boisvenu est cette idée de faire par la bande ce que nous avons refusé de faire en tant société. Nous nous sommes opposé à la peine de mort. Pourquoi proposer le suicide comme moyen alternatif à la peine de mort.

Si Pierre-Hughes Boisvenu est d’accord avec la remise de la peine de mort, qu’il milite directement en ce sens. Mais qu’il ne vienne pas mêler le suicide et tout le travail de prévention que nous faisons dans ce débat.

Et la motivation de Pierre-Hughes Boisvenu m’attriste. Une raison économique dit-il. Pour sauver de l’argent. Difficile à croire venant de Pierre-Hughes Boisvenu.

Les sondages sur la peine de mort

Le déclencheur fatal qui me ramène devant mon ordinateur sont les sondages maisons de TVA. À la question: devrait-on rouvrir le débat sur la peine de mort? TVA Québec avec 3035 répondants donne comme résultats 64% en faveur. Les nouvelles de TVA nous présentaient un sondage avec 71% en faveur du rétablissement de la peine de mort.

La Presse reprend un sondage Angus-Reid publié en 2010 dont 62% des Canadiens et 69% des Québécois sont en faveur de la peine de mort. À noter qu’il n’y avait que 1000 répondants à travers le Canada avec une marge d’erreur de 6,1%.

Les sondages ont leurs limites. D’une part, quand survient un évènement dans l’actualité, cela vient influencer la réalité des sondages. D’autre part, les firmes de sondages tel que Crop et Léger et Léger, le disent eux-mêmes. Un sondage de 1000 personnes n’a aucune valeur s’il n’est pas repris régulièrement pour pouvoir s’assurer de leur validité.

Réactions de prisonniers sur les propos de Boisvenu

J’ai eu plusieurs téléphones de prisonniers incarcérés dans des prisons fédérales pour me dire que Pierre-Hughes Boisvenu est le sujet de l’heure dans les prisons. L’incitation au suicide étant criminel et passible d’emprisonnement, comment la cohabitation entre Pierre-Hughes Boisvenu et les prisonniers s’établirait si le sénateur se voyait imposer une peine de prison?

Des prisonniers comme Colin McGregor et Jean-Pierre Bellemare m’ont demandé de publier à nouveau plusieurs de leurs textes. Une façon indirecte de donner la parole aux premiers concernés: les prisonniers dans nos prisons.

Autres textes sur

Photos Facebook de Pierre-Hughes Bienvenu

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

31 pensées sur “Pierre-Hughes Boisvenu fait parler de lui… dans les prisons

  • avatar
    4 février 2012 à 4 04 10 02102
    Permalink

    Les prisonniers devraient au minimum rembourser les gens qu’ils ont volés. Ensuite, ils devraient travailler pour la communauté, sans sadisme bien entendu. Quant à les réabilliter, cela devrait dépendre de leur dangerosité, et pas du bon vouloir !

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 7 07 36 02362
    Permalink

    Ce qui est ironique ici, c’est que ces mêmes conservateurs sont contre l’avortement, prétextant qu’il s’agit d’un meurtre contre un foetus.

    Or, les mêmes conservateurs ont ordonné aux pilotes canadiens de bombarder la Libye de Kadhafi, et soutiennent les crimes de guerre d’Israël, en prétendant que de critiquer ces crimes de guerre et ces crimes contre l’humanité, c’est de l’antisémitisme moderne (sic).

    Les conservateurs sont inconséquents. S’il fallait donner des cordes aux tueurs et aux assassins, il faudrait en donner aux pilotes canadiens qui ont bombardé la Libye et causé probablement, avec leurs alliés, plus de 10 000 morts et des maladies pour les prochaines décennies à venir, en raison de l’uranium appauvri utilisé. Bref, il faudrait également donner des cordes à Harper, puisque c’est lui qui a ordonné ces massacres et ce putsch, aux côtés des alliés de l’OTAN, une organisation terroriste.

    Vous me direz que je vais loin dans mon argumentaire, mais non. J’aime la cohérence et je déteste la double-mesure. Les assassins de l’OTAN, eux, tuent à coups de 30, 20, et parfois plus encore, leurs victimes! Ce sont des tueurs de masse, et non des tueurs de «4 filles», ou de «1 fille», etc.. Ils tuent, sans distinction, les gens se trouvant sur la trajectoire de leurs bombes.

    Bush mériterait une corde, Obama mériterait une corde, ainsi de suite. En fait, tous les présidents de l’histoire des États-Unis d’Amérique, mériteraient une corde, ainsi que les bourreaux qui ont suivi les ordres.

    Harper en mérite une, assurément, puisqu’il est de ceux qui ont massacré des civils en Libye. Martin et Chrétien en méritent eux aussi une, puisqu’ils sont eux, responsables de plusieurs mort sen Afghanistan. Et j’en passe.

    La cohérence n’est malheureusement pas de ce monde.

    Quant au coût soutenu par cet espèce de fou furieux, trop émotif pour se contenir, il faudrait d’abord relativiser avec le coût des subventions et des crédits d’impôt pour les entreprises, et cesser celles-là, avant tout, puisqu’elles coûtent plus chères que le «BS»!

    Les véritables assistés sociaux du Québec et du Canada? Les entreprises! Les bourgeois, qui se gargarisent sur le labeur et les besoins des autres, quand ce n’est pas sur leurs maladies, avec la privatisation de la santé!

    Et comme plusieurs intervenants le rapportent, la peine de mort coûte encore plus chère, puisqu’il y a les déboires suivant la peine donnée, les appels, bref, le tout dure longtemps et coûte beaucoup plus cher. La Justice est-elle parfaite au Canada et au Québec? Loin de là! Mais ce n’est pas la peine de reprendre là où nous étions, il y a près de 40 ans!

    Rappelez-vous d’ailleurs que le dernier exécuté au Canada, était innocent! Rappelez-vous aussi le cas du récent exécuté états-unien, où plus de 7 témoins étaient revenus sur leur témoignage, dénonçant les pratiques policières à leur encontre, forçant le témoignage dans le sens choisi par les policiers. L’exécuté était innocent!

    S’il fallait se faire cohérent et conséquent, il y a des types, comme Boisvenu, qui iraient tout droit en prison et qui mériteraient une corde. Boisvenu soutient par exemple, lui aussi, les crimes de guerre en Libye du Canada, ou ceux d’Israël.

    Avec une pareille fiche, le bonhomme mérite autant la prison que celui qui a tué sa fille. Vous me direz dur à son endroit? N’empêche, les victimes en Libye, sont autant attristées, comme celles de la Palestine, ou celles du Liban, ou celles de l’Irak, que lui! Quand les «héros» canadiens vont bombarder des villes à l’étranger, ils ne guident pas leur bombes seulement sur les «méchants», il les guident «à peu près» et tuent des innocents, même si d’emblée, les méchants sont chez eux et donc, innocents aussi.

    J’emmerde les conservateurs et Boisvenu, pour leurs doubles-mesures. Je sympathise avec le bonhomme pour sa fille et certes, le tueur de sa fille n’aurait jamais du se retrouver libre, mais de là généraliser et d’en faire payer toute la société, à cause des émotions, non merci!

    Il faut d’ailleurs savoir que les États-Unis d’Amérique rejettent désormais, de plus en plus, cette démarche punitive et regardent de notre côté, pour mettre en place des mesures de réinsertion. Même le Texas critique la loi sur les jeunes contrevenants que les conservateurs veulent mettre en place. Et jamais les mesures punitives n’ont réussi à faire descendre le taux de criminalité aux États-Unis d’Amérique, car le crime vient tout d’abord, des injustices économiques, donc sociales. Et nous savons tous que les conservateurs se fichent éperdument de la justice sociale et économique, alors…

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 10 10 06 02062
    Permalink

    Une offre comme vient de faire M.Boisvenu dénote d’une solution rapide pour ne pas avoir à la traiter dû au manque de conscience.
    L’être humain à la base, n’est pas mauvais, il s’agit de trouver le remède intelligent pour leur venir en aide car un être qui tue, est très malade.
    Tant que nous aurons au pouvoir des représentants comme M.Boisvenu, les pansements en corde fleuriront dans tous les magasins comme les produits pharmaceutiques.
    Chers politiciens, si vous ne trouvez pas de solutions logiques et intelligentes,ayez s.v.p l’amabilité de vous retirer de votre siège sali d’incompétence..

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 11 11 48 02482
    Permalink

    Je suis en faveur de l’abolition du Sénat. Ce qui abolirait M. Bienvenu…
    De la part d’une personne de « haut rang », c’est plus que déplacé comme remarque.
    Une corde… Quelqu’un a-t-il songé qu’une corde pourrait aussi bien être remplacé par une arme?
    « Le choix de décider de sa vie », disait M. Bienvenu si je me souviens bien.

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 12 12 02 02022
    Permalink

    Gaétan, votre remarque est très à propos. Bonne fin de semaine à vous tous et toutes

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 12 12 31 02312
    Permalink

    GordonSawyer, Montréal 2012-02-04 12:10:23

    Tuer – légalement – de manière à décourager de tuer – illégalement -.

    Reste à déterminer le type de tuerie légale (adéquate).

    Hache ? Non… Après tout, notre société a ”évolué”. Nous ne sommes plus au temps des Tudor, tout de même ! Et puis, il y a beaucoup d’autres moyens d’occire.

    Guillotine ? Non… Trop similaire à la hache. D’autant que les yeux du sujet continuent fréquemment d’observer l’assistance (durant plusieurs secondes) une fois que la tête a été sectionnée du reste du corps. À moins, bien sûr, que le bourreau ait déposé, au préalable, un contenant (bois ou plastique acceptés) de manière à recevoir la tête durant sa chute vers le sol. Mais bon. Il y a occire et occire. L’ère de Robespierre, c’est terminé depuis belle lurette.

    Chaise électrique ? Non… On s’est rendu compte, au cours du 20ème siècle, que le cerveau du sujet, au moment de l’électrification, prenait l’aspect d’un oeuf qu’on faisait frire dans la poêle. Et que la mort n’était pas immédiate, loin de là (contrairement à une certaine croyance). Gardons-nous donc une petite compassion ; non seulement pour le sujet, mais également pour l’assistance . Paraît que ça fait frémir tout le monde, victimes indirectes du sujet y compris. (Celles qui ont insistées pour être présentes à l’exécution).

    Injection létale ? Non… trop dégoûtant. Bien que le sujet soit confortablement installé (table matelassée, ou chaise de dentiste avec coussinet moelleux pour le repos de la tête), vomissures et souffrance extrême comparable à celle relevée lors de la torture ont été constatées à nombre de reprises. Nous avons par conséquent le devoir (toujours à titre de société évoluée, s’entend) d’épargner une telle épreuve au sujet… de même qu’à l’assistance présente à l’événement.

    Reste heureusement la bonne vieille pendaison avec chute (technique du Long Drop), qui demeure encore et toujours le moyen le plus efficace d’occire légalement : à peine une seconde après l’ouverture de la trappe, l’arrêt net de la chute par la corde provoque une rupture des vertèbres cervicales ; l’arrachement de l’extrémité supérieure de la moelle épinière (le tronc cérébral) provoque quant à elle une atteinte des centres nerveux qui commandent la respiration et certaines fonctions cardiaques, entraînant l’arrêt brutal de leur fonctionnement d’où une perte de conscience quasi instantanée ; seul inconvénient : le cœur peut continuer de battre un moment. Mais pas plus de 20 minutes, selon les experts. L’avantage : cette technique n’entraîne aucune effusion de sang. Et puis, la tête complète du sujet est recouverte par un tissu de couleur ( le noir, généralement) ce qui empêche les gens présents, lors d’une pendaison dite incomplète (non réussie, ce qui se produit parfois) d’assister à une cyanose (visage et langue qui passent au bleu suite à la suffocation, et langue qui demeure à l’extérieur de la bouche avant et après le décès).

    Sans compter que le Long Drop demeure beaucoup plus sûr que la technique Boisvenu, mieux connue sous le terme ”pendaison sans chute” (ou de faible hauteur), constatée fréquemment à l’intérieur d’une cellule de prison : un mécanisme qui entraîne certes la compression des veines jugulaires, empêchant le retour du sang depuis la tête vers le cœur, d’où un œdème cérébral entraînant une perte de connaissance, mais un mécanisme d’une lenteur interminable, et qui risque de déboucher par conséquent sur une longue agonie. Pas suffisament efficace.

    Ah oui… le salaire du bourreau reste aussi à déterminer. $500.00 par tête, non imposable, est-ce suffisant ? Quoique le coût de la vie ne cesse de grimper. Et puis, rappelons-nous qu’au début des années ‘60, le tueur – légal – recevait $300.00 pièce (Aux USA).

    Majorons donc à $1000.00.
    De manière à nous donner bonne conscience.

    Gordon Sawyer

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 13 01 33 02332
    Permalink

    Une erreur ne devrait pas être suivie d´une erreur. Mais le suicide volontaire est une option de liberté primaire et vitale; non pas comme le voyait Camus le seul problème philosophique sérieux; mais l´une des libertés individuelles et donc fondamentales.

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 13 01 47 02472
    Permalink

    Gordon Sawyer , vous n’avez pas parlé du peloton d’exécution avec 3 bazooka. === Vous n’avez pas parlé de la Lapidation. Rien ne dissuadera les fuckés. === Par contre vu qu’il n’y auras plus de guerre , les soldats faudras les occuper le temps qu’il ne seront pas à aider lors d’une catastrophe.=== J’avais suggéré voilà quelque années d’utiliser le Nord pour les prisons. === Ti-Jean de la Charette , Desmarais et Yvon Vallière m’ont devancé. === Par contre à l’Ouest , juste au-dessus de Harper , il semble y avoir 2 régions que personne ne semble vouloir habiter , c’est là qu’il faut faire les prisons , tu leurs donne de l’eau et de la nourriture et qu’ila se débrouillent entre criminel.

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 14 02 01 02012
    Permalink

    et qu’ils se débrouillent entre criminel , qu’ils la fassent leur justice. === De la memute qu’ils vont comprendre en haut , cela ne seras plus jamais vraiment pareil sur cette planète. P.S. Faut pas intervenir c’est eux qui gèrent leurs affaires , ils n’auront que de l’eau , de la nourriture et des médicaments s’ils se blessent et ce sont eux qui se prennent soin : c’est ce qu’ils auront voulu.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 14 02 11 02112
    Permalink

    P.S. Comme la GRC était très présente en Afghanistan , il ne faut pas qu’ils côtoyent les soldats qui seront là-bas(l’Ouest du Grand Nord) à cause de l’OPIUM. === Salut Stephen Harper ,  »VIVE LE QUÉBEC LIBRE » ,
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    4 février 2012 à 23 11 06 02062
    Permalink

    j’ai trouvé complètement stupide les gens qui souhaitent que la SQ fassent une enquête judiciaire (l’argent des contribuables pour payer cette dernière!!) dépenser pour des propos qui ont dépassés sa pensée…qui n’a jamais parlé plus vite qu’il ne l’aurait du? m.Boisvenu n’est-il pas humain comme vous et moi et comme ceux qui veulent des poursuites judiciaires? non mais dépenser notre argent pour une enquête stupide plutôt que de mettre cela a bon profil et traquer de vrais criminels tels les cyberprédateurs et les pédophiles…mettre l’argent des contribuables pour ce genre d’enquêtes réelles et nécessaires…finalement laissez-donc m.boisvenu tranquille et traquons-donc les vrais criminels comme turcotte….

    Répondre
  • avatar
    5 février 2012 à 11 11 35 02352
    Permalink

    En 1976, la peine de mort fut abolie par seulement six voies à la chambre des communes.

    Je crois que les citoyens canadiens ont bien le droit de s’exprimer sur la potence.

    De plus, beaucoup de gens appuient les propos de M.Boisvenu.

    Répondre
    • avatar
      6 février 2012 à 6 06 09 02092
      Permalink

      Dans le passé, beaucoup de gens appuyaient le fait que la Terre soit plate. Elle était néanmoins ronde.

      C’est rétrograde et ça ne donne surtout rien du tout. Les peines de mort coûtent plus chères et de plus, elles font place aux erreurs.

      Le dernier exécuté canadien a été innocenté. pareil pour le dernier exécuté aux États-Unis d’Amérique.

      Exprimez-vous donc là-dessus.

      Ce n’est pas parce qu’on est majoritaire à penser que le saut de l’ange du pont Jacques Cartier peut être agréable qu’on va tous arriver en bas sain et sauf.

      Je pense surtout, que la question est très mal posée.

      Proposez donc autre chose, aux Québécois. Par exemple, faisons travailler les prisonniers pour le peuple, faites-leur faire des tuques, pour les paumés.

      Répondre
  • avatar
    5 février 2012 à 13 01 34 02342
    Permalink

    Madame Manon Croteau , Turcotte est docteur , donc il fait parti de la prison que j’ai imaginé dans le Nord-Ouest récemment , car avant je l’avais imaginé dans le Nord du Québec. === Je crois que je n’ai pas bien expliqué dans le temps. === Tous les détenus ne devaient manquer de rien , » D’ESSENTIEL À LA VIE » , mais à la vie de prisonnier. Ex = > La Télé ce n’est pas essentiel , on leur fournit des livres. === La Tite-Pitounne 5 fois par semaine , on change cela pour une crosseuse automatique , etc.etc.etc.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    5 février 2012 à 18 06 08 02082
    Permalink

    Bonjour Patrice.

    Il est vrai que tous les citoyens ont le droit de s’exprimer sur la peine de mort. Sauf que M. Bienvenu est sénateur et qu’il n’a pas parler de peine de mort, mais d’incitation au suicide.

    Raymond

    Répondre
  • avatar
    5 février 2012 à 22 10 34 02342
    Permalink

    M De Serre, je suis tout à fait en accord avec votre propos. Il est vrai que que j’ai dit  »traquons-donc les vrais criminels comme turcotte…. » mais ici ma pensée personnelle faisait une allusion au sens où cet homme qui a commis un double meurtre crapuleux et sadique, fasse un peu de temps dans un  »hôtel » psychiatrique sécurisé où il est logé, nourrit, lavé et  »buzzé » pour oublié ces actes horribles…ben on devrait le traquer dans ce sens où il ne devrait pas sortir bientôt Et dans ce sen, ce serait stupide que M Boisvenu soit jugé pour de simples paroles. Qui je ne crois pas feraient vraiment la différences dans la tête d’une personne qui veut ou pas ce suicider. Bonne soirée à vous..
    Manon

    Répondre
  • avatar
    6 février 2012 à 14 02 03 02032
    Permalink

    Bonjours Raymond.

    Je pense qu’il faut nuancer les propos du Senateur Boisvenu.

    70 % des détenues retournent en prison malgré leurs réhabilitations qui coûtent 2 milliards de dollars aux contribuables canadiens.

    Une corde ne coûte rien!!

    Répondre
    • avatar
      6 février 2012 à 19 07 16 02162
      Permalink

      Mon cher Patrice.

      Si on suit cette logique, 100% des personnes âgées vont mourrir. Entre-temps elles nous coûtent cher en frais médicaux. Les euthanasier coûteraient bîn moins cher!

      Mais soyons moins drastiques. On va leur fournir aussi une corde en leur disant qu’on n’a rien à perdre s’ils l’utilisent.

      Pourquoi ne pas offrir aussi des cordes au 40% de jeunes qui ne finissent pas leur secondaire. Ils risquent de coucher cher en aide sociale!

      On pourrait aussi faire de même avec les handicapés. Ça coûte cher et ce n’est pas tous des champions comme Lazy Legz ou encore Guillaume Thériault!

      Raymond Viger

      Répondre
      • avatar
        6 février 2012 à 21 09 07 02072
        Permalink

        Bien sûr, il me parait improbable de voir une corde dans une cellule.

        Le sénateur désire que la réhabilitation des détenues ne soit pas automatique, mais octroyée au mérite seulement.

        Répondre
        • avatar
          8 février 2012 à 5 05 21 02212
          Permalink

          Ce qui dommage, c’est que personne discute des raisons du crime…

          Le crime, il vient de quelque part. Je ne parle bien sûr pas des crimes comme celui de Turcotte par exemple, mais de celui des voleurs, des manipulateurs, etc.. Le crime vient des injustices économiques et sociales, il découle de la mauvaise répartition des richesses, et tant que celles-ci ne seront pas partagées, il y aura des voleurs, des gangs, etc..

          Et ça, personne n’en parle.

          Maintenant, s’il est possible d’offrir des cordes à ces «assassins», serait-il possible d’en offrir à Harper? À Bush? À Bush père? À Obama? Puisque de fait, ce sont tous des assassins de masse, leurs gestes tuent bien plus que «4 jeunes filles dans une voiture», leurs gestes tuent des milliers de civils à l’étranger, quand ce n’est pas des millions, dans les pays où ils larguent leurs sales bombes.

          Si Shafia, ou d’autres «assassins de pacotille» peuvent obtenir une corde, j’en suggère une aux conservateurs, parce que leurs politiques tuent bien plus de gens encore, que ces assassins amateurs!

          Si c’est bon pour minou, ça l’est pour pitou!

          Imaginons un instant, s’il fallait calculer tous les malades relatifs aux sables bitumineux, et la pollution, encore là, une corde supplémentaire pourrait être octroyée aux conservateurs, responsables de bon nombre de maladies relatives!

          Hilary Clinton, qui demandait l’assassinat en direct à la télévision, de Muammar Kadhafi, elle mérite sa corde!

          Clinton qui bombardé les Africains, mérite sa corde!

          Harper, qui a participé au Coup d’État en Libye, en soutenant le clan des terroristes d’al-Qeada, mérite sa corde aussi.

          Un gros paquet de présidents et de premiers ministres, méritent leur corde.

          Les pilotes de l’armée canadienne, qui ont bombardé la Libye, méritent tous une corde!

          Et ça ne finit plus, quand on se fait conséquent!

          Patrice, j’espère que vous offrez cette corde, à ces tueurs de masse également, et non seulement aux tueurs de pacotille qui bourrent nos prisons. Il y a des criminels à cravate qui tuent beaucoup plus de gens que ces «assassins de village», et à qui on ne demande même pas d’avoir des remords!

          Répondre
  • avatar
    7 février 2012 à 7 07 40 02402
    Permalink

    @ Patrice Léonard.

    Après la corde dans les cellules, après avoir touché la peine de mort, maintenant on en arrive à la réhabilitation des prisonniers.

    Est-ce que c’est ça qu’on appelle tourner en rond?

    Quand tu me parles que le sénateur Bienvenu pense peut-être à ceci ou peut-être à cela… Pourquoi ne me parles-tu pas de ce toi tu penses réellement. Ça t’éviterait possiblement de tourner en rond sur différents sujets. N’essaye pas de parler pour Pierre-Hughes Bienvenu. Je suis convaincu qu’il est assez grand pour le faire lui-même.

    En quoi la réhabilitation des prisonniers est automatique. J’en connais à qui on leur a refusé une tonne de fois leur sortie.

    Raymond Viger

    Répondre
    • avatar
      7 février 2012 à 10 10 28 02282
      Permalink

      Premièrement, j’ai le droit d’être l’avocat du diable.

      Vous croyez vraiment M.Viger que le sénateur va venir défendre sa position sur le site de Centpapiers?

      Bien sûr que non!

      Le sénateur est occupé à des fonctions plus importantes au sénat.

      Pourquoi je n’ai pas le droit d’appuyer un sénateur que j’aime?

      Secondo, réhabilitation et liberté conditionnelle ne sont pas synonyme M.Viger.
      Tous les prisonniers peuvent se réhabiliter en prison avec les différents programmes qui sont offerts sauf que ça ne leur garantit pas une liberté conditionnelle.

      Tercio, voici une liste peu exhaustive des services offerts aux détenues;

      Université gratis

      éducation gratis

      thérapie gratis

      internet

      câble et super écran dans les cellules

      salle de musculation et gymnase pour activité physique

      piscine creusée dans la cour

      bibliothèque

      terrain de tennis

      etc.

      Quarto, quand les détenues sortent de prison ceux-ci obtiennent des appartements rénovés pour 60 $ par mois avec le câble. Le gouvernement du Québec dispose d’une enveloppe budgétaire de 24 millions pour aider les 5000 détenues qui sortent de prison chaque année.

      Croyez-vous M.Viger qu’on en fait autant pour aider le reste de la société?

      Répondre
      • avatar
        8 février 2012 à 5 05 31 02312
        Permalink

        «Vous croyez vraiment M.Viger que le sénateur va venir défendre sa position sur le site de Centpapiers?
        Bien sûr que non!
        Le sénateur est occupé à des fonctions plus importantes au sénat.»

        Ils se pognent le cul (Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Stephen Harper, dans sa promesse d’abolir le Sénat, qu’il a finalement noyauté!) au Sénat et surtout, ils ne sont pas élus.

        D’autre part, ce n’était pas un débordement émotif, mais le plan de match des conservateurs de faire de a publicité à la peine de mort. À preuve, je me suis fait sonder par le National Post, à savoir ce que je pensais de ; l’avortement, du moment à partir duquel je crois que la vie existe pour le fœtus, des sables bitumineux, de l’oléoduc qui n’a pas vu de suite, et de…. LA PEINE DE MORT! Boisvenu, c’est le coursier des conservateurs. Il a été choisi pour son histoire émotive, mais sans plus.

        «Pourquoi je n’ai pas le droit d’appuyer un sénateur que j’aime?»

        Vous avez le droit, mais ça ne lui donne pas raison.

        «Quarto, quand les détenues sortent de prison ceux-ci obtiennent des appartements rénovés pour 60 $ par mois avec le câble. Le gouvernement du Québec dispose d’une enveloppe budgétaire de 24 millions pour aider les 5000 détenues qui sortent de prison chaque année.
        Croyez-vous M.Viger qu’on en fait autant pour aider le reste de la société?»

        Les bourgeois (employeurs) au Québec, comme au Canada, reçoivent plus que le reste de la société. Les entreprises en subventions et en crédits de toutes sortes pour leurs impôts, reçoivent plus que les «BS». Oui, je crois pour ma part que certaines personnes en ont plus que le reste de la société et je n’envie aucunement les prisonniers, dans leur cellule minuscule et non, je ne crois pas qu’ils ont une vie de rêve, ils ne sont pas au Club Med. Vous devriez essayer, voir, plutôt que de juger de l’extérieur…

        En attendant, le paradis fiscal qu’on est pour les entreprises n’attire pas plus celles-ci, les conservateurs vont surement continuer de vider les coffres de l’État, en coupant davantage dans les impôts des entreprises.

        Répondre
        • avatar
          8 février 2012 à 5 05 35 02352
          Permalink

          «Université gratis
          éducation gratis
          thérapie gratis
          internet
          câble et super écran dans les cellules
          salle de musculation et gymnase pour activité physique
          piscine creusée dans la cour
          bibliothèque
          terrain de tennis
          etc.»

          On dirait un Club Med, Patrice Léonard semble penser que la prison, c’est l’aisance et le plaisir. Il devrait peut-être aller les visiter, les prisons, et s’informer davantage. Les services offerts semblent présenter un endroit de rêve où il fait bon vivre.

          Répondre
  • avatar
    7 février 2012 à 19 07 49 02492
    Permalink

    M. Léonard.

    Vous avez le droit d’aimer et de vouloir soutenir M. Boisvenu. Mais ne parler pas à sa place! Là est la nuance.

    Vous jouez à l’avocat du diable ou c’est votre position personnelle. Si vous ne faites que jouer à l’avocat du diable, ce n’est qu’un rôle.

    Les chiffres ont peut leur faire dire ce que l’on veut. L’interprétation dépend toujours de ce que l’on veut bien prouver.

    Il m’est pénible de lancer un débat lorsqu’on me présente des arguments qui sont faussés et qui ne sont pas à date.

    Désolé, mais les prisonniers n’ont pas accès à Internet!

    Et vous parlez des bibliothèques! Surprenant, mais justement je voulais écrire un billet sur le fait que notre cher gouvernement conservateur a coupé dans les bibliothèques depuis belle lurette. Des prisons comme Drummondville, avec une population carcérale de 550 personnes n’ont aucune bibliothèque.

    Vous essayerez de suivre des cours pour votre éducation pour suivre un cours universitaire sans avoir accès à une bibliothèque!

    Vous avez de grands chiffres et de grandes hypothèses qui ne semblent pas basées sur la réalité.

    Raymond Viger

    Répondre
    • avatar
      8 février 2012 à 9 09 01 02012
      Permalink

      C’est ma position personnelle;

      Tous les faits que j’écris sont véridiques et vérifiables.

      Mes chiffres proviennent du gouvernement du Québec et du canada.

      Les services dépendent de l’établissement correctionnel au cas ou vous ne le saviez pas.

      Le docteur Guy Turcotte peut accéder à l’internet à l’institut Philippe Pinel d’autres institutions carcérales, n’offre pas ce service.

      La grande différence dans les services offerts réside entre la prison et le pénitencier:
      les pénitenciers offrent beaucoup plus de service que les prisons généralement.

      M.Viger vous avez écrit ceci; vous avez de grands chiffres et de grandes hypothèses qui ne semblent pas basées sur la réalité.

      Sur quoi vous vous appuyez pour dire que cela ne semble pas basé sur la réalité?

      Du ouï-dire peut-être!!

      Vos propos M.Viger me semblent être de la démagogie.

      De plus, certains de vos propos s’apparentent à une attaque personnelle en attaquant mon intégrité. Sachez M.Viger, que je n’ai pas la réputation, d’être un menteur.

      P.-S. J’ai beaucoup de peine parce que la prison de Drummondville n’a pas une bibliothèque!!!

      Répondre
      • avatar
        10 février 2012 à 1 01 04 02042
        Permalink

        M. Léonard.

        C’est trop facile de dire que tout ce que vous écrivez est véridiques et vérifiables. Facile aussi de dire, sans référence que vos chiffres viennent des statistiques du Québec et du Canada. Surtout que nous ne sommes pas dans un débat de chiffres!

        Les services sont fournis sont fournis par le Service correctionnel canadien. Je le sais. Vous le savez. Mais encore une fois ça change quoi dans le débat d’inciter les prisonniers au suicide?

        Vous me demandez sur quoi je me base pour dire que vos hypothèses ne sont pas basés sur la réalité. Je vous l’ai écrit. Mais vous ne semblez pas prendre le temps de lire ce que je vous écrits. Les prisonniers n’ont pas accès à l’Internet en prison et on coupe même dans les bibliothèques. Ce ne sont pas des oui-dire. Je vais dans les prisons depuis plus de 5 ans. Cela me donne une bonne idée de ce qui peut s’y passer. Quand M. Boisvenu a fait sa déclaration, les prisonniers m’ont appelé pour commenter.

        Vous remarquerez que je ne vous ai pas attaqué personnellement. Vos dires sont attaqués. Je n’ai pas touché à votre intégrité non plus. Les gens peuvent vous juger par vos écrits.

        Raymond

        Répondre
      • avatar
        10 février 2012 à 6 06 19 02192
        Permalink

        «Tous les faits que j’écris sont véridiques et vérifiables.
        Mes chiffres proviennent du gouvernement du Québec et du canada.»

        Démagogie! Ça ne nous permet pas, de le vérifier sur place. Accès à la bibliothèque, sans livre… par exemple! Accès à ci et ça, mais qu’en est la qualité? Allez donc faire votre tour dans une prison, et revenez avec un jugement cohérent. J’ai une bonne amie gardienne de prison, et ce n’est pas du tout ce qu’elle me répertorie! Votre opinion, elle est teintée de populisme conservateur, et elle est biaisée en regard du fait que vous ne savez pas de quoi vous parlez.

        Qu’on les rende plus utiles, en les faisant travailler pour l’État, c’est une chose à laquelle j’adhère, mais de là dire que c’est un Club Med, ouf, y a un océan entre vos dires et la vérité!

        «Le docteur Guy Turcotte peut accéder à l’internet à l’institut Philippe Pinel d’autres institutions carcérales, n’offre pas ce service.»

        Toujours les cas les plus controversés! À croire que M Léonard est payé par els conservateurs, comme ce «Roger»… Turcotte, à titre d’exemple, nérite la prison à vie, à mon humble avis, même si j’adhère au jugement prétendu, où il aurait été passé d’une folie passagère. Mais son cas est populaire, et vous le brandissez non sans raison!

        «Sur quoi vous vous appuyez pour dire que cela ne semble pas basé sur la réalité?»

        Je vous retourne la question! Allez voir en prison, ce dont vous parlez et revenez nous en reparler sans rire!

        «Vos propos M.Viger me semblent être de la démagogie.»

        Les vôtres ne sont que cela depuis le début, teintés de plus, de populisme crasse.

        «De plus, certains de vos propos s’apparentent à une attaque personnelle en attaquant mon intégrité. Sachez M.Viger, que je n’ai pas la réputation, d’être un menteur.»

        Non, mais vous gagnez maintenant, celle d’un populiste démagogue!

        «P.-S. J’ai beaucoup de peine parce que la prison de Drummondville n’a pas une bibliothèque!!!»

        Et êtes-vous cohérent? Les véritables criminels, les gros bonnets, eux, méritent-ils la prison? Les chefs d’État qui font des Coups d’État en Syrie et en Libye, qui y tuent des dizaines de milliers de civils, les condamnez-vous? Je pose la question, car vous semblez défendre le conservatisme à outrance, à en passer par la démagogie et le populisme…

        Répondre
        • avatar
          10 février 2012 à 7 07 42 02422
          Permalink

          Bonjour M. Guillemette.

          Merci pour votre commentaire et votre présence. Je n’avais pas pensé à la notion de populisme des commentaires reçus.

          Raymond.

          Raymond

          Répondre
  • avatar
    13 février 2012 à 9 09 56 02562
    Permalink

    M. Boisvenu a fait preuve de transparence lorsqu’il a fait cette déclaration pour le moins controversée. Il semble qu’il se fasse apôtre de non violence en ne prônant pas la vengeance personnelle ni la peine de mort, mais optant plutôt pour un libre-service des âmes coupables du pire outrage. Il a rétracté ses propos car, évidemment, ceux-ci ne sont pas politiquement corrects. Par contre, qui de nous tous, prisonniers comme personnes libres, n’aurions pas envie de défoncer personnellement celui qui aurait tué une personne que l’on chérit? J’avoue que tout mon être tend vers plus cruel que les propos qu’il a pu tenir, bien que je me doute que l’humain en moi aurait calmé la bête en moi, encore faut-il que le coupable ne se soit pas trouvé à portée…car là s’arrêtent mes suppositions.

    Je ne peux présumer et je suis heureuse de ne pas avoir à le faire.

    Cette déclaration est une confidence qu’il a fait. En tant que mère je l’ai entendue et je comprends son désarroi de même que les valeurs morales qui dictent à sa conscience de ne pas enfreindre le droit à la vie de sa main.

    Il va de soi que les personnes incarcérées ou non doivent faire elles aussi l’exercice de comprendre toutes les nuances de cette déclaration. Je ne crois pas qu’il soit en faveur de la peine de mort, convaincue qu’il souffre déjà suffisamment de ce que la mort inutile a de cruel.

    Paix pour tous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *