Sur la ligne de feu

Cet article de LOUIS PREFONTAINE, avec qui nous commençons une collaboration qui nous fait bien plaisir, a été tiré de son blogue http://louisprefontaine.com On ne présente plus Louis. Il a été là avant nous tous.  Nul n’aurait été plus digne de prendre la relève de Pierre Schneider qui entreprend un autre combat… pour la République !  Rendez-vous les vendredi.

***

« Je vais te faire perdre ton emploi ». Un autre contrôle manqué par l’enfant, une autre ronde de menaces téléphoniques de la part de la mère. Tania écope. Encore. Quand on enseigne dans des classes d’intégration pour immigrants, il faut savoir la seule chose véritablement utile: l’autre a toujours raison. Pas toi, pas ton pays, pas tes règles de sécurité, ta laïcité, ton égalité homme-femme. Non. Tout ça prend le bord quand on fait affaire avec une minorité d’intégristes qui, à l’image de cette fanatique refusant les règles de son école, cherchent à miner le fondement de notre État de droit tout en s’affairant à rendre la vie insupportable à ceux et celles qui essaient les aider.

Tania n’a enseigné qu’une seule année à cette école primaire du nord-est de la ville, spécialisée dans l’intégration des nouveaux arrivants. Elle aurait pu continuer, mais c’était trop difficile émotionnellement. Pire: on lui a fait couler son évaluation, avec une note de zéro sur cinq au niveau de l’éthique et des accusations de racisme de la part du directeur et de son assistante. Son crime? Avoir voulu donner des cours de géographie à une enfant, avoir fait part de ses échecs à ses parents et lui avoir demandé de chausser des espadrilles au cours d’éducation physique.

« Toronto, c’est au Liban, mon papa me l’a dit, non non non tu es une menteuse! » lançait la jeune fille voilée de onze ans à sa professeure, en pleine classe. Tania lui montra la carte mondiale, lui pointa Toronto, puis le Liban. « Non, ce n’est pas au Liban, Toronto. Ton père s’est peut-être trompé ». Non, Tania, son père ne s’est pas trompé. Papa-musulman a toujours raison. Tu devrais le savoir. Et c’est pourquoi, le lendemain, il est débarqué dans ta classe, sur l’heure du midi, en violation des règles les plus élémentaires de l’école, pour t’insulter, te traiter de raciste, t’invectiver et te menacer.

Peu de temps après cela, un voyage au Liban de huit semaines pour la petite fille. Lorsqu’elle est revenue, elle a pris beaucoup de retard, si bien que ses résultats n’étaient pas à la hauteur de ses camarades de classe. Rencontre avec les parents et le directeur. Le diagnostic? Non, la petite n’a pas de retard, non elle n’a rien à apprendre. C’est toi, Tania, la raciste, la méchante féministe qui veut apprendre des idées de libération de la femme à son enfant, dixit une mère hystérique, une Canadienne d’Halifax convertie aux vertus de la soumission au mari et du voile corporel. Le directeur te demande de sortir, et plus rien ne sera jamais pareil entre toi et lui par la suite. Sa confiance, tu l’avais perdue.

Les mois passèrent, accompagnés des insultes bi-hebdomadaires suivant inexorablement chaque test, chaque échec d’une petite fille à qui on a appris que le monde est ce que Papa-musulman dit qu’il est. Un jour, la professeure d’éducation physique appela Tania et lui dit, à propos de l’enfant: « elle ne veut pas enlever ses bottes, car elle dit qu’il est mal qu’on puisse voir ses chevilles ». Tania rassura la petite fille, lui expliqua qu’Allah ne la punirait pas, qu’elle devait simplement mettre ses souliers de course et s’amuser avec ses amis. Elle finit par la convaincre, mais à quel prix? Le lendemain, elle est de nouveau convoquée au bureau du directeur, où elle se fait de nouveau insulter, où son propre supérieur lui dit qu’elle aurait dû accepter que la fille participe aux activités en bas (ce qui est pourtant extrêmement dangereux et contraire au règlement). Textuellement, il lui a dit ceci: « entre les règles de l’école et les règles de la religion de monsieur, ce sont les règles de religion de monsieur qui doivent primer ». Et c’est ce qui se produisit par la suite, merci aux menaces de poursuites répétées de la part du triste individu.

Combien de dictées t’a-t-on renvoyées avec un gros « X », Tania, parce qu’elles faisaient référence à Noël ou à Pâques? Combien de fois as-tu dû t’adapter pour simplement survivre, ici, dans ton propre pays, là où tu devrais précisément servir d’exemple aux nouveaux arrivants?

À la fin de l’année, plutôt que d’avoir pris la défense de sa professeure, le directeur et son assistante, une Libanaise d’origine, ont décidé de se débarrasser d’elle du mieux qu’ils le pouvaient. À l’école des immigrants, Tania, pourtant elle-même fille d’une immigrante italienne, n’avait pas compris la leçon de base: au Québec, ce sont les immigrants qui font la loi, et nos règles ne s’appliquent qu’à ceux qui sont assez malchanceux pour être blancs et francophones. Les autres, ils sortent l’insulte du racisme, ils en appellent aux vertus du multiculturalisme, ils appellent leurs avocats, ils se basent sur la Charte des droits et libertés pour nous imposer LEURS droits et LEURS libertés.

Pourtant, « il y en a, il y en a tellement des gens gentils, explique Tania. Je trouve ça plate, parce qu’à chaque fois où on en parle c’est à propos d’histoires complètement débiles. Des madames gentilles qui t’envoient des baklavas, ça on ne s’en souvient pas ». Le problème, il est précisément là: des gens gentils et des gens méchants, confus, violents, psychotiques, existent dans chaque culture, dans chaque peuple. Au Québec, cependant, il suffit qu’un de ces énergumènes utilise sont statut ethnique pour qu’on lui confère immédiatement un semblant de crédibilité. Si tu es blanc et francophone et que tu agis de la sorte, on va te foutre dehors de l’école, appeler la police, appeler la DPJ, t’emmener au poste et te poursuivre. Si tu viens d’ailleurs, on va te laisse faire au nom du multiculturalisme, au nom de l’accommodement raisonnable, au nom de la bonne entente.

Qu’on le veuille ou non, c’est une guerre. Une lutte entre nos valeurs, nos conceptions de l’espace public et des libertés, et celles d’individus sans scrupules qui croient pouvoir utiliser notre ouverture contre nous-mêmes, qui enfoncent nos portes ouvertes et occupent ensuite nos maisons. Et dans cette guerre, sur ce front, se trouvent des gens comme Tania qui, si elle a laissé tomber l’enseignement aux enfants, continue néanmoins d’apprendre notre langue et notre culture aux immigrants adultes et participe, en se prenant des balles de haine à chaque jour, à améliorer notre société et à favoriser une plus grande cohésion, dans le respect de nos valeurs communes. Tania est une héroïne à sa façon, dans les tranchées du multiculturalisme, l’arme de notre insouciance à la main.

Et si on se décidait enfin à l’appuyer, à respecter ceux et celles qui, comme elle, travaillent à l’intégration des immigrants? Si on affirmait enfin, haut et fort, que nos valeurs et notre culture ne sont pas négociables, que notre loi s’applique à tous et que nous n’avons pas à subir les affronts de ceux qui les refusent? Si on osait exiger des nouveaux arrivants le respect de nos institutions et de ceux et celles qui oeuvrent à les aider à se réaliser dans notre maison à tous les jours?

Car si nous n’agissons pas au niveau de l’intégration en osant imposer nos valeurs, il va falloir agir au niveau du nombre d’immigrants à recevoir. Et ça, c’est un tout autre débat. Nécessaire, mais ô combien plus difficile à assumer pour les apôtres d’un multiculturalisme ayant accumulé les échecs comme les Québécois les médailles aux derniers Jeux Olympiques.

D’ici là, merci Tania, et bon courage.

25 pensées sur “Sur la ligne de feu

  • avatar
    5 mars 2010 à 1 01 13 03133
    Permalink

    Bienvenue Louis

    J’aurais plein de gentillesses à dire, mais je crois qu’il y a ici une urgence qui doit primer sur les mondanités.

    Je demande formellement le congédiement du directeur d’école qui a dit:

    « entre les règles de l’école et les règles de la religion de monsieur, ce sont les règles de religion de monsieur qui doivent primer »

    J’invite tous les lecteurs à en faire autant. J’espère que nous serons nombreux, mais je ne cesserai pas de le demander, même si je suis le seul à le faire. Nous sommes au point de non retour.

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 8 08 39 03393
    Permalink

    Bonjour,

    Je retiens une phrase en particulier de ce texte :

     »Si tu es blanc et francophone et que tu agis de la sorte, on va te foutre dehors de l’école, appeler la police, appeler la DPJ, t’emmener au poste et te poursuivre. »

    Pourquoi vos taxes, qui payent des fonctionnaires dont la très grande majorité est pur laine Québécois, sont-elles utilisées ainsi à l’encontre de la volonté collective?

    L’histoire racontée dans l’article démontre que vos taxes travaillent contre vous, que vous financez des programmes, des attitudes, du personnel et des institutions qui ne reflètent pas vos valeurs.

    C’est ce que je retient de cet article. Le fait qu’il y ait un gros épais de Libanais n’est que le prétexte pour démontrer l’absurdité du système.

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 8 08 51 03513
    Permalink

    @ PJCA

    Là-dessus, je ne puis être plus d’accord.

    Je seconde!

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 10 10 06 03063
    Permalink

    Excellent texte…qui met par contre de la frustration dans ma matinée!

    Ces gens exploitent les faiblesses de la bureaucratie étatique qui régit notre société et l’absurdité de notre système légal.

    @PJCA

    « J’invite tous les lecteurs à en faire autant. »

    Je seconde aussi.
    Avez-vous des détails à cet égard?

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 10 10 18 03183
    Permalink

    Bienvenue à Louis sur Les 7 du Québec!

    J’appuie la proposition de PJCA et nous aurions besoin de savoir où acheminer nos réflexions, à ce directeur confus.

    Maintenant, laissez-moi vous raconter une petite histoire vraie.

    Il y a une dizaine d’années, un ami bien placé m’a affirmé que la personne responsable de l’immigration, des choix des immigrants qui entraient au Québec, était un suprémaciste blanc, affilié au KKK. Pas des jokes, bien vrai.

    Sont truc, c’était de laisser entrer les pires rapaces provenant de pays de l’Amérique du sud. Il ne choisissait pas les bonnes personnes qui souhaitaient s’intégrer harmonieusement à notre pays (Québec) et culture, non, non, il choisissait des membres de gang de rue violents, des criminels et de la rapace du genre.

    Pourquoi pensez-vous?

    Pourquoi est-ce que l’élite européenne est en train de noyer l’Angleterre et la France d’immigrants africains et maghrébins?

    Pourquoi est-ce que les États-Unis laissent entrer des millions d’immigrants illégaux latinos, en leur donnant priorité dans les hôpitaux, leur donnant droit de commettre des crimes sans être inquiétés?

    Pourquoi pensez-vous?

    Pensez-vous que c’est un hasard?

    Je vous laisse penser et je reviendrai lire vos réponses et y apporter la mienne…

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 19 07 15 03153
    Permalink

    Souvent, le jeunes ont raison…
    C’est tellement bon, que c’est écoeurant… :

    C’est exactement ce qu’on devrait faire… De quel droit se fait-on dicter des mesures et le reste? ..

    « Et si on se décidait enfin à l’appuyer, à respecter ceux et celles qui, comme elle, travaillent à l’intégration des immigrants? Si on affirmait enfin, haut et fort, que nos valeurs et notre culture ne sont pas négociables, que notre loi s’applique à tous et que nous n’avons pas à subir les affronts de ceux qui les refusent? Si on osait exiger des nouveaux arrivants le respect de nos institutions et de ceux et celles qui oeuvrent à les aider à se réaliser dans notre maison à tous les jours? »

    Merci pour ce morceau…

    _______________________

    François,
    Je prends note… Quoique je ne vois pas la « raison » de ce fait.

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 21 09 03 03033
    Permalink

    @ waried:

    Je ne suis pas d’accord avec vous… et c’est rare.

    Je crois que vous faites fausse route…

    Ce n’est la religion qui est dangereuse…

    C’est l’État… qui IMPOSE n’importe quelle valeur aux individus, qui est la PLUS GRANDE menace… depuis que le monde est monde.

    PJCA est un étatiste, moi une personne spirituelle/religieuse, lui veut IMPOSER ses valeurs en utilisant l’État (les écoles dans ce cas-ci), moi je ne veux pas: je veux ABOLIR les écoles étatiques et redonner le pouvoir aux INDIVIDUS… par une démocratie, lu plus direct possible et une constitution libertarienne (je peux la définir si vous voulez)

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 21 09 11 03113
    Permalink

    @ François M.:

    Oui, oui et oui !

    Je ne sais pas si l’histoire du gars pro-KKK est « vrâs », par contre, je sais une chose: NOUS ACCUEILLONS BEAUCOUP TROP D’IMMIGRANTS POUR NOTRE CAPACITÉ d’accueil… et cela cause/causera de plus en plus de tensions et n’est bon pour personne (Québécois de ‘souche’ ou récent).

    Tout (même les questions d’accommodements *(dé)raisonnables), tout, tout, tout, tout, tout, tout (et que j’ai dit tout?), devrait tourner autour de cette question…

    Voir:

    « Parlons « FRIC », de politique et d’immigration »

    http://www.quebec-politique.com/index/viewtopic.php?f=130&t=14243

    Répondre
  • avatar
    5 mars 2010 à 23 11 08 03083
    Permalink

    @ Francois M

    Vous et mois sommes des complotistes de différentes obédiences. Je pense que vous voyez le monde comme UN vaste complot. Je le vois plutôt comme une zone anarchique où s’en donne à coeur joie la propension naturelle de l’homme a comploter.

    Bien sûr, on peut parler de complot pour désigner les agissements du pouvoir financier qui régit cette planète, mais son action est si ouverte que c’est presque un abus du terme. Ceux qui ne la voient pas… ne voient pas, et cela n’a sans doute pas changer depuis les Sumériens.

    A côté de cette manipulation globale bien transparente, je pense qu’il existe une multitude de petits et moyens complots tout à fait indépendants et qu’il n’y a pas un « intelligent design qui en gère l’ensemble comme un tout cohérent.

    Des groupes se forment qui ont des intérêts et, quand ils ne sont pas à guerroyer, ils cherchent à se rouler dans la farine les uns les autres… mais ils ne prennent les ordres de personne. Le vrai pouvoir les épie nonchalamment, mise sur un cheval puis sur l’autre pour ses investissements, mais les instrumente rarement, puisque le résultat de leurs intrigues ne met pas sa dominance en cause.

    Qu’une fusion des cartels de la drogue et de l’ndustrie pharmaceutique vienne remplacer celle des armements comme principale source de profit ne change rien pour celui inconnu, à New York ou à Genève, qui tient le capital. Les intrigues de Sonafi et de Halliburton ne le touchent pas vraiment.

    Non plus les complots de l’industrie du pétrole contre ceux du Lobby vert qui est devenu son rival. Les complots sont des initiatives disparates… et la caravane du Systeme passe.

    Bien possible que quelques KKK soient à remplir le vide de leur vie en fomentant du racisme au USA; mais ils ne sont pas partie d’un plan qui soutiendrait aussi la montée islamique en France, la résurgence de l’URSS en Ukraine, l’expansion d’Israel et une tendance revancharde au Japon. Il y a DES complots… Presque chacun a le sien.

    Quand vous débusquez des complots, vous le faites habilement et vous faites oeuvre utile, car chaque complot fait beaucoup de mal. Mais ne pensez pas toucher la tête: elle ne s’en mêle pas.

    Personne ne consulte Paul Desmarais sur la question des gangs de rue. Mom Boucher, c’est moins sûr… À chacun son territoire.

    Les compartiments du Système sont bien étanches et autonomes. En lutte, complots contre complots.
    J’en suis bien aise, d’ailleurs, car si le Systeme était un tout monolitique, avec un seul but et bien organisé…. Vous et moi, nous serions morts, mon frère.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/12/174-la-fin-des-complots/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    6 mars 2010 à 0 12 19 03193
    Permalink

    @PJCA

    Vous m’avez bien mal compris là! Mais c’est correct, juste la vision que vous avez peinte était à la Stephen King et j’ai bien rigolé! Je n’ai pas insinué ni jamais pensé que tous les tendances que je décrivais était dûes au KKK ou un complot mondial!!! Je suis un peu surpris de vous voir faire cette sortie en associant tout à un complot alors que je relève des observations très concrètes de tendances lourdes dans nos pays occidentaux.

    Le but est, et voici la réponse, de fracturer nos sociétés en les déstabilisant, en créant des tensions sociales et du racisme pour nous affaiblir et nous diviser. Diviser pour mieux régner, vous connaissez surement!

    Le cas particulier de notre mec à Montréal suprémaciste blanc était de faire entrer la pire rapace pour nous montrer à quel point, selon lui, les gens des autres races sont mauvais et inférieurs alors que nous, nous sommes supérieurs et ne devrions pas accepter d’immigration. Ça créé des débats complètement inutiles sur les accommodements raisonnables, par exemple, et ça nous maintient divisés pendant ce temps-là sur de faux débats pendant que notre gouvernement et le pouvoir capitaliste nous vole et mène sa barque tranquillement.

    États-Unis: Avec l’Union nord-américaine, qu’un ancien ministre mexicain a avoué l’existence et l’agenda il y a deux semaines, financée par le club des grands pouvoirs financiers et corporatifs du Canada, Mexique et des É-U, le but est de créer un espace commun frontalier, réglementaire, militaire et économique, qui va leur profiter puisqu’ils vont pouvoir mettre la main sur les ressources naturelles du Canada et de faire entrer la main d’oeuvre de bas salaire (cheap labour) du Mexique et pousser nos salaires et avantages sociaux à la baisse, d’où le laissez-faire face à tous ces immigrants illégaux qui traversent la frontière mexicano-américaine.

    En même temps, ça créé des tensions raciales importantes sur toute la côte ouest américaine, il suffit de s’ouvrir les yeux pour le constater. Ce sont des faits, pas des complots! Pensez-vous vraiment que les États-Unis d’Amérique, la puissance mondiale, est incapable de fermer sa frontière à l’immigration illégale!!!??

    France et Angleterre: J’ai plusieurs amis Anglais qui me confirment ce que je vais dire, en plus de toutes les évidences disponibles. Des MILLIONS d’immigrants africains et maghrébins sont versés dans ces pays au moment précis où les taux de chômage sont les plus élevés. On n’a clairement pas besoin de ces travailleurs d’extra, alors. L’immigration, ce n’est pas un hasard, c’est des décisions consciemment prises par des ministres, on s’entend sur ça? Alors pourquoi noyer ces pays d’immigrants alors que leur peuple manque déjà de jobs? Regardez le résultat: tensions ethniques, conflits et divisions du peuple. Un hasard? Un complot nono mondial? Un délire mental de mon cerveau?

    Une chose est certaine: pendant que les gens sont occupés à survivre sans emplois, à se battre contre des marrées d’immigrants qui entrent dans leur pays au plus mauvais moment économiquement parlant, ce qui créé des divisions dans la société et des luttes intestines, l’élite de chacune de ces régions ont le chemin clair alors que la classe moyenne est lavée et siphonnée de tout son argent pour sauver les le secteur financier et bancaire qui a causé la crise économique en premier lieu. Nos pays sont en train de faire banqueroute, nous sommes en dépression mondiale et sur le bord d’une autre guerre d’envergure mondiale. Mais nous sommes occupés à gérer les maudit accommodements raisonnables, ah oui, c’est vrai; occupés à se battre contre des situations complètement ridicules, comme Louis le rapporte dans son billet, divisés sur de faux débats concernant des problèmes créés de toute pièce, inutilement.

    Rien à voir avec le KKK, Pierre. C’est la classe moyenne qui est en train de disparaitre, d’être attaquée économiquement au profit des ultra-riches, du secteur financier, corporatif et bancaire.

    Nous avons affaire à des ingénieurs sociaux, Pierre. Des ingénieurs sociaux…

    Répondre
  • avatar
    6 mars 2010 à 1 01 27 03273
    Permalink

    @ François m.

    Ce n’est pas vous, mais moi, qui crois que chaque tendance lourde aboutit à un ou plusieurs complots. Là ou nous divergeons, c’est quand vous dites  » Le but est de fracturer nos sociétés…etc. »

    Qui a intérêt a manipuler un supremaciste blanc pour fomenter des divisions sociales… alors que nous sommes aussi divisés qu’on puisse l’être et que les médias suffisent amplement a faire croire n’importe quoi à une majorité de la population ? Souvenez-vous que 59% des Québécois, au départ, soutenaient, l’invasion de l »Irak.

    L’Union Nord américaine, oui, semble un plan concerté. Il y a certainement ici des « ingénieurs sociaux » à l’oeuvre, mais créer un antagonisme entre Yankees et Latinos semble plutôt négatif pour ce projet…

    Pourquoi ne pas prendre pour immigration l’explication la plus simple, qui est que les employeurs veulent du cheap labour, que les Mexicains veulent vivre aux USA, et que le vote hispanique, la drogue et la corruption sont suffisants pour que tout le monde regarde ailleurs ?

    C’est comme ça que les Goths ont investi l’Empire Romain: une colossale négligence et un abyssal égoïsme.

    Cela dit, je suis sûr qu’il y a des centaines de complots pour faire rentrer les immigrants, faire du fric et au diable l’Amérique. Mais l’ingénieur social n’organise pas cette pagaille; il en gère au mieux les initiatives. Si le Systeme était aussi astucieux que vous le laissez entendre, je pense qu’on irait aussi au diable, mais avec moins de bavures

    Pierre JC Allard

    PS.

    Est-il possible de mettre quelque part, ici et sur Cent papiers, l’outil de sondage que le gang du Mutant était venu bousillé il y a quelques mois ? Je voudrais savoir si la population est prête a une action concrète contre les directeurs d’école stupide et les immigrants pernicieux. 🙂

    Répondre
  • avatar
    6 mars 2010 à 7 07 26 03263
    Permalink

    M Allard

    Il n’y a jamais eu de gang du mutant, ça n’a jamais existé, il y a eu simplement des gens qui sont venus dénoncer un peu la bullshit qu’on lit trop souvent ici.

    Avant d’accuser n’importe qui de n’importe quoi, vous devriez vous informer un peu. Un sondage maison de blogue est quelque chose que même un enfant peut trafiquer, c’est simple, il suffit d’effacer ses « cookies » pour revoter. Des centaines de milliers de personnes savent ceci, c’est pour cela que ces sondages ne valent rien et n’intéressent pas le commun des mortels.

    La paranoïa ? Ça se soigne dans votre Nouvelle Société ? Vous avez prévus cela ?

    Vous faites un vrai enfant de vous-même et ce n’est pas trop joli à voir!

    K.o.v.a.l

    Répondre
  • avatar
    6 mars 2010 à 9 09 07 03073
    Permalink

    Bonjour à tous,

    Pour faire suite à mon commentaire précédent, je trouve qu’en général les Libanais sont des gens accueillants et généreux, et mon propos s’adressait plutôt au comportement du type, indépendemment de son pays d’origine. J’aurais dû m’exprimer différemment.

    Il faut être tolérant de ce qui nous fait aucun mal, même si l’état crée délibérément des tensions et des crises pour occuper l’esprit des gens et détourner l’attention.

    On peut comprendre la frustration des parents quand le système contredit leurs valeurs ou traditions fondamentales. Que disent-ils à ces parents pour qu’ils décident d’immigrer au Québec et d’inscrire leurs enfants à l’école?

    Pourquoi l’école ou la Commission scolaire n’a pas d’agent pour traiter les plaintes et expliquer les politiques? On préfère laisser le (la) professeur(e) aux prises avec le conflit. Plus rien ne me surprend. Ne serait-il pas préférable que les gens choississent les éducateurs de leurs enfants et s’organisent en petits groupes, etc.?

    Les gens sont tellement brainwashés à penser que TOUT doit être réglé par l’état qu’on n’est pas sorti du bois…

    Répondre
  • avatar
    6 mars 2010 à 18 06 28 03283
    Permalink

    @François m.

    Comme ça, le big boss de l’immigration au Québec était un suprémaciste blanc, affilié au KKK, qui faisait par exprès pour laisser rentrer les « pires rapaces » d’Amérique du sud dans la Belle Province ?

    L’allégation est lancée comme ça, sans aucun élément factuel (nom, années, chiffres, etc.) à l’appui, sans aucune moyen d’en vérifier le bien-fondée. Pis nous autres, on est supposé d’avaler ça tout rond comme si on était les plus crédules d’entre tous les croyants ?

    Tant qu’à avaler des trucs aussi énormes, chuis aussi ben me faire faire une lobotomie, ça va faciliter la digestion !

    Burp !

    Répondre
  • avatar
    7 mars 2010 à 10 10 40 03403
    Permalink

    @Alex

    Mais non, c’est des farces, oubliez ça, rentrez chez vous et dormez. Demain, vous aurez tout oublié et un monde meilleur sera devant vous.

    Vous vous réveillerez au son de mon claquement de doigts dans 3 , 2 , et….. 1 hop!

    Voilààààà!

    Répondre
  • avatar
    7 mars 2010 à 11 11 42 03423
    Permalink

    @Pierre A.

    Ce n’est pas vous, mais moi, qui crois que chaque tendance lourde aboutit à un ou plusieurs complots. Là ou nous divergeons, c’est quand vous dites » Le but est de fracturer nos sociétés…etc. »

    Diviser pour mieux régner, c’est un vieux dicton appliqué par tous les dirigeants en général, sauf quelques rares exceptions, et ces dernières ont tendance à avoir terminé leur vie avec une balle dans la tête…

    Qui a intérêt a manipuler un supremaciste blanc pour fomenter des divisions sociales… alors que nous sommes aussi divisés qu’on puisse l’être et que les médias suffisent amplement a faire croire n’importe quoi à une majorité de la population ? Souvenez-vous que 59% des Québécois, au départ, soutenaient, l’invasion de l »Irak.

    Qui a intérêt à ce que nous soyons plus unis??

    L’Union Nord américaine, oui, semble un plan concerté. Il y a certainement ici des « ingénieurs sociaux » à l’oeuvre, mais créer un antagonisme entre Yankees et Latinos semble plutôt négatif pour ce projet…

    Pourquoi ne pas prendre pour immigration l’explication la plus simple, qui est que les employeurs veulent du cheap labour, que les Mexicains veulent vivre aux USA, et que le vote hispanique, la drogue et la corruption sont suffisants pour que tout le monde regarde ailleurs?

    Tout cela est vrai, mais c’est aussi oublier des choses réelles qui se passent. Pendant que les Yankees se font envahir par les Latinos, qui eux, sont manipulés à croire à ‘la reconquista’ que des groupes racistes de nettoyage ethnique tels que le mouvement Atzlan et le Mexican Klan propagent partout au Mexique et sur la côte ouest, ils sont occupés et le pays se déchire tandis que les maitres s’occupent de leur agenda tranquillement sachant que les Yankees auront leur attention ailleurs.

    Et qui financent ces groupes de radicaux?
    Des fondations milliardaires exemptées de taxation et de ONG détenues par des blancs.

    Des organisations comme la Ford Foundation, des groupes qui sont zélés dans leur mission d’éliminer la classe moyenne et de détruire l’Amérique pour la tourner en une société fonctionnant qu’avec l’argent électronique, vivant dans des villes compactes sous une grille de surveillance où n’existent que deux types de classes: l’élite ultra riche et les pauvres esclaves.

    Cela dit, je suis sûr qu’il y a des centaines de complots pour faire rentrer les immigrants, faire du fric et au diable l’Amérique. Mais l’ingénieur social n’organise pas cette pagaille; il en gère au mieux les initiatives. Si le Systeme était aussi astucieux que vous le laissez entendre, je pense qu’on irait aussi au diable, mais avec moins de bavures.

    Ils n’organisent pas cette pagaille? Combien de conflits ont été initiés par des banquiers internationaux, ou des éléments criminels des réseaux de services secret, par exemple? Je pense au Golfe de Tonkin, Pearl Harbor, la guerre civile aux États-Unis, la Première et Deuxième guerre mondiale, Opération Gladio en Europe, etc?

    Le vrai pouvoir derrière le « clash des civilisations » provient des Globalistes, pour qui il est d’intérêt de fomenter des guerres de races. Leur vision du monde occidental pourrait être le mieux décrite comme étant une plantation corporative fasciste de haute technologie remplie d’esclaves stationnés dans des cités compactes à hautes tours d’habitations. La classe moyenne ne va simplement pas exister

    Chacun des mouvements de la minorité à travers l’Histoire ont été infiltrés et dirigés par l’élite pour tenter de remplir ces objectifs

    L’élite désire que nous soyons à nous prendre à la gorge, l’un contre l’autre, pendant qu’ils dominent au-dessus des clans opprimés et obnubilés.

    Les races et le racisme sont l’ultime pierre de touche de prédilection, et les Globalistes ont mis en place des politiques d’immigration complètement hors de contrôle dans le but de forcer des cultures hostiles à s’entremêler.

    Le résultat est toujours une guerre tribale, comme nous l’avons vu en Bosnie et au Kosovo. Les effets sont calculés et parfaitement prévisibles. Vous vous rappelez de l’incident au Canada, alors qu’il y avait un pseudo scandale à propos des femmes musulmanes qui demandaient de pouvoir voter avec le voile? Vous vous rappelez que les groupes musulmans étaient sortis publiquement en nous informant que cette demande n’avait jamais été faite par eux et qu’ils n’auraient jamais osé demandé une telle chose! Ça venait de qui alors??? Il y a tellement d’exemples concrets!

    Est-il possible de mettre quelque part, ici et sur Cent papiers, l’outil de sondage que le gang du Mutant était venu bousillé il y a quelques mois ? Je voudrais savoir si la population est prête a une action concrète contre les directeurs d’école stupide et les immigrants pernicieux.

    Cette option est disponible dans les outils tout juste au-dessus de la boite de rédaction des textes.

    Répondre
  • avatar
    7 mars 2010 à 23 11 48 03483
    Permalink

    @ François Marginean.

    Je suis d’accord avec vous. Notre seule divergence est sur l’implication directe des « Grands » au niveau es actions ponctuelles des « Petits »… :-))

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2010 à 2 02 23 03233
    Permalink

    @Pierre

    Ça serait d’assumer que je pense que chaque action ponctuelle des petits soit dirigée par les grands. Ce n’est pas mon avis. Ce n’est même pas nécessaire, ni souhaitable pour eux. Il suffit de financer quelques mouvements, groupes, etc et un coup que la pompe est partie, le reste se fait quasiment tout seul! J’aime le terme en anglais qui décrit si bien ces gens qui embarquent dans n’importe quoi sans y penser: des « useful idiots ».

    Alors en somme, nous sommes largement sur la même page!

    Bien à vous,

    François M.

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2010 à 5 05 37 03373
    Permalink

    Totalement d’accord. Où est donc Louis, en parlant de lui? Il serait bien intéressant de connaitre son point de vue!

    François M.

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2010 à 7 07 28 03283
    Permalink

    bien interessant ? 😆

    Non pas ce Louis Prefontaine aussi ici !
    Je me sauve en courant, des fois que ca serait contagieux son affaire. 😆

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2010 à 9 09 44 03443
    Permalink

    @ Sébas

    « Ce n’est la religion qui est dangereuse…

    C’est l’État… qui IMPOSE n’importe quelle valeur aux individus, qui est la PLUS GRANDE menace… depuis que le monde est monde.

    PJCA est un étatiste, moi une personne spirituelle/religieuse, lui veut IMPOSER ses valeurs en utilisant l’État (les écoles dans ce cas-ci), moi je ne veux pas: je veux ABOLIR les écoles étatiques et redonner le pouvoir aux INDIVIDUS… par une démocratie, lu plus direct possible et une constitution libertarienne (je peux la définir si vous voulez) »

    Je suis d’accord. Vous savez que je pense comme vous là-dessus. Cependant, dans ce dossier, c’est le directeur qui ne s’est pas tenu debout. Ce n’est pas de la faute de l’état (pour une fois), mais bien du directeur qui a fait plus que le client en demandait…

    Si personne n’agissait de la sorte, les gens d’autres cultures essaieraient moins de profiter de notre largesse…

    Répondre
  • avatar
    8 mars 2010 à 19 07 13 03133
    Permalink

    Merci tout le monde pour les commentaires… mon histoire n’est pas unique… la majorité des directions de centres d’immigrations et/ou des écoles primaires ou secondaires ne soutiennent pas vraiment leurs enseignants, ni les valeurs québécoises… et c’est bien dommage ! Ils disent qu’ils ont les mains liées par les commissions scolaires et les lois. Vivement quelqu’un qui osera porter les culottes… !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *