Si on changeait les maîtres du monde…

Ce qui sera peut-être vu dans peu de temps comme l’un des documents les plus important – et perturbateur – de ce début du XXIe siècle, est sorti, le 26 juillet dernier, du Eidgenössische Technische Hochschule (Institut fédéral Suisse de technologie) de Zurich.  Ce sont trois(3) chercheurs de la Chaire de Conception de Système (Chair of Systems Design) dudit ETH – Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston – qui ont signé ce texte explosif. qu’il faut lire absolument !

Un texte qui  n’est pas un brûlot d’anarchiste ou un pamphlet de révolutionnaire débutant, mais un document sérieux, produit d’esprits curieux et matheux, comme on en trouve dans ce pays de Suisse où l’on s’attend d’une banque qu’elle fonctionne comme une horloge.  Ce texte n’est pas explosif dans sa forme, mais dans son contenu.  Il l’est parce qu’on y répond à la question que tant de gens se posent aujourd’hui : Qui mène le monde ?

Les chercheurs de l’ETH y répondent simplement, en quelques phrases et quelques lignes d’équations relativement faciles, à partir d’une information publique et aisément accessible.  Quels sont les faits qu’on nous expose ?

147 société transnationales, qui s’appartiennent les unes aux autres, dans le cadre d’un réseau dense de prises de participation mutuelles dans leur capital-action les unes des autres, constituent de fait une SUPER ENTITÉ ÉCONOMIQUE qui possède de loin la plus grande part de la richesse de la planete.  Voyez le document lui-même pour les pourcentages exacts. Vous serez abasourdis.

Les preuves sont là et elles sont  irréfutables.  En réaction à ce document, on ne peut arguer que deux choses: 1) que  posséder la richesse ne donne pas nécessairement le contrôle, et 2) que des gens qui contrôlent ensemble peuvent faire abstraction de ce pouvoir et NE PAS en tirer profit pour s’octroyer des avantages.   Je ne perdrai pas une minute de ma vie à discuter ces hypothèses.

Paul Jorion non plus qui, prenant connaissance de la demonstration magistrale du groupe de Zurich, passe directement sans arguties à la conclusion, mettant sur son blogue, le 7 septembre un article intitulé  “Les maîtres du monde”  Lisez les notes de Jorion et les commentaires sur l’article sont aussi d’un grand intérêt…

La première réaction, quand on voit cette concentration inouïe de pouvoir, est la stupéfaction.  Mais, la boite de Pandore ouverte, si on cherche un peu, on n’est pas au bout de nos surprises…. Pendant qu’à Zurich on a fait cette étude aureolée du prestige  académique, d’autres chercheurs  ont ajusté les lentilles pour mettre au foyer de façon plus artisanale, mais néanmoins vraisemblable, ce qui paraît comme le saint des saints  du pouvoir.

Ainsi, cet article publié sur  Global Research , repris en français sur  le blogue  Résistance 71 au lien ci-dessous. Ici, on ne prétend pas faire la part des choses et on ne cache pas l’intention : c’est la guerre.

http://resistance71.wordpress.com/2011/06/03/oligarchie-financiere-les-huit-familles-derriere-le-cartel-banquier-prive-international-lennemi-des-peuples-a-un-nom-et-des-visages/

Si on accorde foi à ce texte, de 147 sociétés, on en serait à huit (8) familles.   On n’a pas ici la rigueur mathématique de l’étude de Zurich, mais on a un faisceau de renseignements et de circonstances qui projettent une impression de vraisemblance. Le dossier n’est pas clos et ficelé, mais le fardeau d’une réponse crédible est certainement dans le camp de ceux dont on prétend qu’ils ont ce pouvoir immense, au sein du groupe de ceux dont il est avéré que le pouvoir est indiscutable.

Après la stupéfaction, la deuxième réaction à la concentration du pouvoir financier peut être le mécontentement, voire de colère. Il saute au yeux, en effet, qu’il ne s’agit pas aujourd’hui de s’interroger sur la facon de la mettre en place une gouvernance mondiale, laquelle est déjà une réalité,  mais sur les moyens de rendre démocratique cette gouvernance qui est solidement entre les mains d’une elite.  Comme on ne fait rien pour qu’elle le devienne, tous les boniments qu’on nous sert sur la démocratie peuvent apparaître bien choquants….

On peut comprendre cette irritation, personne n’aime être leurré. Mais avant de réagir en cherchant des coupables, creusant comme un cochon qui a senti une truffe, il faudrait peut-être mettre nos préjugés en veilleuse un instant et se demander objectivement si une gouvernance démocratique nous donnerait un monde meilleur que celui auquel nous a conduit l’oligarchie qui semble aujourd’hui diriger le monde.

Facile de voir que le monde aujourd’hui fonctionne plutôt mal que bien; en fait, nous sommes dans la phase terminale d’une façon de gérer la société qui craque de partout et dont la crise financière est la manifestation la plus visible, mais n’est pas la seule. On a aussi l’évolution de la technologie qui impose un nouveau paradigme de production et de consommation.  On a la transforrnation de nos valeurs historiques qui – pour le meilleur ou pour le pire, ce serait un autre débat – impose aussi une profonde remise en question de nos attitudes.  Est-on bien certain que substituer une démocratie à l’oligarchie actuelle résoudrait nos problèmes ?

Je ne dis pas qu’il ne faille pas aller dans cette direction. Au contraire, je crois que l’interdépendance croissance entre les compétences complémentaires qu’exige un société techniquement complexe va NÉCESSAIREMENT amener une diffusion plus large du pouvoir.  Une partie de nos problèmes actuels vient peut être de la résistance de l’oligarchie à cette évolution. Mais je suis sceptique quant à l’impact positif immédiat d’un transfert du pouvoir qui l’enlèverait des mains d’une élite riche – pour laquelle le rapport à la richesse est devenu un jeu – pour le remettre enntre celles d’une classe ambitieuse, dont la priorité sera inévitablement de s’enrichir…

La justice exige que ce transfert du pouvoir ait lieu, mais faut-il le faire dans l’exaltation de la vengeance?  Si on changeait  de maîtres, il faudrait que l’on mette beaucoup de soin à s’assurer, d’abord, que la démocratie qui servira de véhicule à ce transfert soit bien authentique et efficace.

Il ne faudrait pas oublier, non plus, que même la plus vraie des démocraties ne changera pas la nature humaine  … et qu’un pouvoir qui repose sur un mandat populaire ou sur la compétence devra être balisé encore plus étroitement que celui qui découle de la richesse, car la bête affamée est plus dangereuse que celle qui est repue.

Pierre JC Allard

13 réflexions au sujet de « Si on changeait les maîtres du monde… »

  1. Cessons de prendre les problèmes par la bande, et œuvrons tous pour changer notre mode de pensée. A ce moment-là, nous nous apercevrons que nous-mêmes, citoyens lambdas, nous sommes pareils que les grosses légumes qui dirigent aujourd’hui le monde. Même le plus anarchiste se laisse piéger s’il en a le pouvoir. Seuls quelques « maîtres » délaisseront ces hochets pour débiles parce qu’ils en auront la force et la volonté.

    Cela revient à abandonner enfin notre gangue animale pour devenir des hommes ou, si vous préférez, grandir au-delà de nos envies de gamins indisciplinés et incultes.

  2. Monsieur Allard , il y a une bête qui est beaucoup plus dangereuse que celle qui a faim le 3 octobre 2011 et c’est celle qui a besoin de drogue. === Comme le Québec est le  »PEUPLE » le plus gelé de la Planète , je parle en connaîssance de cause car je le vis présentement.
    Jean-Marie De Serre.

  3. La bête qui n’arrive pas à assouvir son appétit pour l’argent ne sera jamais repue et elle devient une droguée. L’argent c’est devenu le pouvoir en 2011.

    Un pouvoir qui repose sur un mandat populaire ou sur la compétence devra être balisé encore plus étroitement que celui qui découle de la richesse =, la transparence devra être la règle et surtout pas confier le mandat à un B.S. qui plante du  »POT » ni à un riche qui ne sait pas faire une phrase sans qu’il y aie le mot ARGENT.
    Jean-Marie De Serre.

  4. @JMDS
    Moi aussi je connais le sujet.
    Je fume depuis l’âge de 14 ans ça fait 40 ans.
    Et je vous trouve simpliste… Pour rester poli…
    Vos préjugers sont plus néfaste que le geste; comme pour les noirs, les femmes et les homosexuels VOS préjugers auront détruit bien des vies

    J’appel ça de l’obscurantisme.

  5. Monsieur Alain Bellemare alias Mc_AB , je n’ai pas trop simplifier. Je n’ai pas parlé de celui qui fume du  »POT » , mais de celui qui le plante. === Après 40 ans de consommation , vous devez avoir une très jolie dent du  »POTEUX ».

    Monsieur Bellemare , je n’ai pas de préjugés , et ce qui vous semblait un préjugé , l’avez-vous lu sur les 7 ou sur ma page Web ? === Si vous l’avez vu sur le Web soyez rassûré mes commentaires ne sont pas longtemps sur les 7 du Québec et ailleurs on me floche à peu près partout. Donc pas grand vie détruites à cause de moi.
    Jean-Marie De Serre.

  6. @ JMdS Cultiver ça ou autre chose ça fait des économies et les produits frais sont toujours meilleur surtout si c’est le fruit de ton travail.

    En Hébreux 6:7 l’orsqu’une terre est abreuvés par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu.

  7. Correction:
    J’avais mal retranscrie désolé (mais regarder dans votre bible)

    En Hébreux 6:7 l’orsqu’une terre est abreuvés par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu.

  8. Monsieur Alain Bellemare , vous parlez aussi d’obscurantisme. Désolé , mais je suis comme un vrai TALIBÉ. Ne pas vous méprendre le Talibé étudie le Coran , moi j’étudie tout.

    À preure , quelque part on a parlé de André Comte-Sponville et j’ai été fouiller. === J’y ai appris qu’il fait parti du CCNE(Commité consultatif national d’éthique). Ceux qui compose ce groupe sont des scientifiques , des médecins , des philosophes , juristes , théologiens et de journalistes. === Commencez-vous à comprendre Monsieur Alain Bellemare alias Mc_AB , pourquoi Jean

  9. Suite = > pourquoi Jean Charest est allé en France ? Ai-je besoin de vous faire un dessin ? Oui , qu’a cela ne tienne , je vous informe de ce qui se passe présentement dans mon coin , on parle beaucoup de Transparence et d’éthique. === Est-ce que Jean Daniel Lafond fait parti du CCNE ?

    Madame Michèle Delpech , qui dit que le climat outre-atlantique abime le carafon de ses cousins et quand écrirons-nous la suite de l’histoire ? Suite
    Jean-Marie De Serre. P.S. Ça vous va Monsieur Alain Bellemare ? Tcheckez la suite , ça peut être après demain. J.M.D.S.

  10. LOL
    @jmDs semble qu’il y a mésentente mais sur quoi, c’pas clair.
    J’ai rien contre , l’argent la prostitution la drogue et pourquoi pas la guerre et ou la mafia, entre adultes consentants.
    Mais les deux dernier, guerre/mafia, j’essaye de me tenir loin autant que possible.

  11. Monsieur Alain Bellemare Alias Mc_AB , je vais y revenir , c’est juste que cela est impossible pour moi à mon âge la 3 ième fois dans une heure . Un serrement de gosses pourrait être fatal , quoique avec une douce que t’aime , ce serait la plus belle des morts.

    J’attends toujours une tite-pitounne d’Israël , genre Nathalie Normandeau ou Julie Couillard encore plus.

    On se reparle Monsieur Bellemare , des pommes à casser et un voyage de bois à finir de charger.
    Jean-Marie De Serre.

  12. Monsieur Alain Bellemare alias Mc_AB , je ne pourrai dire mieux que ce qui a été dit car je n’ai aucune idée de ce que sont la théologie et la philosophie. === Athée fidèle-1- Monsieur René Richard vous avez peut-être raison quand vous dites que c’est l’Homme qui est derrière tout ça. Et si c’était lui le créateur…
    Monsieur Anré Lefebvre le 4 octobre , parle de l’Êtreté de  »Je Suis  » . Monsieur Pierre Girard qui se demande si ce qu’il écrit est accessible et un peu compréhensible. Je lui dis que c’est très compréhensible , la preuve Madame Delpech lui a donné la réplique.

    En résumé tant qu’à moi , j’avais oublié de dire que l’on m’a appris que j’avais été créé à la ressemblance de  »DIEU » , donc  »J’AI ÉTÉ , JE SUIS et JE SERAI.
    Jean-Marie De Serre.