Sommet « historique » entre Trump et Poutine… que faut-il en attendre?

Par Robert Bibeau. Éditeur http://www.les7duquebec.com

THE ENGLISH TEXT HERE :18.07.2018Summit Trump Putin (1)

 

 

Les bobos adorent les ragots, les « fakes news » et les « scoops » à propos des vedettes du showbizness. On croirait même que plus l’information est anecdotique et insignifiante – plus les bobos se délectent de cette primeur (Mélina Trump a-t-elle pleuré lors de l’investiture de son goujat de mari?). C’est pour le bobo une façon de s’introduire dans l’intimité de celui ou de celle qu’il ne pourra jamais être, mais dont ils convoitent le train de vie fastueux de personnage riche et célèbre. Ce type de comportement narcissique est totalement étranger aux ouvriers. Si l’aliénation du prolo s’exprime via les stars du sport – dont le foot comme nous l’avons observé récemment (1) – ce n’est jamais pour envier son héros, mais plutôt pour se pâmer et l’admirer. L’aliénation du bobo s’exprime à travers les stars des « arts », du spectacle, du sport, et des plateformes politiques et médiatiques.  Exposé un saltimbanque à la télé et le bobo vous en fera un héros. Les petits-bourgeois se pâmeront, s’agiteront et vous diront que ce sont les prolos qui ont ce comportement déviant.

 

À Helsinki lundi dernier un « show reality », spécialité de Donald Trump et de Vladimir Poutine, a été présenté à propos duquel les « politicologues » et les experts pédants ont devisé abondamment. Lequel a dit le plus de mensonges à propos de l’autre? Quel est l’intérêt de le savoir pour nous prolétaire ? Comme nous le disions l’an dernier dans notre étude sur « La démocratie aux États-Unis. Les mascarades électorales » (2) Donald Trump n’est ni un self-made-man, ni un anti estabishment, ni un anticapitaliste, ni un imprévisible, ni un personnage instable puisque tout ce qu’il accomplit il l’avait annoncé en campagne électorale. Voici que la meute des « américanologues » patentés en convient enfin, et feint de l’avoir subodoré.

 

Ce qu’ignorent ces experts universitaires c’est pourquoi Trump a-t-il reçu mission de se rapprocher du capital russe plutôt que de le braquer et de l’agresser comme les yankees l’ont imposé à leurs alliés européens pendant des années ? Et pourquoi cette mission sème-t-elle l’effroi parmi l’intelligentsia, les bonzes des médias, et parmi les larbins politiciens américains – Démocrates et Républicains ? En effet, c’est tout un virage géostratégique qu’amorce le locataire de la Maison-Blanche, virage que nous avions annoncé l’an dernier et réaffirmer suite à la réunion catastrophique de l’OTAN. (3) Les papotages, les ragots et le babillage que rapportent les médias à la solde à propos des propos tenus par Trump sur Poutine et vice versa ne seront d’aucune utilité pour résoudre cette énigme économicopolitique complexe. (4)

 

Sachez d’abord que la puissance économique américaine est en déclin accéléré depuis le dernier grand krach boursier de 2008. (5) Ceci détermine tout le reste. Les bobos des médias ne le savent pas, ou ne le croient pas, et c’est ce qui les empêche de comprendre ce qui se passe. Sachez aussi que la Russie malgré ses immenses ressources naturelles n’est pas qualifiée industriellement et financièrement pour prétendre au sommet du podium. La Russie est un pays ressource et une anomalie militaire depuis la Seconde Guerre mondiale. Par définition la Russie est donc un allié convoité, mais pas un chef de cordée chargé de labéliser et de distribuer la plus-value entre les alliés affamés. Seule la Chine a présentement la stature pour prétendre au titre de calife à la place du calife. Mais la Chine manque de ressources naturelles et d’énergie pour faire tourner l’atelier de la planète. La Russie – son allié circonstanciel – possède ces atouts que l’immense Chine ne possède pas. Le grand capital américain sait tout cela. Les autres clans de capitalistes occidentaux n’ont pas l’envergure pour manager dans ces prés.

 

La faction du grand capital américain qui a propulsé Donald Trump au Bureau ovale a décidé de brasser les cartes et de redéfinir l’échiquier politique mondial en s’alliant à la Russie, la séparant ainsi de la Chine son véritable adversaire international. (5) Sans les ressources naturelles de la Russie, la Chine est vulnérable, d’autant qu’elle ne contrôle pas les voies de communication et de transport pour son approvisionnement (d’où le projet surfait des Routes de la soie). (6)

 

Cependant, une faction du grand capital américain craint que Donald Trump ne cède trop d’avantages aux capitalistes russes contre leur retournement d’alliance et ils sont très inquiets que Poutine ne rafle la mise tout en restant attaché à son allier chinois, ce en quoi ils ont raison. Le maitre du Kremlin sait que l’avenir est en Chine et non le long du Mississippi. De toute façon l’habile Xi Jinping a déjà prévu une parade. Depuis des années la Chine investit le continent africain – l’Eldorado des ressources naturelles mondiales. Maintenant vous comprenez pourquoi la semaine dernière nous annoncions que l’Afrique serait le continent de la misère victime de la guerre. Vite que l’on nous débarrasse de ce mode de production moribond.

 


 

Notes

 

  1. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/football-stade-supreme-de-lalienation-planetaire/
  2. Robert Bibeau (2018) « La démocraie aux États-Unis. Les mascarades électorales». L’Harmattan. 150 pages. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/la-democratie-aux-etats-unis-les-mascarades-electorales/
  3. http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/otan-que-cherche-reellement-donald-trump/
  4. https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/trump-poutine-ce-qu-ils-ont-dit-l-un-de-l-autre_2025592.html?utm_source=taboola&utm_medium=referral
  5. http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/la-plus-grande-guerre-commerciale-se-poursuit/
  6. www.les7duquebec.com/7-de-garde-2/pourquoi-leurope-a-peur-des-routes-de-la-soie/

 

avatar

Robert Bibeau

Robert Bibeau est journaliste, spécialiste en économie politique marxiste et militant prolétarien depuis 40 ans. http://www.les7duquebec.com

3 pensées sur “Sommet « historique » entre Trump et Poutine… que faut-il en attendre?

  • avatar
    18 juillet 2018 à 4 04 16 07167
    Permalink

    « Donald rencontre Vladimir ,
    Donald rencontre Kim ,
    Vladimir rencontre Xi  »
    A chaque fois le sort du monde est en jeux ?

    PS Soyons sérieux ces gens sont sous l’emprise du jet lag ./

    Répondre
    • avatar
      18 juillet 2018 à 8 08 29 07297
      Permalink

      @ Régis

      1) Pardonne mon ignorance mais c’est quoi le JET LAG ?????

      2) La question n’est absolument pas de savoir si le sort du monde se joue lors de ces rencontres – NON évidemment – mais il est très important de savoir ce que ces porte-paroles du grand capital – ces marionnettes du grand capital international trament et complotent contre la classe prolétarienne et de contrer par notre analyse de classe les foutaises insignifiantes que colportent la presse à la solde qui transforment toute chose en anecdotes relationnelles entre deux saltimbanques (combien de temps ont-ils parlé? – se sont-ils embrassés ? EXEMPLE : Macron et Donald se sont léchés à qui mieux mieux lors de leur rencontre – les deux puissances sont pourtant à couteaux tirés car les intérêts du grand capital US sont opposés à ceux du grand capital européen

      3) Tenez GOOGLE US vient de recevoir une amende de 4,3 milliards de l’UE voilà une vraie nouvelle à propos des relations US – UE https://francais.rt.com/international/52563-google-condamne-amende-record-milliards-euros-union-europeenne?utm_source=browser&utm_medium=push_notifications&utm_campaign=push_notifications

      Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com

      PS: Je le dis à mon camarade DO ne te fie pas aux colporteurs de presse et regarde les faits concrets Renault et Total ne quitte pas l’Iran et d’autres sociétés européennes reste en Iran malgré les USA voilà les faits. Google écope voilà un fait malgré les sourires de Macron

      Répondre
  • avatar
    19 juillet 2018 à 3 03 31 07317
    Permalink

    @Robert Bibeau

    « Le syndrome du décalage horaire, ou jetlag en anglais (parfois nommé « arythmie circadienne »), est une condition physiologique qui résulte d’un voyage rapide à travers plusieurs fuseaux horaires, généralement en avion. Un tel voyage décale effectivement les différentes horloges internes (rythme circadien ou cycles du sommeil) et l’activité extérieure (alternance jour/nuit, activité autour d’un individu).

    Il s’agit en fait d’un désalignement circadien. Les patrons temporaux du corps tel que la propension à manger, à dormir, sécréter les hormones et à réguler la température corporelle sont perturbés. Jusqu’à ce que le corps soit en mesure de réaligner ces rythmes, il est en situation de décalage horaire. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calage_horaire_(syndrome)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *