Un conte de Noël pour rêver

 

mgyhstkx

 

CAROLLE ANNE DESSUREAULT :

 

Si j’avais une baguette magique, je créerais un conte de Noël pour que la paix glisse sur la terre et efface les iniquités et les violences.

J’appellerais la fée Amour et Conscience pour qu’elle apporte à tous les êtres de bonne volonté la paix et la guérison.

Comme j’habite le continent nord-américain, dans la province de Québec plus précisément, à proximité des Etats-Unis, je demanderais à la fée de s’occuper de la CIA.

D’un coup de baguette, la fée Amour et Conscience gèlerait les interventions zélées de la CIA et mettrait fin aux tortures que ses membres font subir aux détenus dans ses prisons. Les hommes-bourreaux seraient dépourvus de leur force vitale, en attente d’un changement.

La fée qui travaille pour le bien du tout et l’amélioration de l’humanité entière ne les condamnerait pas, mais elle les mettrait dans un contexte de prise de conscience pour qu’ils s’humanisent. Parfois, seul un choc peut le faire.

Aussi, – et ici le conte renferme un épisode un peu moins agréable pourtant nécessaire – dans le respect de la loi du retour de toute action, la fée les mettrait dans une situation analogue à celles qu’ils ont imposée à leurs victimes. Ils seraient pendant un temps attachés pendant des jours et des jours, seuls dans le noir. Ils seraient projetés contre les murs. Plongés dans des bains glacés. Privés de sommeil. Alimentés de force par voie rectale (oui je sais l’épisode est un peu cruel et sordide, mais les contes ne sont pas si naïfs et puis l’histoire finit bien).

Leurs yeux s’ouvriraient sur une autre vision. Ils perdraient leur assurance d’être les sauveurs du monde et de se croire dans le bon chemin. Ils cesseraient de prétendre qu’ils agissent pour le bien d’autrui. En fait, ils verraient que leurs actions reposent sur la devise Œil pour œil, dent pour dent et non pas sur le respect de l’humanité.

Ils apprendraient la leçon d’amour conscientisée de ne pas faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’on nous fasse.

Ce n’est pas tout. Il y a aussi le grand homme, le fin parleur Barack Obama, qui déresponsabilise son pays et lui-même en disant que « aucune nation n’est parfaite », la fée lui rappellerait d’un bon coup de bâton sur la tête, geste qui secouerait ses neurones dans le bon sens, que le seul pouvoir que nous avons est de se changer soi-même et lorsque nous ne trouvons pas ce pouvoir en nous, nous cherchons à l’imposer aux autres. Le président sortirait de son état hypnotique de serviteur et mettrait fin aux tactiques d’ingérence de son pays.

La fée par magie transformerait les bureaux de la CIA en un immense laboratoire de recherche sur les vibrations et les champs magnétiques, sur les effets de la lumière sur les cellules et le cerveau.

L’armée du pays cesserait ses stratégiques d’attaque par bombes destructrices d’humains et de cités. En cas de situation de défense ou de prévention, la nouvelle CIA, appelée Conscience Intelligente en Action, lancerait des bombes qui se répandraient en bulles de lumière bénéfiques sur les populations, agissant positivement sur les coeurs et les cerveaux. Ces bombes de lumière neutraliseraient toute situation de violence, protégeant d’un champ magnétique les personnes désireuses de vivre paisiblement, et isolant celles qui veulent continuer à jouer à la guerre. Ces personnes se battraient entre elles-mêmes sans pouvoir rejoindre les personnes innocentes.

La neutralité pacifique et intelligente ferait boule de neige. Toutes les nations voudraient elles aussi « s’armer » de fusées et bombes de lumière autant pour se protéger que pour élever leurs vibrations qui les libéreraient de la hantise de détruire.

Ainsi, toutes les nations vivraient dans la paix.

Fin du conte.

 

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d'argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l'épanouissement de la personne par la pratique de l'attention vigilante : la pleine conscience.

Une pensée sur “Un conte de Noël pour rêver

  • avatar
    30 décembre 2014 à 14 02 49 124912
    Permalink

    Bonne année Carole et je te souhaite beaucoup d’amour et d’humour.

    Voici un vieux film remplit d’amour, d’humour et d’espoir pour tous les lecteurs des 7 du Québec.

    https://www.youtube.com/watch?v=LlTPQxmzTgc

    L’amour vaincra même les plus récalcitrants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *