Un petit congé … loin de vous-même?

C’est ainsi que quelqu’un a un jour défini la méditation : prendre un congé de soi-même!

Des vacances de soi-même, en quelque sorte!

Brièvement, dans les temps précipités que nous vivons, où tout va vite, si vite, à l’ère du temps qui nous file entre les doigts et où nous nous agitons comme des girouettes, le stress nous tient souvent en état d’alerte en raison des nombreuses menaces et frustrations qui nous assaillent : guerres, grèves, corruption, crimes, crises de l’énergie, injustices et inégalités démesurées – et aussi la peur de l’insécurité – il peut être bon d’arrêter parfois le compteur mental et émotionnel. La méditation permet cette pause.

La méditation, une expérience directe

Personne ne peut vraiment nous dire comment méditer, pas plus qu’on ne peut dire aux autres comment nager ou monter à bicyclette. Ces activités requièrent l’expérience directe. Néanmoins, nous pouvons recevoir certaines indications sur la manière de procéder, tout comme pour la nage. C’est en s’exerçant qu’on apprend la méditation.

Méditer c’est essentiellement arrêter sa pensée sur un certain point.

L’objectif de la méditation est d’expérimenter ce qu’on ressent.

Ce que la méditation PEUT nous apporter

Les bénéfices de la méditation sont nombreux. En voici quelques-uns :

  •  libération possible de symptômes psychosomatiques, telles les dermatites d’origine nerveuse,  les troubles chroniques de l’estomac. Nettoyage de programmations;
  •  diminution du stress et de ses ravages;
  •  tranquillité intérieure et paix;
  • prise de conscience élargie qui aide à prendre  des décisions plus justes;
  •  expérimentation de l’état Alpha, c’est-à-dire, intensité accrue des pulsations électriques envoyées par le cerveau.

Ce que la méditation NE PEUT PAS nous apporter

Même si la méditation peut nous apporter la tranquillité intérieure, elle n’est pas pour autant une panacée universelle.  Voici ce qu’elle ne peut pas nous apporter :

  •  régler nos problèmes à notre place (pourtant, elle en rendra la solution plus facile);
  • perdre du poids, ni garder nos cheveux;
  •  empêcher le corps de devenir flasque, pas plus qu’elle n’effacera les taches de rousseur ou les verrues sur notre peau;
  •  surtout, la méditation ne viendra pas à bout des symptômes provoqués par des conflits émotionnels profondément enfouis en nous. La méditation n’est pas une psychothérapie bien qu’elle puisse être efficacement associée à une psychothérapie;

Quelques instructions pour débuter

  • au début, ne pas méditer trop longtemps – 2 à 5 minutes suffiront;
  • arrêter notre pensée sur un objectif (de préférence concret pour débuter);
  • s’assurer de ne pas être dérangé;
  • prendre une position confortable, assise, et fermer les yeux;
  • prendre deux ou trois respirations avant de débuter (par la suite le rythme naturel se fera);
  • se concentrer, mais sans forcer;
  • choisir un objet de méditation;

Diverses techniques de méditation

Les techniques sont nombreuses. Chacun choisira celle qui lui convient. La méditation est un acte très personnel.

 L’EXERCICE DE LA FLAMME (allumette)

Certains préféreront prendre une bougie comme objet de méditation, mais pour débuter, l’expérience de concentration sur la flamme d’une allumette est recommandée. Cette méditation est très courte – le temps que brûle une allumette – mais elle a l’avantage de ne pas durer longtemps et de ne pas décourager dans nos commencements.

Il s’agit de prendre une allumette, de l’allumer, et de la tenir à une distance d’environ 30 cm du visage.  Il faut regarder la flamme, sans poser des jugements sur le sens, un peu comme lorsqu’on écoute une musique qui nous captive. C’est s’immerger dans l’expérience en se fermant au reste.

Si pendant un instant, le reste du monde a disparu de notre champ de conscience, c’était l’objectif visé, celui d’expérimenter des éclairs de conscience.

LA TECHNIQUE KASINA

Ici, on médite sur une image qu’on tire de notre imagination consciente. Par exemple, on peut reréer l’image de la flamme de l’allumette déjà expérimentée. Un essai d’une minute ou deux est suffisant.

TECHNIQUE DU REGARD NASAL (une minute ou deux)

Assis, droit, redresser le menton, les yeux à demi-fermés, et fixer le bout de notre nez. Les muscles au-dessus du globe oculaire, peu habitués d’être sollicités, vont sans doute amener des larmes aux yeux.

Cette technique est reconnue pour développer la mémoire.

TECHNIQUE DU REGARD FRONTAL (une minute ou deux)

Fixer notre regard sur un point intérieur imaginaire, situé au-dessus du centre de la zone qui sépare les sourcils (là où est situé le troisième œil).

Cette technique rend le regard plus stable, sans cillement.

TECHNIQUE ZEN – RESPIRATION

Se concentrer sur l’inspiration, l’air qui pénètre dans les narines, descend dans la gorge et les poumons.

Par l’expiration, suivre le chemin inverse.

Cette technique apporte la paix intérieure.

TECHNIQUE PROGRAMME TÉLÉVISION OU TECHNIQUE DU TÉMOIN

On peut même méditer en regardant la télévision!

Regarder – comme un témoin – ce qui se passe à l’écran, sans s’y intéresser émotionnellement ni intellectuellement, simplement faire attention aux images sans cesse changeantes, les laisser dérouler sans en chercher la signification.

En fait, il s’agit d’observer le flot de pensées sans se laisser capter par elles.

Développement de la force de caractère, d’un esprit clair.

LES SONS

On peut s’imaginer dans un son particulier, soit celui des vagues de la mer, du bruissement des feuilles, du bourdonnement des abeilles.

Ou des mantras, tels Aum ou Hu (élévation de l’esprit), et bien d’autres.

Comment savoir si nous sommes en train de méditer

M. Edward E. Costain dans son ouvrage très pratique «Comment méditer» expose que méditer c’est s’arrêter sur un objet : rester à la même place. L’esprit est censé demeurer à la même place.

Notre attention est totalement prise par l’objet de la méditation. Si un autre objet se présente à notre attention, ou un souvenir, ou une pensée, ou une émotion, il n’y a qu’à les laisser circuler, sans les suivre, et revenir sur l’objet de la méditation.

 Un outil indépendant de toute croyance

Il existe, bien  évidemment, beaucoup d’autres techniques.

L’important est de sortir pendant quelques minutes de l’état habituel de la réflexion, car la méditation n’est pas la réflexion et la rationalisation, mais plutôt une prise de conscience qui prend une voie différente. La méditation représente une sorte de cadre, un état de réceptivité à l’esprit quelle qu’elle soit, et également, un élargissement de conscience, une vision plus globale.

Il est bon de rappeler aussi que la méditation n’est pas la propriété exclusive d’une religion ou d’un mode de pensée philosophique. Elle est un outil indépendant de toute croyance. On peut s’y lancer sans scrupule de conscience. Elle n’est pas plus «confessionnelle» que la multiplication ou la division!

Bon voyage … loin de vous-même … et en même temps, paradoxalement, encore plus près de votre nature profonde.

Carolle Anne Dessureault

 

avatar

Carolle Anne Dessureault

Née au Québec, Carolle Anne Dessureault a occupé plusieurs postes en administration, dont celui de vice-présidente dans un parc technologique de la province. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Médaillée d’argent en art oratoire chez Toast Masters, elle a donné des centaines de conférences sur le bien-être intérieur. Elle a voyagé dans une trentaine de pays. Elle croit profondément dans l’épanouissement de la personne par la pratique de l’attention vigilante : la pleine conscience.

3 pensées sur “Un petit congé … loin de vous-même?

  • avatar
    16 août 2012 à 9 09 12 08128
    Permalink

    Très intéressant… Personnellement j’aime beaucoup méditer sur un grand Soleil qui rayonne dans mon plexus solaire. Cela me centre, m’apaise et me réjouit. Quand je me sens particulièrement stressée ou éparpillée, j’utilise la respiration consciente. J’inspire la Force et la Santé que je fais entrer dans toutes les cellules de mon corps physique et j’expire tout ce qui est désharmonie en moi en l’envoyant vers la terre qui nettoie tout. J’inspire l’Amour rayonnant dans mon coeur et j’expire toutes les peurs vers l’Océan cosmique qui lave tout. J’inspire la Lumière solaire dans mon mental et j’expire toutes les pensées négatives loin dans l’espace qui purifie tout. Je fais cela plusieurs fois consciemment. C’est magique!

    Répondre
  • avatar
    16 août 2012 à 11 11 09 08098
    Permalink

    @Estelle

    Bonjour Estelle,

    J’aime beaucoup vos façons de méditer. Je les pratique aussi, elles deviennent des contemplations merveilleuses.

    Vous dites : J’INSPIRE LA LUMIÈRE SOLAIRE DANS MON MENTAL, ET EXPIRE TOUTES LES PENSÉES NÉGATIVES LOIN DANS L’ESPACE … je ne connaissais pas cet exercice, je vais le pratiquer.

    Merci.

    Carolle Anne

    Répondre
  • avatar
    16 août 2012 à 13 01 17 08178
    Permalink

    Madame Carolle-Anne Dessureault , je ne puis vous offrir que de méditer sous une de mes deux épinettes , car il y a là quelque chose de  » MERVEILLEUX » l »a et j’en ai parlé dailleurs sur ma page Web. === Partout <<(IL ET ELLE)<< se retrouvent sur cette << PLAN"ETE . === J<ai cru un instant , que j<en avais fini avec les fautes , mais j<ai bien l<impression que , je vais devoir encore quitter.

    Bonne fin d<apr'es-midi ,
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *