Un cadeau d’amour inoubliable

joyeux-noel-happy-christmas

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

Dans quelques jours, nous fêterons Noël.

Dans notre société où la course au bonheur n’est pas toujours engagée sur la bonne piste, que pouvons-nous nous donner de vraiment précieux ? Comment donner un cadeau inoubliable ? Un cadeau gratuit qui élèverait celui qui le recevrait ? Dans notre société de consommation, nous achetons des biens matériels pour fêter. Ce geste contient pourtant sa part de beauté parce qu’il y a là un souci de faire plaisir et de dire qu’on aime. Pourtant, nous pouvons ajouter un petit « plus » qui donnerait un coup de pouce à ceux que nous aimons.

Voici l’histoire d’une femme qui ai su donner à ses enfants un cadeau qui ne s’est ni démodé ni terni au fil du temps. Je vous soumets cette histoire inspirante de cette mère divorcée qui vivait seule et qui a su faire un tel cadeau à ses enfants.

Bien qu’elle travaillait très fort dans une usine, Elizabeth gagnait à peine l’argent nécessaire pour nourrir ses trois enfants. La famille manquait totalement de superflu. Aussi, la période de Noël représentait pour Elizabeth une source supplémentaire de tourments. Comment allait-elle passer Noël avec ses enfants sans leur donner de cadeau ! Elle savait que ses enfants s’attendaient à en recevoir même s’ils n’étaient pas gâtés matériellement.

Elizabeth était une femme courageuse dont le souci principal était de voir ses enfants grandir dans l’amour et la confiance dans la vie.  Elle s’efforçait de cultiver un climat joyeux à la maison afin de compenser pour les manques matériels. Néanmoins, elle angoissait en voyant Noël s’approcher et après avoir compté ses maigres revenus, elle réalisa qu’elle avait juste assez d’argent pour fabriquer un repas de fête avec quelques sucreries. Rien pour le moindre petit cadeau.

La famille avait l’habitude de se procurer un arbre de Noël et de le décorer. Cette année-là, Elizabeth décida de maintenir cette coutume. C’est dans l’euphorie que les enfants décorèrent le sapin parfumé de fraîcheur. Les jours passèrent et les enfants passaient souvent dans le salon pour vérifier s’il n’y avait pas de cadeaux sous l’arbre.

Prise au piège par sa situation financière, Elizabeth se décida la veille de Noël à réunir ses enfants pour leur expliquer la situation. Elle se montra joyeuse – même si elle avait le coeur dans l’eau – et leur distribua à leur grand étonnement du papier et des enveloppes. Très sérieuse au bout de la table, elle en imposait. Elle demanda à sa fille d’écrire pour ses deux frères, et à ses deux fils d’écrire pour leur soeur et leur frère, une qualité qu’ils aimaient. Au début, les enfants rechignèrent et protestèrent, mais la mère resta ferme et insista pour obtenir leur collaboration. Finalement, pour ne pas peiner leur mère, les enfants acceptèrent.

Les enveloppes furent déposées par la mère le soir au pied de l’arbre de Noël. Au matin, les enfants prirent tristement les enveloppes qui constituaient leur unique cadeau.

Le plus jeune des enfants, un petit garçon mélancolique, s’illumina quand il lut que son grand frère le trouvait courageux et brave. Il n’en revenait pas car il était convaincu que son frère le trouvait stupide et voilà qu’il lui disait qu’il était fier de lui ! Son attitude changea radicalement parce que sa perception de lui-même venait d’être modifiée. Il se sentait léger et ouvert. À l’école ses notes s’améliorèrent. 

La soeur et le frère aîné reçurent eux aussi des propos qui les touchèrent. Chacun était ému. Elizabeth les observait avec tellement d’amour et se réjouissait de voir que son idée les rendait heureux.

Jamais les trois enfants n’oublièrent ce Noël. Beaucoup plus tard, devenus adultes, ils se souvinrent de ce Noël comme le plus beau de toute leur vie. Pourtant, depuis le temps, la vie avait eu l’occasion de les combler de richesses, mais jamais ils ne repensaient à ce Noël sans être profondément émus.

Donner de l’altitude à son attitude est une façon de sortir de la passivité, quelle que soit la situation. De faire triompher ce qu’il y a de fort et beau en soi.

N’hésitons pas à révéler à nos proches les qualités que nous admirons chez eux. Ne prenons pas pour acquis qu’ils le savent.

À tous, je souhaite un Noël rempli d’amour et de fraternité.

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *